Onglets-menu

mercredi 30 juin 2021

Peter Rabbit, Gaston... Le HAUL de l'enthousiasme !

 



Ça fera bientôt 1 an qu'on a emménagé dans cette maison et... le moins qu'on puisse dire c'est qu'on il y a eu beaucoup de changement depuis ! Entrée, chambres des enfants, salon, jardin... on n'a pas arrêté de tout réaménager pour s'installer un peu plus chaque semaine qui passe, et faire de ce "tableau blanc" un espace cosy et qui nous ressemble, surtout ! Alors ayant fait pas mal de shopping / récup ces derniers temps, je vous fais un point (très voire trop enthousiaste, je vous l'accorde !) sur tout ça ! 

vendredi 25 juin 2021

Bébé 4 : pourquoi on va devoir arrêter l'allaitement

 



3 semaines après le démarrage de la crèche, il y a eu BEAUCOUP de mieux pour notre Bibou/Pumpkin... mais il y a aussi eu une accumulation de fatigue tellement considérable pour maman (et papa !), liée à ce qui nous semble toujours être un hyper-attachement tenace, que la décision de sevrer bébé s'est imposée. Je vous raconte ça en détail (et ceci est uniquement un partage d'expérience, ça n'a pas du tout pour objectif de vous conseiller ou de vous inciter à faire de même).


Le dessous de mes cheveux... en noir !


Vidéo pas prévue mais pas moins kiffante ! J'ai fait un truc dont je rêvais depuis genre 15 ans... et ça fait un bien dingue de faire ce genre de chose légèrement en dehors des clous sur un coup de tête. Sans doute l'expression d'un cap dans ma vie, qui sait ?

vendredi 4 juin 2021

Anxiété, troubles du sommeil, hyper-attachement : ce bébé qui n'est heureux que dans nos bras


Notre petit bonhomme de 8 mois est un bébé pot-de-colle. Bras, portage, bisous, câlins à longueur de journée, c'est un junkie du contact. Rien de moins normal, dans un sens, puisqu'il a évidemment beaucoup besoin de nous. Mais plus les mois passent et plus on s'aperçoit qu'il souffre de cet hyper-attachement et ne supporte plus d'être posé, ce qui impacte son sommeil, déjà, mais aussi toute la dynamique de notre famille, ainsi que... nos bras ! Eh oui, même au 4e enfant, parfois on est dépassé et on peine à trouver des solutions durables. D'autant + qu'on nous a récemment expliqué que son comportement est très semblable à celui de beaucoup de bébés nés pendant la pandémie, des "lockdown-babies", comme on les appelle ici. Petit tour d'horizon de toutes ces petites et grandes galères du quotidien avec notre Pumpkin et des solutions qu'on envisage pour l'aider à s'apaiser et vivre un peu mieux avec ses émotions.