Onglets-menu

vendredi 22 novembre 2019

SOPK : comment tomber enceinte ?



Le syndrome des ovaires polykystiques peut avoir un (fort) impact sur la fertilité. Oui mais alors si on a un désir de grossesse, comment tomber enceinte ? Est-ce que c'est seulement possible, d'ailleurs ? Oui parce que les gynécologues ne sont pas très optimistes, quand le diagnostic est posé. Sauf que moi, j'ai le SOPK depuis au moins 15 ans, et pourtant, j'ai eu 3 enfants naturellement. Mais alors, comment j'ai fait pour tomber enceinte ? 




- Les tests d'ovulation que j'ai  utilisés (dispo sur Amazon) : https://amzn.to/336baYw
- Mon livre sur la grossesse "Bientôt Maman" (qui aborde aussi le "avant bébé") : https://amzn.to/2QTDZBB




Et toi ? Envie d'un bébé ?
Combien de temps as-tu mis à tomber enceinte ?



Golden Wendy

8 commentaires:

  1. Bonjour Mélissa et merci pour ce partage d'expérience. J'ai été diagnostiquée il y a un mois après plus d'un an d'essais bébés et je te remercie pour tes posts précédents au sujet du SOPK qui m'ont permis d'être plus "détendue" lors du diagnostic. J'avouerai même, bien que ce ne soit absolument pas recommandé, qu'à la première écoute de tes vidéos sur le SOPK je me suis dit "c'est évident que j'ai ça, j'ai tous les symptômes (oui oui ... Tous. Sauf un: l'acnee ... M'enfin le reste est bien suffisant à mon humble avis ...). Bref quelques années plus tard le diagnostic est posé. Devant la disparité de mes cycles j'avais prévenu mon compagnon dès 2011 qu'il faudrait sûrement qu'on pense à l'adoption le jour où on voudrait un enfant (une certitude acquise depuis le collège suite a mes règles bizarres au regard de celles des copines et de celles décrites par les livres de svt), et qu'en réalité je vis très bien ... Mais je me devais d etre honnête avec celui qui est devenu mon mari (gniii)...). Nous menons donc depuis quelques mois démarches en vue d'une adoption et traitement du SOPK ... plus pour réguler la santé et mes hormones que pour tomber enceinte naturellement ...
    Mais mine de rien savoir que SOPK ne rime pas toujours avec infertilité, ça deculpabilise et ça rassure beaucoup donc merci, et félicitations pour tes 3 merveilles. Anne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne,

      Merci beaucoup pour ce témoignage ! Ton parcours n'est pas simple mais ta positivité est contagieuse ! =) Félicitations pour ton mariage et plein de bonnes choses pour la suite, adoption et peut-être aussi grossesse un beau jour, qui sait ? ;-)

      Supprimer
  2. Merci... Je suis bien d'accord avec le fait qu'il règne une certaine "fatalité" quand on a le SOPK si on écoute et lit les médecins. Tu es la preuve que tout peut arriver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que les médecins cherchent volontairement à casser tout espoir pour justement qu'on passe à autre chose, mais c'est faux dans l'absolu, du moins ce n'est pas vrai pour tout le monde... d'où l'importance (et la difficulté !) de trouver un praticien qui soit foncièrement GENTIL et objectif.

      Supprimer
  3. Ma grand mère a eu aussi ce syndrome et ça le n'a pas empêcher d'avoir 5 enfants ahaha.

    RépondreSupprimer
  4. Hello Mélissa,
    Merci pour ce podcast très intéressant! Je suis également atteinte du SOPK, et je voulais revenir sur une chose: oui tomber enceinte est possible du moment qu’on ovule malgré le syndrome.
    Pour ma part, mes ovaires étaient tellement encombrés qu’ils n’arrivaient pas à éjecter un ovule, et du coup impossible de concevoir un enfant.
    Je n’avais simplement pas de règles!
    J’ai choisi le « drilling ovariens », opération sous narcose complète mais en ambulatoire, pour nettoyer cela et je suis finalement tombée enceinte naturellement 2 cycles après.

    Chaque SOPK est différent, et c’est important de trouver le bon médecin qui pourra nous suivre!

    Je me réjouis d’écouter ton prochain podcast afin de connaître le remède naturel à ce syndrome! Peut-être fonctionnera-t-il sur moi aussi!

    RépondreSupprimer
  5. Salut Mélissa j'ai être diagnostiqué en 2017 d'un SOPK et depuis je désespère à l'idée d'avoir des difficultés à tomber enceinte naturellement (Le gynécoqui m'a diagnostiqué n'a pas été encourageante tout!). Mon compagnon et moi ne sommes pas encore prêt a ce que bébé arrive mais merci pour tes podcasts qui sont toujours très encourageants et pleins de bons sens. J'attends avec impatience ton prochain!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Mélissa
    J'espère ne pas venir plomber l'ambiance avec mon commentaire (qui n'est absolument pas voué à être celui d'une "hateuse"). Je souhaite simplement donner mon ressenti suite à ce postcast et peut-être faire entendre ma voix (NOS voix car nous sommes nombreuses je le pense).
    Je fais également partie de la team SOPK et je me suis même sentie moins seule quand j'ai su que toi aussi tu étais atteinte. En revanche cela fait presque 4 ans qu'avec mon compagnon nous nous battons pour espérer un jour être parents. Un parcours monstrueusement difficile et douloureux... Évidemment que ton cas est un espoir pour beaucoup et que cet article va certainement rassurer de nombreuses de femmes et couples. Désolée d'utiliser ces mots mais pour les gens dans mon cas ton article est assez violent. Ce n'est pas qu'une question de "jalousie". C'est compliqué d'entendre un témoignage/conseil comme si les choses étaient faciles. Il y a toi et tes paramètres mais tu as la chance que Denis n'ait rien de son côté. Il y a une multitude d'autres obstacles que toi (et lui) n'avez pas.
    Tu parles de ce que tu connais évidement et je ne peux pas te reprocher d'oublier le reste mais pour celles qui ont le SOPK et qui souffrent au quotidien et qui prient pour espérer avoir ne serait-ce qu'un beau bébé...
    Et bien clairement on n'avait pas envie d'entendre ça. Le positif et l'espoir ça se partage mais le côté immergé de l'iceberg qui est tellement noir en dessous... mérite peut-être une petite reconnaissance ?
    Tout le monde ne vis pas les choses comme toi tu les as vécu. Certaines auront de la chance comme toi. N'as tu pas peur de générer de faux espoirs ?

    RépondreSupprimer

Je lis absolument tous les commentaires, même si je ne peux pas forcément répondre à chacun d'entre eux - malheureusement. NB : il n'est désormais plus possible de commenter en "anonyme" (pour commenter, il faut juste créer un compte Google, c'est gratuit). De plus, les commentaires empreints de méchanceté gratuite / haineux / racistes - et j'en passe - ne seront pas publiés. Peace !