Onglets-menu

vendredi 20 octobre 2017

Notre petit garçon était sourd...


Depuis des mois je t'en parle sans jamais vraiment donner de détails sur le sujet. Et pourtant. Si nous avons fini par poser nos valises près de la mer, c'est pour lui. Si j'ai passé plus de nuits à surveiller sa respiration plutôt qu'à dormir ces trois dernières années, c'est parce que j'avais peur pour lui. Si mon coeur se met à battre à toute vitesse et que l'angoisse me prend à la gorge dès que je l'entends tousser encore aujourd'hui, c'est parce que tout ça est encore bien présent dans mon esprit. Alors non, pas de drame à déplorer, ni maladie incurable, ni cancer, ni pronostic vital en jeu, certes. Mais une empreinte, celle de trois années de galère dont deux sans pouvoir vraiment entendre. Une histoire pas facile à raconter, la vidéo que j'ai eu le plus de mal à filmer, mais, je l'espère si fort, une page qui se tourne et une façon d'informer tous ces parents qui, peut-être, ne savent pas.






J'espère que cette vidéo pourra servir à plus d'un.
Fiez-vous toujours à votre instinct de parent.



Golden Wendy




Update : 

Au moment où j'écris ces mots, ce sont + de 240 commentaires sur YouTube, une centaine sur le blog, et presque 150 sur Instagram que vous m'avez laissés, sans parler de tous les autres un peu partout. Je ne vous cacherai pas qu'hier et cette nuit, j'angoissais beaucoup à l'idée d'évoquer une expérience si intime et personnelle, qui a trait directement à la vie de mes enfants, moi qui tiens à les préserver des méfaits d'internet et de la curiosité malsaine de certains. J'avais peur qu'on ne comprenne pas. J'avais peur qu'on se moque. J'avais peur qu'on les juge.

Mais c'est un débordement d'amour, de bienveillance, de compréhension et de soutien que je découvre. Vous nous entourez, mon mari et moi, de tous vos mots et pensées. Mon mari n'a pas souhaité participer face caméra à cette vidéo, mais nous l'avons préparée ensemble et c'est aussi sa voix que vous avez écoutée à travers la mienne. Il a été bouleversé en la regardant avant que je ne la mette en ligne tant la plaie est encore à vif pour lui aussi.

Ce sont donc nos remerciements à tous les deux que je tiens à vous présenter, parce qu'on est presque à 500 commentaires plus étoffés les uns que les autres, et que je suis humaine, même si d'habitude je like tout et réponds au plus grand nombre, je sais bien que même si on en crève d'envie, on ne réussira jamais à vous répondre à toutes et à tous pour cette fois.

Alors, mille fois "merci", pour cet élan de bonté qu'il est bien rare de découvrir sur internet. Merci de m'avoir prouvé que j'avais tort, que je n'avais pas à avoir peur, que vous comprenez et que vous êtes là pour nous remonter le moral après 3 années de galère à tout vous cacher pour nous préserver.

Internet peut être critique, méchant, gratuit et mal intentionné, mais ce soir c'est de l'amour que nous y trouvons et c'est important de le mettre en avant. Il faut savoir voir le bon quand il y en a, et aujourd'hui, il y en a eu, beaucoup.

Denis et moi vous transmettons toute notre reconnaissance, vraiment. Merci encore. Du fond du coeur. Vous avoir à nos côtés nous aide vraiment à regarder tout ça d'un oeil plus serein maintenant qu'on n'est plus tous seuls.

Melissa & Denis

114 commentaires:

  1. Bravo Mélissa pour cette vidéo. Je commente très peu sur ton blog mais je le suis assidûment.
    Ma petite sœur a souffert de la même chose que ton petit garçon. Je n'en ai évidemment aucun souvenir, j'étais bien trop jeune. Ma maman nous a raconté ses crises sans réussir à respirer, ses pleurs permanents, et son incompréhension de Maman face à tout ça. Comme ton garçon, elle a été opérée, il a été aussi question de yoyos dans son cas, mais finalement elle n'en a pas eu besoin. Depuis ma petite sœur va très bien ! Comme ton petit garçon, elle a gardé pendant un moment un comportement un peu particulier : introvertie, face à des inconnus (même des enfants) elle restait parfois silencieuse. Pour l'anecdote, nous étions parties ensemble en colonie, j'avais 10 ans et elle 8, et ses camarades de chambre m'ont demandé pourquoi elle ne leur parlait pas ! Au bout de 2 jours tout s'est débloqué et elle s'est finalement fait des copines. Ce comportement particulier s'est estompé à l'adolescence.
    Mon petit frère, lui, a souffert de crise de laryngite très impressionnantes. Nous étions des habitués des humidificateurs d'air et du Célestène...
    Je ne peux que tu dire de conserver cette confiance que tu as dans ton instinct de Maman, de continuer à faire ce que tu penses être le mieux pour tes enfants !
    Je suis très contente que tu aies réalisé cette vidéo. J'espère de tout cœur qu'elle t'aidera à digérer cette épreuve.
    Alison

    RépondreSupprimer
  2. Wouaaah ...
    Bonjour Melissa (c'est mieux de commencer avec un bonjour ^^)
    Alors là je doit t'avouer , que j'en suis presque sans mots , à plusieurs reprises j'ai bien cru que les larmes allais couler (autant pour toi que pour moi).
    Je ne pourrais oser te dire que je comprends et compatis à la situation que vous avez vécu, mais ayant moi même beaucoup de soucis de santé (mastocytose entre autre qui es un soucis d'inflammation des mastocyte cellule responsable des réactions allergiques , et d'autres... qui m'ont poussés moi aussi à me rapprocher de l'air humide et plus "sain" de la mer) je ne peux qu'être touchée par ce partage de vécu ..!!
    Je doit t'avouer aussi une chose qui me chagrine de plus en plus , j'ai vraiment l'impression qu'il y a de plus en plus de professionnel de la santé qui ne sont pas assez humain ni même assez compétent , c'est tout de même assez "grave" (à mon sens) de laisser un enfant et des parents dans cette situation sans même faire passer un seul examen à l'enfant, j'irai presque jusqu'à dire que c'est assez scandaleux pour être souligné !!!! (Là encore j'ai une expérience à se sujet qui n'es pas "cool" , il a fallu plus de 20 ans aux spécialistes que j'ai consulté tout le long de ma petite vie pour diagnostiquer la maladie , alors que je suis très certainement née avec)
    Je pense qu'en tant que parent , vous avez dû faire preuve d'énormément de courage , de patience , de soutiens aussi l'un envers l'autre et c'est complètement admirable !!!! Je ne me serai jamais imaginé une telle épreuve , et pourtant j'avais bien perçu qu'il y avait quelque chose autant dans l'union avec ton mari , qu'avec ton lien avec tes enfants qui était tellement palpable.
    Je ne sais plus quoi ajouter , je vais donc certainement m'arrêter là avant de dire n'importe quoi !
    En tout cas un grand merci pour ton partage , un grand applaudissement pour ton bel instinct de maman (il as quand même pris le dessus et j'espère que tu as réussi à te défaire de ta culpabilité, compréhensible , mais qui a mon sens n'as pas lieu d'être :) ) et pleins de Bisous et de câlins à tes deux petits bouts qui ont eux aussi dû faire preuve de beaucoup de courage !!!!
    À très bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Wooh ... alors la ... j'ai pas de mot pour exprimé ce que je ressens. Tout ca m'a fait pensé a ma maman qui a eu un AVC et qui en ai devenu sourde. Elle a ete chez pas mal de spécialistes et un jour un des médecins lui a dis : Bon maintenant il faut arrêter Madame tout c'est c'est physiologique. Je te dis pas l'état de ma mère. Heureusement on essayer d'autres médecins et au final le rendez vous chez l'ORL nous a tous rassuré ( enfin je sais pas si c'est vraiment le bon mot). Ma mère était sourde avec 20% d'audition pour les 2 oreilles. C'est la qu'on se rend compte que les oreilles sont extrêmement importante pour énormément de chose.

    Ca a pas du etre facile mais en aucun cas ca a fait de vous des parents nule! C'est hyper frustrant mais regarde le aujourd'hui et dis toi que ca y est c'est passé. Ils vont très bien aujourd'hui et ils sont heureux d'être a la mer et de respiré le bon air marin.

    Tu m'as beaucoup touché... vous êtes fort ! Ce sont des choses de la vie qui on du renforcer votre amour ❤️ et renforcer le lien encore plus entre vos deux petits garçons.

    Vous êtes bon, vous êtes courageux.


    Je vais de ce pas partager cette vidéo !


    Bonne journée ❤️��

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Mélissa,

    Je ne commente jamais, mais j'ai envie de prendre mon clavier pour te dire merci pour ce partage. Je ne suis pas maman, mais je suis éducatrice de jeunes enfants, du coup, c'est un partage qui me sera sûrement utile dans ma pratique au quotidien.
    Je comprends la difficulté qu'il y a eu pour toi d'en parler, cela a du être si difficile de ne pas comprendre ce qu'il se passait pour ton garçon, et surtout de ne pas parvenir à se faire comprendre de personnes qui peuvent aussi prendre soin de lui. Je dois dire que j'ai été en colère en entendant ce que le pédiatre t'a dit, mais aussi du diagnostic si rapide de l'institutrice de votre enfant. Après je pourrais la comprendre par rapport à sa charge de travail, mais au final pourquoi vous faire 'peur' ?

    J'en conclus, comme je dis souvent aux parents vis-à-vis des enfants, il faut se faire confiance, car au final, vous êtes ceux qui connaissent le mieux vos enfants, que vous êtes le plus à même de connaître ce qui ne va pas pour eux. Toi et ton mari, vous n'avez pas à culpabiliser de tout ce que vous avez fait, car vous avez tout fait pour que l'on vous écoute. Il n'y a pas de bons parents, juste des parents qui font le meilleur pour vos enfants avec ses propres armes. On ressent, toute la bienveillance que vous avez pour vos enfants, et ça c'est juste magique pour votre famille. Je n'ose pas imaginer le soulagement après son opération, de le voir découvrir de nouveaux aspects de sa vie de petit garçon !

    Merci encore pour ce partage, je suis toujours sidérée par certains professionnels accompagnant les enfants, car ils ne sont pas toujours fins avec les enfants et les parents. Maintenant vous avez trouvez un endroit qui sera bénéfique pour vos enfants, je vous souhaite beaucoup de bonheur à toute la famille.

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Mélissa,

    Merci pour cette vidéo et d'avoir partagé avec nous ton histoire et celle de tes enfants. Je suis bouleversée par ton témoignage et assez "révoltée" par la réaction du pédiatre que tu as consulté. Je trouve ça d'une certain façon hyper violent de dire à une maman qui s'inquiète pour son enfant qu'elle est une maman stressée.
    On s'en remet aux professionnels de santé, on leur fait confiance pour nous aider à soulager nos petits bouts et se rendre compte que certains sont insensiblent à la détresse d'un parent ainsi qu'à la souffrance d'un enfant finalement, qu'ils ne cherchent pas à nous rassurer et plus grave ne nous écoutent pas ça me rends malade. Prendre en considération les observations d'un parent reste primordial à mes yeux, ce sont les parents qui vivent au quotidien avec ces enfants qu'ils reçoivent en consultation je trouve alors essentiel de prendre en compte leurs inquiétudes et les comportements qu'ils ont remarqués. Après je ne fais pas de généralité bien sûr.
    En tous les cas, vous avez était très courageux ton mari et toi et je ne peux imaginer comme cette période à dû être douloureuse pour vous.
    Merci pour cette vidéo qui va aidé j'en suis certaine beaucoup de parents.
    Je t'mebrasse fort ma belle Mélissa. ♥

    RépondreSupprimer
  6. Melissa, j'ai eu la gorge nouée pendant toute ta vidéo (à part la fin) - cela m'a fait tout bizarre de te voir sans le sourire, et puis mon propre petit coeur de maman s'est serré pour toi...alors je n'imagine même pas comment toi tu t'es sentie à filmer cette vidéo - et à vivre cette expérience traumatisante.

    L'instinct d'une maman, c'est plus fort que tout, et certainement plus fort que des années de médecine. Oui, la médecine sauve des vies, mais depuis quelques années je suis de plus en plus en colère contre la condescendance et le manque de compassion de certains médecins. Et souvent, j'ai l'impression que plus ils sont haut placés dans l'hiérarchie (genre: chef de service) plus ils deviennent complaisants et te parlent de haut (à toi en tant que parent aussi bien qu'aux infirmières qui, elles, souvent, s'investissent à fond mais ne sont "pas assez compétentes" d'après ces grand spécialistes)

    Le nombre de fois où j'ai eu raison concernant un souci de mon bébé/enfant (soucis mineurs, heureusement), le nombre de fois qu'on m'a sorti des "c'est égal ce que vous pensez madame, vous ne pouvez pas savoir" Oui, mais nous on CONNAIT nos gamins, on SAIT. Sans savoir d'un point de vue médical, on sent les choses, et quand quelque chose ne tourne pas rond, il faut écouter les mamans (et les papas aussi)

    J'ai entendu une histoire récemment où la maman d'un bébé de 2 mois se demandait ce qui n'allait pas: seuls indices - son bébé pleurait plus et souriait moins. Et qu'est-ce qu'on lui a dit? "Félicitations, Madame, votre bébé fait des coliques." ELLE le connaissait, savait qu'il y avait quelque chose. Eh ben, ce bébé pour finir avait une leucémie. Eh oui! Ils me mettent en rage, les médecins de ce genre.

    Je suis particulièrement touchée par ce sujet car j'ai perdu mon frère en 2015 - il avait 30 ans et est décédé des suites d'une longue maladie - et jusqu'à ce jour je suis convaincue que les médecins qui l'ont suivi n'ont fait qu'empirer les choses (je n'entre pas dans des détails, mais il y a des raisons de le croire)

    MERCI pour cette vidéo, j'ai vu combien elle était difficile à tourner pour toi, elle était aussi un peu difficile à regarder pour les mamans qui se mettent à ta place, mais c'est une vidéo tellement utile, merci.

    Et je suis tellement heureuse pour vous et surtout pour votre petit garçon qui va enfin mieux!

    RépondreSupprimer
  7. J'ai eu les larmes aux yeux et la boule au ventre quasiment tout le long de cette vidéo... Surtout que je l'ai regardé en ayant mon bébé dans les bras et franchement ça me touche davantage je pense du fait que je sois maman à mon tour.

    Je ne sais pas trop par quoi commencer si ce n'est de vous dire bravo à toi et ton mari. Bravo d'avoir surmonté tout ça. Bravo à toi de n'avoir jamais laissé paraître ces difficultés que tu as rencontré.

    Ça me met en colère quand j'entends ce genre de chose car ce n'est pas la première fois que j'entends que des médecins peuvent remettre en question la mère, ou le père.
    J'ai ma nièce qui a commencé dès ses premières semaines à avoir de gros soucis de santé. Tout le monde a dit à ma belle soeur que c'était des coliques. Étant donné qu'elle était déjà maman et en plus puéricultrice, elle savait que c'était autre chose. Mais on ne l'écoutait pas. A tel point qu'une fois ma nièce a été hospitalisé et on a pas laissé ma belle soeur rester avec car ils jugeaient que si la petite était dans cet état c'était aussi parce qu'elle stressait donc stressait sa fille. Elle avait que quelques mois !
    C'est seulement plus de 6 mois après, de souffrances pour ma nièce et pour ses parents au final, que grâce à la persévérance de ma belle soeur, on a détecté une grosse allergie au protéine de lait de vache. Et aujourd'hui, a presque 4 ans, elle en est malheureusement toujours pas guéri :/.

    Bref tout ça pour dire que je te rejoins sur le fait qu'il faut suivre son instinct parental. Je pense qu'on est le mieux placé pour savoir si notre enfant va bien ou non.

    Je suis contente qu'aujourd'hui les choses rentre dans l'ordre, même si ton fils aura toujours ça "en lui". Je sais qu'avec des parents comme vous il arrivera à petit à petit tourner la page de ces 2 années difficiles.

    Ne culpabilisez surtout pas, en tout cas plus. Ce n'est absolument pas de votre faute. Et on devient parents en passant aussi de par ce genre d'épreuve. Vous êtes des parents qui déchirent ;-)

    N'empêche, ce fameux pédiatre tu es allé le revoir pour régler tes comptes ? XD. Parce que perso je pense qu'il aurait entendu parler du pays lol.

    En tout cas tes petits bonhommes sont vraiment courageux d'avoir traversé tout ça ! ^-^

    Merci mille fois d'avoir ouvert ton coeur et d'avoir partagé avec nous ce sujet si lourd pour vous. Je pense que, comme tu l'as dit, ça pourra aider plus d'un parent. Et si en plus ça a pu un peu te soulager d'en parler alors c'est le principal.

    Je te fais de gros bisous !

    Prends soin de toi et de ta famille

    Bénédicte

    RépondreSupprimer
  8. Une vidéo très émouvante, je vais bientôt être maman et cette vidéo m’a clairement ouvert les yeux et m’inciteraz à être vigilante face aux petits problèmes de bébé.Merci énormément. Bisous de La Réunion

    RépondreSupprimer
  9. Par où commencer ? Je voulais souligner le courage que tu as eu de nous parler de ceux qui comptent le plus pour toi et de la mauvaise période que vous avez dû passer. Je suis bluffée de voir comme tu as réussi à tenir ton rythme de travail : blog, youtube, et livres alors qu'à la maison tu étais une super woman. Vous êtes de très bons parents, vous avez déplacé des montagnes et dépassé les frontières pour le bien être de vos bébés, et ça, c'est extraordinaire. Je ne veux pas spoiler, mais clairement je suis admirative de votre courage, la force de votre couple et l'amour que tu dégages tout au long de la vidéo. Bravo et aujourd'hui, pro-fi-tez !

    RépondreSupprimer
  10. Merci beaucoup Melissa pour cette vidéo je pense qu'elle va beaucoup m'aider. Bisous
    (vous avez beaucoup de courage et ne culpabilise pas on n'ai pas médecin c'est pour ça que l'on fait confiance à certaine personne qui ne devrai pas l'avoir)

    RépondreSupprimer
  11. Coucou ma belle, c'est avec pleins d'émotions que j'écris se commentaire. Cette vidéo m'a particulièrement touché, car petite j'étais tous le temps à l'hôpital pour des crises d'asthme comme tu l'as décris pour ton fils avant son opération, et on a découvert à l'âge de 8 ans que j'avais une malformation pulmonaire en plus de mon asthme. Alors pendant 8 ans ma mère faisait des aller retour à l'hôpital et personne ne lui disaient quoique se soit, c'est un Medecin généraliste qui lui a conseillée d'aller voir un pneumologue quand j'avais 8 ans. C'est devenu notre Medecin de famille d'ailleurs lOl! Cette vidéo m'a aussi beaucoup touché car, enceinte de 7mois (dernière échographie), on m'a dit que mon fils avait les ventricules du cerveau beaucoup plus dilaté que la normal. Irm fœtal, prise de sang à gogo et amniosynthese pour savoir d'où cela venait mais aucune réponse. On m'a dit que mon fils allait surement finir en fauteuil roulant, ou alors qu'il n'aurait rien. On m'a aussi proposé de faire une img qu'en j'ai refusé bien évidemment. Heureusmznt mon fils va tres bien, meme si il a subit tous mon stress, et passer un irm a l'âge de 2 ans et demie. Mon fils a 5 ans et en pleine santé dieu merci comme on dit! Alors merci aussi pour cette vidéo pleine d'émotion, tu es une maman formidable n'en doute jamais!

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Mélissa,
    En tant que maman j'ai pleuré avec toi ce matin ... Merci de partager cette épreuve afin de prévenir les mamans de ces affections plus ou moins silencieuses.
    Quand on est jeune parent, on se fie aux personnes spécialistes de la petite enfance et malheureusement on est pas toujours écouté ... j'ai connu ton blog pendant ma grossesse que l'on a vécu simultanément pour ton petit coeur :)
    J'ai un très mauvais souvenir de la 1ère consultation chez un pédiatre renommé de ma région,c'était au mois de mai 2015 mon bébé avait 1 mois, allaité exclusivement et lorsque que nous avons été chez cette pédiatre, elle m'a pourri parce que je ne lui donnait pas de biberon d'eau en complément que mon fils mourrait de soif alors il était allaité à la demande et que je devrais lui donner du lait maternisé le soir car il ne devrait plus manger la nuit ... 1 mois quoi ... Quand j'ai abordé le sujet des vaccins étant donné qu'on était en pleine polémique, elle m'a regardé droit dans les yeux en me disant «comme ils me fatiguent tous ces parents avec leurs histoires de vaccins ... vous voulez que votre bébé meure alors ne le faites pas vacciner !» autant te dire que l'on a fuit !!
    Je me suis étalée pardon ... mais tout ça pour te dire que vous êtes de bons parents, vous n'avez pas le mode d'emploi comme nous tous, vous avez fait confiance comme tout le monde et vous avez remué ciel et terre pour faire soigner votre enfant .
    Ne culpabilise pas tu es une super maman .
    Gros bisous <3

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Mélissa ,
    Je n'ai jamais commenté mais pourtant ça fait un baille que je te suis !
    Bravo pour cette vidéo , tu as eu le courage de la faire et je suis persuadée qu'elle aidera bon nombre de parents .
    Profitez de votre nouvelle vie !
    Bonne journée :)
    Nina

    RépondreSupprimer
  14. Les larmes ont rouler sur mon visage devant cette vidéo une fois encore criante de vérité. Cette attitude médicale à nous faire passer pour des mamans stressées alors qu'au fond on a raison, ça me rend folle. J'ai beaucoup de peine pour votre sentiment difficile à accepter en tant que parents, mais vous êtes super, j'en suis persuadée. Ton petit chat va maintenant mieux et prêt à vivre une vie pleine de folie au bord de mer <3 Bravo pour ton courage face à cette video, bisous doux

    RépondreSupprimer
  15. Houlalala dur dur de pas pleurer avec toi on en a eu aussi des vertes et des pas mûres avec pédiatre et maîtresse depuis juste généraliste et pharmacien oui oui ils m on souvent bien plus sauver que les dr les maitresse j en parle même pas ca a ete très très loin aujourd’hui ça va mieux première année scolaire qui démarre au top à 8 ans ce2 enfin on se pose

    RépondreSupprimer
  16. Salut Mélissa !

    Je ne commence absolument jamais mais aujourd’hui c’etait Incontournable.. j’ai moi même eu des problèmes de végétations et on a découvert que j’etais malentendante quand je suis rentrée à l’ecole. C’est la maîtresse qui a alerté ma maman. Ma mère elle ne s’en était jamais réellement rendu compte car j’avais déjà créer une capacité à lire sur les lèvres, et j’etais mon audition était sûrement moins faible que celle de ton fils. J’ai donc également passé mon enfance à être suivie par un ORL, je me suis fait opérer exactement comme tes deux enfants et j’ai aussi eu le droit aux yoyo. S’en est suivi 3 années de galère pour les douches pour que je ne perde pas les diabolos lorsqu’on me lavait les cheveux. Ma mère avait besoin de mon grand frere pour l’aider à me laver.. Aujourd’hui j’ai 20 ans, et je n’ai jamais récupéré la totalité de mon audition. J’entends neanmoins très bien sans appareil auditif mais si par exemple dans le lit je suis dos à mon copain et qu’il me chuchote quelque chose je ne l’entends pas car je n’ai pas vu qu’il me parlait donc je ne m’en concentre pas sur sa bouche. De mon côté j’ai toujours des problèmes de ronflement qui sont dues à ca mais ce n’est pas invivable..
    Enfin voilà, c’est toujours agréable de partager son témoignage à une maman qui a vécue la même chose !
    Merci pour cette vidéo,
    À très bientôt,
    Flavie.

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Melissa, et merci pour cette vidéo. Vraiment.
    J'ai eu les larmes aux yeux devant ta vidéo, en tant que maman j'ai ressenti ta détresse, ta culpabilité.
    Je comprend que vous ayez pu vous sentir coupable mais il ne faut pas, vous avez fait et vous faite le maximum pour vos enfants, (je pense, de ce qu'on peut voir de votre vie en tous cas), jusqu'à déménager et c'est pas rien (même si ce n'est pas un endroit désagréable l'Angleterre !). On a tendance à faire trop confiance en les médecins mais ce sont aussi des humains avec tous les défauts qu'ils peuvent avoir (et des qualités aussi parfois heureusement) et parfois à force de voir les mêmes "petites" maladies toute l'année ils en oublient que parfois il peut y avoir quelquechose de plus grave derrière. Et ça arrive pour des enfants comme pour des adultes seulement les petits ne peuvent pas exprimer clairement leurs douleurs.
    J'espère que ces gros soucis sont maintenant derrière vous, profitez de votre nouvelle vie, et soyez fier de vos petits bilingues (je suis sure que vous l'êtes déjà, fiers)

    RépondreSupprimer
  18. Coucou melissa
    Je me suis retrouver un peu dans ton histoire mon fils romain qui a 16 ans aujourd hui il a ete opere en 2003
    Il ete beaucoup malade beacoup d angine de bronchite et il me fesais des bronciolite l orl que j avais vue ma dit qui fallais l opere il lui a enlever les amydales les vegetations et les parasintaise il avais 23 mois ca a ete tres dur de voir sont petit garcon partir ce faire opere tout c est bien passer mais 1 an plus tard il ne nous entender pas il ete sourd il a nouveau ete opere ont lui a posser des aereateur pour qui puisse entendre
    Je peu comprendre ce que tu a vecue avec ton grand garcon moi aujourd hui il est hyperactif reconnu handicape il a beaucoup de soucis de concentration
    Je te fais de gros bisous et tout mon soutien moi aussi je vis au bord de la mer mais vue que c est un gros asthmatique il est toujours malade je te fais de gros bisous

    RépondreSupprimer
  19. Merci beaucoup pour cette vidéo, je n'ai moi-même pas encore d'enfants, mais il m'arrive déjà de ne pas faire confiance aux médecins trop désinvoltes.
    Petite question, est-ce normal que le pédiatre n'ait pas vu l'otite séromuqueuse ? Est-ce qu'une spécialité ORL est nécessaire pour la détecter ?
    Je trouve ca étrange, au vu de la quasi surdité de ton fils, qu'il n'ait rien remarqué !

    Bonne continuation à tous les 4,
    Elise

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Mélissa,
    Comme je sais que le sujet est sensible, j'espère que j'aurais les bons mots.
    Je n'ai pas d'enfants (encore) mais je garde dans un coin de mon esprit que cette pathologie peut être héréditaire. Cette vidéo à fait resurgir des souvenirs d'enfance. Bebe, j'ai toujours malade (rhino, rhume, bronchite, otites à répétition). Mes parents, eux aussi avaient fait appel à un pédiatre de renommée (Après tout quand on est parent on veut le meilleur pour ses enfants, surtout lorsque c'est notre 1er). Ce pédiatre n'a lui aussi rien dit à mes parents. Bref, je grandissais...jusqu'au jour où mon père m'a trouvée toute bleue dans mon berceau et a été obligé de me réanimer...j'avais une coqueluche et le fameux pédiatre avait dit à mes parents que je n'avais "qu'un rhume", enfant fragile que j'étais. Cet événement a été très traumatisant pour eux, au point que mes maladies chroniques persévérant ma mère a finalement fini par cesser de m'emmener chez ce pédiatre et m'a emmenée chez son généraliste. Il a été mon médecin pendant les 13 années suivantes (j'y allais tellement souvent que je l'appelais même tonton). Mais revenons à ma petite enfance, tout ça pour te dire que meme si mes parents ont changé de médecin et meme s'ils m'ont confiée à quelqu'un de confiance, j'ai continué à être malade. On savait que j'avais un pb mais on ne savait pas lequel...jusqu'à mes 4 ans. Mon père a fini par constater que je criais plus que je ne parlais et il s'en est confié à notre médecin de famille qui nous a orienté vers un ORL. Là, le verdict est tombé : j'avais le meme pb que ton fils (le plus petit) et j'étais deja sourde à 50% d'une oreille et 60% de l'autre. Opération d'urgence pour les végétations et les yoyos. Je me souvien que mon petit frère aussi venait d'arriver à cette époque. Par la suite, j'ai été beaucoup moins malade et surtout plus une otite.
    30 ans plus tard, je suis une pie qui ne supporte pas le silence 😁.
    Ta vidéo va me servir parce que figues-Toi que pendant cette période nous vivions à Marseille et mon père lui aussi avait des problèmes respiratoires l'obligeant à utiliser de manière massive du deturgilone (je crois que c'est interdit maintenant) jusqu'à s'en brûler les cloisons nasales. À mes 13 ans nous avons déménagé pour l'Ile de France, mon père n'a plus jamais eu de problème et Moi j'ai dû avoir 3 rhumes en 20 ans. Et depuis 3 mois je suis revenue dans le Sud, a Montpellier ou je recommence à renifler. C'est une région sèche. Et du coup, grâce à ta vidéo je mets beaucoup de choses en perspective. Du coup, je vais surveiller tout ça.
    Je vous embrasse bien fort. En tant que parent vous avez fait le principal : vous vous êtes inquiétés pour votre fils. Vous n'êtes pas médecin et c'est normal de ne pas avoir trouvé par vous-même le problème. Tout ça est heureusement derrière vous et vous a conduit dans votre petit coin de paradis, je m'en réjouis pour vous. À très vite. Julie

    RépondreSupprimer
  21. Coucou Melissa, merci pour cette vidéo, j'espère qu'elle va en faire reflechir plus d'un(e)
    Je suis infirmière et je travaille depuis 2010 en pédiatrie, et j'ai commencé par le service d'hospitalisation en alternance avec les urgences, et lorsque nos internes( certains) emettent des doutes en justifiant le stress des parents, nous sommes pour la plupart les premières à leur dire que les mamans connaissent très bien leur enfant et que si quelque chose cloche selon elle, il fait chercher, même si c'est minime, car ce qui est minime pour nous professionnels de santé, peut avoir plus grande proportion chez les parents... après certaines fois, oui il y a de l'angoisse et du stress, sans forcément de pb de santé, mais c'est encore à nous de rassurer les parents
    En évoluant dans mon métier et surtout en pédiatrie(avant la pediatrie j'ai travaillé 2 ans en service d'adulte) si j'ai bien appris une chose c'est que les mamans savent quand quelque chose n'est pas normal, quand quelque chose n'est pas comme d'habitude.
    N'etant pas de nature à juger mais plutôt d'etre a l'ecoute des autres, j'ai trouvé ma voix en pediatrie car j'adore soigner les bébés les enfants et les ado, mais j'aime être la pour les parents.
    Bref je m'égare, tout ça pour dire que malheureusement, il y a des professionnels de santé qui n'écouteront pas les parents, mais il y en a tant d'autres qui font confiance aux parents... car rien ne vaut l'instinct d'une mère ou d'un père.
    Voila mon commentaire est surement décousu, mais je voulais réagir a cette vidéo bien qu'en tant normal, je suis ce genre d'abonnée qui commente rarement

    Des bisous a vous 4 et aux 2 chiens :)

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Mélissa.j'ai eu de gros problèmes par rapport à mon enfant entre ses zéro et trois ans puisque selon moi il n'était pas comme les autres enfants. Je voyais bien qu'il se passait quelque chose mais personne ne me croyait. Même les professionnels de la santé me disait vous êtes une maman trop protectrice vous êtes trop stressé laissez le vivre et cet enfant va grandir tout seul. À force de courage et d'envie de me battre parce que je sentais que mon fils n'allait pas bien j'ai fini par trouver la personne qui a enfin trouvé ce que mon fils avait. De l'autisme, plus précisément de l'autisme Asperger.Je t'avoue qu'il a été très très très difficile pour moi de faire comprendre à mon entourage que mon fils n'avait pas un souci par rapport à son éducation. Dans les premières minutes de ta vidéo lors ce que tu as décrit le comportement de ton enfant, j'ai de suite pensé à l'autisme car mon fils avaient les memes symptômes ...àvec d'autres bien évidement, effectivement tu en as parlé dans une phrase du mot "autisme". Au fur et à mesure de la vidéo j'ai bien compris que ton fils n'est pas autiste mais je voulais simplement te dire bon courage car finalement le plus important ce ne sont pas les réflexions que l'on se prend dans la figure nous en tant que parent mais plutôt le bien-être de nos enfants. Il est très important de se battre et de ne rien lâcher quelque soit le problème de nos enfants.. Plus d'une fois j'étais à deux doigts de craquer.épuisée, sans aucun espoir qu'on m'écoute un jour !Et aujourd'hui mon fils a un suivi correct et c'est une récompense pour moi de m'être battu et surtout d'avoir cru en moi.c'est dur de savoir que son enfant a un problème, qu'il souffre... Peu importe les réflexions que l'on peut se prendre dans la figure comme je viens de le dire . En tant que parent nous connaissons mieux nos enfants que tous ces médecins qui ne savent pas nous écouter où nous balancer des phrases hyper blessantes ( surtout lorsque l'on ai dans une période fatiguante et qu'on à pas envie de s'en prendre plein la figure!)Heureusement il y a encore des professionnels de la santé qui savent être à l'écoute des parents. Je vous fais tout plein de bisous et vous souhaite tout plein de courage. Tu es une maman formidable je n'en doute pas et ton mari un papa genial.et tes enfants sont des petites merveilles.

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour melissa,
    Tout simplement merci....
    Merci d'avoir eu le, courage de partager ton expérience dont je n'ose imaginer a quelle point elle a été difficile et éprouvante. Merci d'avoir pris la peine de partager ton expérience qui sera utile a beaucoup de parents j'en suis sûre.
    Je n'ai pas d'enfant mais cette vidéos m'a profondément touché, et étant moi meme professionnelle de santé je ne peux que comprendre le desarroi auquel vous avez dû faire face.
    Le plus dur étant derriere vous, je vous souhaite a toi ainsi qu'à toute ta belle petite famille plein de bonheur.

    RépondreSupprimer
  24. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Mélissa
    Je te suis depuis quelques temps sans forcément commenter mais là il fallait que je le fasse.
    Cette vidéo est très touchante et vous avez eu tellement de force et de courage toi et ton mari c’est incroyable !
    Je sais que c’est facile à dire maintenant mais cette culpabilité que tu laisses transparaître n’a vraiment pas lieu d’être. Tu l’as dit toi même c’est votre premier enfant et tu sentais bien que quelque chose n’allait pas bien. Et ce n’est pas à toi mais bien au corps médical de trouver les mots exacts sur ce qu’il avait, ils sont normalement formés pour ça ! La réaction de ce pédiatre me choque vraiment !
    Ce qui me choque aussi c’est qu’on nous parle de tellement de conneries dans l'actualité mais très rarement de choses comme les otites séromuqueuses qui pouraient aider tellement de parents ! Puisque finalement elles sont invisibles et même le plus souvent indolores. Je suis orthophoniste et par conséquent pas mal informée sur la question mais avant mes études j’en avais jamais entendu parler, mes proches non plus et je ne trouve pas ça normal !
    Vous avez l’air d’être des parents formidables et vous vous êtes battus pour votre petit bout et ce n’est malheureusement pas le cas partout ! Je vous souhaite à vous et vos deux petits bouts des jolies moments loin de tout ça à Folkstone vous méritez tellement ces moments de calmes et de bonheur après tout ce que vous avez traversé !

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour Mélissa.
    Merci d'avoir eu le courage de partager votre malheureuse expérience afin d'aider d'autres parents. J'espère pour toi que ta vidéo t'aura aidée comme une thérapie pour tourner définitivement la page. Ce qui m'a touché dans ta vidéo et qui m'a fait de la peine, c'est d'avoir expliqué votre sentiment de culpabilité et l'anecdote de ton mari quand ton grand s'est mis à pédaler très vite en vélo. Je pense que vous êtes de très bons parents, qui avez désiré le devenir et que vous vous investissez pleinement dans votre rôle. C'est normal qu'un sentiment de culpabilité vous ait traversé l'esprit, je suppose, je ne suis pas encore maman mais j'y songe. Le fait de t'être autant inquiétée et de t'être battu pour tes enfants illustre bien que tu as fait tout ce que tu as pu pour tes enfants, alors stp promets moi d'abandonner votre sentiment de culpabilité.
    Petite précision stp si tu as le temps de me répondre, ce problème d'otite peut revenir, est-il indispensable de se faire retirer les végétations pour éviter un nouvel épisode ? Ils ont uniquement drainé le liquide ?
    Un petit nota Bene pour te dire que j'ai décidé d'attendre Noël pour décorer ton tome 2 de paranoïa afin de retrouver le plaisir du sentiment de l'attente, parce que je trouve que l'on vit dans une société où l'on a tout, tout de suite. Bon je t'avoue que le jour de la sortie de ton livre j'ai couru à ma pause déjeuner à côté de mon ancien travail jeter un coup d'œil à la couverture de ton livre et balayer du regard ton texte de remerciements ! Mais chut mon conjoint ne le sait pas.
    Je t'embrasse très fort, hàte de passer un bon moment devant votre vidéo FAQ la semaine prochaine.
    Amicalement , Isabelle Lacroix ( Isabelle le canari sur FB)

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour Mélissa.
    Merci d'avoir eu le courage de partager votre malheureuse expérience afin d'aider d'autres parents. J'espère pour toi que ta vidéo t'aura aidée comme une thérapie pour tourner définitivement la page. Ce qui m'a touché dans ta vidéo et qui m'a fait de la peine, c'est d'avoir expliqué votre sentiment de culpabilité et l'anecdote de ton mari quand ton grand s'est mis à pédaler très vite en vélo. Je pense que vous êtes de très bons parents, qui avez désiré le devenir et que vous vous investissez pleinement dans votre rôle. C'est normal qu'un sentiment de culpabilité vous ait traversé l'esprit, je suppose, je ne suis pas encore maman mais j'y songe. Le fait de t'être autant inquiétée et de t'être battu pour tes enfants illustre bien que tu as fait tout ce que tu as pu pour tes enfants, alors stp promets moi d'abandonner votre sentiment de culpabilité.
    Petite précision stp si tu as le temps de me répondre, ce problème d'otite peut revenir, est-il indispensable de se faire retirer les végétations pour éviter un nouvel épisode ? Ils ont uniquement drainé le liquide ?
    Un petit nota Bene pour te dire que j'ai décidé d'attendre Noël pour décorer ton tome 2 de paranoïa afin de retrouver le plaisir du sentiment de l'attente, parce que je trouve que l'on vit dans une société où l'on a tout, tout de suite. Bon je t'avoue que le jour de la sortie de ton livre j'ai couru à ma pause déjeuner à côté de mon ancien travail jeter un coup d'œil à la couverture de ton livre et balayer du regard ton texte de remerciements ! Mais chut mon conjoint ne le sait pas.
    Je t'embrasse très fort, hàte de passer un bon moment devant votre vidéo FAQ la semaine prochaine.
    Amicalement , Isabelle Lacroix ( Isabelle le canari sur FB)

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour Mélissa,
    Voila un moment que je te suis maintenant et pour la première fois je m'autorise à te laisser un petit commentaire...
    Oui car voila, je suis neuropsychologue et il m'arrive fréquemment de prendre en charge des enfants comme ton fils pour qui les soucis de santé on eu un impact sur leur performances langagières, sur leur comportement ou encore sur la compréhension du monde qui les entoure. De fait, je ne saurais te dire à quel point ton témoignage est important ! Pour tous ces médecins qui ne soucis pas des craintes des parents, et pour tous ces enfants qui subissent ce handicap invisible sans jamais pouvoir expliquer aux autres ce qu'ils ressentent.
    Merci d'avoir informer ta communauté de ces choses qui arrivent bien plus fréquemment qu'on ne le pense et qui peuvent avoir des conséquences désastreuses lorsqu'elles ne sont pas prises en charge à temps. Merci d'avoir osé le sentiment et la culpabilité car nombreux sont les parents qui se retrouveront dans ton témoignage !
    Bonne continuation.

    Bien à toi

    Pauline

    RépondreSupprimer
  29. Coucou Mélissa ! Je suis jeune maman et je suis ravie de voir ton expérience. Malheureusement j'entends souvent des soucis avec des pédiatres, et des mamans qui devraient plus suivre leurs instincts..
    Tu es très touchante, et tu ne devrais pas t'en vouloir, tu ne savais pas. (Plus facile à dire qu'à faire). Ce n'est pas facile d'apprendre à être parents, surtout quand on veux en etre des bons. J'espère que ta vidéo servira à tout les parents qui auront des doutes ! Et j'espère que pour toi, vous, sa vous permettra de faire le "deuil" de ses années de galères, que maintenant tout aillent très bien pour vous et les petits en bonne santé. Gros bisous à vous 4

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour Mélissa, Je ne commente jamais d’habitude, mais cette vidéo m’a beaucoup touchée ! Tu as eu beaucoup de courage d’en parler, et j’espère que ça aidera les parents à avoir confiance dans leur intuition. Je vous souhaite beaucoup de bonheur, profitez de votre nouvelle vie en Angleterre ❤️

    RépondreSupprimer
  31. Coucou Mélissa,
    D'habitude, je regarde tes vidéos sur youtube et je ne laisse jamais de commentaire même si je les regarde (presque) toutes.
    Merci pour cette vidéo, cela montre à quel points les parents connaissent leurs enfants. Ce qui me "choque", c'est ce pédiatre qui dit que tout va bien dans le meilleur des mondes, sans faire de test supplémentaire ou sans orienter vers un autre spécialiste... En tant que pharmacien, ça me dérange de voir la médecine française comme ça... Bref, ceci est un autre sujet.
    Vous avez été très courageux avec Denis. Vous avez persévéré dans votre idée qu'il y avait quelque chose qui clochait avec votre grand, cela vous a permis d'être beaucoup plus réactif avec votre petit loulou. C'est ça être des bons parents, ce n'est pas être parfaits.
    Rien à voir avec le sujet de cette vidéo mais on voit que le déménagement en Angleterre vous a fait du bien à tous les 4 (tous les 6 si on ajoute les deux toutous). Cela fait plaisir à voir.
    Merci pour toutes les photos qui nous font voyager.
    J'ai hâte d'être à ta prochaine vidéo.
    Des bisous à vous 6 :)

    RépondreSupprimer
  32. Coucou Mélissa,

    Je ne sais pas trop par quoi commencer... Beaucoup d'émotions me traversent alors je vais tenter de maîtriser ça.
    Je te félicite d'avoir eu le courage d'en parler, c'était une étape difficile, mais tu as eu raison. C'est important d'informer d'autres parents et je pense que c'est un étape cruciale de reconstruction pour vous, une manière de "tourner la page", si je puis dire, surtout de commencer à avancer plus posément.

    J'ai été plus qu'émue à écouter votre histoire, l'histoire de ton garçon. J'ai été prise par les tripes et quelques larmes ont coulées. Je ressens tellement de culpabilité dans tes paroles et j'ai envie de te dire, que cette culpabilité là est compréhensible. Quand on est parent, notre but c'est d'être là et de protéger notre/nos enfant(s). C'est tellement lourd à porter tout ça. Mais j'ai envie de te dire également une jolie phrase que ton super mari m'a dite cette semaine sous son dernier article. Je lui ai écrit : "Je ne pense pas qu'il existe de recette miracle pour apprendre à devenir père ou mère...", et il m'a répondu quelque chose de tellement juste : "En effet, il n'y a pas de recette miracle. Mais je suis convaincu qu'il y a quelques ingrédients indispensables". En effet, il y a des ingrédients essentiels et vous les avez en votre possession, dans vos cœurs de parents, dans vos instincts. Tu n'as pas laissé ton enfant comme ça, tu as fait ce qui te semblait normal consulter auprès d'un spécialiste, un pédiatre en l’occurrence et même si cette culpabilité aura malheureusement du mal à partir, clairement ce médecin là est d'une incompétence au plus haut point. C'est lui le professionnel, c'était à lui de pousser les diagnostics et n'ont à vous. Vous avez fait de votre mieux à ce moment-là, vous n'avez pas besoin de vous le reprochez, non vraiment pas.

    Je me doute, que tu sais déjà tout ça, mais je pense que c'est important que tu l'entendes, même si il faudra te le redire encore et encore. Vous êtes d'extraordinaire parents !

    Quant à votre bonhomme d'amour, ça a dû être un tsunami énorme d'entendre correctement à nouveau des sons, lui qui a dû se créer une petite bulle avec ses propres codes de tout petit. Il est essentiel qu'il connaisse son histoire, ça fait partie de lui et d'en parler lui permettra de comprendre votre comportements à l'époque.

    Vous avez traversé de gros coups durs, dont l'opération (pour les deux loulous), ce n'est vraiment pas quelque chose de facile, c'est même terriblement angoissant. Je me souviens au même moment où ton plus grand a dû se faire opérer, le miens aussi est passé sur le billard. Même si son opération n'avait rien à voir à celle de ton fils, je comprends cette angoisse.

    Vous avez entrepris de sacrées démarches, cela n'a pas été de tout repos, c'est certain, mais vous voilà maintenant dans un lieu plus paisible pour la santé de vos enfants. Vous avez fait tout ce qui étaient en votre pouvoir pour leur santé. Tu vois, vous êtes de supers parents, vraiment !! Et puis, je pense que ce nouveau lieu de vie, vous apporte à tous les deux une vraie bouffée d'oxygène, un vrai renouveau.

    Bravo pour votre courage, votre patience et votre force, de gros bisous,
    Sophie

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour Mélissa,
    Merci d'avoir partager ta vidéo pour aider d'autres parents. Merci de ton courage. J'espère que cela t'aider à tourner la page et que ça t'aura été bénéfique comme thérapie.
    Une précision, je n'ai pas compris, ils ont dû retirer les végétations pour que le problème du liquide derrière le tympan pour que ça ne revienne pas ? Est ce primordial de se faire retirer les amygdales dans ce cas de figure ?
    Ce qui me pousse à laisser un commentaire c'est surtout le fait que tu m'as fait de la peine de t'entendre dire que vous avez eu un sentiment de culpabilité, avec l'anecdote de ton mari qui avait grondé ton grand qui s'était mis à pédaler très vite en vélo. Je ne suis pas encore maman, je suppose que c'est normal que la culpabilité vous ait traversé l'esprit. Mais je vous en prie je pense que vous n'avez rien à vous reprocher dans le sens où tu t'es battu pour venir en secours à ton grand, tu as fait tout ce que tu as pu, le fait de t'être inquiétée, d'avoir insisté, d'avoir écouté ton asteint de maman, et bref tout l'amour que vous donnez à vos enfants que vous désiré illustrent bien que vous êtes de très bons parents. Alors stp promets moi de chasser la culpabilité de ton esprit , si ce n'est pas chose faite.
    Un petit nota Bene, j'attends Noël pour dévorer le tome 2 de paranoïa , en effet j'ai envie de retrouver le plaisir d'attendre, parce que je trouve que l'on vit dans une société où l'on a tout, tout de suite.
    Je t'avoue que le jour de la sortie du livre j'ai couru à la librairie de Leclerc à côté de mon ancien travail pour jeter un coup d'oeil à la couverture et balayer du regard ton texte de remerciements, mais chut mon conjoint ne le sait pas! Hâte de passer un bon moment devant la FAQ de la semaine prochaine, et ton home tour pour trouver des idées de décoration.
    Je t'embrasse bien fort, ainsi que ton adorable famille,
    amicalement, Isabelle Le Canari.

    RépondreSupprimer
  34. Merci pour ce témoignage très touchant! On ressent à quel c'est encore douloureux pour toi d'en parler,il ne faut pas que tu culpabilises ( c'est facile à dire hein 😜) vous avez fait ce qu'il faut pour votre petit garçon!
    Merci 😘

    RépondreSupprimer
  35. Très émouvant cette vidéo. Je ne ensemble pas que vous avez été de mauvais parents, c était votre premier enfant... Vous ne connaissiez pas tout non plus. Le plus important c est que tu as continué à dire que quelque chose n'allait pas et vu des spécialistes pour que tout rentre dans l'ordre . Bonne continuation à votre petite famille ��

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour Mélissa.

    Très belle vidéo et émouvante . Tu as été très courageuse ce ńest pas facile d’exposer ses enfants et leur santé dans une vidéo mais tu es très bien et claire Et précise.
    Je ne suis pas encore maman mais j’imagine les mois d’angoisse et d’incomprehension. Et je suis ravie d’apprendre Que désormais tout va pour le mieux! :-) . Il est vrai qu’il n’y a rien de mieux que l’air marin (ou des montagnes) pour mieux respirer. Dans tout les cas je pense que ces problèmes sont en bonnes voies de résolution et c’est le principal. Plein de bonheur et de bonnes heures de jeu à tout les 4.
    Bises

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour Mélissa,

    Vidéo très émouvante , impossible de rester de marbre. Je prends réellement conscience de l'épreuve que vous avez traversée... Je ne suis pas encore maman mais je comprends tout a fait la culpabilité que vous avez ressentie. Les remords et les regrets arrivent très vite dans ce genre de situations et se refaire le film des événements (avec l'épisode du vélo par exemple) a dû décupler ce sentiment de culpabilité.
    C'est facile à dire et je ne pense pas que mes mots auront un quelconque impact mais pour moi vous semblez être de très bons parents.
    Le plus difficile est derrière vous, le Petit Prince et le Petit Cœur vont bien et c'est le principal. C'est dommage que la vie nous fasse subir ce genre de choses mais maintenant vous savez, vous avez appris beaucoup ! Et sans nul doute votre famille est ressortie plus soudée !
    En tout cas merci pour ce partage et bravo ! Tes yeux plein d'amour m'ont vraiment touchée en plein cœur. J'espère que cette cicatrice deviendra très vite indolore (ou presque).

    Des bisous à toi, à ton mari, aux petits gars très courageux et caresses à Wendy et Lou.

    RépondreSupprimer
  38. Quelle vidéo émouvante... Merci pour ce partage, qui, je me doute, n’a pas du être facile à filmer. Je n’ai pas pu retenir mes larmes tellement elle m’a touché. C’est vrai qu’on a tendance à écouter les médecins, à leur faire confiance, on se dit qu’ils ont les connaissances, l’experience que nous n’avons pas etc... mais vous êtes, je pense, bien loin d’être des parents « nuls » comment auriez-vous pu imaginer tout ça? Aujourd’hui il est guerrit, il va bien et c’est grâce à votre determination, à votre instinct de parents. Et puis vous vous êtes donné du mal pour pouvoir vivre en Angleterre, près de la mer pour la santé de Petit Prince (oh et de Petit Coeur aussi). Vraiment vous êtes courageux et j’imagine la douleur que vous avez du ressentir... mais c’est fini, aujourd’hui tout va bien! D’ailleurs, je me suis fait operer aussi des végétations à l’âge de 6 ans, j’ai eu des yoyos, j’avais des otites et des angines blanches à répétitions... eczema aussi, depuis gamine et encore maintenant! Quelle galère... pourtant j’habite à Étretat en Normandie depuis 22 ans au bord de l’eau, du vent, des vagues, du bon air...
    Je vous embrasse fort tous les 4... euh 6!!! 😘 et merci encore à toi et ton mari pour le partage de cette douleureuse experience qui aidera certainement beaucoup de parents dans le doute. Plein de bisous ❤️

    RépondreSupprimer
  39. Coucou Melissa,

    Cette vidéo m'a beaucoup émue. Tu m'as vraiment touché avec l'histoire de tes deux petits bouts.

    Je ne n'ai pas d'enfants je ne peux donc pas te dire que je comprends exactement ce que tu as pu ressentir dans ces moments difficiles mais ca a fait remonter beaucoup de souvenirs en moi car j'ai une soeur handicapée (de naissance) et je sais combien le parcours de diagnostic est un chemin difficile surtout face à ce genre de medecin qui n'écoute pas les patients. On avait dit à ma maman que ma soeur ne marcherai jamais et qu'il fallait qu'elle s'y fasse (ce sont les mots exacts du medecin) et c'est vraiment un manque totale de tact et de respect pour les familles.
    Heureusement mes parents ont fait comme toi ils se sont pris en charge seuls et ont consulté beaucoup beaucoup et finalement aujourd'hui ma soeur va bien.

    Je tiens à te remercier pour ce partage, qui pourra éclairer de nombreux parents, c'est vraiment important et surtout je tiens à ajouter que la culpabilité que vous avez pu ressentir est compréhensible au vue du choc mais dit toi bien que ça dévrait être le pseudo pédiatre qui devrait avoir honte de ne pas savoir accompagner et soigner ses patients.

    J'espère que tes 2 garçons iront de mieux en mieux :) profitez bien les uns des autres vous êtes une très jolie famille.

    Bisous 😙

    RépondreSupprimer
  40. Coucou Mélissa,
    En regardant ta vidéo je m'y retrouvais beaucoup, comme tes deux petits j'étais tout le temps malade (par ailleurs je le suis toujours beaucoup aujourd'hui). Les médecins ne s'inquiétaient pas et mes parents les écoutaient sans trop s'inquiéter "ce ne sont que de gros rhumes, rien de plus". Lors d'une consultation chez le dermatologue à cause de mon eczéma, à mes 13 ans, il a vite posé le diagnostique : atopie.
    Malheureusement, malgré le diagnostique posé, je ne suis pas toujours prise au sérieux, quelques années après...

    J'espère que ta vidéo va aider de nombreuses personnes, cela reste un syndrome dont on entend que très peu parler, et j'aurai moi-même aimé qu'un de mes proches puisse voir cette vidéo.
    Merci beaucoup pour cette vidéo, j'espère que désormais tout va aller au mieux pour tes enfants !

    RépondreSupprimer
  41. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  42. Douce Melissa,
    Je n'ai pas les mots. Ton histoire m'a touchée en plein cœur, j'en ai encore les larmes aux yeux et la boule au ventre. Je ne peux qu'imaginer à quel point ça a dû être dur de traverser cette épreuve pour vous quatre.
    Je suis choquée de constater qu'encore une fois, un grand médecin avec toute sa batterie de diplôme croit qu'il sait mieux que quiconque, alors que rien ne remplace le 6ème sens d'un parent.
    Je suis vraiment heureuse que ça aille mieux pour vous aujourd'hui, et je sais que mes paroles n'effaceront pas la culpabilité que vous devez ressentir ton mari et toi, mais je vais te dire une chose : vous êtes des parents extraordinaires. Comment puis-je l'affirmer alors que je ne vous connais pas vraiment ? Eh bien, il me suffit d'écouter la façon dont vous parlez de vos enfants. Car les enfants, tout ce qu'ils demandent, c'est qu'on les aime. Et l'amour que vous ressentez pour eux illumine vos articles à tous les deux.
    Et si une personne ose dire la moindre chose déplacée ici ou ailleurs, je lui tombe dessus. Votre seule erreur a été de faire confiance à un médecin de renom. Je crois qu'on aurait tous fait la même erreur à votre place.
    Sur ce, je vous souhaite tout le meilleur pour la suite, j'espère que vos deux garçons grandiront en excellente santé et s'épanouiront en Angleterre, au bon air de la mer.
    Gros bisous <3
    Morgane

    RépondreSupprimer
  43. Bonjour Mélissa,

    Je te suis beaucoup mais je ne commente que très peu (allez savoir pourquoi) mais aujourd'hui j'avais très envie de commenter suite à cette vidéo.

    Tout d'abord, j'avais juste envie de te dire que avec ton mari, vous avez était courageux dans toute cette histoire encore plus, pour nous avoir parlé de ça. Grâce à toi, j'ai compris qu'il ne fallait pas toujours faire confiance aux spécialiste même les plus qualifié et digne de confiance et qu'il faut se fier à sois, et ses ressentit.
    Je dois avouer que j'ai pleuré en visionnant cette vidéo, lorsque tu explique que vous avez appris que votre petit garçon était sourd et qu'il allait devoir ce faire opéré. Ce n'est pas une vie pour un petit garçon, surtout que son cas c'est aggravé à cause de ce pédiatre. Ce n'est pas non plus une partie de plaisir pour vous, chaque nuit vous deviez être dans un état.. Mon dieu cela à du être immonde..
    En tout cas, je pense que déménager en Angleterre, est vraiment, vraiment la meilleur décision pour ta petite famille !

    Merci de nous avoir parlé de ça. Tu, pardon, vous avez était courageux!

    Je t'embrasse!

    RépondreSupprimer
  44. Et oups j'ai oublié un petit truc dans le commentaire que je viens de poster... Un petit article ou une vidéo sur les livres pour enfants dont tu parles à la fin de ta vidéo m'intéresserait. Bises

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour Mélissa. J’attendais cette vidéo avec impatience. Maman d’une petite fille née en décembre 2016 et surtout premier bébé, on s’inquiete de tous. Même si ma fille n’a pas de problème de santé je suis toujours preneuse de bon conseils d’histoire et d’avis cela me permet de ne pas m’inquieter Ou de m’inquiéter si besoin. Ton histoire est touchante et je suis contente que tu nous les partager. Merci de faire par de ton expérience. Et merci pour cette vidéo. J’espère que tout ira mieux pour vous maintenant et reste comme tu es. Bonne journée et bonne continuation.
    Tiffany

    RépondreSupprimer
  46. Bonjour Mélissa,
    Etant baignée dans le milieu médicale depuis toute petite, ayant vécu les pbl de santé de mes proches et travaillant aujourd'hui dans un hôpital je ne peux que me sentir touchée par ton récit. Je n'ai pas lu les commentaires précédents que j'estime être de l'ordre de l'intime, néanmoins, j'espère que le mien réussira à faire entièrement partir ta culpabilité.
    Quand j'étais plus jeune, mon frère a été hospitalisé pour bronchite asthmatiforme. Je me souviens de la panique dans les yeux de ma mère. Je me rappelle des bruits angoissants et sa peau entrer dans son corps quand il cherchait son souffle.
    Je me rappelle aussi de ma cousine qui a entendu a 5 ans. Une histoire similaire à la tienne à la différence, qu'il s'agissait d'une otite qui s'étaient infectée qui a été mal traitée. Malgré les nombreux médecins (de campagne ou de ville), personne n'a jugé bon de la diriger vers un ORL. Personne n'a su ou n'a compris.
    Le problème qui se pose aujourd'hui, ne vient pas des familles, mais du corps médical et plus précisément des fonds financiers accordés au corps médical. C'est triste de se dire que notre santé repose finalement sur les subventions que vont recevoir les hôpitaux. C'est triste même pour nous, soignants, qui n'avons juste plus le temps de comprendre et qui ne faisons qu'appliquer. On est tellement submergé que ça nous bouffe de l'intérieur.
    Alors je crois que tout ça fait qu'aujourd'hui, médecins, infirmiers, etc sont simplement épuisés. C'est triste mais je crois que beaucoup n'ont plus le temps de chercher et ne font qu'appliquer.
    Ceci est encore plus vrai en campagne, ou dans les petites villes, où les médecins sont habitués à ne diagnostiquer que des cas simples tels qu'un rhume ou une angine. Pour exemple, chez nous il a diagnostiqué une pousse de dents de sagesse plutôt qu'un "lymphome H". Une grosse différence tout de même qui a conduit à une prise en charge tardive.
    Ce sont des médecins fatigués, et anciens. Qui ne sont pas spécialement sensibilisés à toutes ces "nouvelles choses" qui peuvent survenir chez des enfants ou nouveaux adultes.
    Je crois aujourd'hui que nous sommes tous comme toi maman, ou comme moi, soeur, cousine, fille ou compagne et qu'on connait mieux nos proches que le corps médical. En tant que soignant on est de plus en plus sensibilisé à ça. Depuis seulement 10 ans le patient et sa famille sont au centre de tous ça et ont la parole juste. Ce qui n'était pas le cas avant.
    Aussi, même si le médecin fait figure d'autorité, sachez que vous avez entièrement le droit de demander un autre avis. Les médecins se complètent et n'ont pas la science infuse. Ce ne sont pas des DIEUX !!
    Alors finalement, gardez vos instincts toujours ancrés parce qu'ils sont justes ! Vous êtes des bons parents parce que malgré les dire d'un corps médical qu'on considère avoir la bonne parole, vous n'avez pas lâché et vous vous êtes battu pour vos enfants. Vous êtes allés jusqu'au bout et vous avez fait tout ce qui pouvait être fait. Vous avez avancé avec les difficultés qu'engendre les pertes financières du domaine de la santé, et vous avez soutenu votre enfant.
    Tu parles de ton petit épuisé, mais ne culpabilise pas de l'avoir fâché parce que tu étais toi aussi fatiguée !
    Aussi, je crois que vous avez pris la meilleure décision qui soit de partir loin. Pour sa santé mais aussi pour sa construction. Je ne suis moi même pas la science infuse mais mon opinion sur le sujet est toute faite. A mon sens, un enfant qui vit une rupture avec le monde telle que ton grand la vécu, ne pourra se reconstruire que s'il repart entièrement de 0. En l'occurence en Angleterre c'est le cas pour la culture, le mode de vie, la façon dont se passe l'école mais aussi la langue.
    Il ne se sent pas coupable d'avoir pris du retard sur les autres parce qu'il est arrivé dans un monde nouveau, dans un tout autre ailleurs.

    RépondreSupprimer
  47. Coucou,
    J’aurais réagis comme toi si ça m’ettait arrivée avec mes filles. C’est pas facile à vivre de voir son enfant mal. Alice c’est fait opérer à 3 semaines elle a eu la sténose du pylor, sont papa l’a eu bebe mais même en connaissant la maladie c’est pas facile à vivre. J’ai énormément pleuré du faite de ne rien pouvoir faire le temps qu’elle ce fasse opérer. Maintenant rien que les vaccins j’ai du mal dès qu’il y a une piqûre je me met à trembler et je pleure, je ne supporte pas voir mes filles avoir mal.

    RépondreSupprimer
  48. Bonjour Mélissa !

    Quelle vidéo touchante, les larmes me sont montées à plusieurs reprises.
    Quand ça touche à nos enfants c’est toujours plus sensible... Je ne connaissais rien de ce que tu as mentionné dans ta vidéo mais bravo pour votre courage à toi et Denis. Aujourd’hui je comprends mieux le fait que tu es mis de côté le blog ainsi que ta chaîne à ce moment là.

    Pour ce qui est de se sentir nulle, c’est un sentiment normal même si non tu n’as pas été nulle mais influencé par un pédiatre qui n’a pas su trouver les maux de bébé. Quand on est maman, qu’on est un pressentiment ou non, quand un médecin nous dit à plusieurs reprises qu’il n’y a rien et qu’il faut arrêter de paniquer pour un oui ou pour un non et bien on l’ecoute un temps soit peu.

    Au final, tout va bien aujourd’hui et ça vous a permis de vérifier et de soigner bébé 2 très rapidement.

    J’imagine que c’était un moment très dur à passer. Maintenant le plus dur est derrière vous et le plus beau reste à venir.

    Pleins de gros bisous à vous six <3

    Estèle & Rayan

    RépondreSupprimer
  49. Bonjour Mélissa,

    ta vidéo ma énormément touchée, j'imagine à quel point on doit culpabiliser en tant que parents. Je suis heureuse d'apprendre que ton grand va beaucoup mieux aujourd'hui. Mon grand (de décembre 2012 aussi) à eu une otite (comme tu l'as citée) en septembre. Du jour au lendemain, il s'est mis a parler très très fort et n'entendait rien de ce que je disais, je passais mes journées à hurler pour qu'il entende, du coup je l'ai emmené voir le docteur qui m'a dit : "il a une otite..." de là, il m'a donné un antibiotique et un traitement pendant un mois, il m'a dit "si après cela il entend toujours aussi mal, il faudra consulter un ORL" et heureusement après le traitement il s'est mis à entendre et parler normalement, du coup je n'ai jamais pris rendez-vous chez l'orl. Bien évidement ton histoire n'est pas comparable à la mienne, mais du coup j'en ai eu des frissons de t'écouter témoigner, car je me suis rendu compte à travers ton témoignage que cela est très grave, que ça peut être beaucoup plus grave que ce qu'on pense, que ce n'est pas seulement une otite banal (comme je pensais qu'il avait) et que ça peut malheureusement avoir de grosses séquelles sur son comportement. Je me rappelle lui crier dessus en lui disant "t'es sourd ou quoi" alors qu'en réalité il en souffrait et n'en faisait pas exprès, donc je n'imagine pas ce que tu as du endurer durant ces années et la culpabilité qui à du vous ronger pendant des mois. Cependant, tu es loin d'être une maman nul, tu es formidable, vous avez fait des sacrifices pour le besoin de vos enfants et ça c'est digne de parents exceptionnelles, vos garçons vous on seront très reconnaissant plus tard. Je vous souhaitent d'être heureux dans votre nouvelle région, et que tout cela soit définitivement derrière vous. Merci pour ta vidéo, qui d'ailleurs devrait être visible sur YouTube car comme tu le dis, ça pourrait aider beaucoup de parents (elle n'ai visible que via ton blog, et c'est dommage car c'est certainement la vidéo la plus intéressante et informatif que je n'ai vue sur YouTube).

    RépondreSupprimer
  50. bonjour Melissa
    Je ne commente jamais mais je te suis régulièrement.
    J'ai pleuré en te regardant car je suis maman d'un petit garçon de 4ans et j'ai vu le même orl que toi à Colmar... mon fils s'est également fait opérer des végétations avec lui.... à 2 ans et demis....elles étaient très hypertrophiées. Je n'imagine pas ce que tu as vécu ... Mon fils depuis va mieux, il n'a pas non plus de yoyos et il n'est plus jamais malade...mais il a aussi une peau atopique...très sèche. Cette vidéo devrait être en ligne sur des sites médicaux, on n'est pas assez au courant de tout celà. de gros bisous à tes fils. Clémence

    RépondreSupprimer
  51. Coucou Mélissa,
    Bravo pour le courage dont tu as fait preuve en nous filmant cette vidéo mais aussi et surtout pour le courage qu'il vous a fallu toutes ces années pour affronter ces épreuves !
    Merci aussi de partager cette expérience avec nous, effectivement, elle peut aider beaucoup de parents et leur rendre la confiance en eux que certains médecins leurs prennent en les sous-estimant !
    Pour ma part, je suis juste une jeune femme de 20 ans, donc encore loin d'être maman, mais ce genre d'histoire m'affecte déjà beaucoup et me fait réfléchir sur mon futur rôle de maman.
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur à tous les 4+2 avec vos adorables boules de poils !
    Gros bisous,
    Laetitia.

    RépondreSupprimer
  52. Coucou Mélissa,

    Merci pour cette vidéo, qui pourrait aider et alerter des parents.

    Ton histoire m'a beaucoup émue, j'ai même pleurer à certains moments, tu m'as touché, l'histoire de tes garçons m'a vraiment retourné, je ne suis pas encore maman, mais je sais déàa que si qql chose n'allait pas chez mes enfants, que je me ferais confiance, et que j'hésiterai pas à aller voir ailleurs. D'ailleurs la réaction de ton pédiatre m'a vraiment énervé... Te faire douter de toi même, alors qu'il avait tort... J'espère qu'en apprenant ce que les enfants avaient, vous lui en avez mis une belle ronfler largement mérité !

    En tout cas je te félicite d'avoir tourné cette vidéo qui est certainement la plus difficile que tu es eu à tourner et pour ça je t'admire, tu as eu la force de combattre ça avec ton mari, et n'as à te culpabiliser de rien, vraiment, tu as fais ce qu'il fallait ( même si tu doutes du contraire), tu avais autour de toi des professionnel qui n'ont pas écouté ta détresse, et malheureusement aujourd'hui il y en a beaucoup et c'est dommage.

    Mais comme tu l'as dis, c'est derrière vous, vous avez fait ce qu'il fallait en déménageant et regardes leurs santé va mieux et c'est essentiel.

    Je t'embrasse toi, tes 2 bout'choux et ton mari!

    Ps : ça y'est tes garçons ont leur lit supperposé?

    RépondreSupprimer
  53. Bonjour Melissa !

    Comme ta vidéo m'a retourné le ventre...

    Je n'imagine même pas toutes les émotions, tout le désarroi, que vous avez du ressentir avec ton mari, avant l'annonce du diagnostique, avec ce médecin qui ne vous écoutait pas, avec la maîtresse qui vous annonce qu'il y a réellement, a priori, un souci, avec le comportement de votre petit que vous ne compreniez pas, avec les crises respiratoires incessantes, puis à l'annonce du diagnostique, l'annonce de l'opération, etc.
    Vous avez du vivre un enfer, intérieurement - on se fait tellement de souci pour nos enfants, on veut tellement tout le temps bien faire, on n'y arrive pas toujours, c'est dur et il faut redresser la tête, se dire "ça ira mieux demain" et y croire très fort... C'est le lot quotidien de chaque parent pour qui "tout va bien", si on ajoute de la difficulté supplémentaire, alors il en faut de la force et de l'énergie pour faire face, et vous avez réussi !

    Malgré toute la culpabilité que vous avez ressentie, vous avez fait de votre mieux, vous l'avez aidé, et entouré, et aimé cet enfant, maintenant vous pouvez vous dire que tout ceci est derrière vous.

    C'est très courageux de ta part de nous parler de ça, et ça permet effectivement d'informer les parents !
    Il peut être tellement facile d'ignorer un problème parce que "il entre dans le terrible two !", "il teste les limites, soyez fermes !", "il est jaloux du nouveau petit frère/soeur/cousin/chien, mais il faut bien qu'il comprenne !" etc. Tous les conseils pseudo-bienveillants, pseudo-bien-avisés de notre entourage nous poussent souvent à croire qu'on a un petit terrible à la maison, et pas l'éducation adaptée...

    Forcément en tant que louve, ça a déclenché une pointe d'angoisse et de remise en question chez moi, j'ai direct écrit à mon conjoint, et je vais être très attentive à mon fils ce soir et ce weekend :)

    Merci pour ce témoignage, il t'en a coûté de le faire, mais j'espère que maintenant tu te sens libérée.

    Je vous souhaite à toi, à ton mari et à tes deux adorables bouts de choux un doux weekend.

    Des bisous,
    Ninon

    RépondreSupprimer
  54. Coucou.
    Ta vidéo m'a beaucoup touché. Je travail dans une unité d'enseignement pédiatrique (ont scolarise les enfants malades/hospitalisé de la psy a la chirurgie et toutes pathologie confondu) et j'entends souvent ce genre d'histoire. Ce pédiatre n'est malheureusement pas une exception, beaucoup pour ne pas perdre de temps range tous dans la case "maman stresser"... Ou même refuse de reconnaître et mettre en place les structures adapter a des enfant handicapé ou ayant une maladie handicapante...
    Mon petit frère est dyspraxique (un gros gros trouble psychomoteur, en vulgarisant a l'extrême une maladresse handicapante), ont a mis des années a le diagnostiquer, les médecin allant jusqu'à le traité de fainéant attardé.
    J'entend souvent cette culpabilité chez mes parents et ceux que je côtoie dans mon travail, et pour ce que ça vaut , elle est normal, mais ce n'est pas de votre faute, vous n'êtes pas médecins, et si un type dont c'est le métier qui a une réputation dans son domaine il est normale de lui faire confiance sans remettre en cause son diagnostique.
    Bref je suis heureuse que tous soit rentrer dans l'ordre et que vos petits anges ailles beaucoup mieux.
    Gris bisous a tous

    RépondreSupprimer
  55. Bonjour Mélissa, tu as eu beaucoup de courage pour faire cette vidéo, ça pourra aider plus d'une maman et celle qui le deviendront plus tard. J'imagine comme ça a dû être dur.

    J'ai fait des bronchites asthmatiformes à répétition pendant 1 an quand j'avais 14 ans, et je sais à quel point c'est dur de retrouver son souffle, d'être rassurée... Alors je n'imagine pas comme cela doit être difficile pour un petit garçon de gérer tout ça et aussi pour vous qui vous inquiétiez. J'espère que tes deux petits garçons iront mieux.

    Passe une bonne journée.

    Mathilde

    RépondreSupprimer
  56. Salut Mélissa,

    En effet c'est une histoire qu'il faut raconter et partager! J'ai eu le même problème avec mon aîné qui va avoir 6 ans; quand je voyais qu'à l'approche de ces deux ans il ne parlais toujours pas, qu'il faisait des crises de nerfs pour tout et rien, notre médecin, pareil nous disaient que c'était normal, que certains enfants prennent plus de temps etc.. du coup on a encore attendu, trop...Il a fallu que j'insiste, que j'aille à l'encontre de mon medecin, pour aller chez l'orl! Résultat otite séreuse aussi, il a été opéré des végétations et on lui a mis des drains. Nous avons vécu les mêmes galère et angoisse.. Seulement avec tout ça, il a pris du retard dans la parole, dans les apprentissages, c'est un petit garçon qui manque de confiance en lui et qui est très angoissé... Il est rentré en grande section avec une AVS rien que pour lui cette année, c'est une chance énorme.
    Mais évidemment souvent je me dis que si j'avais écoutée mon instinct de maman, peut-être aurai-t'il été opérer plus tôt, peut-être qu'il n'aurait pas toutes ces difficultés, peut-être que les autres enfants jouerai avec lui...
    Il est quand même content d'aller à l'école et de jour en jour il fait des progrès, mais par rapport aux autres c'est pas encore ça, j'angoisse déjà pour la rentré au cp...
    Pour finir j'ai le même message que toi, écoutez vôtre instinct de maman et de papa.

    Bise

    RépondreSupprimer
  57. Chère Mélissa,
    Quelle belle vidéo, bravo à toi de t´être confiée, d’avoir réussi à parler de cela.
    Je n’ose imaginer votre peur et votre sentiment de culpabilité, j’espere qu’en racontant ton histoire tu seras apaisée et ton mari aussi.
    J'espère que tout cela est pour de bon derrière vous.

    RépondreSupprimer
  58. Bonjour Melissa,
    Merci beaucoup pour cette vidéo. Je suis maman de deux enfants, et j'ai été très émue, j'ai versé beaucoup de larmes en t'écoutant parler de tes petits bouts. C'est une maladie dont je n'avais jamais entendu parler. Je n'imagine pas le courage qu'il t'a fallu pour tourner cette vidéo, mais merci de l'avoir fait...
    Je te souhaite le meilleur pour toi et ta famille et j'espère que ces soucis de santé sont désormais derrière vous et que votre vie en Angleterre est comme un nouveau départ...
    Bises, Anais

    RépondreSupprimer
  59. Ma jolie Mélissa, ton témoignage me touche au plus haut point. Je lis en toi la culpabilité de ma maman. J'ai été à la place de ton petit bonhomme. Lorsque j'ai eu 23 mois mon petit frère est né et c'est à ce moment là que je me suis mise à faire plein de bêtises, je faisais le "chien" à longueurs de journée, j'avais des crises inexpliquées.. j'étais pleine de tic.. mes parents ont mis ça sur le compte du petit frère.. surtout qu'il est né avec une grave malformation du pied.. j'avais beaucoup de retard langagier aussi. Lorsque je suis rentrée à l'école mes parents ont été convoqué.. la maîtresse soupçonnait de l'autisme également. Je n'imagine pas le choc pour mes parents... Entre orthophoniste, orthoptiste... Tous les spécialistes disaient que tout allait bien... et puis un jour une maîtresse (en grande section de maternelle.. donc ce petit calvaire durait depuis 3 ans) a dit à mes parents qu'il y avait un sérieux problème... Qu'à sons sens, je ne voyais rien. Mes parents m'avaient pourtant fait voir plusieurs ophtalmologues... et un jour, j'ai rencontré une autre ophtalmo qui a confirmé le diagnostic.. à savoir que je ne voyais rien du tout. Je ne suis pas aveugle mais j'avais une vision comme si j'étais plongée constamment dans le noir.. le jour où j'ai porté des lunettes, les tics sont parti.. mais là dislexi et la disorthographie sont restées.. parce que mon cerveau était mal sollicité... En voyant ta vidéo je n'ose imaginer cette culpabilité qui a du les ronger... surtout que je suis maman d'un petit bonhomme de un an..
    Pendant ma grossesse on a diagnostiqué la même malformation que mon petit frère, à mon fils.. la culpabilité ne m'as pas quitté jusqu'à l'accouchement, où finalement il n'avait rien.. je tiens un blog si jamais ça t'intéresse (boubouublog.com).
    Je te fais plein de gros bisous, l'instinct maternelle, il n'y a que ça de vrai.

    RépondreSupprimer
  60. Ton pédiatre doit vraiment être un gros incompétent, le liquide derrière les oreilles c’est fréquent chez les enfants, mes deux frères et moi avons du nous faire opérer des oreilles quand on était petit, c’est vraiment dommage que ça ait pris de telles proportions chez ton grand :/

    RépondreSupprimer
  61. Bonjour Mélissa,
    Avant toutes choses vous n’avez pas été de mauvais parents, face à un médecin et encore plus chef de service on se dit qu’avec autant d’années d'étude il en sait plus que nous... malheureusement les chefs de service sont en quête de maladies qui sortent de l’ordinaire et ne s’inquietent pas devant des rhumes à répétitions... des fois un pédiatre de ville est plus attentif qu’un médecin de renom ce qui est paradoxal par rapport à la confiance que l’on peut mettre en eux. Il est bien dommage de constater qu’il faut attendre d'être au plus mal pour que les choses se bougent et que la parole d’un Confrère a plus de poids que celle des parents car en septembre le cas de ton loulou semblait deja avancé. Tout cela est maintenant derrière vous et tu vas je penses aider d’autres familles dans cette situation.
    Plein de bonheur à ta famille
    Marion

    RépondreSupprimer
  62. Bonjour,
    Moi qui suis maman d'un petit bout de 13 mois ça me donne la larme à l'œil de t'entendre parce que ça pourrait très bien lui arriver. C'est une vidéo très instructive pour toutes les mamans et ca va me rendre très vigilante à ce niveau. Merci pour ce partage, ton blog est plus qu'un blog beauté et traite de sujet qui me touchent. Donc continue comme ça !

    RépondreSupprimer
  63. Bonjour Mélissa, ton témoignage est très touchant, bravo d'avoir réussi à en parler comme ça. Je n'ose imaginer la détresse que ton mari, toi et votre petit prince avez du affronter mais maintenant tout va bien c'est le principal! Je sais que ma première crise d'asthme avait complètement fait paniquer ma mère lorsque j'ai viré au bleu... Vous avez fait tout votre possible pour votre enfant et même si la réponse à été longue a trouver le principal cest que vous ayez cherché. Maintenant que tout est rentré dans l'ordre je vous souhaite beaucoup de bonheur à tous les 4 et merci de ton témoignage qui j'espère pourra aider d'autres parents!

    RépondreSupprimer
  64. Coucou ma belle, merci pour cette vidéo.
    La première chose que j'ai envie de dire : mais quel naze ce pédiatre, et il est chef de service ! La moindre des choses ça aurait été d'envoyer directement chez l'ORL s'il faisait des rhumes et bronchites etc à répétitions... Enfin bon, le plus important c'est que vos deux petits ont été traités, même s'il faut essayer de réparer les pots cassés avec le grand maintenant :(.

    Une expérience un peu similaire : mon frère étant petit était malade à répétition, digérait très mal, avait beaucoup de reflux et de problèmes respiratoires, au final opération des végétations et je ne sais plus quoi d'autre et ça avait réglé le problème. Mais avant d'avoir le diagnostic les repas étaient une vrai galère (vomissement à répétition, systématiques par le nez ou la bouche), il souffrait beaucoup je pense (sans parler des soucis d'autisme pour lesquels nous n'avons toujours pas de diagnostic exact, et il a 16 ans, presque 17...). Tout ça pour dire, les diagnostics parfois ça peut prendre du temps, mais faut-il encore que la personne à qui on ait à faire nous prenne au sérieux.

    Par contre après il ne faut pas devenir parano non plus, parfois les médecins disent que tout est Ok et c'est effectivement le cas, et là courir les médecins et avoir 15 avis ne servira à rien :).

    Ton expérience pourra servir à beaucoup je pense, la maternité fait peur, il n'y a pas de formation pour ça, on apprend sur le tas et on fait comme on peut. Maintenant ça ne sert à rien de regretter le passé, vous avez tout fait pour que ça aille mieux et même changé de pays !

    Perso je vous attribue l'award des meilleurs parents ;). Vous êtes une famille adorable et je prends aussi beaucoup de plaisir à lire les posts de ton mari (super idée ce blog).

    à bientôt :)

    RépondreSupprimer
  65. Coucou Mélissa,
    Ça a du être une très mauvaise expérience, voir ses enfants mal et ne rien pouvoir faire c'est très dur.
    Heureusement vous êtes tombés sur des médecins compétent après le pédiatre pas très professionnel. Je suis heureuse que tes petits garçons vont bien aujourd'hui et qu'ils sont pleins de vies. L'Angleterre va leurs être bénéfique pour l'avenir.
    Pour ma part, petite j'ai eu beaucoup de soucis de compréhension, un rejet de l'école, j'avais des problèmes pour l'apprentissage de la langue française et on pensait que je le faisais expert pour embêter mes parents et prof.
    Cela a duré jusqu'à mes huit ans, l'école à aide mes parents (ils ne parlait pas le français très bien) et j'ai eu le droit à plusieurs examens mais rien d'anormal. Puis une maîtresse d'école en fin de primaire s'est montré plus attentifs sur mon cas et elle m'as fait passer des examens et la verdict je suis dyslexique.
    J'ai été prise en charge par une orthophoniste à mon entrée au collège.
    Bien sur se retard de diagnostic a eu des conséquences très grave dans mon apprentissage et même à 23 ans j'ai encore des problèmes d'orthographe, de compréhension. C'est frustrant de devoir faire plus d'effort que tout le monde car je suis dyslexique. Ça été un long combat et ai toujours pas gagner la guerre.
    L'incompétence de certains professionnels de la santé sont surprenant et des fois je remets en question leurs investissements dans leurs job mais heureusement ils ne sont pas tous comme ça.
    Je souhaite à tes petits garçons pleins de bonheur dans leurs vie et une réussite dans leurs scolarités.
    Bisous
    Emma

    RépondreSupprimer
  66. Bonjour Mélissa,
    Je n'ai pas l'habitude de poster des commentaires aux personnes que je ne connais pas (c'est d'ailleurs la première fois) mais pour le coup là je suis obligée. Ta vidéo m'a beaucoup touché, m'a émue. On voit très bien que tu es une maman attentionnée et aimante envers tes garçons. Ce que tu as vécu doit être très dur à gérer et ça, même si comme tu dis, il existe des cas plus graves.
    Lorsque tu racontes l'histoire du vélo et de ton mari, je ne pense pas que vous deviez vous en vouloir, le rôle d'un père est d'aussi de protéger son enfant, et à ce moment vous ne vous doutiez pas de tout ça. Tant qu'à partir de l'annonce vous avez su réadapter votre comportement c'est l'essentiel.
    Et pour toi, sur le moment quand un pédiatre te dit de ne pas t'en faire, tu te dis que c'est quand même un professionnel qui connaît son boulot. C'est surtout à lui de se remettre en question !! Sûrement pas à toi !
    J'espère qu'en ayant fait cette vidéo tu arriveras à oublier tout ça petit à petit et de profiter de tes petits garçons !!
    Faire cette vidéo demande du courage et je te félicite ! Tu vas aider plusieurs maman c'est certains ! Nos enfants sont la prunelles de nos yeux.
    Pour le coup moi qui n'ai pas l'habitude de poster des message, j'ai pas fais les choses à moitié ��
    Très bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer
  67. Bonjour Mélissa,
    Je n'ai pas l'habitude de poster des commentaires aux personnes que je ne connais pas (c'est d'ailleurs la première fois) mais pour le coup là je suis obligée. Ta vidéo m'a beaucoup touché, m'a émue. On voit très bien que tu es une maman attentionnée et aimante envers tes garçons. Ce que tu as vécu doit être très dur à gérer et ça, même si comme tu dis, il existe des cas plus graves.
    Lorsque tu racontes l'histoire du vélo et de ton mari, je ne pense pas que vous deviez vous en vouloir, le rôle d'un père est d'aussi de protéger son enfant, et à ce moment vous ne vous doutiez pas de tout ça. Tant qu'à partir de l'annonce vous avez su réadapter votre comportement c'est l'essentiel.
    Et pour toi, sur le moment quand un pédiatre te dit de ne pas t'en faire, tu te dis que c'est quand même un professionnel qui connaît son boulot. C'est surtout à lui de se remettre en question !! Sûrement pas à toi !
    J'espère qu'en ayant fait cette vidéo tu arriveras à oublier tout ça petit à petit et de profiter de tes petits garçons !!
    Faire cette vidéo demande du courage et je te félicite ! Tu vas aider plusieurs maman c'est certains ! Nos enfants sont la prunelles de nos yeux.
    Pour le coup moi qui n'ai pas l'habitude de poster des message, j'ai pas fais les choses à moitié 😊
    Très bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer
  68. Bonjour Melissa! Je t'avouerais que je ne prends jamais le temps de commenter malgré toutes mes lectures sur ton blog. J'avouerais, non sans une toute petite honte, que je fais partis des personnes qui passent en toute vitesse, lisent l'article dans le train ou en attendant leur bus,puis repartent tout aussi rapidement. Pourtant aujourd'hui je prends le temps de te laisser ce petit message. Tu m'as vraiment touché, comme beaucoup de monde je pense.

    Je ne suis pas encore maman et je ne peux donc pas prétendre comprendre ce que vous avez vécu! Malgré tout, je peux te dire que vous n’avez aucune raison de ressentir cette culpabilité. Je comprends d’où elle vient et c’est presque normal de la ressentir. Après, il faut se dire que l’on a tous l’habitude d’avoir une confiance presque aveugle envers le corps médical, surtout lorsque l’on a aucune connaissance dans le domaine médical. Ce qu’il faut se dire, c’est que vous avez tout de même fait en sorte de trouver ce qu’il se passait avec votre grand. Vous n’avez pas pris la réponse du pédiatre comme acquise et vous avez continué à vous inquiéter. A votre niveau, vous n’aviez aucun moyen de découvrir ce qu’il se passait par vous-même.

    J’espère que vos enfants resteront en bonne santé et continueront à blablater de longues heures! J’espère aussi que votre petite famille continuera à s’épanouir encore et encore!

    Je vous souhaite beaucoup de courage et vous envoie surtout beaucoup d’amour!

    Em

    RépondreSupprimer
  69. Salut Mélissa,
    Je commente très peu sur ton blog. Mais je te suis depuis toujours et j'ai l'impression de te connaître et que tu fais partie de ma vie. Et quand j'ai regardé ta vidéo, j'ai eu les larmes aux yeux. Votre réaction de parents m'a beaucoup touchée, l'épisode du vélo m'a beaucoup touchée. Vous êtes loin d'être des parents nazes parce qu'un parent naze n'aurait pas été stressé, n'aurait pas été inquiet et n'aurait pas décelé que quelque chose n'allait pas bien. Vous n'êtes pas des parents nazes parce que vous vous êtes remis en question, parce que vous avez ressenti de la culpabilité et parce que vous aimez vos enfants.
    Ta démarche est très noble, tu as eu raison de la faire et je comprends la difficulté que tu as pu avoir de la préparer de la filmer.
    Je suis heureuse que tout aille bien désormais et je vous souhaite à tous les quatre tout le bonheur possible ♥
    Bisous Mélissa et bisous à ta famille :)

    RépondreSupprimer
  70. Coucou Melissa,

    Cette vidéo est extrêmement touchante. J'en ai eu les larmes aux yeux.
    Souvent on a l'impression que les médecins savent et qu'ils ont souvent raison, seulement avec l'expérience on se rend compte que non ce n'est pas toujours le cas. Et qu'ils faut souvent demander un deuxième ou troisième avis médical.
    Je ne suis pas encore maman mais mon expérience personnelle qui est bien moins grave que la votre m'a appris a ne jamais faire confiance a une seule personne surtout en ce qui concerne la santé.

    Je suis heureuse que tes petits garçons aillent mieux. Et que vous soyez heureux en Angleterre.
    Merci beaucoup d'avoir partagée ton expérience avec nous.

    Bisous

    RépondreSupprimer
  71. Coucou Melissa,

    Je suis émueet choquée par ton histoire. Emue, par ce qu'apprendre tout ce que vous avez traversé tous les 4, c'est juste. J'ai pas de mots. Ce petit bout qui se retrouve à être malade autant. Mais je suis choquée par le monde médical, notamment cet abruti de pédiatre (à ce niveau la, il a atteint le summum). Que la premiere fois, il te dise que tu stresses trop, ça peut se concevoir. Par ce qu'effectivement sa théorie ne paraissait pas complètement farfelu. Mais, à un moment donné quand ça se répète autant, et que l'enfant a un retard, tu te dois en tant que médecin de te remettre en questin, et chercher le pourquoi. C'est franchement un danger ce médecin.
    Quand à toi et ton mari, non vous n'êtes pas de mauvais parents : preuve en est quand le diagnostic a été posé, vous avez tout fait pour lui. Vous êtes allé jusqu'à déménager pour que vos enfants aillent le mieux possibles. Oui, vous êtes passé à côté, mais vous n'avez pas la plus grandes responsabilités. C'est le pediatre le fautif. Nous ne sommes que des humains, et les erreurs font parti de nus. Et on apprend d'elles. Je sais que c'est facile de dire ça, surtout quand on est extérieur. Mais'je pense sincèrement que vous êtes de bon parents (d'ailleurs vous vous en êtes voulu, cette culpabilité est aussi une preuve pour moi).
    J'espère de tout coeur que vos enfants n'auront plus ces gros'soucis, et que l'endroit où vous êtes actuellement les aidera dans ce sens là. Et je vous souhaite le meilleur à tous les 4. Et sue tu arrives (ou plutot vous) arriviez à tourner la page. Je t'envoie plein de courage.

    Bisous,
    Bon week-end
    Lauriane
    PS: je m'excuse si tu recois le commentaires plusieurs fois, j'ai eu du mal à me connecter avec mon compte google :/

    RépondreSupprimer
  72. Bonjour Mélissa !

    Bon bah voilà j'ai pleuré devant ta vidéo, elle m'a tellement fait écho. Mon fils n'a pas eu le même problème que les tiens, mais il a eu un RGO carabiné pendant 2 (très longues) années. Les médecins (et pourtant j'en ai vu plein) ne m'ont jamais cru quand je leur disais que quelque chose n'allait pas, j'ai eu des réponses du style "bah oui un bébé ça pleure c'est normal", "il régurgite, bah comme tous les bébés", ou mieux "bah vous savez tant qu'il a pas la gorge qui saigne c'est qu'il va bien"... mais sérieusement comment c'est possible de répondre ça en tant que médecin?! je comprends pas.
    et les "amis" aller on va en parler pour rigoler un peu, j'ai eu beaucoup de soutien (attention c'est très ironique !) du genre "c'est de ta faute si il chiale tout le temps, tu le materne de trop", ou bien "il somatise le stress de sa mère, t'es chiante laisse-le pigner il va finir par comprendre".
    ça a duré de nombreux mois comme ça, jusqu'à ce que je tombe sur un médecin enfin à l'écoute qui me fait un courrier en me disant de prendre un rdv en urgence chez le gastro-pédiatre, ce que j'ai fais, mais la secrétaire n'a jamais voulu nous donner un rdv (même 6 mois + tard, ni jamais) du coup le super médecin a vu directement avec le gastro-pédiatre ce qu'on pouvait faire pour notre Pilou. Aujourd'hui Pilou a 2 ans passés, il a toujours quelques crises mais globalement il va mieux. Mais quand il se met à hurler sans raison apparente et qu'il finit par montrer sa bouche et sa gorge en disant "bobo" en pleurant bah on sait que c'est pas totalement fini tout ça.
    Les amis cités plus haut pensent toujours que c'est une somatisation de mon stress, malheureusement pour moi l'une de ces personnes est le parrain de mon fils, on peut dire qu'il ne le voit pas souvent.
    J'ai développé ce problème du RGO sur mon blog si ça peut en aider quelques-unes.
    Merci pour ta vidéo, tu as tellement raison, l'instinct des parents il faut absolument l'écouter, on connait nos enfants.

    Bisous !

    Anne-So

    RépondreSupprimer
  73. Coucou Melissa :) ton histoire m'a beaucoup touchée, je suis orthophoniste et je vois beaucoup d'enfant qui dans leur petite enfance ont eu des problèmes d'otites séromuqueuses, je suis soulagée de savoir qu'il a récupéré toutes ces capacités de paroles, car ça peut vraiment créer de sacré retard de parole et ce qu'on appelle un "retrait" autistique, à bien différencier de l'autisme. Gros bisous à ta petite famille :) <3

    RépondreSupprimer
  74. Coucou Mélissa,

    Je comprends vos remords mais cela ne fait pas de vous de mauvais parents ... c'est facile à dire c'est vrai mais vous avez persisté et rencontré finalement les bonnes personnes et pris les bonnes décisions afin que vos petits loups vivent mieux :)

    Moi aussi j'ai vécu cela mais avec mon papa que j'ai dû emmener aux urgences malgré sa réticence ... Bref nous avons toutes et tous notre histoire, c'est important de la partager lorsque cela peu aider d'autres personnes. Maintenant je n'écoute plus non plus le corps médical et consulte plusieurs médecins lorsque j'ai un doute.

    Ton témoignage a été très touchant , au delà de ça , tu es une de ces rares blogueuse/youtubeuse sincère et vraie : merci :)
    Les sujets évoqués dans ton blog sont variés , c'est un réel plaisir de te suivre .

    Au plaisir de te relire

    RépondreSupprimer
  75. Coucou Mélissa,
    Tu nous avais légèrement évoquée les problèmes de santé de ton grand au meet-up à Strasbourg, donc je savais un peu plus à quoi m'attendre face à ta vidéo.

    Premièrement : tu n'as pas à te dire que toi ou ton mari vous avez été des gros nuls vis à vis de votre garçon. Au contraire vous sentiez que quelque chose clochait ! Vous êtes parents, pas divin ;)
    Deuxièmement : les médecins... *roulement des yeux*. Je ne m'étendrais pas trop sur le sujet ici, mais suite à des problèmes de dos, on m'avait sorti en mode halluciné en sortant d'une radio "c'est un miracle que tu marches toujours, tu peux te réveiller du jour au lendemain et finir en fauteuil roulant". A genre 14 ans... Ça te bouscule bien. J'ai refusée toutes les solutions d'opérations qu'ils me proposaient car je ne le sentais pas aussi grave. Et j'ai eu bien fait de suivre mon instinct. En arrivant en Alsace, j'ai pris des séances de kiné (un spécialisé ostéopathe), je lui ai tout expliqué, il a fait des merveilles sur mon dos.
    Pour l'audition, je comprends le ressenti que peut avoir de ton fils face à certains bruits... Mon problème est totalement différent du sien puisque j'ai une réelle perte auditive et je dois porter des appareils auditifs (que je ne porte jamais car je ne supporte tout simplement pas). Les deux choses qui m'ont néanmoins bien aidée à "améliorer" mon audition et mon rapport aux bruits, c'est la musique et l'auto-hypnose.
    Troisièmement : c'est un peu plus personnel mais, avez-vous envisagés de porter plainte contre le pédiatre qui n'a pas su diagnostiquer ton fils correctement malgré tes constats ? C'est quand même une grave erreur médicale qu'il a fait... Après au vu de toutes les démarches administratives, je comprends bien évidemment que vous ne souhaitiez pas vous lancer là-dedans !


    Pleins de courage à tous les 4, encore une fois ne vous (toi et monsieur) sentez pas nuls face à cette histoire !
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
  76. C'est dingue que les médecins préfèrent dire que tu étais une maman stressée alors que bien sûr, les parents savent comprendre les changements de comportement de leurs enfants.
    Mon neveu aussi a eu ce genre d'opération et il a eu des diabolos. On le disait hyperactif (car il avait traitement contre les convulsions) et que c'était pour ça qu'il n'écoutait rien. Mais je crois plutôt qu'il entendait mal. Et il s'est mis à parler très tard. Du coup, il avait beaucoup de frustrations et s'énervait de ne pouvoir s'exprimer.
    Je comprends donc l'histoire de ton petit garçon qui a du beaucoup souffrir. Je suis contente que tout aille mieux.

    RépondreSupprimer
  77. Bonjour Mélissa , je te comprend tout à fait dans ton histoire ce qui es arrivé à tes enfants es très dur je vais bientôt être maman et ta vidéo ma ouvert les yeux j 'ai très peur pour mon bébé on n a beau me dire que tout vas bien que le bébé vas très bien j ai quand même peur pour l instant elle es dans mon ventre mais j espère sincèrement qu elle iras très bien et qu elle auras aucun soucis de santé, mon pneumologue ne ma pas trop rassuré l autre quand je l ai vue , il ma dit que malheureusement ma fille pourrais avoir les mêmes soucis que moi c'est à dire ASTHMATIQUE car malheureusement je souffre d ASTHME CHRONIQUE PERSISTANTE c'est une maladie qui m oblige à prendre un traitement tout les jours et j 'ai horriblement peur je n 'en parle pas mais je flippe au fond de moi j espère que ton expérience aidera beaucoup de parents bien sur avec joie je partagerai ta vidéo gros bisous a toi et à ta petite famille et à bientôt.........

    RépondreSupprimer
  78. Coucou Mélissa,

    Je suis tellement désolée que tu ai du passer par tout ça, que tes enfants ai du passer par tout ça...
    Ta vidéo m'a extrêmement touchée, les larmes me sont monté au yeux tant tu semblait affectée.

    Je suis atterrée par les réactions de ton ancien pédiatre. Déjà, il aurait dû chercher plus loin vu le nombre de problème qu'à rencontré ton fils mais en plus ses propos étaient parfois plus que déplacé face à une maman en détresse.

    Tu as eu beaucoup de courage de partager ça avec nous... Merci. Tu as dis que ça te faisais du bien, je le souhaite. Je souhaite également que ton message passe et je vais d'ailleurs m'empresser de la partager.

    Il faut effectivement savoir écouter son instinct, la preuve avec ce qui vous est arrivé.

    Mon fils a un retard de langage (quoique ça s'améliore petit a petit, il va avoir 27 mois) mais sachant qu'il entend bien fort heureusement ce n'est pas ça. Ma pédiatre m'avait dis de chuchoter et s'il réagissait c'est qu'il entendait bien.
    Il a tout fait avant, capacité motrice, propreté etc et se concentre en dernier sur le langage.

    Mais quelque chose m'interpelle... L'atopie.
    Je ne suis pas médecin et je ne peux bien sur pas faire un diagnostique sur la base d'une vidéo mais je m'interroge. Ce n'est peut être pas ça.

    Je t'en avait parlé une fois il me semble sous une de tes vidéos parlant des produits bio pour enfant.
    Mes enfants ont tous deux une peau atopique, sujette à l'éczema par poussée, ils ont la peau extrêmement réactive et fragile si bien que je n'utilise que la gamme aderma et encore il me faut parfois passer par la case médecin.
    Ils ont également souvent des mycoses.
    Mon fils a eu deux bronchite asthmatiforme (sous ventoline Mais bon 2 en 2 ans tu vas me dire c'est peut être pas énorme je ne sais pas), il a beaucoup de rhumes et ma fille suit le même chemin mais en pire point de vue symptômes si bien que ce matin j'ai du lui faire faire une prise de sang :(. Je suis angoissée.
    Ils sont été tous deux intolérant aux protéine de lait de vache (ma fille encore).
    Bref, je m'interroge.

    Petite moi même j'étais sujette aux allergies, pollen (je passais toute une saison a faire des conjonctivites et des rhumes) et je suis intolérante aux protéine de lait de vache (oui, je le suis toujours).

    Désolée je raconte un peu ma vie mais ta vidéo m'afait me poser des questions.

    En tous cas je te souhaite du courage pour continuer à surmonter tout ça, encore bravo pour avoir réussi à filmer cette vidéo.

    Je vous souhaite une belle vie a toi et ta famille. Je t'envoie pleins d'ondes positives.

    Prenez soin de vous.



    RépondreSupprimer
  79. Coucou Mélissa,
    Bravo pour ton courage d'avoir publier cette vidéo, tu peux tellement aider de nombreux parents à déceler ce genre de problème. J'ai eu les larmes au yeux en la regardant, j'imagine à quel point cette épreuve a eu être difficile et la culpabilité... Mais vous ne pouviez pas savoir, vous avez fait de votre mieux sur le coup. Et l'important c'est toutes les mesures que vous avez prises depuis. Maintenant tout va aller pour le mieux, bravo pour votre courage.
    Bisous
    Romy

    RépondreSupprimer
  80. Melissa,

    Je n'ai presque pas de mot pour exprimer l'effet que m'a fait cette vidéo.
    Je suis tellement touchée par votre histoire, par votre courage et celui de vos p'tits bonhommes. Je ne te cache pas que j'ai carrément fondu en larmes même si je ne vis pas cette situation.

    Je suis bien d'accord sur la "morale" qui prouve bien qu'il faut s'écouter et surtout ne pas hésiter à voir plusieurs médecins pour se forger un avis et identifier le problème.

    Malheureusement comme tu le soulignes c'est un vrai parcours du combattant pour obtenir des rendez-vous médicaux. Sans que je ne compare la situation, puisque ma belle-fille n'était pas du tout malade, j'ai énormément galéré pour savoir d'où venaient ses difficultés. On a pensé à de la dyslexie, on nous a prouvé que ce n'était pas ça. Ensuite on s'est penché sur de l'hyperactivité et trouble de l'attention/concentration et là ça a été une vraie galère: j'ai contacté un médecin qui m'a dit il faut une consultation d'un psychologue, et d'un neuropédiatre. Le neuropédiatre ne voulait rien faire sans un bilan psychologique. J'ai appelé un centre psychologique dédié aux enfants, qui m'a dit "ce n'est pas nous, il faut contacter le psychologue scolaire". J'ai contacté l'établissement scolaire à ce sujet presque toutes les semaines pendant trois mois, et je n'ai jamais eu d'appel ou de rdv du dit psychologue scolaire... Lorsque j'ai expliqué à son professeur principal qu'on pensait qu'elle avait des troubles de la concentration, il a acquiescé avant de conclure notre entretien par "il faut vraiment qu'elle se concentre"...
    Et là tu as clairement envie de tous leur crier dessus ! C'est même pas de la patiente qu'il faut, c'est de l'acharnement. Ils se rejettent tous la responsabilité et il est très dur d'établir un vrai diagnostic.

    J'en viens au point sensible de la culpabilité. Honnêtement votre culpabilité est légitime et dans votre situation je l'aurais ressentie aussi.
    Mais vous n'êtes pas des parents nuls. Vous avez peut-être mis quelque temps avant de comprendre que ça n'allait pas, mais vous n'en êtes pas responsables.
    C'est le corps médical et notamment ce pédiatre à qui il faut rejeter la faute...
    Je ne dis pas que vous êtes des parents parfaits, aucun parent ne l'est !
    On a déjà du mal à s'occuper de nous-même, alors avec un enfant j'en parle même pas. On essaie, on tâtonne, on apprend de nos erreurs et on grandit avec eux.
    Je ne pense qu'il vous en veuille que vous lui ayez crié dessus. Il y a tellement de parents qui parfois perdent patientes et s'énervent, grondent leur enfant sans pour autant être de mauvais parents. Il n'était pas responsable car il n'entendait pas, et vous, vous ne l'étiez pas non plus car vous ne le saviez pas.
    Si besoin expliquez-lui par des mots simples. Ça peut être une petite histoire inventée et racontée le soir, qui lui explique que parfois y a des petits garçons qui n'entendent pas et papa et maman s'inquiètent, et puis cherchent, cherchent pourquoi le petit garçon n'entend pas.

    En bref, je veux simplement vous faire un gros câlin. Et vous dire que si vous lui donnez tout plein d'amour maintenant (ce dont je ne doute pas), il en oubliera ces mauvais moments.

    Gros bisous ma belle,
    Marie-Charlotte

    RépondreSupprimer
  81. Hello ma douce Mel,
    Punaise (je reste sans insulte par respect mais tu imagines sans doute quel mot je voudrais dire) mais les larmes aux yeux à la 9ème minute 15 sec. Comme si ça avait été mon garçon. Quand j'entends le début de cette histoire, ça me fait rager d'entendre dire ça des médecins. Ils ne sont vraiment pas génés. Tu connais mes bagages et je suis à fond bien être de l'enfant. Et de la part des spécialistes, je ne pardonne pas.
    Je vous adresse de prompts rétablissements.
    Gros bisous
    Sophie

    RépondreSupprimer
  82. Bonjour Mélissa,
    tout d'abord merci pour ce témoignage. Lorsque l'on s'adresse aux médecins, nous nous fions à eux. Vous ne pouviez pas deviner tout seuls. Mes parents ont découvert ma dyslexie après être tombés sur plusieurs articles mais sinon personne ne l'a décelé avant cela. Comme quoi il faut se faire confiance en tant que parents mais ce n'est pas toujours évident lorsque l'on entend d'autres sons de cloches notamment ceux des médecins...

    En tout cas, je suis ravie que les petits aillent mieux!

    Bises!

    RépondreSupprimer
  83. Coucou Mélissa,

    Oh, comme je te comprends ! Je rencontre pas mal de soucis avec mon petit garçon de 6 ans.

    Tout a commencé quand il a fait sa première rentrée, quelques mois à peine après la rentrée, la directrice nous a demandé de faire un bilan orthophoniste, ce qu'on a fait car il ne parler quasiment pas et c'était inquiétant. Depuis sa 1re rentrée (il est au CP), il va donc une fois par semaine chez l'orthophoniste. Il a fait d'énormes progrès, mais il est encore "en retard" même si je déteste ce terme. On m'a également sorti le coup du "votre fils à un problème" "il est autiste" "dysphasique" "il ne fera jamais de grandes études" etc etc on m'a même parlé de dossier MDPH et d'avs ! Autant te dire qu'en temps de maman, c'est très dur à entendre.

    Puis, il était tout le temps malade, angine et laryngite à répétition au point qu'il ne parvenait plus non plus a respirer tellement il toussait, il en bavait tellement c'était dur pour lui. Les médecins, "ce n'est rien, ça traîne en ce moment" toujours la même rengaine, et otite à répétitions. Au final, toujours dans la nuit, on se retrouvait à le porter et l'emmener en urgence à l'hôpital qui le mettait sous masque respiratoire pendant un bon moment ! On a même eu la machine à la maison un certain temps !

    Aujourd'hui, il est au CP et déjà, on me dit "votre fils à un problème" "il n'a obtenu que 57% au test du premier semestre" au lieu de 70% minimum. Il n'arrive pas à se concentrer, il aime bouger, il est tête en l'air etc etc. Sauf qu'au bout d'un moment, je fais tous les tests possibles, le psy scolaire n'a rien décelé, il est dans la moyenne. L'orthophoniste me dit qu'il progresse, qu'elle n'est pas inquiète.

    J'ai donc repris rendez-vous pour un bilan ophtalmologue (il en a déjà eu un il y a 3 ans ainsi qu'ORL) et ORL donc les rendez-vous arrivent dans quelques jours à 2 semaines pour le second. J'espère qu'on trouvera enfin la cause, parce que j'avoue que je suis à bout ! Je n'aime pas qu'on le mette dans une case "échec" alors qu'il adore travailler, il essaye de lire ses livres (hier, il m'a lu une phrase tout seul).

    C'est blessant et je n'aime pas le comportement qu'ils ont vis-à-vis de lui.

    Il a même vu une psy, parce qu'il n'a pas confiance en lui et qu'il n'est pas à l'aise avec son corps (il est à l'étroit). Elle aime bien parler avec lui et lui aussi, elle me dit juste qu'il a une mauvaise estime de lui alors qu'on l'encourage sans cesse. Forcément, le fait que les maîtresses (surtout celle de moyenne section qui l'a humilié) le rabaissent, le fait se sentir différent, il finit par me dire constamment "je suis nul" "je suis rien" alors mon cœur de maman se brise en 1,000 morceaux !

    J'espère vraiment trouver la solution pour qu'il soit bien dans son corps, dans sa tête et qu'on ne me parle plus de "retard". En plus de cela, il y a eu une intoxication au monoxyde à l'école, mon fils et moi-même sommes restés 9h dans un gymnase sous oxygène, il était vraiment pas bien du tout, on est même allée à l'hôpital d'enfants etc et depuis, il a toujours mal au ventre, il a des ganglions mais on ne peux rien faire !

    Prenez soin de vous !

    Belle journée,

    Laura - Bambins, Beauté et Futilité

    RépondreSupprimer
  84. Bonjour Melissa.
    C’est « ocekoala », je communique assez régulièrement avec toi sur les réseaux (Twitter et insta).
    Cette vidéo, je « l’attendais » et..Merci. Vraiment. Je sais combien ce témoignage te coute mais est important.
    Je le sais parce qu’avec ma famille, on a vécu une situation tout aussi difficile.On habite en Corse. Mes parents ont divorcé et ma mère a retrouvé un homme dans sa vie. À mes 10 ans, une nouvelle petite fille est venue agrandir la famille déjà constituée de mon grand frère et moi.
    Dès la naissance elle a eu des problèmes de santé : elle était tellement petite qu’elle faisait la taille main de mon beau père, et plus grave, elle rien du tout. Rien. Mon frère et moi avons été obligés de rester chez mon père. Ma petite sœur a passé les 3 premières semaines de sa vie en neonate, je l’ai rencontré à travers une vitre... Ce passage ô combien difficile passé, mes parents sont rentrés à la maison, mais ma soeur pleurait tellement qu’on a donc du rester éloigner encore un moment. Elle ne mangeait toujours pas et c’était un casse-tête incroyable pour la faire dormir. Ma maman, qui avait déjà une expérience de maman, voyait que ce n’était pas normal, pas un pleur de bébé « normal ». Même moi du à juste 10 ans je voyais qu’elle avait « mal ».Le seul moyen de l’endormir, c’était de brancher l’aspirateur ou le sèche cheveux. Ma mère a consulté plusieurs médecins etc.,: TOUS l’appelait « Docteur Isabelle » vu qu’elle contestait le diagnostic, la prenant de haut, disant « elle a juste mal au ventre, faut changer le lait » etc. Rien y faisait. En grandissant, au lieu de tenir assise comme les petits bébés de 3/4 mois, sa tête penchait, trop lourde pour elle. Ma mère pensait qu’elle était handicapée, les autres qu’elle était une mère stressée, comme on a pu le penser de toi. Finalement elle a contacté le pédiatre en chef de l’hopital pour la visite des 4 mois. Elle avait le choix entre 2 rdv : le 8 et le 17/11. La petite étant née le 8/07 ma mère a préféré prendre le 8/11.
    Le jour-j, l’infirmière qui travaille pour le docteur effectue la pré-visite.Une fois dans le cabinet, le pédiatre bloque sur la petite. Il demande à son infirmière les mesures, refait tout lui-même, prend le carnet de santé sans répondre aux questions mes parents. On envoie en urgence bébé faire 1scanner, laissant mes parents 1heure sans leur petite fille, dans le flou total.Il a annulé tous ses rdv. Quand ma soeur est revenue, le pédiatre leur a donc annoncée 1 hydrocéphalie, ce serait trop long à expliquer, mais, cela justifiait sa tête trop lourde avec un front trop gonflé, cet air un peu « handicapé », son besoin d’entendre un bruit de « moteur ». Cette maladie faisait un bruit sourd dans sa tête, les bruits lui faisait du bien. Il fallait l’opérer sur Marseille le lendemain. Elle devait partir dès que possible par avion sanitaire, à 4 mois.Elle est revenue 3 semaines après. Tellement « différente » et avec un si petit visage.. toute belle et en bonne santé. Le chirurgien lui avait posé un tuyo qui partait de sa tête et qui allait jusqu’a son nombril pour évacuer le liquide. Il nous a appris deux choses : 1 : si on avait pris le rdv du 17/11 elle aurait fait une rupture d’anévrisme et les idiots de médecins auraient conclus à une mort subite du nourrisson.2 : le drain restant un corps étranger, il faudrait le changer à chaque fois qu’elle grandirait et elle pourrait le rejeter. Ce n’était donc pas viable à terme. Elle a dû donc être réopérer à 2 ans pour lui enlever la dérivation et lui refaire le trou. Je te passe les détails. Maintenant, elle a 12 ans. Elle s’intègre plus que bien, c’est une vraie chipie en pleine adolescence, mais elle aussi, elle sera marqué à vie : concentration difficile, difficulté à l’école... Mais elle est guérie et ça, c’est un tel soulagement. J’avais toujours eu du mal à appréhender cette épreuve, j’étais petite. Enfin, sache une chose : il n’y a rien de plus fort que l’instinct maternelle. C’est en insistant que tu as pu sauver tes garçons. Vous êtes des bons parents. N’en doutez jamais.

    RépondreSupprimer
  85. Un grand bravo pour ta dernière vidéo... !!! :)

    RépondreSupprimer
  86. Bonjour Mélissa,

    Je te suis depuis (presque) le début, et cet article me touche plus particulièrement. C'est très émouvant. J'ai vécu comme ton fils, dans un "univers ouaté", de 2 ans à 6 ans, surtout de l'oreille gauche, du coup j'entendais mais pas toujours très bien, selon le bruit environnant, je n'arrivé pas toujours à "capter ou extraire" la parole. Donc je voyais la personne me parler mais il m'était presque impossible d'entendre sa voix . Trop compliquer de faire ses efforts ou sans intérêts, du coup je préféré vaquer à autre chose. Et quand je pouvait pas , ou que j'arrivé pas à me concentrer, il m'arrivé de piquer des crises de colère sans raison explicable pour les autres. Mon langage était correcte. Pas de retard mais j'étais introvertie, timide. Puis j'ai enchaîné sans relâche, otites , bronchites, etc...On a tout tester comme médoc. Pour le médecin , j'était une petite nature, de ces gamins qui choperais tout, tout le temps. On a fini par déménager pour le boulot de ma mère, et là on a dû changer de médecin ( heureusement!) Quant j'ai refait une otite, elle à consulté et le médecin a tout de suite vu que j'étais cernée, fatiguée et que j'avais en plus déclarer un psoriasis au cuir chevelu ! Ma mère s'en ai beaucoup voulu d'avoir attendu toutes ces années pour avoir le bon diagnostique, car comme vous deux, elle savait que quelque chose n'allait pas mais elle faisait confiance au corps médical. Du coup, en plus d'être atopique, je faisais des otites séromuqeuses donc opération, pose de yoyo pour drainer, opérations des végétations et agmydales. J'avais 6 ans. Je m'en rappel encore de toutes les glaces à l'eau que j'ai mangé ^^ Mon comportement aussi à changé en mieux :)
    Bref, aujourd'hui, à 27 ans, je vais bien, je suis une pipelette, je suis plus aussi timide même si je suis une solitaire assumée lol ! Et surtout, j'ai récupéré mon audition complète de l'oreille droite et à 70 % de la gauche. Du coup faut juste pas me parler en me tournant le dos et ne pas me parler côté gauche quand il y a trop de bruit lol Sinon, il faut que je puisse compenser en "lisant" sur les lèvres ... Les bruits forts me sont assez insupportable, tout comme l'eau dans mes oreilles quand je prends ma douche ou à la piscine, c'est devenue une zone hypersensible. Par contre la musique au casque ( pas trop forte) pour entendre toutes les subtilités, ça à été une révélation, un monde qui s'ouvre à moi ! Magique!
    Enfin, tout ça pour dire, que au contraire, je vous trouvent très courageux, d'avoir mené ça de front, avec vos boulots respectifs, sans rien laisser paraître. On apprend tout les jours à devenir parent, il n'y a pas de manuel offert à la naissance pour nous expliquer comment on doit réagir face à tel ou tel symptôme ou tel ressenti. Est-ce qu'on s'inquiètes trop ou pas assez ?

    Merci beaucoup d'avoir partagé ton histoire car on sait combien ça t'a demandé de partager un bout de votre vie, de votre intimité de vie de famille. Mais qui servira surement à d'autre.
    Je suis heureuse que vos garçons aillent mieux. Ca fait chaud au coeur d'avoir un dénouement positif. Je vous souhaite de tout coeur de continuer sur votre belle lancée à Folkestone.
    Prenez soins de vous,
    Bisous

    Vanessa

    RépondreSupprimer
  87. Hello ma belle,

    Félicitation pour ta vidéo, elle est super !! Elle m'a beaucoup touché. Je suis d'ailleurs désolée que vous soyez tombé sur un pédiatre peu investigateur ... (m'embarquant dans des études de médecine ça me désole toujours d'entendre des choses comme ça, mais ça me rappelle aussi d'être attentive toujours à tout...).
    Je trouve que vous avez fait preuve de beaucoup de courage pour ces situations pas facile. Je comprends votre remise en question mais quand on est dans la situation, on a pas toujours les bons réflexes et ce n'est absolument pas blâmable puisqu'on est tous à la même enseigne, parce qu'on ne sait pas, qu'on a envie de faire confiance ou autre. En tous les cas, je suis heureuse de savoir qu'ils vont bien maintenant ! Et je trouve, si je puis me permettre, votre réaction post crise, surtout pour petit prince, top !

    Plein de bisous à ta petite famille sous le soleil (j'espère) anglais <3

    Camille

    RépondreSupprimer
  88. J'ai eu la gorge nouée tout le long de ta video. Car maman d'un petit de 16 mois, moi aussi j'ai dû changer de pédiatre car la première que je voyais pensait que je psychottais quand je lui ai dit que bébé ronflait, avait du mal à boire son lait. Le plus rageant dans votre histoire est que tu as tout fait pour qu'il tombe sur d'autres personnes qui pourraient comprendre ce qu'il a. Heureusement tout se termine bien aujourd'hui même s'il lui faudra du temps pour gérer ses émotions. Vous étiez parés pour bébé 2. Cela ne doit absolument pas remettre en cause le fait que vous êtes de très bons parents.
    Ca y est tu as tourné la page. Tes enfants vont bien et vous aussi et ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours.

    RépondreSupprimer
  89. Bonjour Melissa,
    Je me permets de laisser un commentaire car travaillant dans un cabinet de pédiatrie tu as éveillé ma curiosité. Quand tu parlais des problèmes de tes garçons je me doutais bien que ça avait un rapport avec la sphere orl (diabolos vegetations...) pour la bonne et simple raison que c'est un problème très récurrent chez les petits. Certains parents que je vois au cabinet passent tout leur hiver avec les mêmes problèmes qui reviennent sans arrêt. Alors certes c'est exacerbé parce qu'ils sont en crèche ou à l'école mais il y a des cas qui necessitent une intervention comme pour tes garçons. Pour le pediatre que tu as vu je suis très étonnée qu'il n'ait pas remarqué son problème d'audition ! Les pediatres du cabinet où je travaille font des tests d'audiometrie, note les interactions qu'ils ont avec l'enfant (par exemple dit coucou, bonjour, au revoir, merci...) une chose de sûre, tu n'aurais pas attendu 2 ans avant qu'on te dise qu'il n'entendait rien... alors oui étant de l'autre côté de la barrière il y a des parents qui "exagèrent", voient des choses qui n'existent pas ou créent des problèmes là où il y en a pas, mais c'est clair que dans ton cas il n'y a pas eu un diagnostic assez poussé de ton grand. Alors ensuite, bien sûr que ce sont les parents qui connaissent le mieux leurs enfants mais comme je l'ai dit il peut arriver aussi que des parents viennent pour des "bêtises" toutes les semaines. Ça emmène peut être aussi les pediatres a dire "oh lala ils sont toujours fourrés au cabinet ils psychotent pour rien" d'où peut être aussi la negligence de ton pediatre. Après ça n'excuse en rien le fait qu'il se soit complètement gourré mais le comportement de certains parents sont tellement dans l'extrême parfois que ça devient difficile de démeler le vrai du faux. Je pense qu'il y a avant tout un vrai manque d'information en ce qui concerne la santé de nos enfants, les gens ne savent pas quand venir consulter au bon moment, ni trop tôt ni trop tard. Je sais pas comment on pourrait faire pour que toutes les informations soient connues par les parents. Par exemple est-ce qu'ils savent qu'une fièvre même très forte ne necessite pas une consultation immediate sauf si des signes cliniques apparaissent? (À savoir, frissons, mains froides, peau marbrée) qu'une grippe la fièvre revient presque toujours après une accalmie et que c'est normal ?
    Bref, en tout cas contente que tes enfants aillent mieux, tu ne dois pas laisser la culpabilité te ronger maintenant que tu sais tout ça, aujourd'hui ils vont bien et c'est le principal ^^
    A très bientôt !

    RépondreSupprimer
  90. Bonjour Wendy premier commentaire ici mais sur un sujet qui me parle. J'ai publié un article sur le sujet de la surdité dont je suis victime depuis petite. Si ça peux te rassurer n'hésite pas à aller le voir j'y donne mon avis d'adulte et les mésaventures tout autant que les points positif que j'ai vécu et que je vis encore :). Bon courage à vous, prenez soin de vous Des bisous :*

    RépondreSupprimer
  91. Coucou Mélissa,
    Ta vidéo m'a émue, j'ai eu les larmes aux yeux 2/3 fois. Je comprends l'angoisse que tu as eu, parce que ma petite soeur (qui a 7 and depuis peu) a eu de soucis à la naissance. Je n'ai pas l'habitude de raconter cette histoire mais j'ai eu envie de te la raconter aujourd'hui.
    Quand elle est née, ma mère remarquait qu'elle ne prenait pas trop le sein, qu'elle ne pleurait pas (pas même lors de l'accouchement), alors après 3 enfants, son isntinct lui disait qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas. En effet, 2/3 jours après sa naissance, les médecins l'ont transférée en néonatalogie, et lui ont diagnotiqué (en 1 ou 2 semaines je ne me souviens plus trop) une maladie génétique rare, et ne lui donnaient que 1/2 mois à vivre. Ma mère était effondrée, elle faisait les aller-retour à l'hôpital plusieurs fois par jour. A l'époque, j'avais 10 ans, et presque tous les soirs on allait la voir à l'hôpital àprès l'école (au lieu de l'avoir chez nous). Au final, les médecins lui ont diagnostiqué une forme intermédiaire de la maladie, ce qui a été un soulagement de savoir que notre petite soeur n'allait pas décéder (même si je pense que l'on ne s'en rendait pas trop compte à nos âges).
    Je sais que cela n'a rien à voir avec ce qu'ont tes enfants, mais les angoisses de ne pas savoir ce qu'a son enfant, ma mère l'a connu, et les 3 premières semaines de la vie de ma soeur ont été éprouvantes de part les annonces de médecins.
    Ma mère a fait beaucoup de recherches sur cette maladie, et a pu discuter avec des mamans avec des enfants atteints de cette même maladie. Cela l'a aidée et elle a créé une association quelques mois après pour regrouper les familles de malades pour être moins seuls face à cela.
    Bref, j'arrête de raconter ma vie. En tout cas, je suis contente que Petit Coeur et Petit Prince soient soignés et que tout se soit bien passé.
    Profitez bien des beaux jours à Folkestone (et peut-être de la plage s'il fait beau ;) )
    Bisous,
    Camille

    RépondreSupprimer
  92. j'ai regardé ta vidéo ce matin et pourtant il est 19h et je commente tout juste.
    Je voulais avoir le temps de "digerer" toutes ces informations. (car je me "reconnais" sur le côté maman de 2 petits garçons ) Lorsque tu disais devoir partir au bord de la mer je pensais que votre fils avait des soucis respiratoire "simplement" .. quelle détresse avez vous du vivre ! et surtout comment savoir vers qui se tourner après un pédiatre aussi peu compétent ?! Je dois avouer faire confiance au corps médical je ne sais pas comment j'aurais réagit. vous avez bien reagit; tu as su trouver et prendre les rdv nécessaires pour pouvoir soigner votre fils!! Je ne pense pas que l on puisse dire que vous n'êtes pas de bons parents ( Je ne sais plus quels termes tu utilises dans ta vidéo !)

    Bravo à ce courageux petit garçon !! Je lui souhaite un beau nouveau départ en UK !

    J'ai lu que tu craignais les commentaires désobligeants ... franchement je ne vois pas comment c'est possible !!
    Merci de vous être livrés à nous comme cela ! Belle vie a vous loin de tout ces soucis!

    RépondreSupprimer
  93. Coucou Mélissa,
    Je n'ai pas l'habitude de prendre le temps de te laisser un petit message même si je te suis sur le blog depuis pas mal de temps ...

    J'ai été touchée par l'histoire de votre petite famille et de tes petits loups ... Je ne suis pas maman mais comment ne pas être insensible à ce que vous avez vécu. En tant que future institutrice, je me sens également concernée par le bien-être et la santé des élèves qui me seront confiés même si les parents restent les 1er à sentir que quelque chose ne va pas ...

    Je vous souhaite plein de plaisir et de bonheur à partager en famille !

    Plein de gros bisous ����

    PS : si tu recherches des albums sur les émotions, je peux te conseiller "Le loup qui apprivoise ses émotions", "la couleur des émotions" et "Aujourd'hui je me sens ...". Le dernier a été approuvé par mes élèves de maternelle. Sinon, il existe des cartes d'émotions et des photolangages sur Pinterest

    RépondreSupprimer
  94. Coucou Mélissa t'as vidéo m a beaucoup émue,nous avons vécu ça avec mon petit cousin qui également avait un retard on pensait d'ailleurs qu'il était muet et verdict il n'entendait rien.Il c'est fait opéré et on lui a posé des diabolos (chez moi c'est pas yoyo hihi ) il a donc commencé à parler mais malheureusement le diabolo n'a pas tenu il a donc dû être de opéré et ça lui a permis de pouvoir apprendre à parler s'exprimer exactement comme ton petit garçon.Malgres ça il n'a pas pu retrouver l'audition à 100% mais il a apprit à vivre avec malgres ses coups de colère son manque de confiance ,de concentration.cest un petit (grand 9ans !) garçon très épanoui je souhaite la même chose à tes deux petits cœurs bravo à eux et surtout à vous qui avaient traversé cette passe si délicate .je vous embrasse tendrement Marie

    RépondreSupprimer
  95. Coucou tous les deux,

    J’ai beau savoir toute l’histoire, je n’ai pu que verser des larmes à tout réentendre.

    Vous avez été, vous êtes des parents courageux et vous êtes de très bon parents. Vous vous êtes battu pour Petit Prince même si vous vous en êtes voulu, vous avez fait tout ce que vous pouviez y compris croire le pédiatre puis le remettre en doute puis démarcher les spécialistes.
    C’est normal que vous vous en vouliez même si ce n’est pas votre faute à proprement parlé, maintenant il est grand temps de vous pardonner tous les deux, vous n’êtes pas des parents nuls ou bêtes ou de mauvais parents. Vous êtes de très bons parents et vous avez deux petits garçons formidables, gentils, adorables, craquant plein de vie et qui sont tellement amusant et surtout qui vous aiment plus que tout.

    Malgré cette histoire difficile, vous avez fait face ensemble et vous êtes une très belle famille alors il est temps de tourner la page et surtout de vous pardonner tous les deux vraiment.


    Plein de bisous à tous les 4 ♡

    Barbara

    RépondreSupprimer
  96. Coucou !
    Je commente très rarement ton blog mais je te suis sur Twitter et sur Instagram. Déjà bravo pour cette vidéo, je sais que tu avais peur des répercussions mais je pense que tu en tireras que du positif !
    Ces années ont dû être extrêmement difficiles pour vous et quel choc d'apprendre cela. Le choc mais aussi, peut être, le soulagement de se dire que nous vous n'étiez pas stressés, vous aviez juste pointé le doigt sur quelque chose mais vous ne saviez pas quoi.
    Je suis choquée par le comportement et les dires du pédiatre. J'ai l'impression qu'il y a de plus en plus de médecin comme cela. Cela m'est arrivé très récemment également. Je suis allée aux urgences en septembre car j'avais mal dans mes reins. Ça me lançait et ça me faisait tellement mal que j'en vomissais de douleurs. J'avais de la fièvre, bref je ne simulais pas. Le médecin qui m'a reçu m'a fait une échographie des reins et n'a rien vu. Il m'a dit mot pour mot "Vous êtes hypocondriaque et vous me faites perdre mon temps à moi et à celui des patients qui ont vraiment quelque chose". Mes crises se sont passées, je suis restée comme ça. En mars rebelotte avec les mêmes symptômes mais en pire et je perds connaissance. Mon copain me ramène aux urgences toujours rien au rein mais la médecin me fait une écho pour voir mes ovaires. Verdict ? Kyste rompu. J'ai perdu mon ovaire gauche.
    Si l'autre médecin avait été un peu plus consciencieux, on aurait peut être pu le sauver.
    Je n'écris pas cela pour me plaindre, maintenant j'ai plus ou moins digérer la chose mais juste pour dire qu'il ne faut pas toujours écouter les médecins et suivre son instinct.
    Je te souhaite beaucoup de belles choses avec ton mari et tes deux p'tits mecs.
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  97. Quand j'ai vu le titre de la vidéo je ne m'attendais pas à un tel problème de santé. Je pensais que ton petit Prince était asthmatique. Tu utilises le mot "était" sourd, donc il ne l'est plus et ça c'est réconfortant.
    Je suis infirmière et je te rassure, il y a dans notre société un "culte" de la blouse blanche, c'est le médecin qui a le savoir, la connaissance. Surtout quand ton pédiatre insiste en te disant que ton enfant va bien. Donc tu n'es pas une "maman toute pourrie" tu as juste écouté le professionnel de santé qui te répétait que ton enfant allait bien.
    A l'âge de 21 ans je toussais tout le temps et mon médecin me disait que je n'avais rien. Je n'arrivais plus à respirer, je devais prendre de la ventoline, j'avais l'impression de suffoquer, je ne pouvais plus reprendre mon souffle. J'ai insisté pour faire une radio et on m'a découvert une tumeur de 20 cms de long et de 7 cms diamètre qui écrasait mes poumons et déviait ma trachée.
    J'ai fait une biopsie dans une clinique et le médecin de cette clinique m'a annoncé que c'était un cancer et qu'il me restait 6 mois à vivre. Je n'y ai pas cru. Il voulait que je fasse de la chimio. J'ai demandé un autre avis sur Paris grâce à mon médecin qui n'était pas d'accord non plus avec le diagnostic.
    Le médecin de Paris n'était pas du tout d'accord avec le diagnostic mais il fallait à tout prix retirer cette rumeur qu'elle soit cancéreuse ou non. J'ai été opérée à Marseille alors que je vis à Cannes car ils ont été capable de prendre en charge mon cas contrairement aux médecins précédents sur Cannes et Nice. Au final c'était une tumeur bénigne due à une maladie génétique, la neurofibromatose.
    J'ai donc bien fait de m'écouter et d'écouter mon corps. Tout comme tu as bien fait d'écouter ton coeur de maman!
    Je suis maman depuis 1 mois et demi et grâce à ta vidéo je vais faire d'autant plus attention.
    Merci pour ton témoignage qui m'a émue aux larmes ! Je vous embrasse fort tous les 4 (et les toutous aussi).
    Florence

    RépondreSupprimer
  98. Coucou Mélissa et coucou à Denis également.

    Je n'ai pas vécu la même chose que vous mais j'ai également eux à faire au corps médical qui ne croyait pas en ce que je disais. Et souvent ils sont très doués pour vous faire comprendre que vous n'y connaissez strictement rien et que vous en faites trop. Donc j'imagine à quel point tu as du te sentir idiote parfois.

    Enfin c'est de l'histoire ancienne tout ça ma fille va très bien à présent. Comme pour vous c'est du passé. Il faut vivre l'instant présent et voir vers l'avenir.

    La culpabilité est un sentiment commun à la plupart des parents. Le seul souci c'est que c'est l'un des sentiments les plus difficile à oublier, il ne faut pas la laisser prendre le dessus. On voudrait tous être des parents parfaits, mais rien n'est parfait. Puis les traces qu'à laisser cette histoire sur votre petit Prince aujourd'hui, seront très certainement une force plus tard. Vu que vous faites tout pour l'aider à gérer tout ça. Ça fait parti de son histoire et de la votre, sur le moment c'est dur mais beaucoup plus tard on se rend compte à quel point ça nous a forgé et surtout à quel point cela nous a permis de voir certaines choses autrement, et on vit parfois mieux après.

    En tout cas je vous souhaite tout le bonheur du monde à tous les 4, je suis certaine que vous êtes de bons parents parce que vous faites tout pour l'être et comme on le dit bien souvent, ils n'existent pas de parents parfaits mais que des parents qui essayent de l'être. Pour ça on est tous dans le même bateau.

    Bises à vous.

    RépondreSupprimer
  99. Bonjour Mélissa,
    Je suis abonnée à ta chaîne YouTube ainsi qu'à tes réseaux sociaux depuis un moment et je viens de voir ta video sur les problèmes de santé de tes enfants. D'ailleurs, celle-ci ma beaucoup touchée. Je voulais simplement te dire que mes deux petits frères jumeaux, âgés de 6ans sont autistes et comme vous, on a dû se battre pour se faire entendre et trouver de bons spécialistes. Je comprends tout à fait que cette période ait pu être difficile pour toute votre petite famille comme cela l'a été pour la mienne. Aujourd'hui, ça va beaucoup mieux, ils sont bien entourés et progressent merveilleusement bien. Je suis contente d'apprendre que t'es deux petits bouts de chou vont mieux et qu'ils s'épanouissent en Angleterre.
    Je suis consciente que tu as dû recevoir beaucoup de messages privés comme celui-ci un peu partout, mais je tenais à te remercier d'avoir fait passer ce message à travers ta vidéo.
    Je ne vous souhaite que le meilleur et bon courage pour la suite.
    Merci pour tout !

    RépondreSupprimer
  100. Salut Melissa,

    Que dire... Je suis très émue et touchée par cette histoire. On voit parfaitement que cette culpabilité te prend au tripes mais, clairement, ce n'est pas ton loulou qui a de mauvais parents, loin de la. C'est bel et bien vous (toi, Denis et ton grand) qui avez mal été entourés (tu m'as mis les nerfs avec ce pédiatre... quel incapable !!)

    Je m'étais dis que j'allais faire court alors sache que vous avez vraiment l'air d'être de supers parents, et vous êtes admirablement courageux. Rien que de voir à quel point tu t'en veux cela prouve bien qui tu es et quelle maman tu es. Cette épreuve est désormais derrière vous. Place à votre jolie vie en Angleterre.

    Je sais que ça fait hyper longtemps que tu réfléchis à tourner cette vidéo et je pense que tu as bien fais car elle pourra, en effet, aider quelques personnes et rien que pour ça bravo ! Voilà quelqu'un qui a compris le sens et l'utilité des réseaux sociaux, des blogs ect... partager de vraies choses de la vie, pas toujours gaies mais utiles.

    Oups je n'ai pas sus faire court encore :x
    Merci encore pour cette vidéo et contente que cela t'ai fait du bien ❤ Je te laisse, j'ai un bon petit bouquin d'une très bonne auteure que je connais qui m'attend ;)

    Bisou à vous et excellent weekend !

    Anaïs

    RépondreSupprimer
  101. coucou Melissa

    je viens de regarde ta video et elle fait écho a ma propre histoire,

    j'ai 25ans et j'ai une maladie génétique que l'on as découvert il y a seulement 2 ans en arrière

    et voila ma mere a partir du moment au elle as vu qu'a l'âge de 2 ans j'avais des difficultés compare au autre enfants ma emmené voir des tas de spécialistes et que certains on ose lui dire que c'était elle qui me cause des symptôme du faite qu'elle s'inquiète. je ne sais pas comment des spécialistes de la médecine peuvent tenir se genre de discourt.
    21 ans plus tard on as découvert que j'avais une maladie génétique
    donc je comprend quand tu dis que tous les parents doivent toujours écouté leur instinct

    plein de bonne chose a toi et a ta jolie famille

    cassandre

    RépondreSupprimer
  102. Coucou Mélissa ! Je trouve ton témoignage très émouvant et important, on a trop souvent tendance à faire confiance aux professionnels de santé alors que personne n'est infaillible... vous n'êtes pas des parents tout pourris, vous avez fait confiance, vous avez quand même continué à chercher une solution, vous apprenez petit à petit... ça a dû être très très éprouvant mais maintenant tout va mieux pour vos enfants et c'est le plus important :) merci pour ton témoignage ! Poutous à vous 6 😘❤

    RépondreSupprimer
  103. Bonjour Mélissa,

    Je suis une lectrice de l'ombre et me permet de commenter ton article/vidéo.
    Ta vidéo m'a touché car je m'y reconnais puis-qu’enfant j'ai eu le "même" problème que ton grand garçon.
    J'étais sourde à 60%, mais ce soucis était la conséquence de la listéria que j'ai attrapé dans le ventre de ma maman. Je faisais de très grosses otites à répétition où j'avais besoin de corticoïde pour soigner.
    Je parlais très mal (sromage pour fromage ...), seul mon grand frère me comprenait et traduisait ce que je voulais dire, je m'énervais parce que l'on me comprenait pas. Je me renfermée sur moi, j'allais me cacher sous les tables...
    J'ai été suivi par un très bon ORL dans une clinique à Montpellier, j'ai été opérée à l'âge de 5 ans où il a pratiqué une parasynthèse et placé des diabolos. S'en est suivi ensuite des séances d'orthophonie.
    Tout est rentré dans l'ordre, j'entends mieux voire même trop ce qui parfois peut être en effet dérangeant. J'ai revu régulièrement mon ORL.

    Malgré que tes deux garçons ont été opérés, je te conseille de continuer à consulter un spécialiste (je ne sais pas comment cela fonctionne en Angleterre), comme c'est tout récent.
    Je serais intéressée que tu nous présentes les ouvrages dont tu parles dans la vidéo.

    Tu n'as pas à culpabiliser pour quoi que ce soit, ni toi ni ton mari, vous ne pouviez pas savoir, vous n'êtes pas médecin. Maintenant vous commencez une nouvelle vie dans un merveilleux lieu et je vous souhaites le meilleur. Vous êtes de merveilleux parents !!
    Merci pour ton témoignage qui va en aider plus d'un.
    Bisous.

    Madeleine.

    RépondreSupprimer
  104. Bonjour,

    Beaucoup beaucoup de choses en commun avec vous. (le "non mais il n'a rien, il faut juste attendre qu'il grandisse." ahoummm)
    Ici, pour l'atopie, c'est notre kiné (une vraie kiné, j'avais peur des charlatans) et la méthode Gesret qui a sauvé notre second (sous cortisone quasi non stop + anti-inflammatoire + vento flixo etc, puis progressivement avec Gesret il a pris moins de médicaments pour finalement ne plus rien prendre (et les hospitalisations régulières aussi étaient finies <3)).

    Bon courage pour la suite et bonne continuation

    RépondreSupprimer
  105. bonjour Melissa, je nous reconnais bien dans votre histoire, mon fils a 3 ans et 2 mois a eu le même diagnostique, quand on a finit par tomber sur un VRAI pédiatre comparé a l'ancienne qui me disait que j’étais une mauvaise mère, qu'il fallait laisser pleurer mon fils la nuit et plus le solliciter pour le langage...nous avons finit par déménager et nous éloigner loin des vignes et des leurs pesticides, mais a presque 8 ans pour mon bonhomme les otites séro muqueuses recommencent...avec la perte d'audition qui va avec...aucun orl ou pédiatre ne nous a parlé de climat sec ou humide, est ce votre médecin qui vous a conseillé un climat au bord de mer? la reponse m'interresse beaucoup...bravo pour cet article

    RépondreSupprimer
  106. Respect.

    Respect parce que vivre ça en étant parent, c'es dur. (pas besoin d'être parents pour le savoir). En regardant ta vidéo, tu as dis avoir eu le sentiment d'avoir été "nul" (en version raccourci).

    Mais NON Mélissa, NON, t'es très loin d'être "nul". Tu n'es pas sans savoir qu'être parents, cela ne s'apprend pas à l'école ou dans un bouquin. Oui toi et ton mari vous avez fait une "erreur", si tenté que l'on puisse nommer cela ainsi vue que vous n'y êtes pour RIEN, mais aujourd'hui vous avez trouvé la solution et vous vivez mieux ainsi.

    Votre histoire à tous les 4 est très touchante. Une expérience que je garde dans un coin de ma tête pour moi plus tard. J'espère me rappelle de cette vidéo au moment ou j'en aurais le plus besoins.


    Pleins de gros bisous, toi et ton mari vous êtes des parents formidables pour vos enfants.

    witchimimi

    RépondreSupprimer
  107. une expérience traumatisante! c'est fou car quand j'étais petite , j'avais beaucoup de rhumes mais certainement moins que tes enfants et on m'a enlevé les végétations direct sans plus de questions, idem pour les amygdales quelques années après à cause d'angines à répétition.. J'étais aussi asmathique d'ailleurs. Et j'ai aussi vécu à Annecy pendant 12 ans,ma mère y est toujours, une ville superbe mais aussi très polluée contrairement à ce qu'on pourrait croire. Bref, un bon médecin ça change tout en conclusion!
    Des bisous!

    RépondreSupprimer
  108. Bonjour Melissa,
    Tout d'abord merci pour nous avoir dévoilé cette partie de votre vie. Merci car peut-être que certaines personnes se retrouveront dans ton récit et oseront argumenter contre leur médecin. L'instinct d'une maman est généralement assez indicateur. C'est triste d'être tombé sur un pédiatre tel que le tien qui n'a su ni t'écouter ni te rassurer. C'est triste de constater qu'il y a des praticiens aussi peu à l'écoute de leurs patients encore aujourd'hui.
    Merci et félicitations également parce que ce ne dois pas être facile d'aborder une partie de votre parcours de vie aussi émouvante (on le ressent très bien à ta voix d'ailleurs). Et le sentiment de culpabilité qui en ressort ne doit pas être facile à évoquer non plus.
    Il est injuste qu'à cause d'un médecin qui ne fais pas son travail, vous vous soyez dit que vous étiez des ''parents tous pourris''.
    Bref, je trouve que c'est vraiment courageux de votre part de parler de cette partie de votre histoire. J'espère que ce sera un moyen pour vous de tourner la page. Nouvelle maison, nouvelle vie, et on laisse ces ennuis-là de l'autre côté de la mer.
    Pleins de bisoux =)

    RépondreSupprimer
  109. Coucou à vous deux! J'arrive un peu en retard mais j'étais déconnectée ce week end. Une histoire très émouvante, mais aussi très dure. Tellement d'émotions en moi que j'ai du mal à sortir ce que je voulais vous dire, alors je vais faire simple. Je vous souhaite tellement de bonheur à vous 4 (6 avec les louloutes) maintenant que c'est passé, profitez à fond soyez heureux.
    Pour les médecins incompétents, il y en a malheureusement trop, je souffre de migraines depuis l'enfance, jusqu'ici je pouvais m'en accommoder mais maintenant ça devient handicapant. J'ai eu plusieurs médecins qui m'ont dit: "mais voyons à votre âge c'est pas possible", "vous êtes douillettes ça ne peut pas être une migraine (puisque je ne me tordais pas de douleur)", et d'autres dans ce genre. ON finit par les croire malheureusement, j'ai finalement trouvé un médecins compétant assez horrifiée d'ailleurs par les réponses que j'ai pu avoir et maintenant j'ai des tests à passer pour améliorer mon quotidien.
    Tout ça pour dire que tu as raison il faut avoir confiance en soi et en son instinct.
    Je vous souhaite encore pleins de bonheur et de bruits de joie chez vous!!
    Des bisous! <3

    RépondreSupprimer
  110. Merci beaucoup de nous avoir parlé de tout cela (comme j'aimerais avoir un enfant, au moins je suis informé de ces risques). Je me doute que ça a été dur, ce n'est pas évident du tout, mais vous avez bien surmonté tout ça et aujourd’hui vos enfants et vous, allez mieux, et ça c'est super!
    Un gros bisous à la petite famille! ^^

    RépondreSupprimer
  111. Au moment où j'écris ces mots, ce sont + de 240 commentaires sur YouTube, une centaine sur le blog, et presque 150 sur Instagram que vous m'avez laissés, sans parler de tous les autres un peu partout. Je ne vous cacherai pas qu'hier et cette nuit, j'angoissais beaucoup à l'idée d'évoquer une expérience si intime et personnelle, qui a trait directement à la vie de mes enfants, moi qui tiens à les préserver des méfaits d'internet et de la curiosité malsaine de certains. J'avais peur qu'on ne comprenne pas. J'avais peur qu'on se moque. J'avais peur qu'on les juge.

    Mais c'est un débordement d'amour, de bienveillance, de compréhension et de soutien que je découvre. Vous nous entourez, mon mari et moi, de tous vos mots et pensées. Mon mari n'a pas souhaité participer face caméra à cette vidéo, mais nous l'avons préparée ensemble et c'est aussi sa voix que vous avez écoutée à travers la mienne. Il a été bouleversé en la regardant avant que je ne la mette en ligne tant la plaie est encore à vif pour lui aussi.

    Ce sont donc nos remerciements à tous les deux que je tiens à vous présenter, parce qu'on est presque à 500 commentaires plus étoffés les uns que les autres, et que je suis humaine, même si d'habitude je like tout et réponds au plus grand nombre, je sais bien que même si on en crève d'envie, on ne réussira jamais à vous répondre à toutes et à tous pour cette fois.

    Alors, mille fois "merci", pour cet élan de bonté qu'il est bien rare de découvrir sur internet. Merci de m'avoir prouvé que j'avais tort, que je n'avais pas à avoir peur, que vous comprenez et que vous êtes là pour nous remonter le moral après 3 années de galère à tout vous cacher pour nous préserver.

    Internet peut être critique, méchant, gratuit et mal intentionné, mais ce soir c'est de l'amour que nous y trouvons et c'est important de le mettre en avant. Il faut savoir voir le bon quand il y en a, et aujourd'hui, il y en a eu, beaucoup.

    Denis et moi vous transmettons toute notre reconnaissance, vraiment. Merci encore. Du fond du coeur. Vous avoir à nos côtés nous aide vraiment à regarder tout ça d'un oeil plus serein maintenant qu'on n'est plus tous seuls.

    Melissa & Denis

    RépondreSupprimer
  112. Merci pour cette magnifique vidéo et ce témoignage touchant. En la regardant j’ai eu l’impression de me voir dans un miroir. En effet, mon fils de 3 ans vient ENFIN de se faire opérer des végétations ainsi que drainer les oreilles avec pose de yoyos. Comme ton fils, il est tout le temps malade : bronchites sévères sur bronchites sévères et pour couronner le tout il fait des crises convulsives. Comme ton bonhomme, il parle très mal... comme tes fils, les 2 miens sont des petits atopiques...enfin tout pareil. Ta vidéo m’a donné de l’espoir... merci !!!
    Je te souhaite tout le bonheur du monde avec tes deux garçons...
    Severine

    RépondreSupprimer
  113. Hello!

    Merci d'avoir partagé cette expérience qui est importante pour tous parents et futurs parents.
    Je ne m'attendais pas à ce type de maladie et malgré les quelques séquelles qu'il reste, je suis très contente pour vous que ca soit rentré dans l'ordre.
    Je ne suis pas encore maman mais j'imagine tellement l'angoisse que vous avez pu avoir et ce sentiment de mauvais parent de gronder son enfant qui ne devait ne comprenait pas pourquoi mais, meme si vous le savez, ce n'était pas votre faute et vous ne devez pas/plus avoir ce sentiment de culpabilité à cause de l'incompétence de certains spécialistes !

    Bref merci beaucoup pour ce partage !

    Des bisous

    RépondreSupprimer
  114. Bonjour

    Merci pour ce témoignage je pense qu'il pourra aider plusieurs maman qui sont dans le doute vis à vis de leur enfant !
    Mon grand garçon (2ans et demi) a une histoire similaire même si son registre est plus celui du digestif, il a été opéré tardivement d'une anomalie de l'estomac et en garde des séquelles encore actuellement. (Je ne compte plus les RDV entre le kiné, l'orthophoniste pour réeduquer son oralité...) Cela fait de lui un enfant très sensible qui fait des colères très (trop) souvent. Du coup une vidéo sur la gestion des colères chez un enfant hypersensible c'est avec plaisir !

    Bon courage encore avec ce petit bonhomme :)

    RépondreSupprimer

Je lis absolument tous les commentaires, même si je ne peux pas forcément répondre à chacun d'entre eux - malheureusement. NB : il n'est désormais plus possible de commenter en "anonyme" (pour commenter, il faut juste créer un compte Google, c'est gratuit). De plus, les commentaires empreints de méchanceté gratuite / haineux / racistes - et j'en passe - ne seront pas publiés. Peace !