Onglets-menu

lundi 13 décembre 2021

Kyo "La Part Des Lions" - Mon avis



J’attendais le nouveau KYO avec une impatience toute particulière, d’autant plus depuis la sortie, il y a quelques mois de « Margaux, Omar, Marlow » qui m’a beaucoup émue et qui présageait de bien jolies choses. Alors, une fois n’est pas coutume, comme pour la sortie de « Dans La Peau » j’ai eu envie de partager ici mon avis au sujet du dernier album de KYO, « La Part Des Lions ». 


mercredi 8 décembre 2021

Roborock S7 et sa station de vidange - notre avis


En mars dernier, on a reçu et commencé à tester le petit dernier des robots aspirants Roborock : le S7. Ce petit bijou de technologie aspire et lave le sol, et il a été depuis peu rejoint par une station de vidange plutôt prodigieuse. Qu’en pensons-nous environ 8 mois plus tard ? Vaut-il le coup / coût ?

Avant toute chose, ce post n’est pas un comparatif avec le S6Max V (son prédécesseur), dont je t’avais déjà parlé en détail ici. Ce dernier est d’ailleurs toujours en service chez nous, mais il est monté au premier étage (celui où on a 2 des chambres des enfants + la nôtre) et s’occupe depuis exclusivement de cette zone, ce qui nous simplifie encore plus la vie, je vais pas te mentir ! Est-ce à dire qu’il te faut un robot par étage ? Non ! Pas de panique.

vendredi 19 novembre 2021

Aynosens, entre douceur et gourmandise

Aynosens


Tu sais depuis belle lurette quelle importance on accorde au bio et comme on cherche à l’intégrer au maximum dans notre vie de consommateurs, aussi bien en ce qui nous concerne qu’en ce qui est lié au soin de nos bambins. Aujourd’hui je te parle de notre dernier coup de coeur : les soins Aynosens. Découverts il y a des mois de ça déjà (je t’en avais parlé en story sur Instagram), on en a vidé quelques bouteilles avant que la marque me propose de rédiger cet article pour eux tant nous avions été convaincus. Petit tour d’horizon de ces petites pépites qui, au delà de leur efficacité, sont aussi planète-friendly.

mercredi 17 novembre 2021

Ce que je n'avais dit qu'à demi-mot...

 



“I do not have a dream job. I do not dream of labor.”

Cette phrase se répand depuis quelques mois sur les réseaux sociaux et je dois dire qu’elle me turlupine depuis la première fois que je l’ai vue passer. Parce qu’en fait, elle parle aussi bien à la moi d’aujourd’hui qu’à la mini-moi de six ans avec son cahier et son stylo, ou à la moi collégienne à qui on demandait ce qu’elle envisageait comme études et comme carrière mais qui se retrouvait bête et sans réponse face au conseiller d’orientation. Eh oui parce qu’en fait, mon « job de rêve », m’a-t-on fait comprendre quand j’étais petite, c’était pas un vrai métier.

A noter aussi qu’en France, une activité gratifiante et qui « rapporte », même quand elle devient l’activité principale d’une personne, est souvent jugée comme un passe-temps plutôt que de se voir qualifiée de métier. De ce que j’ai expérimenté jusqu’à présent, ce n’est pas le cas au Royaume Uni, où loin de me regarder avec un sourire narquois au coins des lèvres quand on me demande ce que je fais dans la vie et que je réponds « blogueuse », on ouvre souvent des yeux émerveillés suivis d’un « Oh ! Quelle chance ! Comment en êtes-vous venus à en faire votre job ? ». J’ai d’ailleurs toujours eu du mal à comprendre pourquoi, pour certaines personnes (pas toutes, bien heureusement !), le fait de travailler doit forcément impliquer un labeur désagréable, une contrainte ou une activité conventionnelle. Je pourrais à vrai dire m’étaler bien plus sur la question tant je la trouve intéressante, mais ce serait m’éloigner un peu du sujet que je voudrais aborder pour de vrai dans ce post.

vendredi 12 novembre 2021

Apprendre l'Anglais en s'amusant avec Mirabo

 



Comment initier ses enfants à l'anglais de façon ludique ? Aujourd'hui on a le plaisir de travailler avec MIRABO, un concept éducatif de réalité augmentée qui fera un cadeau aussi fun qu'utile !