Onglets-menu

vendredi 7 octobre 2016

20 ans d'acné (comment je m'en suis enfin sortie) !


Ce post et cette vidéo concluent vingt longues années à me battre contre une acné d'adulte tenace. Vingt années dans le flou, teintées de (faux) espoirs, de RDV médicaux et de traitements en tout genre, des plus ridicules aux plus puissants. Mais voilà, en 2016, j'avais décidé de venir enfin à bout de mon acné, parce qu'à 25 ans, j'en avais assez. Et, accompagnée de professionnels qui ont su m'aiguiller, ça a marché. Je t'explique donc aujourd'hui comment, grâce, entre autres, aux Skin Master Class de La Roche Posay, j'ai pu dire au-revoir à mes problèmes de peau.





Liens Utiles : 


- Mon post consacré au diagnostic du SOPK : clique ici
- L'article du Réseau Canadien Pour La Santé des Femmes sur le SOPK : clique ici
- Mon post consacré à la 1ère Skin Master Class : clique ici
- Mon post consacré à l'acné du bébé : clique ici




J'espère sincèrement que le partage de mon expérience pourra rassurer plus d'un(e) d'entre vous ! Merci encore aux équipes La Roche Posay avec lesquelles j'ai passé une très chouette année aux Skin Master Class à apprendre et comprendre ma peau et celle de bébé.



Rendez-vous bientôt pour de nouvelles aventures... en 2017 !


- Post en collaboration avec La Roche Posay

Golden Wendy


132 commentaires:

  1. Coucou Mélissa !

    D'abord super vidéo qui confirme ce que je pense de mon acné : c'est hormonal. Depuis que je suis sous pilule ma peau déconne (y'a pas d'autre mot...) à bloc !! Elle graisse à gogo, j'ai des boutons, des cicatrices, elle est devenue hyper sensible bref une HORREUR ! Alors merci merci de m'avoir motivée pour enfin prendre le problème au sérieux car j'ai beau avoir 20 ans (c'est encore jeune tu me diras) j'en ai RAS LE BOL de ma peau dégueulasse (encore un peu de vulgarité qui exprime mon ras le bol...). J'ai essayé plein de traitements (bon ok que 3) et à aucun moment ma dermato n'a exploré la piste hormonale alors que visiblement c'est le problème chez moi... Du coup que me conseilles-tu, d'aller d'abord chez un autre dermato pour repartir à zéro ou d'abord chez la gynéco pour essayer de changer de pilule et voir si le problème vient de là ?

    Merci d'avance pour tes conseils et continue ce que tu fais c'est génial :)

    Bises,

    Mélanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mélanie,

      Je pense qu'une consultation chez un (bon) gynéco ne serait pas du luxe, dans ton cas ;-) De toute manière même dans le mien, il fallait commencer par le gynéco, et de toute manière, ce n'est jamais inutile d'aller le consulter une fois dans l'année pour faire le point et un frottis (je dévie un peu mais en préventif contre le cancer du col de l'utérus, c'est super important).

      Bref, consulte ! Et bonne chance pour la suite ! Bises !

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour ta réponse :D

      Supprimer
  2. Merci Mel pour cette vidéo, je vais tenter de SEROZINC pour mon acné de grossesse. J'utilise grâce à toi la CICALFATE de Avène mais quelle est la différence avec la CICAPLAST de La Roche Posay ?
    Gros bisous
    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement de mon point de vue il n'y en a aucune mais à part que la CICAPLAST est bien moins grasse que la concurrente chez Avène. Mais elle est tout aussi efficace ! =)

      Bon courage !
      Bises à toi et bébé !

      Supprimer
    2. Bonjour
      De mon point de vue également, aucune différence. Tu auras peut être une préférence en termes de texture, Cicalfate étant plus grasse mais j'avais acheté une version du Cicalfate en émulsion si ça vous intéresse, il y a un ou 2 ans : plus gel, moins gras ;)
      Quand tu compares Cicaplast et Cicalfate Émulsion, c'est quasi identique à tout point de vue pour le coup ! à bientôt

      Supprimer
  3. Je viens de finir ta vidéo. Et quel courage. Actuellement enceinte ma peau se porte pas trop mal mais j'appréhende la reprise de mauvaises habitudes après l'allaitement.
    Alors merci parce que je vais prendre rdv chez mon dermato et cette année 2017 je ne me cacherais plus sous du fond de teint grâce à ton message.
    Merci pour tes conseils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère pour toi que tu tomberas sur un BON dermato qui t'aidera à venir à bout de tes soucis avec ta peau ! Courage !

      Supprimer
  4. Bonjour Melissa,

    Si tu savais comme ta vidéo fait du bien au moral. Elle me rassure et elle me prouve que c'est possible d'en finir avec cette saloperie d'acné.

    J'ai 21 ans et j'ai de l'acné depuis que jai 11 ans. J'ai exactement le même parcours que toi, crème, médicament, pilule, roaccutane. Jusqu'au jour où j'ai entendu parler de SOPK et comme toi j'ai été voir le gynécologue et comme toi elle m'a rit au nez, elle m'a fait l'échographie puis elle a bien vu que j'avais SOPK. Le pire dans tout cela c'est qu'elle m'a dit que "ca touchait beaucoup les femmes méditerranéennes" et attention accroche toi bien elle a osé me dire que "c'était une façon d'être et qu'il fallait vivre avec". Mais je me suis pas laissée faire et j'ai était voir un endocrinien qui m'a dit que ce syndrome se traitait très bien et que j'allais m'en sortir.

    Aujourd'hui ça fait 1 mois que je prend le traitement androcure et je voit déjà de tout petits changements qui sont minimes mais moi je m'en rend compte.

    Ta vidéo me rassure et ca me conforte que je suis sur la bonne route. Cette acné me bouffe la vie et j'attend qu'une seule chose c'est de pouvoir sortir de chez moi sans avoir honte de ma peau nue.

    Merci pour cette vidéo !

    À très bientôt

    Lea

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu verras, Androcur est redoutable et tu seras vite débarrassée de ton acné, c'est hyper efficace ! Le seul souci c'est que le jour où tu stopperas le traitement, comme ce sera aussi mon cas, hé bien, ça reviendra... Malheureusement le SOPK est une maladie avec laquelle on vit mais qui ne se soigne pas, on peut seulement traiter les symptômes. Courage Léa !

      Supprimer
  5. Vidéo tres émouvante, je suis ravie pour toi que tu sois venue à bout de cette acné et j'imagine ton soulagement d'en connaître la cause. Jai moi aussi souffert d'acné. Moins que toi mais je suis quand même passée par l'isotretinoine à 2 reprises ... aujourd'hui j'ai beaucoup moins d'acné bien que presque toujours un bouton quelque part ce qui m'exaspère à 28 ans!! Enfin je sais qu'il y a pire que moi et j'apprends à moins maquiller mon teint malgré tout. Ta vidéo m'a donné envie de refaire un tour chez le dermatologue :) penses tu qu'il y est des skin master classe pour le public ? Ça m'intéresserait beaucoup ������
    En tout cas merci pour ce partage et l'espoir qu'il apporte ! Tu es magnifique et ta peau aussi y'a pas à dire :)
    Gros bisous
    Elise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les skinmasterclass sont ouvertes exclusivement aux blogueuses, en théorie... maaaaaaais mon petit doigt me dit qu'en 2017, il se pourrait bien que je vous donne une occasion d'y assister vous aussi ;-)

      Supprimer
  6. Wow.. Je n'ai pas encore regardé l'intégralité de la vidéo, je n'en suis qu'à 3 minutes 40, mais je n'aurais jamais cru que tu avais connu des brimades aussi dures. Cela a aussi été mon cas au collège (mais pas pour l'acné, même si j'en ai aujourd'hui) et à 21 ans j'ai encore un mal fou à m'en remettre et à prendre confiance en moi. Je t'admire vraiment, tu as su surmonter ça mieux que bien, aujourd'hui tu as réalisé tes plus grands rêves, tu as véritablement de quoi être fière de toi!

    Bianca

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr, ça n'a pas été une partie de plaisir, les ados sont bêtes et méchants, mais j'ai toujours pensé qu'il ne tenait qu'à moi de prouver à ces gens que j'avais d'autres atouts qu'ils ne soupçonnaient pas. Ca m'a forgé un peu le caractère je dois dire, et aujourd'hui c'est sans doute aussi pour ça que je me jette à l'eau dans des projets en apparence compliqués, mais qui m'aident à me dépasser, à me souvenir que je ne suis pas "la moche" mais une personne avec des qualités et des compétences, aussi. Ne te rabaisse pas, ma belle, le monde est moche mais toi, tu as plein d'aptitudes, il ne faut pas se laisser démonter par la cruauté des gens ;-)

      Supprimer
    2. C'est une très belle façon de pensée avec laquelle je suis tout à fait d'accord, il faudrait sans doute que je l'intègre un peu mieux!
      Je te fais des bisous Mélissa, et je te souhaite une bonne fin de week-end! :3

      Supprimer
  7. Coucou Melissa, je viens de finir ta video. Merci d'aborder un thème aussi sensible. Je devine dans les mots que tu choisis la souffrance qui est la mienne et je suis contente que tu en sois arrivée au bout. Pour moi malheureusement ce n'est pas fini. Je n'ai pas les OPK mais une acnée hormonale quand même .. Ma gynéco m'a mise sous le traitement que tu suis (pillule + androcure). J'ai du l'arrêter au bout d'un mois : prise de poid impressionnante et grosse dépression (Du jour au lendemain impossible de me lever de mon lit). Evidemment elle ne m'avait pas parlé de ces effets secondaires, souvent constatés pourtant. Ma question, que je te pose vraiment le moins méchamment du monde, est ce que tu n'as pas peur d'être sous un traitement hormonal aussi fort ? Est ce que tu n'as pas peur que des l'arrêt, tout reviendra comme avant ?
    Merci pour tout en cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement l'androcur est un médicament aux multiples effets secondaires et on les développe plus ou moins, c'est un peu la loterie =/ Personnellement je n'ai "que" les nausées, qui sont intermittentes et apparaissent souvent en soirée. Elles ne sont pas très violentes en général (je ne vais pas jusqu'à vomir), mais c'est un effet secondaire de l'androcur, je le sais et j'en ai parlé au dermato. Après... je préfère de loin avoir la nausée 2 fois dans la semaine que de l'acné. De toute manière mes hormones déconnent au naturel, et tous les traitements comportent des risques et des inconvénients, c'est comme ça... quant à l'arrêt, c'est fort possible en effet que tout revienne oui, ce qui signifie que je serai probablement au moins sous pilule toute ma vie, sauf si je souhaite refaire des enfants. C'est pas drôle, mais je n'ai pas de meilleure solution...

      Supprimer
  8. Merci pour ce témoignage touchant qui donne du courage et de l'espoir à tous ceux qui souffre d'acné!! Tu m'as donné envie de retourner consulter pour enfin obtenir un traitement efficace. Une fois mon accouchement et l'allaitement passé, j'y fonce.
    Gros bisous à toi et ta famille
    Laetitia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ma belle ! Belle fin de grossesse, prends bien soin de toi !

      Supprimer
  9. Super informative cette vidéo ! Merci prcq mon frère a 26ans et ça fait 1 an qu'il commence a avoir des boutons (comme de l'acné) et ça l'agace terriblement. Du coup je vais pouvoir lui dire que c'est traitable et ça me rassure aussi car c'est possible que qd j'aurai son âge j'aurai le mm problème x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait vraiment qu'il aille consulter un dermato oui ;-)

      Supprimer
  10. Merci pour cette belle vidéo ma belle !j'ai souffert aussi d'acné de mes 20 à 30 ans et là ma pauvre fille de 10 ans en a depuis deja 2 ans :( .c'est encourageant de savoir qu'il existe des solutions pour tous et chacun ! Je me demandais cependant quelques choses ... pourquoi ils n'ont pas découvert les kyste sur tes ovaires au moment d'échographie de tes 2 enfants ? merci et bonne journée !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils n'ont pas vu les kystes puisque les hormones de grossesse régulent tout et font disparaitre provisoirement le SOPK ! D'où le fait, justement, que ma peau se soit nettement améliorée pendant mes grossesses ! ;-)

      Supprimer
  11. Coucou, merci pour ta vidéo très intéressante :-)

    J'ai commencé à avoir de l'acné à 12 ans, j'en ai 21 maintenant. J'ai fait Roaccutane à 14 ans mais l'acné est revenu. À 16 ans, j'ai commencé à prendre la pilule Minerva justement, mais l'acné est resté (moins présent certes mais quand même). Depuis juin dernier, après presque 5 ans de pilule, j'ai décidé de l'arrêté, pour voir comment ma peau réagirait. Mes boutons sont revenus plus nombreux surtout sur le torse. J'avoue que je suis un peu perdue, je ne sais plus quoi faire. Je vais encore un peu voir comment ma peau évolue sans pilule. Dans l'idéal j'aimerais ne pas avoir à reprendre la pilule, j'aimerais un traitement naturel et sans risque pour la santé... Mais si ma peau empire je serai bien obligée de revenir à la pilule, peut-être une plus puissante ? Je dois en parler à ma gynéco.

    Franchement j'en ai marre, et tu as bien de la chance d'en être débarrassée !

    Des bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, le mieux c'est de revoir ton gynéco ET un dermato par la suite, je pense =)

      Supprimer
  12. Coucou Mélissa,
    Je suis tes vidéos depuis plusieurs années maintenant c'est le premier commentaire que je tente ahah. J'ai trouvé ta vidéo super! Surtout d'en parler, pour les plus jeunes (aussi les plus âgées) qui son sur YouTube où très peu ne laisse entrevoir aucun défaut...
    Je n'ai pas été vraiment concerné par l'acné, j'avais des boutons mais dans la norme. Assez tôt, vers le CM1 mais cela s'est arrêté à 14 ans quand autre chose et apparus... L'eczéma ! Des plaques, parfois infectés a cause des démangeaisons et cela m'a énormément complexée. J'ai vu un dermatologue qui m'a donner un traitement (une crème) qui soulage mais na pas fait "disparaître le problème" . En tant qu'ado aaaah je l'ai entendu le "c'est psychologique" et cela s'est empiré cette "excuse" quand ma maman est décédée (j'avais 17 an) alors on me disait qu'on pouvait rien y faire tout était dans la tête, puis j'ai perdu mon grand frère 4 ans plus tard, on a essayer de me faire allez voir des psy (par rapport à mon eczéma mais pas que évidemment) mais pour le moment je n'estime pas le vouloir. Puis un jour, j'ai eu des œdèmes aux lèvres du jour au lendemain. Alors j'ai consulter un allergologue. ET OH je suis allergique aux chiens (toujours eu minimum 2 chiens à la maison depuis la naissance) ! Du coup traitement contre l'allergie. Et a 24 ans, depuis 2 ans de traitement allergies je n'ai PLUS d'eczéma !!! Les médecins parfois... Au lieu d'aller chercher plus loin... Se contente de ce qu'ils ont sous le nez. Aujourd'hui, j'ai la peau très sèches et sensible mais j'ai pu mettre des débardeur tout l'été sans me soucie du regard des autres... Malgré tout , je garde des rougeurs sur le visage (bien souvent je suis la seule à les voir ... Ahah) et je n'arrive pas à trouver de fond de teint et correcteur qui convient à ma peau très sèches et très blanche... Je regarde les revues mais le prix ... Je suis prête à le mettre ce n'est pas ça mais si finale mentir ca ne va pas... BREF mon expérience par rapport au fait qu'on t'ai dis que cela pouvait être psychologique...
    Continue tes vidéos, j'en apprends toujours beaucoup ! Merci à toi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah moi, des défauts, tu peux y aller, j'en ai une panoplie, si tu veux ! Et j'aime bien le naturel, le côté "papier glacé" de certaines youtubeuses (de + en + à vrai dire), ne me fait pas rêver et il me dérange beaucoup d'ailleurs, surtout à propos de l'image que ça donne aux jeunes filles qui rêvent par la suite de devenir pareil et qui se déprécient à tout bout de champ... mais là n'est pas vraiment la question et l'estime de soi, j'en reparlerai un de ces quatre ;-)

      En tout cas tu es la 2e qui me parle de ses soucis de peau non diagnostiqués qui étaient simplement un symptôme d'allergie ! Comme quoi selon les praticiens, on tombe bien ou très mal... certains n'ont pas de jugeote, c'est dingue ! Et l'excuse du psychologique c'est vraiment n'importe quoi...

      Pour le fond de teint, mon chouchou de tous les temps c'est celui de Laura Mercier, le "Candleglow Soft Luminous Foundation" : pour moi il est parfaitement équilibré ! Ils ont beaucoup de teintes très claires, il est bien unifiant et assez couvrant, tient très bien et donne un effet super naturel !

      Bises Marion !

      Supprimer
  13. Coucou Mélissa,
    Je tenais à te remercier pour cette vidéo. J'ai aussi de l'acné depuis mes 11 ans. J'ai testé tout un tas de traitements. Roacutanne a amélioré ma peau mais n'a pas éradiqué l'acné. J'espère comme toi un jour trouver la solution. Encore merci. Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille vraiment d'aller consulter, un bon gynéco + un bon dermato ma belle ! Courage !

      Supprimer
  14. 5 ans de roaccutane ..!! Mais c'est énorme ! Mon frère l'a eu 6 mois il me semble et c'était déjà très dur pour lui et ma mère a eu l'ancienne version, la plus "violente" (Mais ni l'un ni l'autre ne regrette ils ont tous deux une très jolie peau). Mais 5 ans ! Ça a pas du être facile d'avoir un traitement si lourd pendant si longtemps.
    Tu as du beaucoup souffrir mais je suis très heureuse pour toi que ce soit enfin un problème résolu, et en plus, ta peau est si jolie ! On pourra enfin voir tes tâches de rousseur qui te vont si bien.
    C'est vrai que pour le moment j'ai plutôt de la chance, après je ne sais de quoi sera fait demain. Mais l'acné, la dentition et les études sont les choses auxquelles ma mere tient à nous donner le meilleur, parce qu'elle en a beaucoup souffert. Donc si un jour j'ai de l'acné, ce sera un rdv chez le dermato pris dès le lendemain 😂
    Je te fais pleins de bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui, 5 ans ! C'était du n'importe quoi, c'est super balèze et super puissant... mais mes médecins de l'époque n'étaient pas assez regardants, c'est une évidence. Ta maman assure en tout cas ! =)

      Supprimer
  15. Bonjour,
    Je m'appelle Virginie, j'ai 35 ans et regarde ton blog et vidéos depuis un moment. Je n'ai jamais laissé de commentaire mais sur ce post là en particulier je ne pouvais que le faire.
    (J'essaye de faire cour...lol)
    Ton histoire est un copié collé de la mienne! Vers mes 18 ans mon médecin s'est douté que ct hormonale et j'ai été mise sous la même pilule que toi (diane 35, minerva étant le générique) et la miracle! Enfin une peau de bébé. Seulement à 21 ans j'ai arrêté pour avoir ma fille et la c'est revenu encore plus fort... Après la grossesse reprise de la diane 35. Re peau niquel. Depuis 6 ans maintenant je me bat avec mon mari pour avoir un deuxième... Div etc... Dc traitement hormonal en suspent... Et bien à 35 ans j'ai ma peau d'ado horrible (mâchoire, cou, décolleté, epaule, dos entier) :'(
    Bref tout ça pour te dire que j'ai le SOPK mais que la pilule minerva ou diane, androcur (que j'ai eu aussi) ne traite pas non plus la cause, mais en amélioré les symptômes. Autour de la trentaine alors que je suportais très bien toutes ces hormones, j'ai remarqué qd même des changements. Varices, celulite a gogo, jan es lourdes... A cause justement de toutes ces hormes synthétiques qui ne sont pas anodines pour le corps... Récemment ma nouvelle gyneco spécialiste dans infertilité et les spok ma dit que la cause et bien souvent linsulinoresistance. Hors ne m'avais jamais fait d'examen sur ça car comme toi, je ne suis pas obèse et même sportive. Et bien au grand étonnement de mon généraliste j'ai bien un problème avec linsulinoresistance (je t'invite à lire pleins d'article à ce sujet sur Google.
    On m'a aussi trouvé un pb avec la thyroïde (souvent lié avec le spok également)
    Voilà désolé pour le pavé, mais tu m'as tellement touché avec cette vidéo, que je serais vraiment triste pour toi que tu ne masques encore que cette acné et que le problème de fond ne sois pas soigné correctement. Car l'excès d'hormones mâles est produit à cause de quelques chose (insulinoresistance, thyroïde, etc...) Il faut juste trouver (et ce n'est pas évident...)
    Nhesites pas si tu veux me poser des questions plus précise.
    Prends soin de toi et continu de nous régaler avec tes vidéo
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton message est très instructif ! Je n'ai jamais entendu parler d'insulinoresistance, mais je vais effectivement me renseigner. Pour la cellulite, je n'ai jamais été tellement concernée, par contre j'ai déjà une très mauvaise circulation et des varices, je suis suivie de près aussi pour ça. Cela dit, l'insulinorésistance et les soucis de thydroïde ne sont pas du tout faciles à soigner non plus, donc bon, dans le fond je sais bien que je serai toujours embêtée par quelque chose, malheureusement... en attendant, la Minerva et le complément hormonal me sauvent la mise et ça fait un bien fou. Cela dit, je prends bonne note de tout ça et n'étant pas du genre à prendre des médicaments à la légère, je vais être prudente et attentive ! Bises et merci !

      Supprimer
  16. Coucou Melissa !
    Comme tu le sais peut-être, je te suis depuis un bon moment maintenant, en tous cas depuis avant que tu commences les vidéos, et à force de voir ta peau évoluer dans un si bon sens, je dois avouer avoir oublié la Melissa des débuts. Elle n'a rien de différent en soi, mais ce qui est sur c'est que tu as pris confiance en toi au fur et à mesure du temps, mais aussi que tu te sens plus à l'aise, que tu es moins...sur la retenue en quelques sortes ! Félicitations, bravo à toi !

    J'avais déjà posté un commentaire à l'annonce de ton SOPK en te disant qu'il était probable que j'ai moi aussi ce symptôme. La gynéco qui me suit avait des doutes... De peur du résultat, je n'ai pas (encore) passé les examens, je n'ai pas été consulter de nouveau pour ce problème... Je dois avouer avoir assez peur du verdict. Malgré tout, quand je vois la façon dont le traitement a changé ta vie en quelques sortes, ça me fait me remettre en question. Je n'ai pas de problème d'acné ni de pilosité mais les autres symptômes sont bien là, et ce depuis que je suis très jeune (avant la puberté). Je commence à considérer à nouveau l'idée de consulter, de passer les examens et de recevoir enfin un diagnostic.

    Merci de ton partage d'expérience qui, j'en suis certaine, en aidera plus d'une ! Bonne continuation sur la route de la peau parfaite ! A bientôt ! <3

    Andréa <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, je suis restée moi-même je crois, mais j'ai fait du chemin et je suis moins coincée maintenant, haha ^^

      En tout cas je te conseille effectivement de consulter, ce n'est jamais inutile et si jamais toi aussi tu as un SOPK, au moins, tu le sauras, et en temps voulu, si tu le souhaites et si tu en as besoin, tu pourras le traiter (si tu décides de devenir maman un jour, par exemple).

      Plein de bisous à toi, Andréa !

      Supprimer
  17. Bonjour Mélissa,
    Quel soulagement ça a dû être pour toi de poser enfin un diagnostic sur tes problèmes! En tant que maman blogueuse (http://bien-danssapeau.com) et La Roche-Posay étant près de chez moi, j'aurais adoré participer à tout ça. Quelle riche expérience !
    Comme tu l'as dit, le truc est de tomber sur des personnes compétentes et malheureusement, je trouve qu'on rencontre peu de dermatologues compétents et à notre écoute :-/
    Bien à toi
    Justine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, tu aurais pu être une très bonne élève, par contre presque toutes les masterclass ont eu lieu sur Paris et pas à La Roche Posay même ;-)

      Supprimer
    2. Coucou, j'évoquais la localisation géographique davantage en termes d'attachement à la marque que pour ma mobilité géographique ;) J'aurais pu sans problème me rendre à la capitale ;) bises

      Supprimer
    3. Dans ce cas, je t'invite à rester attentive, parce qu'il se pourrait bien qu'en 2017, les Skinmasterclass reprennent et soient, à un moment ou un autre, ouvertes à mes lectrices =D

      Supprimer
  18. Salut Melissa,
    ta vidéo m'a beaucoup touchée, notamment lorsque tu parles d'estime de soi. Je suis contente que tu aies enfin trouvé pourquoi tu avais de l'acné et ce qui n'allait pas, évidemment c'est jamais une bonne nouvelle une maladie mais après 20 ans ça doit vraiment être un soulagement de comprendre. Ta peau est super jolie aujourd'hui, ça fait rêver ! Ta vidéo m'a fait vraiment du bien dans le sens où je me sens moins seule. Ca fait du bien d'écouter quelqu'un qui parle de l'acné et de ce qu'on vit en employant les bons mots et de se dire "ah mais enfin quelqu'un qui me comprend!" Tout le monde autour de moi minimise ce que les personnes victimes de l'acné vivent et c'est pas toujours facile de se sentir seule avec cette peau pleine d'imperfections qu'on rêverait d'effacer. J'ai 15 ans et ma confiance en moi prend des coups à cause de toutes ces imperfections alors merci pour cette vidéo qui m'a fait beaucoup de bien au moral. Tu es une personne très touchante et je suis très heureuse que tout s'arrange pour toi aujourd'hui car tu le mérites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, les gens qui n'ont pas connu l'acné et qui minimisent, je connais ! Et c'est très agaçant, puisque non, une maladie de peau n'est pas mortelle en soi, mais il y a quantité de jeunes qui sont désespérés de supporter ça et qui s'empêchent de vivre à cause de leur peau. Ce n'est pas anodin, et oui, ça peut vraiment faire souffrir !

      En tout cas, l'estime de soi, c'est un sujet qui me tient à coeur et dont on reparlera prochainement ici, je tiens à le réaborder parce que je pense que ça ferait un bien fou à beaucoup d'entre nous !

      Bises et bon courage !

      Supprimer
  19. Coucou

    Ils ont trouvé une solution mais fais attention Minerva est le générique de Diane 35 (Je t'invite à taper Diane 35 dans la barre de recherche de google). Il ne doit être prescrit que pour les boutons et non pas comme pilule et donc sur une période donné. (Tu ne peux pas prendre Minerva toute ta vie selon la loi il me semble). Donc quand tu dis je pense prendre ce traitement toute ma vie, il me semble qu'il y a erreur. Car suite à de nombreuses femmes ayant porté plaintes contre le laboratoire, le gouvernement a interdit Diane 35 puis la réintroduit en France sous la pression de Bruxelles sous certaines conditions. Il me semble qu'une de ces conditions est : qu'on ne doit pas prescrire Minerva en tant que pilule mais traitement anti-acné et que ce traitement ne peut pas être prescrit sur du long terme mais comme Roaccutane , sur une certaine période. En 2009, j'ai pris Minerva + Androcur contre l'acné, et au bout d'un mois, je suis passée à côté de la mort. J'ai fait une double embolie pulmonaire. A cause de l'oestrogène contenu dans la pilule, un caillot de sang s'est créé dans ma jambe et il est remonté jusqu'aux artères des poumons. Et mon coeur s'est arrêté. Tout ça pour dire que dans ta vidéo, il manque une partie explicative sur Minerva (Diane 35). Chacun est différent mais tu ne peux pas appeler Minerva "pilule" car elle ne doit pas être utilisée en tant que telle, mais juste comme traitement court pour l'acné.
    Cordialement
    Une personne qui souhaite juste éclairer sur le sujet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais la Diane 35, j'en avais pris aussi étant ado, j'ai suivi la controverse. Je n'ai pas voulu dire que je prendrai CE traitement toute ma vie (au moment où je fais un close-up je dis bien qu'il m'a été prescrit pour 1 an), mais que j'aurai le SOPK toute ma vie, et que, donc, je devrais probablement être sous un traitement ou un autre toute ma vie. Donc, je verrai dans 1 an où j'en suis, et à ce moment là j'arrêterai l'androcur (c'est ce que m'a dit mon dermato), probablement pour me contenter d'une pilule classique et voir si ça suffit à régler assez mes hormones et mes ovaires pour que tout ne parte pas dans tous les sens. Je ne suis donc pas du tout sous Minerva en guise de contraceptif mais bien comme traitement cutané, pour 12 mois uniquement. Et je ne peux pas prédire de ce que ça donnera quand j'arrêterai ni de ce qu'on me donnera par la suite pour maîtriser mon SOPK.

      Je suis sincèrement navrée que tu aies vécu une telle expérience, c'est difficile et grave. Mais voilà, dans mon cas je n'ai pas de "bon" choix, de toute manière pour virer mon acné il n'y a pas de solution miracle et tous les traitements médicaux comportent des risques et des effets secondaires, c'est le "jeu", si je puis dire...

      Bises Magali !

      Supprimer
  20. Hello Mélissa!
    Je suis super contente pour toi, que tu puisses enfin savoir d'où vient ton acné.
    Mais je voulais t'avertir pour l'androcur. En gros ton corps sera toujours dépendant de ce médicament. Il est très dur de se sevrer pour les femmes qui ont pris ce traitement.
    Ton acné risque de revenir si tu arrêtes ce traitement et tu ne pourras plus t'en passer.
    De toute façon la pilule ne peut que te soigner, mais renseigne toi bien et fais ton propre avis sur ça. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, je serai toujours "dépendante" d'un traitement hormonal, puisque le SOPK ne se soigne pas et qu'il reviendra au galop dès que je ne prendrai plus rien. Mon acné reviendra de toute manière si j'arrête la pilule. Là, le deal, c'est que je suis sous Androcur pour 1 an et à faible dosage (1 quart de comprimé / jour), après quoi je l'arrêterai et verrai ce que ça donne juste avec la pilule... je n'ai pas tellement d'autre option que ça et je ne tiens pas à renouer avec ma peau pourrie ! Dans tous les cas je suis perdante quelque part alors je fais au mieux avec ce que j'ai...

      Supprimer
  21. Coucou melissa je viens juste de finir de regarder ta video. Souffrant d'un SOPK diagnostiqué il y a 16ans, je me demande si ça ne t'inquiètes pas de prendre à vie un traitement hormonal (lourd) + pilule ? Je prends la pilule depuis donc 16ans et je peux t'assurer que cela n'est pas anodin (prise de poids en continue, cholesterol et j'en passe) parce que faut bien comprendre que si tu arrêtes le traitement tout reviendra même en pire. Certaines personnes risquent aussi de ne pas supporter le complément hormonal que tu prends, d'ailleurs je ne l'ai jamais pris car je t'avoue que je préfère éviter un trop plein de médocs qui risquent d'avoir un impacte sur ma santé plus tard. Et pourtant tu sais que j'aimerais me débarrasser de tout ça autant que toi (hirsute, acné, obésité, cheveux gras qui en voudrait à vie ?) Je me permettrais donc juste une petite mise en garde, je sens que tu es enthousiaste parce que l'acné est partie (et comme je te comprends !) mais surveille toi quand même par rapport au traitement, parfois on dit on soigne le mal par le mal ben malheureusement dans le cas des SOPK c'est un peu ça.
    A très vite Melissa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas prendre ce traitement (Androcur) à vie, je me suis sans doute mal exprimée mais là il m'a été prescrit pour 1 an (et je ne prends qu'un QUART de comprimé). Mais quand je le stopperai, je resterai sous pilule, peut-être bien pendant des dizaines d'années en effet, puisque le SOPK ne soigne pas et qu'il faut impérativement que l'on calme tout ça. En revanche je ne suis pas du tout inconsciente et comme je le disais dans la vidéo, je fais régulièrement des prises de sang pour vérifier que mon corps tolère ça correctement, que je ne fais pas de cholestérol ou de quoi que ce soit d'autre. Bref, je ne peux pas me "soigner" définitivement, mais je ne tiens pas non plus à vivre avec de l'acné toute ma vie. Dans tous les cas il y a de gros inconvénients, malheureusement, mais je ne peux pas tout résoudre... Bises Isabelle !

      Supprimer
    2. Et oui je sais bien qu'on doit prendre la pilule pendant longtemmmps ça fait 16 ans que je la prends et quand j'ai voulu arrêter aïe aïe lol d'ailleurs pour te donner une idee j'avais tenter il y a 2 ans un arrêt total de la pillule donc petit calcul lol ça faisait 14 ans que je la prenais et ben ce fut comme un retour à l'adolescence ! par contre sans le traitement hormonal en plus tu auras quand même des petits boutons qui apparaissent par ci par là, bon après on réagit pas toutes pareil. Voilà je voulais juste réagir étant une "ancienne" concernée par le SOPK (ancienne ça fait un peu pompeux mais je crois que tu vas saisir ce que je veux dire lol)
      PS : bon du coup un petit tuto makeup pour fêter la fin de l'acné ? ^^

      Supprimer
    3. Oui ben si jamais je reste sous pilule mais arrête l'androcur, je pense pouvoir m'accomoder de petits boutons par ci, par là, vu ce que j'ai supporté des années durant ça ira. Je ne cours pas absolument après la peau parfaite, mais la grosse acné sévère, c'est plus possible.

      ...pour le tuto je suis pas sûre d'être la mieux placée, haha ! Y'en a plein YouTube qui font ça très bien ! ;-)

      Supprimer
  22. Je suis une lectrice habituellement silencieuse mais je suis vraiment touché par ta vidéo.
    Je comprends le mal-être que tu as eu, comme tu dis l'acné sur le long terme ça bouffe le moral. J'ai des problèmes avec ça depuis mes 14 ans, j'en ai 24 et malgré différentes méthodes (notamment le fameux Roaccutane) j'en ai toujours. Je t'avoue qu'à 24 ans c'est dur, je n'ose imaginer le fait d'avoir commencé les problèmes d'acné à 6 ans, tu as du beaucoup souffrir et je suis vraiment contente que tu t'en sois sorti. Ta vidéo me touche et me donne espoir
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci miss ! Je te conseille vivement de prendre RDV rapidement chez un BON dermato ! Je suis sûre que tu peux trouver une solution efficace =) Courage !

      Supprimer
  23. Comme je te l'ai dit ce matin sur Instagram : merci mille fois pour ce témoignage !! Hyper émouvant et qui me parle aussi car j'ai été traité de tous les noms étant plus jeune à cause de ma peau qui était rosée. Bon déjà de base elle est rosée mais par endroit elle était encore plus à en être rouge. Puis avec ça, j'ai eu des crises de conjonctivite c'était vraiment l'enfer durant 4 ans. La dermato que j'ai vu, il parait qu'elle était très bien qualifiée, mais vu qu'elle arrivait à la retraite, j'ai vite compris qu'elle s'en foutait pas mal de ce que ses patients avaient vraiment. J'ai appris par ta FAQ de l'autre jour que j'avais une peau mixte à grasse ! Cette dermato m'avait donné un traitement avec des produits La Roche Posay aussi mais pour peau sèche et sensible. En gros, je ne trouvais pas de différence. Les rougeurs de ma rosacée (car effectivement s'en est une) n'avaient pas changé. Ni même mes conjonctivites qui me donnaient des yeux de lapin. En 2011, mon médecin traitant est partit en retraite et j'ai demandé au nouveau de m'examiner pour des allergies car j'en avais marre de chialer pour rien. Car si je n'avais pas eu tout ça, y a longtemps que j'aurais pu faire mon code et passer le permis de conduire... Lui il a su me donner ce qu'il fallait dès le départ. Aérius m'a complètement enlevé les picotements dans les yeux etc. Durant ce laps de temps, j'ai été traiter pour mes yeux car ma rosacée est montée aussi dedans. Je garde une cicatrice minime et je me retrouve aujourd'hui avec une greffe de cornée car celle que j'avais avant a été bouffée (je n'ai pas trouvé d'autre mot) par la rosacée. Si je n'avais pas eu cette greffe, je ne serais pas là aujourd'hui à te remercier pour ton article et je n'aurais certainement pas pu me prendre à deux mains pour tenter de soigner ma peau :). Tes articles me redonnent confiance en moi. J'avoue que je n'aime pas me prendre en photo, mais depuis que je fais le traitement que La Roche Posay m'a donné dans mon commentaire sur ton blog l'autre fois, bah c'est beaucoup plus net et je vois le changement. Je vais quand même revoir un dermato pour 2017 pour voir ce que ça donne, sinon bah je continuerais ces traitements durant longtemps. Encore un grand merci à toi car sinon je n'aurais pas eu tout ce courage pour me voir enfin en photo sans avoir à supprimer celles qu'on prend de moi en cachette.

    Des bisous !! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais aller faire un tour sur le blog de ma copine Lucie (Beauty & Gibberish), qui est elle aussi atteinte de rosacée et qui en a beaucoup souffert ! Je pense qu'elle pourrait vraiment bien te renseigner, il me semble qu'elle est devenue experte ^^ Cela dit si c'était lié à une allergie... forcément ! C'est vraiment dramatique de devoir en arriver à une greffe de cornée alors qu'un bon diagnostic t'aurait épargné ça ! Tu es bien courageuse ! Je te souhaite plein de bonnes choses et je te remercie pour ton témoignage en tout cas =)

      Supprimer
  24. Coucou, quel parcours du combattant et quel courage !
    Comment as-tu fait pour te débarrasser de tes cicatrices ? J'ai eu un seul épisode d'acné à 25 ans traité par Roaccutane et il a suffit à me laisser de vilaines cicatrices... J'ai une peau bien moins jolie que la tienne ! Je souffre moins depuis que je n'ai plus de boutons, mais je n'arrive pas à faire le deuil de la peau que j'avais avant 25 ans...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vrai dire, je pense sincèrement que mes cicatrices étaient peu profondes et surtout que ma peau cicatrise très bien en général, j'ai de la chance au moins pour ça ! Sinon, pour m'en débarrasser au mieux, j'ai beaucoup utilisé les crèmes Cicalfate (Avène) et plus récemment Cicaplast (La Roche Posay). Ce sont des crèmes très efficaces qui, utilisées en "cure", sur plusieurs semaines, au moins 1x/jour, aident vraiment la peau à se renouveler !

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse, j'ai déjà utilisé la cicalfate, mais comme tu le dis je pense que chez moi ces cicatrices sont trop profondes car elles laissent des creux sur mes joues et pas seulement des tâches, malheureusement aucune crème ne pourra me relisser la peau j'imagine... :/

      Supprimer
  25. C'est vraiment horrible ce que tu as vécu dans ton enfance, se faire taper parce que tu as des boutons, c'est complètement dingue!

    Sinon l'épisode du gyneco m'a bien fait rire car je pense qu'il sagit de mon gyneco, il n'y en a pas 10 comme lui avec cette "reputation" sur Colmar !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas si dingue, c'est bien connu que les ados sont bêtes et méchants, malheureusement... quant à mon gynéco, si le tien ressemble aussi au sultan dans Aladdin, on parle bien du même XD

      Supprimer
  26. Super video! Merci beaucoup d'avoir voulu partager ça avec nous.
    J'ai eu une acné atroce pendant mon adolescence et comme toi, j'en ai beaucoup souffert. Je suis terrifiée quand je vois les quelques photos de moi à cette époque... Personne n'a jamais su me dire à quoi c'était du. J'ai refusé les traitements lourds par peur des effets secondaires et conséquences sur mon organisme.
    Et puis j'ai commencé la pilule et tout c'est arrêté. Plus d'acné, du tout (d'ailleurs mon médecin n'en est pas revenu car cette pilule est très peu dosée et n'est même pas spécialisée pour l'acné). En revanche j'ai toujours des cicatrices mais je doute qu'elles partent un jour sachant qu'elles forment comme de petits trous dans ma peau. Par chance, ces trous ne sont pas gros ou 'relief'. En revanche, ma peau n'est pas parfaitement lisse comme la tienne.
    BREF :). Je suis ravie que tu aies trouvé une solution à ton problème d'acné. Je ne me souviens plus, mais avais tu parlé des produits conseillés par La Roche Posay pour ta peau ? Si oui, peux tu me renvoyer à la video/article s'il te plaît ? J'aime beaucoup cette marque et si jamais je peux être guidée vers des produits plus adaptés à ma peau, je suis preneuse !
    PS : je n'avais jamais remarqué que tes yeux étaient d'un vert absolument superbe ! (cf le close-up). J'ai carrément alluciné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton acné est donc hormonale aussi... elle risque donc de revenir malheureusement, si jamais un jour tu arrêtes la pillule. La dure loi des hormones ! Pour les produits La Roche Posay, ceux que je préfère quand ma peau est la moins nette, c'est la gamme EFFACLAR, en particulier le Effaclar Duo + qui est juste génial comme crèmes/base de makeup (il rend la peau toute lisse !). Sinon j'aime beaucoup aussi le CICAPLASR qui pourrait t'aider à atténuer nettement tes cicatrices à condition que tu en mettes vraiment tous les jours pendant un moment. Sur mes enfants et moi ça fonctionne très bien =)

      Et pour mes yeux... hihi ! Merci =)

      Supprimer
    2. Oh merci beaucoup pour ta réponse :)
      Oui c'est tout à fait probable que mon acné revienne sans pilule. J'ai arrêté celle ci pendant un an à une période et ma peau était nettement moins sympa avec moi. En revanche rien de catastrophique comme j'avais pu avoir auparavant.

      Merci pour les conseils produits. Je ne me souvenais plus du tout que tu utilisais aussi EFFACLAR. Du coup tu confirmes bien mes impressions : c'est la gamme la mieux adaptée à nos types de peaux. Cette gamme est vraiment super. J'ai utilisé le gel lavant + crème effaclar H + effaclar duo toute cette année pendant mon séjour en Australie et j'ai été bluffée. En revanche, ma peau est toujours un poil déshydratée par moment.
      Je note pour le cicaplasr! Je rêve de me débarrasser de ces fichues cicatrices.

      Merci encore d'avoir pris le temps de me répondre !
      Bon retour chez toi :)

      Supprimer
    3. Oui oui, j'utilise le EFFACLAR Duo en crème de jour, mais tu as raison, niveau hydratation c'est pas le top du top. Du coup je n'hésite pas à mettre un sérum en dessous (en ce moment je mets le Estelle & Thild qui est bio et très bien pour la journée) et le soir j'hydrate à grand renfort de produits plus nourrissants ! Là j'utilise une crème Caudalie, mais il y a aussi la Roger & Gallet dont j'ai parlé récemment ou une Bio de l'Atelier des Délices avec laquelle je fais un tournant régulièrement. Ce sont des crèmes un peu grasses mais le soir je m'en fous, j'en mets, et ça fait du bien !

      Supprimer
  27. Coucou Melissa,

    Merci pour ton témoignage ! Je suis vraiment heureuse pour toi, ta peau est juste sublime !

    De mon côté, j'ai commencé à avoir de l'acné à 11 ans, et comme pour toi ça a été une grande souffrance au collège et même au lycée. Au lycée, je connaissais l'existence du fond de teint, mais je me l'interdisais car je ne voulais pas que ça empire ma peau... Puis finalement avec la pilule et l'âge, mon acné a bien diminué (et pourtant je me suis mise au fond de teint) !

    Finalement, il est revenu en force il y a environ 4-5 ans, ce qui doit correspondre a priori à quand j'ai dû changer de pilule (à cause de problèmes de coagulation) pour en prendre une sans œstrogènes (uniquement à base de progestérone donc). Ma gynéco et ma dermato sont unanimes : c'est à cause de cette pilule que j'ai de l'acné. Le problème c'est qu'à part le stérilet mécanique, je ne vois pas d'autres solutions ne contenant pas d’œstrogènes... Enfin voilà, il existe bien des traitements à base de zinc, mais aussitôt arrêtés mon acné revient :/ Fichues hormones hein ^^'

    Gros bisous !

    Morgane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que tu sois un peu réticente au stérilet mécanique... fichues hormones, comme tu dis ! Mais peut-être que l'androcur que je prends pourrait t'aider ? Je ne suis pas médecin mais sait on jamais ? N'hésite pas à reconsulter un bon dermato pour en rediscuter peut-être... bon courage en tout cas, ma pauvre, c'est tellement compliqué ces histoires d'acné et d'hormones =/ Bises Morgane ! <3

      Supprimer
    2. Merci ma belle pour ta réponse et tes mots d'encouragement =D Gros bisous <3

      Supprimer
    3. Je me permets de m'incruster pour parler du stérilet. Je pense que tu parles du stérilet au cuivre. J'ai des antécédents qui font que je ne peux plus prendre d'oestrogènes depuis mes 17 ans. Après un passage par une pillule sans oestrogène (4ans), j'ai dû abandonner toute hormone car je ne supportais plus ces hormones non plus. Quand ma gynéco m'a proposé le stérilet au cuivre, j'ai pensé qu'elle était folle. Je n'avais que 23 ans et pas d'enfant. Je me suis finalement renseignée et j'ai appris que le stérilet est loin d'être l'arme destructrice qui rend stérile dont tout le monde parle. Je l'ai porté 5 ans et je pense que ce sont les 5 meilleurs années que j'ai passé au niveau contraceptif et hormonal. Les 6 premiers mois, mes règles étaient très abondantes mais elles se sont régulées ensuite, c'est fréquent avec un DIU. Je l'ai retiré et suis maintenant enceinte mais, après la grossesse, aucun doute, je re-signe pour un DIU au cuivre. En tout cas, sache qu'il en existe des plus petits pour les femmes n'ayant jamais eu d'enfant (c'est celui que j'avais). Le pb est que beaucoup de gynéco de la vieille école refusent de le poser aux nullipares. Même ma pharmacienne m'avait demandé si j'avais des enfants lorsque j'étais allée le chercher à la pharmacie. Les a priori ont la vie dure...

      Supprimer
    4. Salut Ophélie ! Merci pour ton témoignage très instructif. J'ai en effet déjà entendu que cela ne rendait pas stérile, mais en fait pour tout te dire, ce qui m'inquiète le plus c'est de réavoir mes règles >_< Cela fait environ 8 ans que je n'ai plus de règles grâce à cette pilule, et ça ne me manque pas le moins du monde... Mais c'est sûr que le stérilet au cuivre est bien moins mauvais pour la santé (voire pas ?) ! En tout cas, ça me rassure d'apprendre que pour toi les règles n'étaient pas si abondantes ! Je vais continuer à y réfléchir...

      Supprimer
  28. Super vidéo! J'ai moi même le SOPK qui m'a été diagnostiqué il y a plus de 6 ans, car moi j'ai développé tous les symptômes! J'ai fait une vidéo il y a quelques semaines sur mon histoire avec le SOPK, si ça peut intéresser: https://www.youtube.com/watch?v=34H1CyX_JM4

    Et oui c'est traitement à vie!! Car dès qu'on arrête, l'acné revient... Oui oui ça sent le vécu^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta vidéo ! Tu as bien fait d'en parler, je crois comme toi que le sujet est bien trop peu abordé alors qu'il y a une tonne de femmes qui doivent avoir ça sans s'en douter... Le traitement à vie, c'est loin d'être un truc qui me réjouit, étant très méfiante et souhaitant prendre le moins de médocs possible, mais s'il n'y a que ça pour réguler mes hormones et me laisser tranquille avec ma peau, ma foi, je ferai avec. Bon courage Caroline !

      Supprimer
  29. Salut, Mélissa

    Je suis supers contente de pouvoir t'écrire. Je t'es connu car je suis abonner sur la chaine de sandrea j'ai commencer par regarder des vlog grossesse et la coup de foudre pour tes video tu dégage une bonne humeur tes video ne nous fais pas voir le temps passer tu a vraiment la tete d'une bonne copine. Enfin desoler je m'egare ^^ moi je n'est j'amais vraiment eu de l'acner mais c est par periode hormonal avant les regles j'ai des boutons qui me genes et qui sont douleureux , j'ai une peau mixe mais tres sensible avec les rougeur qui vont avec imossible de sortir sans fond de tein, quand je prenais la pillule ma peau etais nikel niveau 0 boutons mais la je les arreter et c'est repartit les boutons de plus belle ... j en est assez de depenser une fortune en creme avene ... j'habite a eguisheim est t'il possible que tu me donne le numero de ton medecin dermatho sur colmar? Ps. Rien a voir mais ca m'a fais sourire quand tu a poster une video avec une vue d'eguisheim car j'y habite sinon une question ton traitement pillule empeche t'il d'avoir des enfants ? Gros bisous
    Violaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bonne copine, ça me convient très bien, haha ^^

      Mon dermato, je ne me permettrai pas de dire son nom sur le blog, mais c'est celui qui est Rue Schwendi, à Colmar (en fouillant sur les Pages Jaunes tu devrais trouver sans problème). Par contre apparemment il part à la retraite en 2017, donc ne tarde pas à prendre RDV ;-)

      Enfin, pour te répondre, oui, mon traitement m'empêche de tomber enceinte puisque Minerva est une pilule et a donc des effets contraceptifs. Mais là on est pas motivés pour un 3e alors ça me convient hein ^^

      Bisous Violaine et bon courage !

      Supprimer
  30. Coucou Mélissa !
    Je suis super heureuse pour toi, on voit que tu es super épanouie avec ta belle peau sans fond de teint, ça te rend encore plus magnifique !
    Moi je n'en ai pas encore fini avec mon acné malheureusement... Ça revient encore et encore...
    Est-ce que tu aurait une crème qui aide à faire partir les cicatrices ? Pcq même dans les périodes ou je n'ai pas de boutons je reste très complexée par mes cicatrices...
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les cicatrices, il y a Cicalfate (Avène) et Cicaplast (La Roche Posay) qui sont très efficaces si utilisées tous les jours pendant plusieurs semaines. Après ça ne fait pas de miracles pour autant et si tes cicatrices sont très profondes, ça ne changera rien au relief, malheureusement =/ Moi je n'en avais que des violettes en surface et ça a vraiment aidé à les atténuer et à renouveler ma peau en tout cas =) Bon courage ma jolie !

      Supprimer
  31. Merci Melissa pour ce témoignage qui redonne de l'espoir.
    Pour ma part je suis touchée depuis 11 ans maintenant,j'en ai 21 aujourd'hui et la lutte continue.J'ai des boutons,des cicatrices et surtout des kystes.J'ai de l'acné sur le visage mais j'en ai aussi sur la poitrine et sur le dos.J'ai été marquée par toutes ces fois où je ne pouvais pas m'adosser à une chaises,toutes ces fois où je n'osais pas mettre de hauts en V parce que je me considérais plus comme un monstre que comme une jeune fille,toutes ces fois où je retrouvais mes t-shirt préférés tachés... Des médecins,des dermatologues,des magnétiseurs et j'en passe,j'en ai fait beaucoup comme toi et rien à faire. Des traitements j'en ai essayé beaucoup pour cette acné que l'on qualifiait de "sévère".On m'a de nombreuse fois proposé roaccutane mais je n'ai jamais accepté.J'ai eu marre de toutes ces personnes qui ne voyait pas d'amélioration quand il y en avait.A 18 ans je suis partie faire mes études,j'ai rencontré l'amour, je me suis sentie aimée comme j'étais et c'est alors que j'ai décidé de vivre,d'arrêter de me cacher,d'avoir honte.J'ai arrêter de consulter car j'en avait marre de dépenser tout cet argent sans avoir de résultats.Je me suis acceptée et je me suis dit que un jour tout ça sera derrière moi.J'ai découvert il y a un mois grâce à ma maman le "brossage à sec",je me brosse le dos,la poitrine et le visage tous les jours avant la douche avec une brosse spéciale et c'est la première fois,depuis toutes ces années,que je vois une amélioration: j'ai moins de boutons,quasiment plus de kystes et surtout,je n'ai plus rien à la poitrine.J'ai toujours les cicatrices mais ne plus avoir de kystes, ne plus avoir mes draps et t-shirt tachés... est un véritable bonheur.J'ai reprit espoir et je ne désespère pas pour le reste. D'ailleurs concernant les cicatrices est ce que pour toi c'est parti avec le reste ? Est-il possible de ne plus en avoir(parce que là aussi on m'a toujours dit que j'aurais toujours mes cicatrices)? Je remarque aussi que quand je stresse des boutons apparaissent, alors je fais mon possible pour ne pas l'être.Bien sur, il peut m'arriver de craquer, surtout quand j'ai par exemple mal au dos et que mon chéri me propose un massage: ce qui devrait me faire du bien se termine souvent mal puisqu'il est difficile de passer à côtés de mes boutons pour masser.C'est durant ces moments que je me rends compte que mine de rien ça me fait toujours du mal,que je ne peux pas prendre plaisir à me faire chouchouter,que les mauvais souvenirs remontent et que je me dis que zut je suis une jeune femme maintenant,plus une adolescente.

    RépondreSupprimer
  32. (Je termine mon commentaire en faisant un deuxième car j'avais pas la place de tout mettre... )
    Ca fait du bien de voir qu'on est pas la seule concernée, qu'on est nombreuse dans ce cas et que ça fait du bien d'entendre ce genre de témoignage. J'aimerai trouvé quelqu'un qui me dise comme toi, à quoi est dû mon acné, qu'on trouve les bonnes solutions.De tout temps j'ai toujours entendu "acné sévère" et pour autant personne n'a trouvé comment y remédier.C'est pour ça que pour moi ça suffit pas, que c'est dû à quelque chose.J'espère rencontrer la personne qui cherchera et qui m'aidera pour en finir avec tout ça.
    En attendant, quand je vois mon frère qui lui aussi vit la même chose que moi, quand je le vois se priver d'enlever sa veste pour etre en t-shirt manches courtes quand il fait 39 degré (et je n'exagère pas) ou de se baigner, je me dis que j'ai bien fait de prendre la décision de profiter de la vie,de m'accepter tel que je suis et de ne pas me priver des bonnes choses.Je l'aide,j'essaye de le débloquer et j'espère que lui aussi arrivera à mettre ça de côté pour profiter.
    C'est la première fois que je passe le pas, que j'ose raconter mon expérience surtout sur ce sujet. Je te suis depuis un moment maintenant et je n'avais jamais osé écrire. C'est la deuxième fois et je suis ravie !
    Bisous,
    Nolwenn :)

    RépondreSupprimer
  33. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour Mélissa!

    Déjà: merci, merci, merci, merci et encore merci pour cette vidéo je ne te remercierai jamais assez.
    Je n'ai jamais osé commenter tes posts mais là oui je le fais, il le faut!

    Je partage ma petite expérience sur l'acné:

    J'ai commencé à avoir de l'acné à l'âge de 9 ans (j'étais en CM1), au début comme tout le monde je pensais que c'était normal, j'ai eu le droit à tous les gentils petits noms de mes camarades également ;)...
    Au collège j'ai eu le droit à la panoplie de crème antibio, à chaque fois de marques différentes mais rien n'y faisait... L'acné était toujours là (buste, épaules, dos et visage +++).
    Au lycée j'en ai eu marre, j'avais entendu parler de l'isotrétinoïne et j'ai forcé ma mère à aller voir une dermatho pour accéder à ce traitement.
    Bilan sanguin pré médication pour les effets indésirables du traitement mais aussi pour savoir si on pouvait me mettre sous pilule (Jasminelle) car ma mère a fait une Embolie Pulmonaire après ma naissance...
    Bilan OK; je commence le traitement avec la pilule et le continue pendant 6 mois, j'étais aux ANGES! Je n'avais plus aucuns boutons, mon morale était beaucoup mieux (à contrario des effets indésirables les plus reconnus de l'iso.), bref c'était génial!
    J'arrête donc toute la panoplie (pilule + iso) après 6 mois.
    Et là... Catastrophe, ça recommence... Et c'est reparti pour un tour! Une deuxième cure qui durera cette fois 8 mois. Même effets sur moi: plus rien, sauf que cette fois je décide de garder cette fameuse pilule (Jasminelle).
    C'était juste génial, plus rien, l'acné ne ré apparaissait pas, il me fallait juste la pilule j'étais heureuse d'avoir enfin pu combattre cet acné.
    1 an plus tard je décide d'aller au gynéco pour la première fois, pour faire un bilan et renouveler ma pilule par la même occasion... Cependant, lui expliquant mes antécédents (EP de ma mère), elle décide de me stopper Jasminelle car trop dangereuse.
    Actuellement je suis sous Leeloo mon acné est encore un peu là, certes beaucoup moins qu'avant mais quand même là, peau grasse, granuleuse, des boutons qui poussent par ci par là.
    Elle m'a supprimé Jasminelle mais ça ne vaut rien comparé à mon bien être personnel (connaissant malgré tous les risques).

    Voilà, du coup puis-je avoir ton avis?

    P.S: Il faudrait que je re consulte j'en suis consciente mais je suis étudiante et un peu dans la galère, je préfère me renseigner avant et ne pas aller voir n'importe qui surtout.

    Encore merci pour ce post et cette vidéo!

    Pleins de bisous et Félicitations à toi et ta petite famille pour le grand pas que vous allez bientôt franchir en traversant la Manche! (Il faut vivre ses rêves dans la mesure du réalisable!)

    RépondreSupprimer
  35. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  36. Une vidéo qui fait de la pire manière qui soit, dans le cadre d'un article partenariat avec une marque, l'apologie de la pilule.
    Je suis désolée mais on voit clairement que tu fais partie de ces personnes qui se laissent laver le cerveau par les gynénco et dermato.
    La pilule n'est pas une solution car si elle masque des effets secondaires de certaines pathologies, elle fait en réalité dans le corps de la femme beaucoup plus de dégats ! Certaines en ressentent les effets secondaires, d'autre non mais les dégats sont tout de même là et ils surgiront à un moment ou à un autre car le corps humain n'est pas fait pour recevoir des hormones synthétiques 20 à 50 fois plus élevées que celles qu'il produit naturellement. La pilule dérègle tout le système hormonal et empêche l'organisme de fonctionner naturellement.
    La pilule n'est pas une solution à l'acné, et c'est surement pas une gamme de produits pseudoment "dermatologique" mais comprenez par là "chimiques" au possible car oui ils baignent dans des ingrédients pétrochimiques et synthétiques qui règlent des soucis d'acné. Au mieux ils aideront à sécher des boutons ou les masquer, mais si l'acné n'est pas simplement juvénile, le problème ne se règlera pas ainsi.

    Cet article confirme la déception que j'ai eu, toi qui aimais bien les produits naturels tu baignes maintenant dans des produits tous plus sales les uns que les autres en terme de composition.

    Enfin, il devrait être interdit de faire l'apologie de la pilule comme tu le fais car tu influences beaucoup de jeunes filles qui vont t écouter et prendre de mauvaises décisions...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh alors je me permets de rebondir parce que je vois que vous confondez acné juvénile et SOPK... et si des jeunes femmes sont diagnostiquées de bonne heure comme je l'ai été ça peut les soulager voire les sauver (oui les kystes aux ovaires en vieillissant peuvent devenir cancérigène) malheureusement comme je l'ai dit plus haut la pilule est le seul traitement à long terme, ce n'est pas curatif et oui ces produits ne sont pas les "mieux" pour la santé. mais si vous réagissez comme ça je ne pense pas que vous soyez concernée par cette maladie et vous ne pouvez donc pas mesurer l'effet des différents symptomes autant sur le plan physique que psychologique.

      Supprimer
    2. Isabelle, la pilule encore une fois ne vient pas résoudre le problème de l'acné SOPK, elle envoie au cerveau des messages contradictoires grâce aux hormones synthétiques et c'est ce qui va venir atténuer les effets secondaires.
      Oui ces kystes peuvent devenir cancérigènes mais il y a d'autres moyens d'essayer de régler les soucis en allant voir des naturopathes par exemple.
      Par ailleurs, tu dis que les kystes peuvent venir cancérigènes mais la pilule elle même est cancérogène !! Elle est je te le rappelle dans cette catégorie depuis un moment déjà par l'institut du cancer alors cette démarche est complètement erronée !
      Les gynéco prescrivent la pilule dans trop de cas de figure parce que c'est la facilité et aussi parce qu'ils sont gagnants dans l'histoire ...

      Supprimer
    3. Je sais que la pilule peut aussi donner des cancers je ne suis pas idiote ni inconsciente et si tu lis ce que j'ai dit à Melissa plus haut tu comprendras que je suis aussi très méfiante vis à vis de ce traitement. Mais tu me parles de naturopathe est-ce que les effets sont prouvés ??? Ça va faire partir ma pilosité et mon acné qui me rendent la vie insupportable ?? Excuse moi mais je ne crois pas au miracle des plantes qui d'ailleurs mal utilisées peuvent être aussi dangereuses que n'importe quel medicament issu des "grandes méchantes sociétés pharmaceutiques" en attendant il n'y a QUE la pilule qui permet d'atténuer des symptômes du SOPK, j'ai 30ans j'en ai marre d'avoir la peau d'une adolescente de 14ans ! Mais je ne dialoguerai pas plus, face aux esprits obtus qui ne comprennent pas la totalité du problème, je préfère passer mon chemin.

      Supprimer
    4. @elena : Je suis assez surprise par le ton très condescendant de ton message. Je pense que tu mélanges un peu tout.

      Tout d'abord, la première phrase de ton message, mettant en évidence le fait que ce post soit en collaboration avec une marque, est plutôt étrange. Sans en dire plus, tu sembles pointer ça du doigt comme si mes propos avaient été "achetés". Pour simple information, la seule chose qui m'engage à La Roche Posay sur ce post, c'est le fait d'évoquer les masterclass auxquelles j'ai participé. Le reste, que ce soit bien clair, c'est à dire, mon expérience, mon passé, mes souvenirs, mon vécu et tout ce qui se rapporte à mon acné d'enfant, d'ado puis d'adulte, ne m'a absolument pas été imposé. Si j'en ai parlé, c'est parce que j'avais promis de le faire il y a des années sans jamais trouver le courage de le faire, comme je l'ai expliqué en introduction. Cela ne m'a ni été conseillé ni "soufflé" par la marque.

      Ensuite, je te remercie de m'apprendre que j'ai été brainwashée. Bien entendu, mon blog est un espace d'échange et je conçois sans problème qu'on n'ait pas toutes le même point de vue sur une situation donnée. Il n'est pas interdit d'exprimer son opinion, mais le respect me semble tout de même de rigueur. Sous-entendre que les autres, sous prétexte qu'ils n'ont pas fait les mêmes choix que toi, sont trop influençables et potentiellement idiots, je trouve, pour ma part, que c'est une certaine forme d'irrespect.

      Bien sûr que la pilule, comme tout un tas d'autres traitements médicaux d'ailleurs, comporte des risques et des effets secondaires. Pourtant, elle est également "la solution" dans la plupat des cas quand on souffre de SOPK.

      Tu parles de naturopathie, de solutions naturelles, mais un traitement par naturopathie ou par les plantes a-t-il déjà GUÉRI une femme atteinte d'acné sévère ET d'un SOPK ? Je n'ai pas fait la liste de TOUS les traitements que j'ai tentés pour me libérer de l'acné, mais je n'ai pas refusé les alternatives naturelles ni les médecines douces. Simplement, ça n'a rien changé. Ca n'a jamais réglé le problème. Je ne suis en AUCUN CAS opposée aux alternatives à la médecine classique, ni aux médecines douces et à l'homéopathie, par exemple (et je m'en sers dès que possible). Par contre, parfois, ça ne suffit tout simplement pas.

      Supprimer
    5. (2e partie de ma réponse, j'avais plus de place)

      ---

      D'ailleurs, tu reproches à la pilule de dérégler le système hormonal. Or, en l'occurence, c'est justement parce que notre système hormonal est déréglé DE NATURE qu'elle est efficace ! Si, naturellement, mes hormones étaient bien réglées, je n'aurais ni acné, ni SOPK, ni besoin de prendre ce traitement.

      Pour m'être bien renseignée sur le sujet, il y a beaucoup de jeunes qui vivent tellement mal leur acné, l'influence sur leur confiance en eux et le regard des autres parfois violent et rabaissant, que certains en arrivent à la dépression voire au suicide. Cet aspect psychologique (qui est crucial dans cette histoire) m'amène simplement à penser que le côté très engagé et assez peu ouvert de ton commentaire, indique que tu n'es pas concernée par l'acné sévère ou par les effets du SOPK. Je m'avance peut-être, mais tes propos dénoncent un certain manque d'empathie qui m'amène à en déduire ça. Parce que si tu étais concernée de près par ce qu'implique le SOPK et l'acné, tu serais peut-être plus modérée (d'ailleurs tu sembles faire l'impasse sur le SOPK et l'acné pour te concentrer sur les méfaits de la pilule, alors que c'est justement le SOPK et l'acné qui sont au coeur de ce post et de cette vidéo).

      Alors voilà, oui, on est nombreuses à être sous pilule pour traîter ce SOPK qui nous bouffe la vie et trop souvent le moral, oui, il faut être prudente, méfiante et faire des contrôles régulièrement, oui, il y a des risques à court et moyen terme, comme pour tous les traitements médicaux, mais c'est le seul moyen à notre portée, pour le moment, et le seul qui soit réellement efficace dans notre cas. Ce n'est pas une solution à la source du problème, mais ça réduit voire supprime les symptômes. Il n'y a pas de solution miracle ni de solution naturelle qui soigne ça, c'est pas de chance, mais c'est comme ça !

      On est loin du naturel, c'est clair, mais à la rigueur, les cancéreux sont bien contents d'avoir accès à la chimiothérapie et à ses abominables effets secondaires, quand ça peut sauver leur vie. Le chimique n'est pas forcément TOUJOURS à proscrire, parfois il peut aider, tu sais. Je vivrais bien dans un monde parfait où on ne serait jamais malades et où la nature serait notre unique recours, malheureusement ce n'est pas le cas dans notre monde actuel.

      Bref, libre à toi de me juger influencée, de penser que je fais l'apologie de la chimie et des sociétés pharmaceutiques par intérêt, ou que sais-je encore. Tu es libre de penser comme tu veux et de prendre les décisions que tu veux. Cela dit j'ai légèrement l'impression que tu cherches le débat et j'estime, en concluant ce commentaire, y avoir largement assez participé. Si donc tu souhaites poursuivre dans cette voie, ne t'attends pas à ce que je réponde de nouveau, pour la bonne et simple raison que j'ai le sentiment que tu ne sois pas disposée à t'ouvrir aux ressentis et aux points de vue des autres. Belle soirée à toi.


      @isabelle : je te remercie pour tes messages et pour le partage de ton expérience, de ton vécu. Je pense qu'on se comprends et que ton avis complète le mien. Je partage ton point de vue. Merci beaucoup <3 Bonne soirée à toi aussi !

      Supprimer
    6. De rien ma belle <3<3 ce sont des épreuves comme ça qui rapprochent (même si on s'en serait bien passé on est d'accord ^^') Passe une bonne soirée toi aussi en compagnie de tes hommes !

      Supprimer
  37. Salut Mélissa,

    Malgré de nombreux rendez-vous chez le dermato et le médecin, mon acné est toujours là au bout de 15 et du haut de mes 22 ans. Je vais peut être explorer la piste hormonal ne sait-on jamais. Car tout le reste a été essayer, anti-biotique (qui ne changeai strictement rien), changement d'alimentation et j'en passe.

    Merci pour cette vidéo qui redonne un peu espoir: moi non plus je ne suis pas fan du fond de teint. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien et bon courage avec ta peau miss ! Bises !

      Supprimer
  38. je n'ai jamais connu ce problème mais je trouve ton post super !

    RépondreSupprimer
  39. Coucou Melissa,

    Bravo pour ce témoignage touchant et courageux - les épreuves forgent le caractère et tu es devenue une adulte forte et sensible à la fois.

    Je voulais juste rebondir sur la question du changement de style de vie, de régime notamment, pour combattre l'acné... dans le cas du syndrome dont tu souffres, il fallait clairement une solution hormonale. Mais pour te partager mon expérience, j'ai souffert d'acné aussi bien au-delà de mon adolescence, dès que je prenais une pilule balèze comme la Diane 35, tout disparaissait, en revanche, dès que je passais à une pilule plus moins fortement dosée, l'acnée revenait. C'était un va-et-vient constant: la dermato voulait résoudre mes problèmes de peau, alors que mon gyneco ne voulait pas me bourrer d'hormones.

    Finalement, en 2012, suite à un changement d'alimentation (entre autres plus de lait de vache - pour d'autres raisons que ma peau) quelle ne fut pas ma surprise de voir tous mes problèmes de peau disparaitre! d'un coup!
    Je ne m'y attendais pas, et quand j'ai arreté la pilule tout court, ma peau est restée "parfaite". J'en reste bluffée jusqu'à aujourd'hui, alors que les dermatos me disaient que je n'échappais pas à la solution hormonale.Je ne suis ni allergique ni intolérante qu lait, il se trouve juste que le lait de vache cause beaucoup de dérèglements hormonaux dans le corps.

    Je comprends que ce soit différent dans le cas d'une maladie qui perturbe la production d'hormones, et je suis contente que la solution hormonale existe pour beaucoup de personnes, mais de l'autre coté je trouve que parfois les dermato devraient chercher ailleurs, ne pas systématiquement prescrire des pilules fortement dosées à des jeunes filles.

    Merci encore pour ton témoignage, et profite bien de ta jolie peau:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je commence à connaître les méfaits du lait de vache en effet, et on consomme désormais presque exclusivement des laits végétaux bio. Cela dit j'avais longtemps arrêté tous les laitages quand ma peau était pleine d'acné, et ça n'avait rien changé du tout... comme tu le dis ça dépend des circonstances, mais bien entendu, il faut commencer par tenter les solutions les plus simples !

      Supprimer
  40. Bon, voilà, j'ai regardé.
    Moi on m'a diagnostiquée à 16 ans car toujours pas de règles. J4avais énormément d'acnée, et on m'a donné duphaston. Même effets qu'une pilule mais sans la contraception. Ca s'est un peu calmé, puis je suis passée à la pilule. Seulement voilà. que ce soit pour ma soeur (qui prend aussi androcure pour son hirsutisme - c'est un combat de famille!) nous avons depuis quelques années des migraines systématiques toutes les semaines (mais le truc à se taper la tête contre un mur.

    J'ai perdu énormément de cheveux les dernières années. J'avais même un trou sur le crâne juste avant mon mariage.

    Ca fait 2 ans que je me bats pour avoir des enfants, (car pas de cycles du tout, et malgré celà j'ai quand même réussi à tomber enceinte, même si j'en ai d'ailleurs perdu 2 entre temps. Mais depuis l'arrêt de la pilule... Chevelure de rêve, et migraines totalement disparues. Les boutons sont un peu revenus, mais pas trop (là, enceinte j'ai une peau de rêve aussi alors j'en profite!) mais je ne reprendrai JAMAIS la pilule. Je me suis rendu compte qu'elle m'aidait beaucoup, mais vraiment, même si c'est une chance pour les femmes, j'ai bien compris que c'était de la cochonnerie pour plein d'autres raisons :/

    Je ne sais pas encore ce que je vais trouver comme moyen de contraception alternatif, mais entre les migraines et les boutons j'ai choisi. Je préfère cacher et avoir un peu honte que d'avoir si mal. Je te souhaite que ces effets secondaires ne t'arrivent jamais :) Et je suis contente si tu as trouvé la solution pour toi :D

    Mais tout ça pour dire: écoute ton corps, note les changements sur la durée, c'est important. :) Des pilules j'en ai essayé plein et mon problème empirait (mais ça a mis des années avant que j'ai mal au crâne). Bref, surveille toi bien et prends soin de toi ♥

    Bisous !

    Mary/Katikut

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas la première à me parler des migraines sous Androcur (regarde dans les commentairesà, pour ma part ce sont les nausées récurrentes en fin de soirée ou la nuit, pas marrant non plus... mais au choix je préfère ça que l'acné !

      En tout cas je suis très prudente et attentive, rassure-toi. J'ai justement fait une nouvelle prise de sang hier matin pour faire un bilan et voir comment mon corps supporte tout ça. Et ayant presque "étudié" la liste des effets secondaires de l'androcur, je sais à quoi m'en tenir et je surveille...

      Bises Mary !

      Supprimer
    2. Ça ne m'étonne pas de toi, tu sembles très à l'écoute de ton organisme et de ton bien être :D Je sais à quel point on peut préférer faire passer sa santé morale avant le reste. C'est au moins aussi important :D Si tu préfères les nausées à l'acnée, c'est quelque chose que je peux parfaitement comprendre ;)
      Des bibis! ♥

      Supprimer
  41. Coucou Melissa,

    Et bien voilà une video bien intéressante. Perso, j'ai vu une dermatologue qui n'était pas géniale, mon frère l'a consulté pour un problème de rosacee, mais mal diagnostiquer. Et moi, elle m'a dit que c'était hormonal, et qu'il n'y avait rien à faire, à part les antibiotiques 4 fois par an et une crème hyper asséchante (bonjour les brûlures). Mais là, suite au traitement à la bardane, ça a bien fonctionné. J'ai également arrêté les fonds de teints liquides, et depuis ma peau va mieux. Il reste les cicatrices qui s'estompent au fil du temps.
    Tu as eu de la chance d'avoir le bon spécialiste à un moment donné, ca peu vraiment tout changer.
    Bref, j'espère pour toi que l'acné va te ficher la paix, car je suis bien d'accord làcne adulte c'est relou au possible.
    Bref, en tout cas, si jamais ça revient pour mon cas je suivrai ton conseil de chercher un spécialiste.
    Bon lundi,
    Bisous,
    Lauriane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Lauriane ! Ravie de savoir que la bardane a fonctionné pour toi, moi je l'ai essayée à plusieurs reprises mais ça n'a jamais rien donné =S

      Supprimer
  42. Coucou Mélissa, je suis vraiment contente que tu ais trouvé solution à ton problème. Je te suis depuis le début de ta chaine et ta peau est devenue tellement jolie =).
    Pour ma part, je ne pense pas vraiment avoir de l'acnée, quelques points noirs et des boutons de temps à autre mais c'est surtout ma faute car je ne peux m'empêcher de les triturer et les exploser ><; et je n'ai toujours pas trouver une routine soir et matin qui me plaise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. As-tu testé les produits bio ? La crème "Avoir 20 ans" de Fun'Ethic est super et convient à la plupart des jeunes filles/femmes, peut-être que ça pourrait t'aider !

      Supprimer
  43. SOPK diagnostiqué quand j'essayais de tomber enceinte, car aucun cycle après mon arrêt de la pilule ( enfin si, 6 mois après :D )
    J'avais eu de l'acné à mon adolescnce qui s'est disspiée avec Diane 35.
    Mais comme toi, je n'avais aucun autre symptôme : ni pilosité exacerbée, ni surpoids.

    J'ai eu la chance de tomber enceinte en 2014, et tout comme toi, peau parfaite pendant la grossesse et l'allaitement.
    Je n'ai pas voulu reprendre de pilule après ma grossesse mais les boutons sont revenus et j'en souffre beaucoup.
    J'ai essayé l'arrêt du lait de vache (ma puce était intolérante aux PLV), je n'utilise que des produits bio et naturels, je limite au maximum la consommation de produits transformés mais ça ne change rien.
    Ta vidéo m'a fait du bien au sens où je n'avais jamais fait le rapprochement avec le SOPK. Ce dernier pourrait également expliquer mes chevilles toujours un peu gonflées.

    Je vois la dermato en mai 2017 ( je n'y vis plus mais suis originaire d'Alsace, et je pense savoir qui tu as consulté à colmar ;) ) mais je ne souhaite pas reprendre la pilule. Je supporte très mal mon acné mais ingérer une hormone me met mal à l'aise depuis ma grossesse. Ma gynéco est contre le stérilet en cuivre mais je vais tout de même sauter le pas je pense.

    A voir si il y a quelque chose à tenter du côté de l'insulino résistance

    Je me demande d'ailleurs si je n'ai pas fait un diabète gestationnel non diagnostiqué (étant mince et ayant pris peu de poids durant ma grossesse, on ne m a pas prescrit le test du glucose) mais j'ai accouché d'une préma qui avait la taille et le poids d'un bébé à terme!
    Si deuxième grossesse il y a, je demanderai le test!

    Au fait, félicitations pour ta décision d'expatriation. Mon hpomme et moi y songeons et ta vidéo sur le sujet m'a fait beaucoup de bien (notamment tes réflexions par rapport à tes enfants )
    Un grand merci à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas facile de démêler ces histoires d'hormones, hein ! J'espère que ton prochain dermato pourra t'aider. Bon courage et peut-être à bientôt... de l'autre côté de la manche, qui sait ? ;-)

      Supprimer
  44. Coucou Mélissa ! J'aurais une simple question: est ce que quand tu adoptais une alimentation plus saine (moins de gras,moins de chocolat etc) ta peau devenais plus belle? Personnellement c'est mon cas et du coup je ne sais pas si mon acné et hormonale ou non. Merci de ta réponse. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dit, j'ai eu beau tenter plusieurs sortes de régimes alimentaires, ça n'a jamais rien changé non. Mais nous sommes toutes différentes et le seul moyen de déterminer si ton acné est hormonale ou non, c'est de consulter gynéco + dermato, je ne vois rien d'autre à faire...

      Supprimer
  45. Bonjour Mélissa,

    En tant que SOPK je ne peux que comprendre ce par quoi tu es passée. Après il est tout aussi difficile d'avoir tous les autres symptômes... Le surpoids, voire l'obésité, l'hirsutisme, l'hypertension artérielle, les manque de règles et le fait de non concevoir, sont, crois moi, très difficile à vivre... J'ai aujourd'hui 39 ans, je n'ai qu'un seul enfant et ce sera le seul... Et les brimades liées au surpoids sont elles aussi très difficiles à vivre.
    Adolescente je n'ai presque pas eu d'acné, par contre j'avais déjà une pilosité très marquée (dur à cet âge là) et le seul remède qu'on a trouvé dans les années 90 : la diane 35... Pilule qui fait plus de mal que de bien...
    Je suis suivie pour mes OPK depuis 2008, et je n'ai jamais entendu parlé du médicament que tu as cité pour réguler et éliminer les kystes de tes ovaires. Peux-tu, s'il te plait, me redonner son nom de façon à ce que j'en parle à mon médecin, en espérant que ça réduise la pilosité qui me complexe fortement ainsi que mon poids... Et oui je suis encore très complexée par tout ça.
    En tout cas merci pour cette vidéo et cet article car nous sommes tellement nombreuses à être atteinte et tellement peu à le savoir...
    Et bonne continuation en Angleterre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le nom du médicament que je prends en complément de la Minerva, c'est ANDROCUR. Il consiste à faire baisser la surproduction de testostérone responsable du SOPK.

      Bon courage à toi et merci pour tes encouragements !

      Supprimer
  46. Bonjour Mélissa,
    Première fois que je commente une de tes vidéos, je n'en ressens jamais le besoin, mais là tu touches un point sensible ! Je ne vais pas te raconter mon parcours chaotique avec mon acné parce que ça n'a rien d'original (je n'ai pas d'OPK, je viens d'ailleurs d'apprendre l'existence de ce syndrome) mais je voulais juste te dire que moi aussi j'ai énormément souffert du regard des autres à cause de mon acné et que aujourd'hui, à 24 ans, ma "vengeance" c'est ma peau toute lisse que l'on complimente régulièrement. Si on m'avait dit cela il y a 7 ans, je ne l'aurais JAMAIS cru. Comme quoi, il ne faut pas se décourager et la vie est pleine de petites victoires !! ;)
    Bonne fin d'après-midi et merci pour cette vidéo :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien vrai, et ce qui ne tue pas rend plus fort, il me semble =)

      Supprimer
  47. Coucou Mélissa,
    Je n'ai pas de SOPK mais j'ai une hypersensibilité aux androgènes... En gros, sur la prise de sang, aucun soucis, mais cliniquement de l'acné, un hirsutisme, enfin tout ce qu'il y a de plus glamour !
    Je ne veux pas te casser le moral, mais plutôt t'informer... ( et là tu prends peur, désolé...): diane 35 c'est efficace mais le jour où tu l'arrêtes, ça recommence. Logique, ca ne va pas soigner le problème de fond, mais juste combattre la conséquence ( taux d'androgène trop important). Et comme tu dois le savoir, car ça a été très médiatisé, cette pilule a beaucoup d'effets indésirables ( surtout thrombotique ! ), et peut devenir dangereuse si tu as d'autres facteurs de risque ( hyperviscosité sanguine, insuffisance veineuse, tabac, .... ).
    Voila voilà ! Enfin, je suis contente que tu te sentes mieux ( c'est hallucinant d'ailleurs que tu n'aies pas eu diane avant ! ) mais sache que la gestion de ce traitement sur le long terme peut devenir compliquée !
    Gros bisous ma belle
    PS: ton livre est génial et ma mère l'a adoré aussi ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais bien, Pauline, et si tu remontes un peu dans les commentaires, tu verras que j'ai déjà beaucoup échangé avec vous sur la question et que malheureusement, il n'y a ni solution miracle ni médicament dépourvu d'effets indésirables... Quant à Diane 35, si si, je l'avais bien eu étant ado, mais là c'est couplé à un médicament et c'est ce combo qui fonctionne.

      Bises et merci pour tes compliments à propos de mon roman en tout cas, c'est adorable ! Le bonjour à ta maman =)

      Supprimer
  48. Coucou Mélissa ! Je viens de voir ta vidéo et j'ai de l'espoir ! J'ai 27 ans et depuis 5 ans je vis un enfer : acné, pris de poids énorme 14 kg.... j'ai vu 3 endocrino qui m'ont rient au nez parce que je ne suis pas obèse et que l'acné ça ce soigne avec la pilule. J'ai pris la pilule ça été pire. Je me suis totalement découragée et j'en souffre.... j'habite à Strasbourg et j'aurai aimé savoir si tu pourrais me donner le nom de ton dermatologue miracle. Je désespère de trouver un médecin qui veuille bien m'écouter.... voici mon mail si tu ne veux pas transmettre ces infos sur ton blog : carahbouillon@gmail.com

    J'ai aussi pour projet de devenir maman et j'ai une peur bleu qu'on m'annonce des problèmes d'infertilité....

    Merci mille fois de ton témoignage et profite bien de ta santé retrouvée tu rayonnes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne tiens en effet pas à donner le nom de ce médecin, mais si tu lis attentivement les autres commentaires, tu noteras que j'ai donné, il me semble, assez d'infos pour que vous puissiez trouver les coordonnées de son cabinet ;-) Cela dit si vous foncez toutes chez lui il va finir par avoir besoin d'un clone !

      Bon courage ma belle, et surtout, n'hésite pas à commencer par un RDV chez ton gynéco en lui réclamant une échographie des ovaires. C'est à mon avis la base avant de consulter un dermato !

      Supprimer
  49. Quel courage Mélissa, merci pour ton témoignage poignant et réconfortant en effet, moi qui suis habituellement si difficilement ré-confortable à ce propos.

    C'est un peu par hasard que je suis tombée sur ta vidéo, c'est également la première fois que je commente un blog, mais mon Dieu comme je suis ravie de ce hasard.
    J'ai chialé de joie et de désespoir, durant la vidéo, mais il s'avère qu'au bout du compte, j'en ressors rêveuse.

    J'ai 22 ans, je souffre d'acné depuis bientôt 7 ans, c-a-d depuis mon entrée au lycée. Depuis ma vie est en pause. J'en ai développé une dysmorphophobie qui m'a exclue de toute vie sociale, scolaire, professionnelle.
    J'ai tout comme toi écumé les mille et un spécialistes et médicaments en tout genre (cas exceptionnel et incompréhensible de tous en ce qui me concerne, Roacutane n'a absolument pas marché sur moi...), j'ai rendez-vous Mercredi prochain pour une échographie abdomino-pelvienne, pour y diagnostiquer ou non un kyste aux ovaires. Ma gynécologue n'y croit pas, moi auparavant dénuée de tout espoir non plus, mais j'espère suite à ce rendez-vous, connaitre enfin la raison de cette peau si fâcheuse.

    Je t'embrasse, te souhaite une vie épanouie sans tracas de peau qui en réalité, nous ronge bien plus profond que l'épiderme.

    Belle vie à toi ma belle :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que d'émotions dans ton message ! Je suis très touchée de lire de tels propos et je suis très heureuse si les miens ont pu te réconforter de quelque manière que ce soit. Qu'a donné ton échographie, du coup ?

      Supprimer
  50. Coucou,
    Ta vidéo est vraiment géniale, on m'a diagnostiqué les ovaires polykystiques depuis janvier 2016, et mon gynéco n'a rien fait de spécial, à part me mettre sous pilule classique... le diagnostique a été très dur pour moi. j'ai aussi de l'acné, peut être pas autant que toi, mais cela me complexe beaucoup, d'autant que pour ma part, j'ai une pilosité assez développée (sans parler vraiment d'hirsutisme)... mon contexte est peut-être différent du tien, car j'ai choisi de consulter une endocrinologue (car la réaction de mon gynéco face à ce diagnostic ne m'a bien sûr pas suffit) qui pense que c'est peut être une conséquence de l'anorexie que j'ai faite il y a 4ans. Pour le moment je n'ai pas de traitement hormonal spécifique au SOPK, mais c'est clair que c'est difficile à gérer, d'autant que j'ai 20 ans, et que je ne sais pas ce qu'il en sera le jour où je veux des enfants....
    Je veux bien l'adresse de ton dermato (car j'habite pas trop loin de Colmar)...
    Profite bien de ta jolie peau, gros bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolée ma belle, quelle histoire... pas facile de gérer cette saleté de SOPK c'est sûr. Quant à mon gynéco, je ne pense pas pouvoir me permettre de donner son nom, mais c'est celui qui est rue Schwendi à Colmar. Cela dit il part bientôt en retraite apparemment et il faut attendre des mois pour avoir un RDV, j'espère que si tu cherches à le consulter on ne te dira pas que c'est blindé...

      courage !

      Supprimer
  51. Salut,
    C'est une pillule contraceptif qui a permis de t'en débarasser?
    Si c'est le cas, il n'y a pas d'autres moyens de traiter l'acné dû au SOPK?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai expliqué, j'ai bien été mise sous "pilule" (Minerva, qui est le dérivé de la Diane 35) mais AUSSI sous Androcur, un médicament homronal. A noter que la Minerva est une pilule mais avant tout, c'est un traitement pour l'acné (qui a un effet contraceptif, donc).

      Et sinon, malheureusement non, je n'ai aucune autre théorie de traitement qui pourrait traiter un SOPK, sinon je vous en aurais bien évidemment parlé...

      Supprimer
  52. Bonjour Melissa,

    je laisse rarement des commentaires. Je voulais te remercier en personne et de vive voix demain, parce que cela me semble plus "vrai" et plus fort, mais vu les circonstances je le fais par écrit.
    Merci pour ce post. Merci pour ce partage. Je ne peux que bien imaginer à quel point ça a dû être difficile de parler de ton expérience et assumer tout ça.
    Surtout, merci d'avoir dit que tout acné a une solution. Après ma grossesse, j'ai eu le visage ravagé (vraiment !) qui ont laissé des marques, à cause de la confiance que j'ai accordé à une autorité médicale alors que je savais qu'on me donnait quelque chose qui n'était pas bon pour moi. Et j'ai toujours eu de l'acné, depuis l'adolescence, cela me complexe énormément, d'autant que je m'approche doucement de la trentaine. Lorsque j'en ai parlé à mon médecin, elle m'a répondu : "Vous savez, il y a des gens qui ont de l'acné toute leur vie, et c'est comme ça, il n'y a rien à faire." Je pense que tu peux imaginer la douche froide que ça a été pour moi, suivi d'une résignation : je serai affreuse toute ma vie. Grâce entre autre à ton partage, je me rends compte que non, peut-être pas, que c'est juste qu'on n'a pas encore exploré toutes les pistes. Et aussi, je me suis aperçue que ça avait eu d'autres conséquences, qu'inconsciemment je m'étais fermée d'une certaine manière, surtout à moi-même. Et c'est quelque chose d'inutile que j'ai pu lever par le simple fait d'en prendre conscience.
    Donc vraiment, merci à toi. En espérant pouvoir te remercier "en vrai" à l'occasion, qui sait, peut-être pour ton second roman ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardon encore pour mon absence du weekend dernier, ça n'a pas été de gaieté de coeur que j'ai du annuler...

      Pour ton acné, je pense que tu es tombée sur les mauvaises personnes, malheureusement ! J'espère du fond du coeur que tu pourras trouver le combo bon gynéco + bon dermato et que tu viendras à bout de ton acné ! Courage et... à bientôt pour un 2e roman, oui =)

      Supprimer
  53. Hello !

    Comme je comprends tout ce que tu racontes dans ta vidéo... Je suis également atteinte d'un SOPK avec tous les bonheurs qui s'accompagnent : acné, obésité et surtout infertilité... J'ai du en passer par 2 ans et demi de bataille et surtout de stimulations ovarienne pour arriver à être actuellement enceinte de 6 mois 1/2.

    De mon côté la grossesse n'a absolument pas améliorer ma peau, c'est même pire : mon décolleté est ravagé par les boutons !
    Avant cela j'ai testé également le traitement avec Diane35, sans effet probants...

    Cependant mon dermatologue m'a indiqué qu'une fois la grossesse terminée, un traitement court à base de roacutane pourrait éradiquer le problème. Je croise les doigts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pris aussi le roaccutane, et sincèrement... ça n'a pas marché sur le long terme ! Je trouve ça idiot qu'on te prescrive une saleté pareille alors que tu as un SOPK et que donc, l'isotrétinoïne ne soignera que l'acné... Il vaudrait mieux consulter un autre BON dermato + un BON gynéo et trouver un traitement hormonal qui serait moins nocif et surtout qui traiterait le problème de fond et pas seulement un seul symptôme...

      Supprimer
  54. Chère Mélissa,

    J'ai enfin eu le temps de regarder ta vidéo et je t'en remercie. Je me doute à quel point cela a dû être compliqué de nous en parler. Je garde également des souvenirs douloureux de mon adolescence dû à mon acné.
    J'ai été mise sous Diane 35 quand j'avais 15/16 ans et cela m'a énormément soulagée! J'ai eu une belle beau durant des années durant.
    Mais depuis cet été, j'ai arrêté ma pilule (essai bébé) et je remarque que ma peau d'adolescente revient... Alors heureusement pour moi, beaucoup beaucoup moins fort! J'ai aussi une aménorrhée depuis août, je suis donc en traitement pour cela... Mais j'ai la peur d'être SOPK et surtout que cela mette des "bâtons dans les roues" quant à mon projet familial.

    Merci de nous avoir éclairé sur le sujet, il est important d'en parler et c'est depuis que je lis des blogs, j'en apprends beaucoup plus grâce à l'expérience des blogueuses! MERCI!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus simple pour savoir si tu as le SOPK ou non, c'est tout bonnement de demander une écho à ton gynéologue. Il n'est pas sensé te la refuser, c'est remboursé, et au moins tu serais fixée... car si SOPK il y a, il serait peut-être bon de te mettre sous Duphaston de façon à aider ton corps à réguler les ovulations etc, pour éviter d'attendre des années pour tomber enceinte.

      Supprimer
    2. Chère Mélissa,

      Merci pour ta réponse... J'ai de toute manière rendez-vous chez mon gynéco en novembre, je lu en parlerai à ce moment.

      Belle journée.

      Supprimer
  55. Coucou

    Je viens de regarder ta vidéo et j'imagine à quel point sa à été dur. J'ai de l'acné depuis 15 ans. J'ai essayé toutes les crèmes tous les antibiotiques mais rien ne fonctionne à part la pillule Diane 35. Les dermatologues que j'ai consulté n'ont pas voulu me prescrire roaccutane. J'ai arrêté la pillule depuis septembre 2015 pour avoir un bébé et la catastrophe j'ai rattrape plein de boutons! Horrible ! J'ai consulté un gynécologue il y a un mois car je ne suis toujours pas enceinte et il m'a fait une échographie. Résultat SOPK! C'est pour cela que j'ai des problèmes pour tomber enceinte et mon acné. Ma dermato m'a dit qu'elle me prescrira roaccutane après ma grossesse mais je pense que sa ne sera pas efficace. J'ai lu les commentaires sur androcur et sa fait peur. As tu eu des effets secondaires comme prise de poids, perte de libido, douleurs. .. je n'ai pas le moral je ne supporte plus cette acné alors que j'ai 30 ans.
    Merci pour ta réponse . Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, si tu as un SOPK, pour moi, l'isotrétinoïne est à proscrire, ça ne changera que ta peau mais tes hormones continueront à faire n'importe quoi... Quant à Androcur, je t'invite à lire les nombreux commentaires auxquels j'ai répondus plus hait, mais globalement, le seul symptôme que j'ai eu, moi, ce sont les nausées, régulièrement, le soir. De toute manière comme je l'ai déjà écrit plus haut, chaque traitement comporte des risques et des effets secondaires, mais crois moi, pour le savoir et l'avoir expérimenté, le Roaccutane, c'est mille fois plus violent que l'Androcur...

      Supprimer
  56. Coucou melissa,
    Sache que j'ai dévoré tes articles sur le sujet... Je t'explique mon histoire, j'ai toujours été en surpoids, je fais du sport, mange plus ou moins équilibré et j'ai du mal a maigrir. je suis donc rentré dans un cercle vicieux: je ne suis pas capable de maigrir, donc je suis nulle, a quoi bon donc je mange et je developpe des troubles du comportement alimentaire... Et depuis mes 10 ans... J'ai eu un peu d'acné, sur le visage peu, mais la grosse cata au niveau de mon dos, les micro kystes très douleureux...
    Puis j'ai pris la pillule et ça a changé ma vie, j'ai perdu une quinzaine de kilo, plus de boutons et mes poils (oui c'est glam je sais) poussaient moins vite...
    Il y a un an, j'ai décidé d'arrêté ma pillule a cause d'un déréglement thyroïdien, et la, plus de regles pendant 4 mois, je me raisais tout les 4 jours car repousse de poils ultra rapide, reprise de poids, et le retour des boutons dans le dos très douloureux... Mais aussi grosse fatigue et humeur changeante... Je me pensais enceinte( avec mon chéri on aimerait bien mais pas de suite) mais le test était negatif... Puis j'ai eu une douleur vers l'ovaire droit, déformation professionnel oblige(je suis infirmière), je me suis dit que si ça se trouve, je faisais une grossesse extra utérine...ou une tumeur....ou un truc qui ne tourne pas rond. Sauf qu'à l'echo rien... A part des micro kyste de partout sur les deux ovaires et un kyste de 3,5 cm... J'ai eu la totale des signes... Quand j'ai posé la question pour mon poids ma gynéco m'a dit que c'était un peu l'oeuf et la poule, on ne sait pas si le surpoids est du au sopk ou l'inverse... Elle m'a demandé ma courbe de poids et taille et a vu que dans mon cas de petite bouboule depuis la pré-adolescence le sopk n'y était pas pour rien... Et aujourd'hui j'ai encore du mal a déculpabiliser alors que je sais que ce n'est pas entièrement de la faute... Je continu a avoir une bonne hygiène de vie, je mange équilibré et continu le sport... Ma gynéco m'a dit que mon corps se débloquera tout seul niveau poids... En attendant je suis sous duphaston, j'ai toujours des boutons dans le dos, je suis moins fatigué, et j'ai perdu 2kg en 5 mois... Et mes poils continuent a pousser en quatrième vitesse.. Mais ce n'est pas ma faute...
    Dans mon cas il ne s'agit pas d'acné, mais on ne m'a jamais cru quand je disais que je faisais tout ce qu'il fallait... Et on m'a rassuré en me disant que je pourrais tombé enceinte tout de même...
    Voila voila, je tenais a raconté une autre histoire du SOPK découvert a 31 ans et les conséquences que cela a eu sur moi
    Bisous a toi Melissa

    RépondreSupprimer
  57. Bonjour Mélissa,

    T'as vidéo est vraiment touchante, je suis ravie que tu connaisses enfin le bonheur d'une peau nickelle ! je t'envie lol
    Ta vidéo était dans mes suggestions de vidéo car je fais beaucoup de recherche sur la cause de mon acné... Je laisse mon témoignage en espérant que ça aide certaines personnes..
    Je vais sur mes 28 ans et j'ai eu ma première crise d'acné à 18 ans, un cauchemar ! j'ai fais 2 fois roaccutane ce qui m'a permis d'avoir des mois de répis mais à chaque fin de traitement l'acné revient... tu connais ça! puis j'ai fais des recherches et je consulte une endocrinologue qui me prescrit androcure (1 demi comprimé par jour) , je ressentais aucun effet secondaire par chance, ma peau allait beaucoup mieux, fini le fond de teint ! Comme ce traitement avait mauvaise presse et que je savais qu'il ne traitait pas la cause du problème, j'ai fais d'autres recherches en parallèle. Nottament les intolérences alimentaires. je test l'arrêt du lait de vache, et là grosse poussée d'acné malgres androcure que je continuais à prendre. BIzare. j'ai suivi ce traitement durant 2 ans et demie. Puis je décide de l'arrêter en pensant que le problème et le lait de vache que j'avais totalement arrêté de consommer.
    4 mois plus tard l'acné revient en force (toujours exclusivement sur le visage). Forcement très dur à vivre! je reprends mes recherches, je ne veux plus m'intoxiquer le corps avec roaccutane ou même androcure qui m'avait au passage abîmer le foie. Rien de grave mais quand même, le but n'étant pas de déplacer le problème ! Je découvre le traitement acne.org, traitement américain, exclusivement local à base de peroxyde de benzoyl qui soigne des acnés sévères à travers le monde. Au bout de 3 mois de traitement il me reste qu'un bouton. Super vous me direz. mais je pense qu'une fois de plus ça ne soigne pas la cause. Bien sur je le continue car au moins ca n'abîme pas mes organes vitaux. Mais je cherche encore la cause ( je ne baisse pas les armes lol) et là ca devient intêressant : l'acné peut être dû à une CANDIDOSE INTESTINALE, une prolifération anormale du candida albican qui est une bactérie présente dans l'intestin grêle. 70 % de la population serait touchée a cause de l'alimentation moderne et du stress. La liste des symptômes possible est assez longue et parmi elle : acné, nez qui coule sans être enrhumé, mauvaise circulation sanguine (mains et pieds froids), fatigue, problème de digestion, ballonement et constipation. J'ai seulement listé les symptômes qui me concernent. Du coup en parallèle je soigne mon intestin avec des probiotiques depuis 2 semaines, je ne compte pas m'arrêter car je vois déjà des effets! Je découvre un monde car en effêt boucoup de maux naissent à cause d'une mauvaise flore intestinale! J'encourage tout le monde à faire des recherches à ce sujet :-)
    Je pourrais donner des nouvelles si ça intéresse quelqu'un ! bon courage à tous, restez positifs !

    RépondreSupprimer
  58. J'adore ton naturel :) merci pour cet article qui en aidera beaucoup de personnes je pense ;)

    RépondreSupprimer
  59. Bonjour Mélissa…

    Merci infiniment pour ce témoignage et cette vidéo, qui donnent de l'espoir...
    Je suis sur Mulhouse, 27 ans, et désespérée de mon côté depuis de nombreuses années aussi.

    Sans faire la biographie plutôt triste de ma peau, et en me référant à des années assez récentes, je ne me sors toujours pas de ce fléau qui me mine au quotidien...

    Mon gynéco, assez rude mais ultra pro également, m'a lui dit que j'aurai de l’acné toute ma vie, mais que je pourrais éventuellement la diminuer avec la manière dont je mange...
    Ce que je peux considérer, mais je suis persuadée que ce n'est pas tout...

    Je suis sous Diane (ou équivalent) depuis plus de 13 ans, à cause de ces soucis, et ai vu maintes et maintes fois des spécialistes, en vain.

    J'ai voulu arrêter la pilule il y a 2 ans, parce que hormones, envie de bébé, volonté de purifier mon corps... J'ai bourgeonné comme une fleur au printemps, j’avais l’impression d’être quasi lépreuse, par moments.
    Je n’ose pas sortir sans cacher mon teint, abimé par des marques et cicatrices…

    Je suis à nouveau sous pilule, parce que c’est à ce jour la seule solution que j’ai trouvé pour diminuer le problème…

    Je suis encouragée par ta vidéo, et te demande dont ton aide via ce commentaire.

    Dans une de tes réponses à un commentaire précédent, tu as marqué "Quant à mon gynéco, je ne pense pas pouvoir me permettre de donner son nom, mais c'est celui qui est rue Schwendi à Colmar. », mais ta lectrice te demandait le nom de ton dermatologue.
    Pages Jaunes aidant, j’en ai trouvé 2 (dermatos) à cette adresse, et même s’il part bientôt à la retraite, j’aimerais essayer de le rencontrer… Pourrais-tu, peut-être par email, m’indiquer duquel il s’agit?

    Je te remercie par avance pour ta réponse, et encore une fois pour cette vidéo éclairante et pleine d’espoir,

    Très bonne continuation, sois heureuse et resplendissante!

    Del

    RépondreSupprimer
  60. Hello
    Tout d'abord super vidéo ca se voit que tu as l'air plus épanouie
    J'ai moi même pas mal de problèmes de peau depuis plus de 10 ans et a 26 ans comme toi je commence vraiment à en avoir ras le bol!
    Là où j'ai de la chance c'est que se ne sont pas de gros boutons qui font mal mais j'ai plein de petits boutons surtout au niveau des joues et du front qui me laissent automatiquement des marques même si je n'y touche pas et je me lave la peau tous les jours je me démaquille scrupuleusement tous les soirs et tout le tralala mais rien à faire!
    J'habite près de Colmar et j'aurai voulu savoir si tu pouvais me donner le nom de ton dermatologue pour que je puisse enfin passer à l'action et me débarrasser enfin de ce complexe!
    Merci et continue comme ça !

    RépondreSupprimer

Je lis absolument tous les commentaires, même si je ne peux pas forcément répondre à chacun d'entre eux - malheureusement. NB : il n'est désormais plus possible de commenter en "anonyme" (pour commenter, il faut juste créer un compte Google, c'est gratuit). De plus, les commentaires empreints de méchanceté gratuite / haineux / racistes - et j'en passe - ne seront pas publiés. Peace !