Onglets-menu

vendredi 12 juillet 2019

Quand les émotions débordent



Il y a quelques jours, j'écrivais ici à l'aîné de mes trois garçons. Un Petit Prince de six ans et demi, qui a traversé pas mal de choses pas drôles, comme, entre autres, deux années de surdité qui ont bousculé sa vision du monde, de lui-même, et de ses émotions. Et je ne sais pas toi, mais même moi, à 29 ans, il m'arrive encore d'avoir du mal à identifier clairement ce que je ressens, alors imagine un peu un enfant de 6 ans, qui de surcroît s'est retrouvé à demi coupé de la réalité à un âge où au contraire, il aurait dû s'ouvrir à la communication et à la découverte des sentiments. A l'heure actuelle, je ne tiens pas à entrer dans les détails des différentes conséquences que cette période compliquée a eu sur mon fils, beaucoup de choses restant encore floues et d'autres faisant trop partie de son histoire personnelle pour que je me permette d'en parler sur le net. Mais elles ont été importantes, elles ont bousculé son développement psychologique, elles ont sans le moindre doute accentué son hypersensibilité. Et aujourd'hui, comme depuis qu'on a découvert et traité sa surdité, on mène un combat de chaque seconde pour le soutenir dans l'accueil, l'acceptation et la gestion de ses émotions qui, si on ne l'accompagne pas, peuvent très vite le submerger.



- LE PODCAST DE CET ARTICLE -






  • Pourquoi évoquer les émotions avec ses enfants ?


Alors, certes, la plupart des enfants n'ont pas le même bagage que mon grand. Et heureusement, car en tant que maman je ne souhaite ça à aucun enfant ni à aucun parent. Cela dit, accompagner son enfant dans la découverte et la gestion de ses émotions, c'est loin d'être réservé aux cas particuliers. Au contraire, selon moi, ce devrait être l'un des chevaux de bataille principaux de tout parent. Il est vrai que spontanément, avec une éducation classique comme beaucoup de personnes de mon âge en ont reçue, on aura peut-être tendance à penser que ressentir une émotion est quelque chose d'aussi inné que naturel. On est triste, on est joyeux, on est satisfait, on est frustré. "C'est la vie", comme on dit, c'est comme ça que tout individu fonctionne depuis que le monde est monde, pourquoi y aurait-il lieu de s'en mêler ? Eh bien, parce que pour un enfant, même un tout-petit ou un bébé, c'est un apprentissage qui sera bien plus facilement acquis s'il est accompagné. Se mettre à la hauteur de son enfant pour lui enseigner à comprendre ses sentiments, c'est une façon de se soucier de son bien-être, et de son bonheur. Quoi de plus important, du coup ? Alors, je t'avoue que j'aimerais éviter de lire sous ce post des commentaires en mode "boarf, faut arrêter de les couver comme ça, nous nos parents ils nous ont pas appris à nous occuper de nos émotions mais on se porte très bien hein, c'est l'école de la vie, aussi !".  Clairement, je ne suis peut-être pas la plus neutre sur ce sujet vu que mon aîné, avec son historique, a un besoin tout particulier qu'on l'aide dans ce domaine. Mais sa situation un brin particulière nous a formés, le papa et moi, à s'intéresser avec eux aux émotions, qu'il s'agisse de lui ou de ses deux plus jeunes frères dont le développement est bien plus "normal". Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on a vu le bénéfice que c'est d'en parler avec eux, peu importe leur situation ou leur âge ! Mais alors, comment s'y prendre ?




  • Verbaliser pour identifier


Je suis convaincue que même si c'est effectivement quelque chose de très simple, le premier moyen d'aider nos enfants à identifier les sensations qu’ils éprouvent, c'est de les verbaliser, puisque ça revient à leur donner les clefs pour les maîtriser. C’est notre job de parents, de verbaliser les émotions qui le submergent et de l'aider à les comprendre pour mieux les apaiser quand il en a besoin. Concrètement, il suffit de nommer les émotions les plus faciles à identifier quand on le voit les ressentir. Un autre enfant lui a pris sa place sur la balançoire au parc et il bouillonne ? Je n'hésite pas à lui dire simplement "Tu vois, là, lapin, ce que tu ressens ça s'appelle la colère, c'est quand tu es fâché". Un bruit l'a fait sursauter ? Je le prends dans mes bras pour le rassurer et j'ajoute "Ce que tu as ressenti quand la porte a claqué, c'est de la peur, c'est ça qui vient de faire battre ton petit coeur très fort". Il est calme, souriant et apaisé après une bonne journée ? Une fois encore, le dire va lui permettre d'en prendre pleinement conscience : "Hey, elle était super cette journée, pas vrai ? Là quand tu te sens tout bien comme ça, ça s'appelle le bonheur".  Il a perdu un de ses jouets et se met à pleurer ? Là encore, je vais lui dire quelque chose comme "Tu as raison, tu y tenais à ce jouet et là, tu vois, quand ta gorge se serre un peu et que tes yeux se mettent à pleurer, c'est de la tristesse que tu ressens".


  • Lui apprendre à reconnaître les émotions


On peut qualifier la joie, la tristesse, la colère et la peur comme les émotions de base. Les émotions plus complexes telles que la déception, la culpabilité ou la mélancolie sont plus subtiles et un enfant les intégrera sans doute un peu plus tard. Mais aider son enfant à reconnaître les émotions de base, c'est aussi facile pour toi qu'utile pour lui. En dessinant, en jouant avec des personnages ou des marionnettes, en jouant à les mimer devant un miroir, l'idée c'est de lui faire remarquer le langage corporel associé à chaque émotion : on fronce les sourcils quand on est fâché, on sourit quand on est joyeux, on pleure quand on est triste, on a les yeux écarquillés quand on est effrayé, etc. Apprendre à déchiffrer les émotions sur le visage de papa, maman, puis des copains, ça facilitera sans le moindre doute sa façon d’adapter son comportement à ce qu'il ressent ou ce que ressentent les autres, peu importe qu'il soit à la maison avec ses frères et soeurs, qu'il aille à la crèche ou à l'école.




  • User et abuser des livres pour enfant


Parmi les outils qui nous servent quotidiennement, à Denis et moi, il y a les livres pour enfants, qui, comme tu le sais, ont depuis toujours une grande place à la maison. Et certains de ces ouvrages sont précisément destinés à évoquer les émotions avec les petits - autant te dire que je ne saurais plus m'en passer ! Véritables supports pédagogiques, c'est une mine d'or tant ils nous ont permis de mettre des mots sur ce que nos enfants ressentaient et à gérer ces émotions qui débordent bien souvent à cet âge. Nos deux garçons de 6 et 4 ans nous les réclament d'ailleurs d'eux-mêmes quand ils en ressentent le besoin, c'est devenu aussi ludique que thérapeutique. Petit tour d'horizon de ces livres pour enfants à avoir absolument quand on est parents de jeunes enfants.



 - La couleur des émotions

Celui-là, c'est sans doute mon préféré de tous, d'abord parce que c'est le premier album consacré aux émotions qu'on a offert à notre aîné, ensuite parce que c'est un pop-up. C'est l'histoire d'un petit monstre tout barbouillé de couleurs qui se promène sur le livre, qui ne sait plus très bien ce qu'il ressent. Alors au fil des pages, on l'aide à reconnaître ces émotions qui le submergent, avec une tonalité de couleur pour chaque sentiment. Et puis à la fin, le monstre se retrouve face à de petites fioles dans lesquelles chemin faisant, il a rangé les émotions qui l'ont envahi, et voilà qu'il s'y retrouve enfin.

Plus qu'un livre, c'est un vrai bijou, et ce sur tous les plans ! Il a fait des miracles sur notre aîné après qu'il ait été enfin opéré pour sa surdité. Pour tout te dire, c'est la pédopsychiatre qui l'a suivi pendant un an et demi après ça, pour l'aider petit à petit à communiquer comme les autres enfants de son âge, qui nous a conseillé cet ouvrage. Et elle a vraiment été de très bon conseil, parce que ça lui a véritablement permis de démêler ses émotions et de poser des mots sur ce qu'il ressentait, lui qui n'avait pas eu accès au langage à un moment crucial de son développement social et psychologique. Mais il est tout aussi extraordinaire pour un enfant qui n'a pas rencontré ces difficultés évidemment, on l'a bien expérimenté avec le Petit Coeur qui l'adore tout autant !




Son seul inconvénient réside dans la fragilité des pliages qui peuvent vite être un peu malmenés par les petites mains, mais si les enfants s'y intéressent autant, ce n'est pas pour rien ! Je t'avoue qu'on l'a en trois exemplaires à la maison, parce qu'il avait été discontinué pendant quelques temps, et que dès qu'on l'a retrouvé à la vente, on l'a racheté de façon à l'avoir "en stock" au cas où le premier finisse par être trop usé.

- La couleur des émotions, un livre tout animé, par Anna Llenas, aux Editions Quatre Fleuves : https://amzn.to/2xIMUhL





La Collection Disney Emotions

Cette collection est toute récente mais pas moins bien pensée ! Mes enfants, tout comme nous, sont fans des Disney et connaissent donc très bien le caractère de ces héros qu'ils côtoient depuis des années. Les éditions Hemma ont réussi le pari d'aider les petits à comprendre leurs émotions à travers 4 ouvrages (du moins pour le moment !) sur le thème de la jalousie, la peur, la joie et la colère. Chaque histoire met en scène des personnages Disney tels que Mickey pour la Joie, Woody et Buzz pour la Jalousie ou Sully et Bob pour la Peur. Ce ne sont pas que des histoires du soir mais plutôt des mises en situation de personnages qui vont réagir à ce qui leur arrive - et l'auteure ne manque pas d'exprimer simplement quelle émotion et ses variantes l'accompagnent. D'ailleurs, cette auteure, tu en as déjà probablement entendu parler puisqu'il ne s'agit ni plus ni moins que d'Isabelle Filliozat, cette psychothérapeute et conférencière qu'on ne présente plus tant sa passion pour l'éducation et les neurosciences a fait parler d'elle sur le web et dans les médias.



Bien que les 4 livres soient très bien pensés, je tenais à mettre ici l'accent sur celui qui est tiré du film Vice et Versa, dédié à la colère. La petite Riley est confrontée à un déménagement qui la mène loin de ses amis, son papa qui travaille et ne peut jouer avec elle, ses parents lui posent avec insistance une question à laquelle elle n'a pas du tout envie de répondre... Un enchaînement la mène petit à petit à une dispute entre elle et ses parents, qui la poussent à s'isoler dans sa chambre, furieuse. On la découvre après seule sur son lit, cherchant à retrouver son calme avant de se décider à discuter avec son papa et sa maman pour pouvoir exprimer ce qui l'affecte.

Et je trouve ça vraiment pertinent d'aborder avec tant d'accessibilité l'émotion parfois taboue qu'est la colère. C'est selon moi un sentiment qu'on juge parfois très négativement chez nos enfants, ce qui est somme toute assez surprenant si on y réfléchit, vu qu'en tant qu'adulte, on n'aimerait pas qu'elle soit prise à la légère. C'est au contraire une émotion qu'il serait bien malvenu de chercher à contenir chez son enfant, au risque qu'elle fasse des dégâts, alors qu'elle est la manifestation légitime d'un mal-être qui a besoin d'être exprimé. Mes enfants, comme nous, ont tout à fait le droit d'être fâchés. Eux comme nous peuvent être fatigués, s'être retrouvés dans des situations qui les ont incommodés, avoir passé une journée ponctuée de frustrations ou de déceptions, se sentir seuls ou contrariés. Et vraiment ce genre d'ouvrage à la fois concis et sans filtre permet aux parents d'aborder ce genre de chose de manière naturelle, de mettre son enfant à l'aise sans le culpabiliser.




D'ailleurs ces livres ne sont pas uniquement destinés aux enfants mais aussi aux parents ! A la fin du récit, on retrouve une partie dédiée aux adultes, qui, là encore avec beaucoup de simplicité, rappelle l'utilité de l'émotion évoquée. Cette section pour les grands incite au dialogue, à réagir avec intelligence. Elle pousse à l'analyse du ressenti de nos bambins, à se poser les bonnes questions pour les accompagner plutôt qu'à juger un peu trop hâtivement ce qu'ils ressentent. Elle donne aussi des pistes pour explorer les raisons sous-jacentes qui pourraient les affecter. Et celui sur la colère est particulièrement instructif, je vais te dire qu'une fois qu'on a lu ces quatre petites pages, déjà on a pas mal de clefs en main pour mieux réagir la prochaine fois qu'un de nos enfants se met en colère, c'est assez fou ! C'est bref mais hyper pédagogique !




Petit plus : ces livres contiennent aussi un petit cahier d'exercices à la fin qui permet aux enfants de visualiser un peu mieux encore l'émotion évoquée et même de matérialiser, par le dessin par exemple, celles qu'ils ressentent. Ça les invite à s'exprimer par le jeu, et une fois encore, c'est très bien pensé. Et si tu es tentée, RDV dans la journée sur mon compte Instagram, car Disney et moi te proposons de les gagner !

Collection Disney Emotions, par Isabelle Filliozat, aux éditions Hemma :
- La colère :  https://www.awin1.com/cread.php?awinmid=12665&awinaffid=290753&clickref=PUBL+%C3%A9motions+col%C3%A8re+Golden+Wendy&p=%5B%5Bhttps%3A%2F%2Flivre.fnac.com%2Fa13317321%2FVice-Versa-La-colere-Collectif%5D%5D
- La peur : https://www.awin1.com/cread.php?awinmid=12665&awinaffid=290753&clickref=PUBL+%C3%A9motions+peur+Golden+Wendy&p=%5B%5Bhttps%3A%2F%2Flivre.fnac.com%2Fa13317322%2FMonstres-Academy-La-peur-Collectif%5D%5D
- La joie : https://www.awin1.com/cread.php?awinmid=12665&awinaffid=290753&clickref=PUBL+%C3%A9motions+joie+Golden+Wendy&p=%5B%5Bhttps%3A%2F%2Flivre.fnac.com%2Fa13317323%2FMickey-La-joie-Collectif%23omnsearchpos%3D1%5D%5D
- La jalousie : https://www.awin1.com/cread.php?awinmid=12665&awinaffid=290753&clickref=PUBL+%C3%A9motions+jalousie+Golden+Wendy&p=%5B%5Bhttps%3A%2F%2Flivre.fnac.com%2Fa13317324%2FIsabelle-Filliozat-Disney-emotions-La-jalousie-Toy-Story%23omnsearchpos%3D1%5D%5D




Un vent de panique pour Charline


Alors celui-là, je l'ai découvert dans une box NotiSeoton et je l'ai trouvé super intéressant, parce que la panique est une émotion que, ma foi, je n'ai pas vue très souvent évoquée dans les livres pour enfant. Alors, certes, elle est reliée à la peur, mais vraiment, ce livre-là parle de la panique en particulier, celle que la petite Charline ressent un beau matin où, alors qu'elle s'est éveillée plus tôt que d'habitude, elle croit la maison vide car elle n'a pas conscience que ses parents sont encore endormis. Seule, elle est saisie de panique. Et là encore, je trouve ce livre super bien pensé parce qu'entre autres, il permet de se placer du point de vue de l'enfant et de prendre conscience que ce qu'on peut trouver anodin est parfois source de grandes angoisses pour les petits. Et je sais à quel point ça importe à mes garçons d'évoquer ce genre de sentiment, puisqu'ils nous le réclament régulièrement, ce livre ! Et puis, là aussi, les deux dernières pages sont adressées aux parents et leur donnent quelques conseils simples pour comprendre cette émotion chez les petits et les aider à la gérer. A noter que ce livre fait partie de la collection "Que d'émotions" qui comporte d'autres albums dédiés à d'autres sentiments.

- Un vent de panique pour Charline, par Kochka et Géraldine Cosneau, aux éditions Père Castor : 
https://amzn.to/2XzDy2s



  • En bref 

Découvrir les émotions, ça fait partie des apprentissages d'un enfant. Et ce sera bénéfique pour lui d'apprendre à les reconnaître et les gérer dès qu'il en est capable. Perso je me garderai de te conseiller un âge en particulier auquel initier ton enfant à tout ça, parce qu'il faut avant tout s'adapter à la personnalité de nos enfants et que, selon moi, il est rarement trop tôt pout apprendre à déchiffrer ce qu'on ressent. On n'a jamais vraiment cherché à regarder les âges conseillés sur les livres pour enfant par exemple, en revanche évidemment avant d'en choisir un, on le lit nous-même et on vérifie qu'il est adapté à nos bambins. Mais vraiment, même mon petit dernier de huit mois est très intéressé par les livres et profite des séances de lecture et de discussion avec ses deux grands-frères. Bien entendu, il y a différents niveaux de lecture et l'interprétation qu'un enfant en fait à 8 mois, 4 ans ou 6 ans est forcément différente. Quoi qu'il en soit, en six ans et demi, en tant que maman j'ai compris petit à petit à quel point il est important d'accompagner mes enfants dans la gestion de leurs émotions. C'est loin d'être inné et ça réclame pas mal de temps, mais le jeu en vaut la chandelle car c'est une façon d'aider nos enfants à accepter leurs sentiments et donc à se sentir bien dans leurs baskets.



Et toi ? Quels sont tes conseils et tes coups de coeur livre dans ce domaine ?




Golden Wendy


- post en collaboration avec Disney

7 commentaires:

  1. Article très intéressant même sans être parent !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour ,
    C’est un très bon article très interessant j’ai moi même une fille et ce genre de livre va beaucoup m’aidé car sans aller dans les détails j’ai une «  particularité » ( mon mari n’aime pas le mot pathologie) qui fait que je ne connais ni ne comprend la plupart des émotions ( entre autres ) donc les communications non verbales, les sous entendu etc je ne comprend pas alors impossible de les expliquer à quelqu’un heureusement mon mari est là et il aidera notre fille en grandissant mais tout sa pour dire que oui c’est très important ! Et sa permet de bien faire attention à son enfant et de voir si il a des problèmes car moi ma mère ne le savais pas ( je ne lui en veut pas ) mais du coup j’apprends encore aujourd’hui car pour beaucoup de gens c’est inné
    2 petits exemples pour finir un jour quand j’étais petite ma mere m’a dit va jouer avec les autres et je l’ai regardé et je lui est dit oui mais à part bonjour que doit on dire à quelqu’un...
    et autre exemple plus récent quelqu’un pleurer et bien je lui est dit ça va pas et bien si je suis heureuse ah et pourquoi tu pleure alors ?
    Alors sa va paraître ridicule a beaucoup de gens mais non ce n’est pas anodin c’est difficile quand on ne comprend pas ...
    Voilà désolé de mettre étaler mais si sa peut faire comprendre à certaines personnes qu’il ne faut pas toujours juger ou se moquer j’aurais gagné ma journée
    Merci à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Alex !

      Comme je te disais sur Instagram, ton témoignage est super intéressant bien que ça ne doive effectivement pas être très facile pour toi. Effectivement les livres pour enfant pourront t'être utile avec ta fille ! =)

      Plein de courage et merci encore pour ton message !

      Supprimer
  3. Je te rejoins à 100 % sur l'importance d'aider les enfants à vivre leurs émotions et à poser des mots dessus. J'adore "la couleur des émotions", un grand classique ! Par contre, je ne connais pas la collection de Disney, je vais essayer de les trouver ! Merci pour cet article et ces bonnes idées !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est toute récente donc pas encore bien connue, c'est pour ça ! Je crois qu'ils ont sorti la collection en mai 2019 =) Bises !

      Supprimer
  4. Bonjour Mélissa !! Je viens de finir d'écouter le petit prince. Je suis émue oh lala! Tu me fais penser à ma maman. C'est très beau comme tu raconte, très doux. Tu es une maman, ça c'est sûr. Au passage, quelle bonne idée ces podcasts, quelle bonne idée de remettre l'écriture au premier plan :) j'adore te lire. Je t'embrasse. Céline.

    RépondreSupprimer

Je lis absolument tous les commentaires, même si je ne peux pas forcément répondre à chacun d'entre eux - malheureusement. NB : il n'est désormais plus possible de commenter en "anonyme" (pour commenter, il faut juste créer un compte Google, c'est gratuit). De plus, les commentaires empreints de méchanceté gratuite / haineux / racistes - et j'en passe - ne seront pas publiés. Peace !