Onglets-menu

lundi 5 septembre 2016

Zéro alcool pendant la grossesse. (Vraiment ? Oui ! )





- Allez, un petit verre pour goûter, au moins, il est excellent !
- Non, papi, j'suis enceinte, zéro alcool, j'te dis.
- Pfff, tu sais pas ce que tu rates.

Effectivement, cette fois là, j'ai raté une bonne bouteille. Un Graves, 1983. Devait pas être mauvais. Mon grand-père, grand amateur de (très bons) vins, en avait apporté une bouteille pour fêter nos retrouvailles - il venait de passer presque un an sur la mer, tout grand voyageur qu'il est. J'ai joué la nana hyper responsable, disciplinée, presque Sainte Nitouche. Je suis passée pour la relou, la moralisatrice, et tout, et tout.

Toi-même, si tu as déjà été enceinte, tu l'as sans doute entendue, cette phrase, ou peut-être une autre, plus courante aux mariages et autres festivités, dans le genre "Allez, juste une petite coupe, pour fêter ça !". Ca te rappelle des souvenirs ?

Quand Santé publique France a fait appel à moi pour te causer un peu de ce sujet parfois sensible, je me suis dit qu'effectivement, il y avait peut-être bien quelques idées reçues à qui je rêvais de tordre le coup. Parce que non, boire de l'alcool, quand on est enceinte, même juste un peu, ce n'est pas anodin. Et pourtant, sans être une poivrotte, j'aime boire un bon Morgon quand je dîne avec mon amoureux, ou me prendre une bière avec les copains quand il fait chaud. Mais j'aime mes enfants plus encore, bien plus encore. Je n'ai donc pas bu d'alcool pendant mes deux grossesses. Mais pourquoi, au fait, c'est si mauvais ?



L'alcool que boit une femme enceinte passe illico-presto dans le sang du bébé via le placenta, qui ne le filtre pas. Le taux d'alcool de la mère = le taux d'alcool dans le sang du foetus. Les conséquences ? Fausse couche, accouchement prématuré, altération du développement, malformations, retard mental ou physique, troubles du comportement... la liste n'est pas exhaustive et ça fait pas rêver, pas vrai ? Il me semble que tu seras d'accord avec moi, quand on est enceinte on flippe déjà à propos de pas mal de choses qui nous inquiètent, parce que tout ne se passe pas toujours à merveille et que ça reste une période délicate, pour la santé de maman et pour celle du bébé à naître. Alors pourquoi s'ajouter des risques que la grossesse tourne mal en se laissant convaincre que "c'est pas si grave" ?

Bon, et puis faut dire aussi qu'une certaine forme de désinformation va bon train : j'ai nommé les idées reçues. En voilà trois qui ont la côte et dont il faut pourtant se méfier...





  • #1 - Qui l'eut cru ? Sincèrement, moi-même j'ai été assez surprise de découvrir que peu importe qu'il s'agisse d'un verre de rouge, de cognac, de bière ou de champagne, un verre d'alcool est un verre d'alcool et la dose reste identique. D'ailleurs, le pictogramme "zéro alcool pendant la grossesse" est présent sur toutes les bouteilles, qu'il s'agisse d'alcools dits "forts" ou de la petite bouteille de bière que tonton a posée sur la table dehors. Il n'y a pas de boisson alcoolisée moins dangereuse qu'une autre, pour bébé.






  • #2 - Un des désagréments de la grossesse, ce sont sans nul doute (après les nausées) les remontées acides. Quand bébé commence à grossir et notre utérus à prendre de l'ampleur, les organes sont un peu comprimés, ce qui favorise la remontée des sucs gastriques vers l’œsophage. Autre coupable : la progestérone, une hormone produite en grande quantité pendant la grossesse qui va causer une certaine paresse du système digestif et faire perdre sa réactivité au clapet de l'estomac. "Bois donc un verre de rouge", te dira Pépé, tout convaincu. Sauf qu'en temps de grossesse, le vin ne pourra ni faire rétrécir ton utérus, ni faire baisser ton taux de progestérone. En revanche, il peut très bien nuire à bébé et ce en un rien de temps... Bref, t'as saisi l'idée : pas de rouge quand on est enceinte, Pépé.




  • #3 - Ah, allez, celle-là ne concerne pas directement la grossesse mais plutôt l'allaitement, et on me l'a sortie tellement de fois que ça me fait doucement rire. Là ce ne sont pas les papys mais plutôt les vieilles femmes qui te sortent avec conviction "Bois donc de la bière, tu f'ras du meilleur lait, tu verras". Le houblon favoriserait la production de lait, y paraît. Le houblon, pas la bibine (dont l'alcool qu'elle contient, là encore, passera rapidement dans le lait et donc dans le petit gosier de bébé). Si vraiment tu veux jouer aux "trucs de grands-mères", tu peux trouver en pharmacie des tisanes ou des poudres de houblon qui pourront peut-être te filer un coup de pouce côté montées de lait. Mais par pitié, ne te jette pas sur un pack de bière sous prétexte que tu veux booster ta lactation ! Et si Tata Jacotte insiste, dis-lui que la tisane au fenouil ou à l'anis, ça marche tout aussi bien.





Bon, l'avantage, c'est qu'en théorie, t'es pas toute seule pour affronter les sollicitations un brin dangereuses de Pépé, Tata Jacotte et des copines éméchées. Plus sérieusement, la grossesse est effectivement un moment important dans la vie du couple, et il n'y a pas que maman qui doive s'impliquer pour que bébé puisse grandir tranquillement : mets donc le papa à contribution, histoire de ne pas être toute seule à dire non. Si jamais ton homme a besoin d'inspiration pour faire comprendre à l'entourage que c'est niet, il peut toujours retenir cette phrase très spirituelle de mon mari : 

"Boire ou grossir, il faut choisir."

(Il assume, me précise-t-il. T'as vu ? Dans cet article on te donne des suggestions aussi personnelles que pertinentes.) Je crois que l'humour est peut-être bien la bonne idée pour détourner la conversation quand les gens deviennent trop insistants, même si, tu l'auras compris dans mon intro, moi-même j'ai une fâcheuse tendance à être plutôt du genre ultra-stricte. Dans le fond, peu importe la manière dont tu expliqueras ça à ton entourage, le principal reste de protéger bébé, n'est-ce pas ?


J'espère que ce post t'aura été utile et t'aura peut-être appris quelques trucs importants à savoir quand on souhaite devenir maman ou qu'on est déjà enceinte. L'idée n'était pas de jouer les moralisatrices mais plutôt d'informer un peu sur ce sujet parfois sensible à propos duquel on entend des tas de sons de cloche. Si jamais tu as fait un petit ou gros écart, parce qu'on t'a fait croire que ça n'avait pas d'importance ou que tu manquais d'infos, n'hésite pas à en discuter avec l'obstétricien ou la sage-femme qui suit ta grossesse, histoire de vérifier si un suivi plus accru est nécessaire. Et si le verre de rouge dans le canap' devant la TV ou la bière sur la terrasse ensoleillée te manquent, dis-toi que tu n'en seras pas définitivement privée, et qu'un beau bébé en bonne santé, c'est mille fois plus merveilleux.


Belle grossesse !




- Post en collaboration avec Santé publique France

Golden Wendy


36 commentaires:

  1. Coucou Melissa,

    Je reprends mes habitudes à commenter tôt le matin ! :D (enfin!)

    Même sans être concernée directement merci Pépé, Tata Jacotte et toi pour toutes ses informations. :)
    On l'entend dire tout le temps mais c'est bien de savoir pourquoi c'est si mauvais.

    Le billet est parfait c'est sérieux tout en humour, un vrai plaisir à lire !

    Des bisous et à toute à l'heure ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mooooh t'es un petit chou toi ! Ravie de t'avoir un peu informée en tout cas =)

      Supprimer
  2. Coucou Mélissa,
    Je trouve ça super que tu fasses un article sur ce sujet car c'est vrai que les idées reçues ont la vie dure ! Je bois très peu d'alcool en général donc on ne me proposait pas de vins ou autre. Mais j'ai assisté à deux mariages et j'ai eu le droit aux remarques sur le champagne. Je m'étais bien renseigné et effectivement cela passe directement dans le sang du bébé ensuite et c'est super dangereux. Je n'ai donc fait aucune entorse, peu importe si on me trouvait rabat-joie ou pas, la santé de mon bébé avant tout.
    Aujourd'hui je suis à deux semaines du terme, ça se rapproche :D !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, même quand on est pas "connue" pour apprécier les boissons alcoolisées, on se fait souvent prendre au piège lors des festivités... Tu fais très bien de faire passer ta princesse avant l'opinion des autres en tout cas !

      Bisous et surtout, si jamais je manque l'occasion de te le dire avant le jour J : PROFITE de ces derniers jours, PROFITE de ton accouchement qui, tu verras, ne sera pas terrible mais plutôt magique, et PROFITE de vos premiers jours à trois, c'est hors du temps, c'est inestimable.

      Bisous à toi et demi !

      Supprimer
  3. Encore une fois, un vrai plaisir de te lire, tout en douceur, toutes les bonnes idees et raisons sont la. Meme si cela ne me concerne pas encore, un jour j'y serai confrontee !
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours bon à savoir en effet ! Bises !

      Supprimer
  4. Coucou Mélissa!

    Bravo pour cette belle initiative! Il est important d'aborder ce sujet et de sensibiliser les mamans et futures mamans aux dangers de l'alcool pendant une grossesse. Je tenais à souligner la qualité de ton billet, tout simplement ;)

    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci miss, c'est vraiment très gentil ! Pas facile d'aborder ce sujet sans tomber dans la morale, c'est vrai, et pourtant ça mérite qu'on en parle, c'est tellement important ! Bises !

      Supprimer
  5. La culture du vin en France est tellement présente que cette piqure de rappel fera du bien à beaucoup de personnes. Bravo pour cet engagement, tu l'exprimes avec le bon ton :)
    Bon lundi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ça, c'est vrai qu'on est drôlement concernés en France... j'ai d'ailleurs eu droit à une autre très bonne bouteille de rouge (1990 !) peu de temps après la fin de mon allaitement =) Je l'ai savouré, sans culpabilité !

      Supprimer
  6. Coucou Mélissa !

    Alors, j'étais au courant pour beaucoup de chose, mais le coup de boire un verre de rouge pour calmer les maux d'estomac, c'est pas mal lol.

    Merci de nous faire partager ton témoignage à travers ces conseils qui sont bons à rappeler ou à faire connaitre pour certains !

    Parce que je dois avouer qu'il n'y a pas si longtemps que ça je pensais que boire un verre pour une occasion particulière (genre une demi coupe de champagne pour un mariage), n'était pas grave, ça ne pouvais pas toucher le bébé (pitié ne me jetez pas la pierre !) jusqu'à ce que je me penche plus sur la question... et quand j'ai su que ,si, même UN petit verre pouvait avoir de grave conséquences pour le bébé, ça m'a fait changer d'avis sur les idées reçus !
    Aujourd'hui c'est sûr, le jour où je serais enceinte : zéro alcool ! =)

    Biz !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah si, c'est un truc qui fonctionne très très bien, le rouge pour calmer les aigreurs et brûlures d'estomac ! Quand on n'est ni enceinte ni allaitante, c'est une bonne astuce pour calmer ça rapidement... tant qu'on se modère, bien entendu !

      Enfin bref, je suis ravie de t'avoir appris quelques détails à propos de la consommation, même minime, d'alcool quand on est enceinte ! Au moins quand le moment viendra tu sauras comment faire =) Bises Bénédicte !

      Supprimer
    2. Sérieux?! Bah je devrais essayer alors car je suis sujet à des brûlures d'estomac régulière et parfois je n'arrive pas à les calmer...
      Mais pendant qu'on y est, j'appréhende la grossesse du coup car si ça empire ces brûlures, je ne saurai pas quoi faire.
      Une petite astuce non alcoolisé du coup? :-)

      Supprimer
  7. Coucou Mélissa, merci pour cet article intéressant, en effet tu as raison zéro alcool pendant la grossesse, ni tabac d'ailleurs. J'ai été enceinte il y a peu et hélas la grossesse c'est arrêté lors du quatrième mois le foetus est décédé. C'est une épreuve difficile à vivre et pourtant je n'ai pas bu, pas fumé, je suis jeune, nous ne sommes pas parti en vacances à cause du trajet en voiture bref je pense avoir fait tous ce qu'il faut. J'ai des copines qui ont fumés pendant la grossesse et qui ont aujourd'hui un bébé en bonne santé ça me rage un peu. Aurait tu des conseils pour ma futures grossesse afin qu'elle se passe au mieux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, Cynthia, je suis terriblement désolée... à 4 mois en plus, ça a du être très éprouvant, je comprends ta détresse. Malheureusement je me vois mal vous conseiller à ce propos, puisque je n'ai jamais fait de fausse couche, je me sens donc mal placée pour vous dire ce qu'il faut faire ou éviter =S Surtout que bien souvent, ce n'est la faute de personne... Vous êtes nombreuses à me demander des conseils à ce sujet mais pour le moment je ne vois pas comment l'aborder =/ Bon courage en tout cas et je te souhaite de vivre une autre grossesse et d'avoir un beau bébé au final ! =)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour ta réponse.
      Heureusement on est pas seule à vivre des fausses couches ou arrêt de grossesse. J'espère en effet vivre une seconde grossesse jusqu'au bout cette fois ci. Merci en tout cas t'es sujets sur la grossesse en général m'intéressent toujours déjà au moment où l'on essayait seulement je regardais tes vidéos sur le sujet . Je me suis aussi beaucoup identifie aux deux personnages de Ron roman, je suis passée par la PMA et quand j'ai lu ton roman j'étais enceinte, du coup je le retrouvais autant dans le personnage qui ne pouvait pas avoir d'enfant que celle qui était enceinte c'était très sympa.
      Félicitations en tout cas pour ce roman la fin m'a beaucoup touchée !!!
      Continue ainsi !!

      Supprimer
  8. Merci pour cette article! Mais je pense que cela ne suffit pas. enfin, il n'y a pas que pendant la grossesse que l'on entends cela. Je ne bois jamais une goute d'alcool et j'entends cela a longueur de soirée/anniversaire/mariage. Et c'est dommage et injuste de se faire traiter de rabat joie ou de pas rigolote (je passe les insultes) seulement parce que l'on ne boit pas d'alcool. On peut très bien s'amuser sans!
    Des bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement c'est déplorable de se voir jugée et moquée simplement parce qu'on ne consomme pas d'alcool... faudrait peut-être trouver des amis moins obtus ^^

      Supprimer
  9. Merci pour ce post très important Mélissa <3
    Gros bisous.
    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, je suis sûre que ça te sera utile ;-)

      Supprimer
  10. Je n'ai rien bu pendant ma grossesse (enfin, d'alcoolisé!) , juste trempé mes lèvres dans du champagne pour les occasions (comme ça j'avais juste le goût...et je trinquais...mais je ne buvais pas ma coupe!)
    Finalement avec l'allaitement je n'ai pas bu non plus sauf exception où j'ai tiré et jeté mon lait parce que cela ne faisait pas assez longtemps. C'est quand même plus cool que pendant la grossesse où c'est 0 écart.
    Résultat (je pense ne pas être la seule) : je suis allée à un mariage ce week end et je ne tiens plus du tout l'alcool...une demie coupe de champ et j'étais déjà bien arrangée ! :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, même constat ici ! J'ai sevré bébé fin janvier, et hier soir encore, une demi-bière et j'étais pompette XD

      Supprimer
  11. Coucou Mélissa !

    Quel post intéressant, je trouve ça super de parler de ce sujet qui est parfois un peu sensible et délicat à aborder. Beaucoup de personnes ne sont pas forcément au courant des conséquences de l'alcool sur la grossesse et peuvent se laisser tenter notamment quand il y a la pression de l'entourage autour... La dernière fois, j'ai regardé une émission à la télé où beaucoup de français n'avaient pas conscience de l'importance de ne pas boire d'alcool pendant la grossesse. Donc bon, je pense que c'est un message qui est hyper important à faire passer donc merci pour ce post ! :D

    Bisous à toi et à ta petite famille ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! C'était un challenge d'aborder le sujet de façon accessible et non moralisatrice, mais à vous lire je crois que le message est passé ! =)

      Supprimer
  12. Coucou Melissa,

    C'est un article bien utile ce matin! Si pour beaucoup c'est une évidence, pour d'autres, ce n'est pas si simple, j'en veux pour preuve tous ces bébés qui naissent avec le syndrome de manque et passent quelques semaines en néonatalogie. Dans mon métier, je vois beaucoup de trucs moches, mais ça, c'est au dessus de tout, c'est inimaginable et sincèrement, ça fait mal pour ces bouts de choux !

    Merci donc pour ce message qui contribuera sans nul doute à aider quelques familles!

    Bisous ma jolie !

    Ps : Ton mari me fait décidément mourir de rire parfois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le syndrome de manque chez les nourrissons, c'est tellement affligeant... pauvres gosses !

      PS : mon mari, si tu passais 2h avec, t'en aurais des crampes aux zygomatiques, je pense ^^

      Supprimer
  13. Coucou Melissa,

    Je suis un peu étonnée de voir ce post, et en même temps pas tellement. Il y a quelques temps déjà, j'avais rencontré une futur maman, lors d'une soirée, et plus exactement lors de la préparation de la soirée. Je ne sais pas si elle avait bu pendant la soirée, mais ce qui m'avait choqué c'était le fait qu'elle demandait une cigarette aux personnes qui l'entoure, sans que son conjoint soit au courant. Cela m'avait plutôt choqué, et je ne pensais pas qu'encore aujourd'hui on pouvait croire qu'une cigarette ou un verre d'alcool pendant la grossesse ne faisait rien au bébé.
    Alors je suis ravie de voir que tu passes l'info avec ton article.
    Bisous,
    Et bonne journée,
    Lauriane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...au secours ! Une cigarette, dans la bouche d'une femme enceinte, il n'y a rien de plus dégradant je trouve... ah, si, pardon : un verre d'alcool.

      Supprimer
  14. Cette campagne est tellement mais tellement importante!

    Merci de la partager car vraiment, je crois qu'il y a un énorme manque d'information là dessus et c'est vraiment très dommage lorsque l'on connait les risques.

    J'ai malheureusement eu l'occasion de voir l'enfant d'une maman qui a beaucoup bu durant sa grossesse et vraiment, ce n'est pas beau à voir.

    Boire ou grossir comme tu le dis si bien, j'avais choisi.

    Belle journée à voi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est désolant en effet de voir des futures mamans imposer une telle chose à leur enfant... personnellement je trouve ça drôlement égoïste de faire passer ses envies et ses addictions avant son bébé =/

      Supprimer
  15. Coucou Mélissa, quelle bonne idée de faire un article à ce sujet (si ça pouvait faire prendre conscience de ce problème à certains ça serait pas mal, ahah).
    Ca me fait toujours plaisir de voir les blogueuses traiter des sujets que j'aborde en cours (de pharmacie), surtout de cette manière là !

    Du coup si j'ai quelque chose à rajouter, pendant la grossesse c'est 0 alcool parceque scientifiquement parlant on ne sait pas à partir de quelle dose cela devient dangereux pour le foetus (ça peut très bien être 1 verre comme 10), donc le principe de précaution vaut plus que tout (surtout quand c'est d'enfants dont on parle) ;).
    Et pour tous ceux qui ne seraient pas convaincus, dites vous qu'il arrive fréquemment que des bébés naissent avec des syndromes de dépendance à l'alcool (outre les syndromes d'alcoolisation foetaux qui peuvent être mortels) donc même si c'est qu'un verre de temps en temps aux anniversaires : On oublie ;).

    Encore une fois félicitations pour cet article !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes compliments, c'est vrai que c'est un sujet délicat dont il faut pourtant parler puisque la désinformation va bon train et qu'on ne sait plus quel son de cloche croire...

      Bises Alexia !

      Supprimer
  16. Merci pour ce "rappel à l'ordre". Ma sœur m'en avait parlé durant ses grossesses, et maintenant que j'essaie d'avoir un p'tit bou, je fais très attention à ma consommation!
    Ce n'est pas toujours évident, et je me suis faite grillée plus d'une fois avec des amis (je suis toujours de celle qui prend volontiers un verre en soirée, c'est louche quand je ne bois pas), mais je tiens bon... Sauf quand c'est la "mauvaise semaine" et là je profite pour goûter quelques bières et vin rouge ^.^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, j'ai mis plus d'un an et demi pour tomber enceinte... alors si j'avais dû arrêter toute consommation d'alcool (bon...je bois très très rarement), de sushi ou de charcuterie, j'aurais fait une dépression ! lol Tout ça pour te dire que boire un peu d'alcool durant les deux premières semaines de grossesse (c'est-à-dire le moment où te ne sais pas encore que tu es enceinte) n'ont pas d'incidence direct sur le bébé, qui n'est pas encore un foetus mais un embryon, et qui n'a pas encore les échanges directs avec la mère (il est nourri par le corps jaune si je ne dis pas de bêtise). Ne te restreins pas trop durant les essais, qui peuvent être très longs...tu auras tout le loisir de te restreindre quand tu seras enceinte :)

      Supprimer

Je lis absolument tous les commentaires, même si je ne peux pas forcément répondre à chacun d'entre eux - malheureusement. NB : il n'est désormais plus possible de commenter en "anonyme" (pour commenter, il faut juste créer un compte Google, c'est gratuit). De plus, les commentaires empreints de méchanceté gratuite / haineux / racistes - et j'en passe - ne seront pas publiés. Peace !