Onglets-menu

lundi 7 février 2022

Mon prochain roman débarque sur Wattpad



Hello, hello ! 

Bien ! Maintenant que nous sommes revenus dans le coin Denis et moi et qu’on t’a plus ou moins brossé le tableau de nos projets et de ce qu’on a fait pendant ces semaines où on avait déserté, me revoilà pour entrer dans le vif du sujet qui me tient le plus à coeur à l’heure actuelle.

Pendant ces plus ou moins deux mois d’absence, j’ai écrit le plus gros roman que j’aie jamais imaginé, et c’est aussi, de loin, celui dont je suis la plus amoureuse et la plus fière. Il s’appelle « Enlève-moi », et c’est mon plus beau bébé imaginaire. Voilà, c’est dit. Je pense qu’il est inédit, inattendu, rock n’roll, captivant et poétique à la fois. Ouais, rien qu’ça, et oui j’ai les chevilles qui enflent mais bon sang j’en suis fière, parce que j’ai travaillé avec une passion sans limite et un acharnement dingue pour produire un roman qui colle à la perfection aux attentes que j’avais pour lui - et crois-moi que je suis très exigeante. 

Bien sûr, en amoureuse du papier et des livres, je rêve qu’il soit un jour disponible en librairies. Mais cette fois, je vais faire les choses un peu différemment, voire TRÈS différemment.

Alors, voilà, c’est officiel : je le publie sur Wattpad. Un chapitre chaque mardi et jeudi.


La version audio de cet article, c'est ici : 


Wattpad, en quelques mots, c’est une plateforme accessible gratuitement de n’importe où et par n’importe qui, sur laquelle des auteurs (publiés ou pas encore) et des lecteurs se retrouvent et partagent leurs textes et/ou leurs avis. Et pour plusieurs raisons à la fois, j’ai décidé d’y présenter « Enlève-moi ». Je sais que ça en a surpris pas mal et j’ai depuis reçu régulièrement des questions à ce sujet. En soi, étant déjà publiée en maison d’édition, c’est vrai que j’aurais pu faire comme pour les précédents et attendre de signer avec un éditeur.

Pourtant, plusieurs chapitres y sont déjà disponibles. Pour être honnête, je ne sais pas encore si je me risquerai à le partager en intégralité là-bas, mais je pense y publier les quatre premières parties, c’est à dire environ les deux tiers de l’histoire.

Mais laisse-moi t’en dire un peu plus et t’expliquer pourquoi j’ai pris cette décision.




D’abord, entre autres à cause de la pandémie, je dois avouer avoir mal vécu la frustration de ne pas pouvoir échanger avec mes lecteurs en dédicace ces dernières années. J’ai eu la chance par le passé de savourer les salons et les dédicaces en librairie, de pouvoir recevoir vos retours, vos commentaires de vive voix, de répondre à vos questions, de discuter avec vous autour des inspirations, des personnages, des références et d’autres petits et grands détails de mes histoires. Alors, en avoir été privée ces dernières années, ça m’affecte, et suite à la parution papier de « Comment Te Dire » en novembre dernier, j’avoue que c’est la première chose que je me suis dit : « Mince, c’est génial de le savoir sur les étagères des librairies, mais punaise, c’est tellement dommage de ne pas pouvoir aller plus loin et savourer ça un peu plus longtemps avec mes lecteurs ». Eh oui parce qu’à l’heure actuelle, la situation est tellement incertaine que pour l’instant, zéro rencontre de prévue. 

Alors Wattpad, même si ça ne remplace en aucun cas la chaleur humaine, vos sourires et vos voix, c’est tout de même pour moi un moyen de savourer vos retours et de bavarder avec vous, un peu comme on l’aurait fait en dédicace. Ça me manquait trop, et ça compense déjà, parce que j’ai vu l’enthousiasme et les petits mots qui m’ont été laissés sous les premiers chapitres, et je suis toujours toute guillerette quand je vais y répondre. Un tout grand merci d’ailleurs aux irréductibles qui m’ont rejointe là-bas dès le départ et avec qui j’ai le plaisir de discuter deux fois par semaine ! 




Et puis, au delà de l’aspect communautaire qui me tient beaucoup à coeur, Wattpad, c’est aussi un moyen d’offrir une première vie au livre, avant qu’il ne se fraye un chemin, plus tard, sur les étagères des librairies. Eh oui car le proposer gratuitement à la lecture sur cette plateforme, ça peut générer une visibilité conséquente qui, si jamais vous vous prenez dans l’histoire autant que je me suis plongée dans sa rédaction, peut se changer en une sorte de tremplin magique. Pour moi comme pour n’importe qui d’autre, d’ailleurs. En l’occurence, je ne serais pas surprise qu’en nombre de lecteurs, ça dépasse de loin le chiffre des ventes papier. Et ça, c’est un atout énorme pour le roman en soi, mais aussi pour moi. La petite moi qui rêve de devenir auteure à plein temps, tu te souviens ? 

Je ne vais pas passer par quatre chemins : pour espérer vivre de sa plume, il faut vendre beaucoup, BEAUCOUP de livres. Peu de gens le savent en fin de compte, mais en France, un auteur touche un pourcentage ridicule des ventes, j’entends par là 6 à 10% du prix d’un livre… hors taxes. Tu as bien lu. Pourtant, c’est l’auteur qui fait le plus gros du boulot et qui, surtout, propose une idée originale. Et en ce qui me concerne, je ne suis pas à plaindre, parce que j’ai été bien lotie côté contrats, les miens se rapprochant plus des 10% que des 6, et mes livres s’étant tous plutôt bien vendus. Mais je vais pas te la faire à l’envers, ça n’a jamais généré de revenu suffisant pour que je puisse espérer compter sur ma plume pour vivre. Loin de là. Ça n’a même jamais approché de près ou de loin d’un SMIC, malgré le nombre d’heures de travail qui dépasse largement les 35h/semaine. En gros, écrire des romans, ça a mis un peu de beurre dans nos épinards, et pour continuer dans les métaphores culinaires, on va pas cracher dans la soupe. Mais on a jamais pu compter dessus pour vivre, c’est un fait.


Rien de bien féérique, hein ? Et c’est pourtant la réalité et pas seulement la mienne, des auteurs et aussi de beaucoup d’autres artistes français qui se donnent corps et âme pour produire des créations de qualité mais qui bien souvent vendent leurs productions à perte, en fin de compte. Je dis « français » parce qu’au UK ou aux USA, par exemple, l’édition marche différemment et même s’il y a aussi des injustices, il me semble que le sort des auteurs dans ces pays-là est un poil plus enviable.

Alors non, ça ne me refroidit pas pour autant sinon je ne serais pas là à te dire combien j’ai envie de me battre pour développer ça, mais justement, je me dis que là où un simple livre papier se vend à quelques milliers d’exemplaires si on a de la chance, internet peut faire des miracles en allant bien au delà. Et Wattpad en fait partie. 




Je ne me suis pas lancée là-bas comme on se jette dans l’inconnu ; j’ai lu, je me suis renseignée, sur le net, auprès de personnes qui consomment Wattpad, mais aussi auprès de professionnels de l’édition, et tous m’ont fait la même remarque : oui, ça vaut le coup de tenter sa chance sur cette plateforme, parce que même si les élus sont peut nombreux, les auteurs qui y cartonnent se sont vus proposer des opportunités géniales. Parce que leurs histoires avaient déjà un public conséquent et que ça, ça intéresse forcément les éditeurs, qui, potentiellement mettront un peu plus le paquet puisqu’ils sont en quelque sorte certains que ça fonctionne une fois que le livre paraît. Et puis aussi parce que certains producteurs, de cinéma ou de séries entres autres, comme Netflix, y ont des taupes qui furètent et sont perpétuellement à la recherche de nouveauté. En somme, Internet, parfois (et je suis bien placée pour le savoir), ça mène à des rêves qui deviennent réalité. Ça peut changer la donne.



Alors, sachant que proportionnellement au temps de travail que représente un roman, je n’y gagne quasiment rien, je me dis : autant tenter. Autant faire vivre « Enlève-moi » là-bas, et déjà me faire ce cadeau de pouvoir échanger avec vous autant que je l’aime, c’est à dire beaucoup. Et puis autant voir directement auprès de mes lecteurs s’il convainc, et là j’entends vous qui me connaissez déjà, mais aussi d’autres qui ne me connaissent ni d’Eve, ni d’Adam. Vont-il s’éprendre de l’histoire ? Que vont-ils en penser, ces gens qui adorent lire et se perdre entre les pages des fictions par milliers que propose Wattpad ? Le simple challenge de réussir à emporter le lecteur, quel qu’il soit, c’est aussi une des raisons qui me motive ; c’est prendre le risque de montrer mon travail sans fioriture, sans travail éditorial professionnel. Mon texte, brut et puisé directement à la source. Parce que ça pourrait tout aussi bien faire un bide et ça reviendrait à me tirer une balle dans le pied i, si ça plait pas. Ouais, j’avoue, le challenge que ça représente me colle des frissons rien que d’y penser. Un peu comme se regarder Jurassic Park quand t’as toujours eu les jetons des dinosaures.

Oui, mais si ça marche, si ça plaît, ça pourrait aussi devenir extraordinaire.




Si vous vous attachez à Ophelia, Samuel, Josh et Rosie comme moi-même je les ai imaginés et aimés, alors, déjà, j’aurai gagné la chance de pouvoir les faire vivre bien au delà de mon ordinateur et de pouvoir parler d’eux avec vous, ce qui en soi sera déjà un plaisir énorme dont je ne compte pas me priver.

Et si jamais la mayonnaise prend aussi auprès d’autres internautes, peut-être que ça permettra à ce même roman de s’offrir une place de choix chez un éditeur et sur les étagères des libraires, voire, plus dingue encore, sur les écrans, comme c’est arrivé à quelques auteurs Wattpadiens. Oui, je sais, c’est audacieux d’oser en parler à ce stade, mais perso je suis addict au rêve et même si ça se produit jamais, j’ai pas envie de censurer la gamine en moi. Après tout, quand j’avais 15 ans je rêvais de voir Johnny Depp et de causer avec Kyo, et contre toute attente, ces deux rêves pourtant perchés se sont bel et bien réalisés. Alors pourquoi pas ça ? « Enlève-moi » est un roman très visuel, presque cinématographique même, et je l’ai écrit comme une gosse qui se demande ce que ça donnerait « pour de vrai ». Ne te méprends pas, je ne suis pas en train de dire que ça MÉRITE d’être adapté. Juste que ce serait un truc complètement énorme et que je ne peux pas m’empêcher de fantasmer. Rien que d’en rêver, dans l’absolu, ça me colle le smile, tu vois ! 

Bon, pis en fait, j’ai pas grand chose à perdre, dans le fond, puisque quel que soit le résultat, j’ai déjà tout gagné. Pourquoi ? Bein parce que j’adore ce roman et qu’en quelques chapitres publiés à peine ça a déjà été un bonheur incomparable d’en discuter avec vous, sur Wattpad et ailleurs. Le reste, touuuut le reste, c’est que du bonus et on verra bien ce que ça donnera. 

Alors what now ? Eh bien, si tu es curieuse de découvrir ma plume, RDV sur Wattpad pour lire les premiers chapitres de « Enlève-moi ». Gratuitement. L’idée étant, si tu apprécies ta lecture, de cliquer sur la petite étoile en bas de chaque chapitre pour « voter » pour ce projet et lui permettre de se faire sa place par là-bas. Comme toute plateforme de ce genre, plus il y a de lectures, de partages et de votes sur un récit, et plus il remonte dans les suggestions. Ça peut vite faire boule de neige et un simple clic de ta part a donc une portée très significative.

Et si jamais tu n’es pas spécialement convaincue ? Je peux comprendre, vu qu’en fin de compte je ne t’ai jamais tout à fait montré ce que j’écris comme fiction. Ou bien peut-être que t’es pas tenté(e) d’aller sur Wattpad, que le concept ne te convainc pas des masses. Ou encore, t’es pas férue de lecture, t’as pas le temps, pas le courage.




Dans ce cas, j’ai une autre petite nouvelle à t’annoncer : je compte partager ici, au moins pendant quelques semaines, les chapitres que j’aurai postés sur Wattpad, en version AUDIO. Et ça, c’est aussi une des raisons pour lesquelles je n’ai pas encore signé avec une maison d’édition. Quel rapport, tu me diras ? Eh bien, figure-toi qu’on m’a à de très nombreuses reprises demandé si j’avais prévu de publier mes livres en livres audio. Je sais que c’est un truc très apprécié, car moi-même je suis férue de podcasts, que je peux écouter en faisant autre chose. Beaucoup d’entre nous, surtout celles qui sont mamans, ont parfois dû abandonner le plaisir de la lecture faute de vraiment avoir des breaks dans leurs journées pour s’y consacrer. Et j’aurais adoré, vraiment adoré pouvoir vous dire « oui, oui, c’est au programme ! ». J’aurais surtout adoré vous les lire moi-même, parce que je me plais à cet exercice depuis que je poste mes articles à l’écrit sur mon blog et en simultané en podcast, comme c’est le cas aujourd’hui.

Sauf que malheureusement, quand on signe un contrat d’édition, on vend ses droits d’auteur à l’éditeur. C’est à dire qu’on en reste l’auteur, mais qu’on n’en a plus la possession. En gros on ne peut plus en faire ce qu’on veut, ce sont eux les boss. Et mes éditeurs n’ont jamais été tentés de publier mes histories en livres audio, apparemment parce que ce n’est tout simplement pas assez rentable.

Mais « Enlève-moi », pour le moment, il est à moi, tout à moi, rien qu’à moi. Et même si un de ces jours, il sera peut-être la propriété d’un éditeur, ma foi en attendant, j’en fais ce que je veux. Et c’est plutôt jouissif de me dire ça et d’avoir cette liberté de le partager à ma guise, et entre autres en version audio, au moins pour quelques chapitres. 

Comme ça, non seulement tu pourras te faire une idée de mes histoires, mais en plus, pas de contrainte pour toi : tu pourras lancer la lecture et écouter ça en faisant la cuisine, en bullant dans ton bain ou en prenant les transports. À noter par contre que, comme tous nos podcasts, les versions audio seront postées en différé des versions écrites.



Voilà, il me semble que ces explications étaient indispensables et j’espère que tu comprends mieux pourquoi j’ai décidé de me lancer dans cette expérience. (Oui, parce qu’en soit, c’est une expérience, vu que si ça se trouve ça va foirer comme pas possible, je ne peux rien prédire là-dessus !). Je sais que beaucoup ces derniers jours ont déploré le fait que ce roman ne soit pas disponible sur papier, mais de toute manière, le processus éditorial classique prend des mois et des mois, et comme j’ai fini de rédiger « Enlève-moi » en janvier, vous l’avez déjà bien plus tôt que si on avait attendu une parution en librairie. 

Une fois encore, ça ne veut pas dire qu’il ne sortira jamais sur papier, d’ailleurs je l’ai déjà proposé à quelques éditeurs histoire de voir ce qu’on me répond, ce qu’on me propose ou non. Mais je ne veux pas me précipiter, je compte d’abord voir ce que ça va donner sur le net avant de signer avec qui que ce soit. Pour tout te dire, j’aimerais surtout trouver un jour la perle rare, c’est à dire un éditeur avec qui le courant passe si bien que je puisse tout simplement publier avec lui tous mes prochains ouvrages… d’autant plus que j’ai déjà l’esquisse du roman suivant. 

Enfin bref, on verra bien où tout ça me mène ! Ce qui est sûr, c’est que je m’amuse déjà comme une petite folle à vous dévoiler deux fois par semaine cette histoire perchée et rock n’roll et qu’à chaque fois je suis comme une petite fille derrière mon écran en attendant vos commentaires.

Alors comme je le répète souvent : MERCI. De me lire, de m’écouter, de rêver avec moi, de causer avec moi, de partager, d’apporter votre pierre à l’édifice de mes rêves, aussi.

La suite au prochain épisode… D’ici là, vous, n’arrêtez pas de rêver.


Et rejoignez-moi sur Wattpad en cliquant ici.




Il n’y a que ceux qui n’essaient pas qui ont
la garantie de ne jamais y arriver.


Golden Wendy

6 commentaires:

  1. Tes écrits font tellement écho en moi ! Je suis auteur, et je réfléchis à la possibilité de faire comme toi vivre mes livres sur internet... Mais contrairement à toi je n'arrive pas à me lancer! Alors cela fait du bien de lire ton témoignage, ton avis .. Merci !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, Stéphanie ! Écrire et être lu(e) sont deux choses affreusement différentes, malheureusement, et il est parfois très (trop !) difficile de se faire sa place sur une scène littéraire déjà surchargée de nouveauté et où percer semble impossible. Mais je suis comme toi, je tiens à mes rêves, et si je ne peux en aucun cas prédire l'avenir, je compte bien travailler autant que je le peux à les réaliser. Je te souhaite à toi aussi d'y parvenir et de savourer le plaisir d'échanger un jour avec tes lecteurs !

      Supprimer
  2. Je ne sais pas depuis quand tu as changé la couleur du fond de ton blog mais c'est sympa ce bleu :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, bien vu, effectivement il y a quelques bricoles qui ont changé par ici, et je vous en reparlerai bientôt justement 😊

      Supprimer
  3. Alors j'ai lu " COMMENT TE DIRE" par curiosité car c était toi et j'ai été attrapée par l'histoire ! J'ai adoré je l ai lu d une traite!! du coup je ne sais pas si j'aurais la patience d attendre au fil des jours que tu postes la suite de ce nouveau roman !
    J attendrai peut être sa version finale :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha 😂 On verra si tu tiens le coup, alors !

      En tout cas merci du fond du coeur pour ton retour sur "Enlève-moi", je suis tellement touchée de lire de tels commentaires à son sujet tant j'y ai mis beaucoup de ma personne.

      Je ne sais pas si tu avais lu "Paranoïa" et "Miroir", mais il y a des chances qu'ils puissent te plaire, et eux, ils sont déjà bouclés et publiés en intégralité 😉

      Supprimer

Je lis absolument tous les commentaires, même si je ne peux pas forcément répondre à chacun d'entre eux - malheureusement. NB : il n'est désormais plus possible de commenter en "anonyme" (pour commenter, il faut juste créer un compte Google, c'est gratuit). De plus, les commentaires empreints de méchanceté gratuite / haineux / racistes - et j'en passe - ne seront pas publiés. Peace !