Onglets-menu

lundi 2 mai 2016

#SkinMasterClass - Épisode 2 : L'acné du bébé



La première Skin Master Class avec La Roche Posay aura été doublement efficace. Pour rappel, il s'agit tout bonnement d'un programme, une sorte de formation, destinée aux mamans blogueuses en galère avec leur peau ou celle de leurs rejetons. Et pour rappel, je suis doublement concernée, puisque ma peau est sujette à l'acné depuis que j'ai six ans, et que mon petit dernier, affectueusement surnommé « Petit Coeur », malgré ces douze petits mois, a passé plus de temps avec de l'acné du nouveau-né que sans. 

Alors, si la première classe m'aura permis de mettre le doigt sur ce qui pourrait être la cause de mon problème de peau (à savoir un Syndrome des Ovaires Polykystiques – dont je te reparlerai très prochainement, car il y a du nouveau, et pas qu'un peu), j'ai aussi pu mieux cerner de qui souffrait mon bébé, et, surtout, trouvé quelques moyens d'améliorer la situation.



Je vais donc principalement te causer acné du nourrisson, today. Pour avoir discuté avec mon dermato il y a peu, ce type d'acné – qui se manifeste par un grain de peau irrégulier, des points noirs voire, carrément, des points blancs et de gros boutons rouges qui s'infectent – est principalement du aux hormones. De maman. Hé oui. Glamour, quand tu nous tiens…

Mon premier bébé en avait eu une grosse poussée sur tout le visage, quelques semaines (peut-être trois ou quatre) après la naissance, et ç'avait été très moche, mais c'était passé assez rapidement. Pour Petit Coeur, il n'y a pas vraiment eu de poussée, sa peau était déjà irrégulière à la naissance, on l'a tout de suite remarqué. Des micro-kystes qui rendaient la peau de ses joues (là, c'était plus localisé) toute rugueuse. Pendant plus de neuf mois, c'est allé et venu, laissant, malheureusement, de petites cicatrices violettes un peu partout sur la bouille de mon bébé. On était bien loin de la « peau de bébé » comme on l'entend. Le coupable : dans ce cas précis, l'allaitement.

Pas besoin de chercher midi à quatorze heures, mes propres hormones sont déglinguées (promis je ne m'étale pas aujourd'hui mais j'ai bel et bien un sacré déséquilibre hormonal), et passent dans le lait, puisque bébé a été au sein pendant neuf mois révolus. Il a donc gobé bon nombre de mes excès d'hormones, ce qui a causé son acné.

Bref, comme il y avait quand même plus d'avantages à le garder au sein qu'à le sevrer pour sauver sa peau (et aussi parce que je n'ai su qu'après l'avoir sevré, fin janvier, que c'était le lait qui était en cause), j'ai profité de cette seconde Skin Master Class pour demander aux équipes La Roche Posay quel remède utiliser pour minimiser les imperfections de Petit Coeur, et surtout, traiter voire effacer ces cicatrices.



Premier produit avec lequel je suis repartie :  SEROZINC. Il s'agit là d'un vaporisateur de soluté de sulfate de zinc, aux propriétés assainissantes et apaisantes (qui peut tout aussi bien être utilisé pour bébé que pour les grands et les adultes, soit dit en passant). L'idée étant de lui en mettre un « pshit » sur chaque joue (pour rappel mon fils n'a de souci que sur les joues) après la toilette du visage, matin et soir. Ensuite je laisse la peau absorber et je passe à la suite.



Seconde et dernière étape de cette petite routine de soin anti-acné, anti-cicatrices : le CICAPLAST Baume B5. Là encore, c'est un produit pour toute la famille. Pour bébé, une fois que le Serozinc a disparu et que la peau n'est plus humide, je dépose l'équivalent d'un petit pois de crème sur les joues de bébé, et je masse jusqu'à ce que le produit pénètre totalement ou presque, matin et soir. Et là, je peux te dire que ça a été quasi-miraculeux ; en deux jours à peine, les marques sur la peau de Petit Coeur avaient diminué de moitié, et en une semaine, elles sont devenues presque imperceptibles, comme tu peux le voir sur les images. Bluffant !



Et puisqu'on m'a déjà posé la question, je peux te dire que, oui, ça a aussi très bien fonctionné sur moi, puisqu'étant sujette à l'acné je me retrouve régulièrement avec de vilaines cicatrices violacées. Ce baume m'a rappelé les effets de la Cicalfate d'Avène dont je t'ai déjà parlé en long, en large et en travers, sauf que la texture de celui-ci est beaucoup plus légère et pénètre rapidement l'épiderme, sans laisser de pellicule grasse (du coup sur une peau adulte on peut aussi s'en servir le matin sans risquer l'effet boule à facettes au bout de quarante-sept secondes).

Au final, entre la fin de l'allaitement et le début de cette petite cure réparatrice, j'ai vu une nette différence et je suis bien contente que la bouille de Petit Coeur soit petit à petit débarrassée de ces petits boutons et autres vilaines marques cicatricielles. Si ton bébé t'a fait le même genre de poussée acnéique, tu sais maintenant quoi faire…



Et toi ? Maman en galère avec la peau de ton tout petit ?



Golden Wendy



PS : je sais que ce post est déjà assez long, mais je tenais un peu à te causer pour de vrai de l'acné du bébé, parce qu'on en parle trop peu à mon humble avis. Mais si ton bout'choux est touché par un autre souci cutané de type eczéma, érythème et compagnie, je me permets de partager avec toi la retranscription de notre échange avec la consultante en dermatologie spécialiste des bébés. 


Peut-être que tu trouveras dans ces réponses les solutions aux petits bobos propres à bébé.

18 commentaires:

  1. Bonjour Mélissa!
    Merci de nous faire partager ton expérience avec La Roche-Posay, tu as beaucoup de chance de pouvoir aller te former directement vers eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que depuis que je suis ce programme, j'apprends et surtout je comprends mieux certaines choses, ce qui me permet d'adapter ma routine et celle de bébé à nos soucis du moment !

      Supprimer
  2. T'es-tu également renseigné sur les perturbateurs endocriniens ? Malheureusement les problèmes hormonaux sont de plus en plus fréquents dans nos sociétés et s'en ai en partis la raison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je sais que les perturbateurs endocriniens sont aussi une cause probable de ce genre de trouble, mais dans mon cas je sais que c'est génétique, une bonne partie de ma famille est touchée par ces mêmes problèmes, malheureusement.

      Supprimer
  3. Merci pour cet article Mélissa ^^ , ma poussinette n'a pas ce souci mais je saurai quoi faire si ça arrive ! Je connais la baumeB5, son papa et moi l'utilisons pour nos tatouages, elle est géniale.
    J'espère que les joues de votre PetitCoeur va mieux. Est-ce qu'il y touchait? Y grattait?
    Des bisous ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non, il n'y touchait absolument pas !

      Supprimer
  4. Coucou Mélissa,
    Je te suis depuis ton partenariat avec Sandréa et j’adore ce que tu fais. J’attends avec impatience ton article sur ton expérience de l’acné du au déséquilibre hormonal, soufrant moi-même d’acné depuis mes 12 ans (j’en ai bientôt 31). J’en profite également pour te remercier des tes articles et vidéos sur la maternité qui m’ont permis d’aborder ce sujet avec plus de sérénité. Un gros bisous à ta famille et à toi.

    RépondreSupprimer
  5. Ton article m'est d'une grande aide car ma petite fille de 2 mois est e' pleine poussée d'acné et je me trouvais complètement désemparé face à la situation. Merci beaucoup, je vais tester en croisant les doigts pour que ces vilains petits boutons disparaissent
    Merci encore

    RépondreSupprimer
  6. Ton article m'est d'une grande aide car ma petite fille de 2 mois est e' pleine poussée d'acné et je me trouvais complètement désemparé face à la situation. Merci beaucoup, je vais tester en croisant les doigts pour que ces vilains petits boutons disparaissent
    Merci encore

    RépondreSupprimer
  7. Coucou ma belle !
    Je n'ai pas (encore) d'enfants mais j'ai moi-même de l'acné donc ton article m'est bien utile ! J'ai bien envie de tester ces deux produits qui ont l'air aussi efficaces que doux et respectueux de la peau =)
    Et excellente idée de nous avoir mis la retranscription de votre échange avec la spécialiste, je la lirais quand j'aurais plus de temps ^^
    Gros bisous <3
    Morgane

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Melissa,

    J'espère que ton séjour c'est bien passé et que le retour n'est pas trop dur, même si j'espère que vous allez pouvoir vous reposer un peu j'ai pas osé t'envoyer un texto me disant que tu étais surement très très occupé :)

    Revenons à nos moutons, même on n'étant pas visée par le sujet, c'est très intéressant à lire et on y apprend plein de chance, j'avoue n'avoir jamais pensé que tu pouvais "donner" ton acné à ton petit et encore moins via l'allaitement.
    Dès que je trouverai le temps, j'irai lire plus en détails la retranscription de la dermatologue c'est toujours intéressant.
    En tout cas, il n'y a pas à dire cette master classe est vraiment très instructive.

    Des bisous ♡

    Barbara

    Ps: Le petit sourire et la petite bouche de Petit Coeur... Je fonds

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui franchement ce concept de classe dermatologique est tellement adapté à ma situation ! En bonne partie grâce à ça, je suis en train de reprendre ma peau en main et c'est pas du luxe ! Des bisous ma belle <3

      Supprimer
  9. Super article Mélissa <3 J'aime beaucoup ton blog !

    RépondreSupprimer
  10. Coucou jolie Mélissa.
    Pour mon fils aîné ça été la "misère" et presque dès le début.
    Ça à commencer vers ces 2 mois 1/2, il a commencé à avoir des rougeurs sur les joues, je me suis dit ça doit être les dents, (première dent à 3 mois 1/2). Après avoir vu le médecin traitant ce n'était pas les dents. Je l'ai emmené voir un dermatologue qui ma dit que c'était de l'eczéma, il m'a proscrit que des produits de la gamme Aderma Exomega. Ça à soulagée un peu sur le moment et ça revenait. Entre temps je l'ai emmené chez une Allergologue, allergie aux moisissures, et aux graminées (pollen, fleurs...) .
    Puis l'état de sa peau c'est littéralement dégradé, ils en avaient partout sur le visage et sur le corps, j'avais si mal pour lui. Et l'à ont commencer les préparations à base de corticoïdes. Toutes les semaines j'allais chercher son traitement, sur le coup ça allait et rebelote ça revenait en pire. Un vrai cercle vicieux! Je me sentais impuissante.
    Cela à durer presque 2 ans 1/2.
    Jusqu'au jour ou par hasard (on déjeuners avec mon mari et notre fils dans un restaurant)
    j'ai rencontrer une dame qui est venu me voir en me disant je peux guérir votre fils.
    Je lui dit que j'ai tout essayer...
    Elle insiste et me rassure qu'elle peut faire quelques choses pour lui. (ces choses la je n'y ai jamais vraiment cru).
    Jusqu'a ce jour!
    Elle a prit dans ces bras et sans le toucher à fait des va et viens avec ces mains et c'est tout! Elle m'a dit dans quinze jours il à plus rien.
    Quinze jours après mon fils avait plus rien.
    J'en revenais pas.
    Nous sommes retourné voir cette dame pour la remercier. Je le lui reconnaissante à tout jamais.
    Aujourd'hui mon fils va avoir 11 ans et c'est jamais revenu.
    Excuse moi du long message.
    Je voulais te partager mon expérience.
    Je t'embrasse.
    Pamela.

    RépondreSupprimer
  11. Coucou,
    Ohhh comme ce poste tombe à pique!!! bébé à 1mois1/2 et a lui aussi plein de petits boutons sur les joues, et effectivement j'allaite....et est surement des problème hormonaux quand je vois l'état de ma peau que je me trinballe depuis des années!!! bref je vais tester.
    merci bisous

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Mélissa,
    Super article, merci pour ce feedback.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour, notre fils à quasi un an et à les même soucis d'acné depuis la naissance... Je ne l'ai jamais allaité on à déjà changer plusieurs fois de lait du a d'autres soucis, et ca n'est jamais vraiment parti, nous on utilise le cicabio de BIODERMA( je penses un peu équivalent ) ca à pas mal aidé les plus petits boutons mais rien a faire pour les gros boutons blancs.. je penses tester ce que tu nous à presenté prochainement, j’espère que tu continueras à faire ce genre d'articles !
    bisous !

    RépondreSupprimer

Je lis absolument tous les commentaires, même si je ne peux pas forcément répondre à chacun d'entre eux - malheureusement. NB : il n'est désormais plus possible de commenter en "anonyme" (pour commenter, il faut juste créer un compte Google, c'est gratuit). De plus, les commentaires empreints de méchanceté gratuite / haineux / racistes - et j'en passe - ne seront pas publiés. Peace !