Onglets-menu

lundi 20 juillet 2015

"Mère au foyer ? Pantouflarde, ouais !" - ou mon salaire à 45 600€



Mon titre est volontairement provocateur. En même temps, il me trotte dans la tête depuis si longtemps, cet article, que je tenais à le présenter comme ça, brut, simplement intitulé selon la remarque qu'un proche m'a lancé il y a quelques années de ça. D'ailleurs, ça n'a pas été la seule insulte, le seul reproche. Non. "Désoeuvrée". "Fainéasse". "Sans ambition". Et j'en passe.

Je n'ai jamais été "une maman qui travaille", du moins pas avant que le blog ne devienne mon job - et là encore, on me lancera sans doute des "Pfff ! N'importe quoi, un blog, c'est un loisir, pas un boulot" mais c'est là un tout autre débat, que j'aborderai sans doute une prochaine fois. Et pourtant. Est-ce que, pour la simple raison qu'elles sont "à la maison", les femmes au foyer sont à considérer comme des flemmardes ou pire encore, des ratées ?


Loin de moi l'idée de me justifier, je tenais à écrire ce post depuis un moment, parce que si moi, aujourd'hui, j'assume le fait d'avoir choisi une vie de maman au foyer, ça n'a pas toujours été aussi simple que ça.

Depuis toujours, je rêvais de devenir maman. Agée d'une douzaine d'années à peine, j'avais déjà décidé que ce serait précisément ça, mon métier. Ce que je n'ai jamais caché à mon amoureux, même aux prémices de notre histoire - souhait qu'il acceptait et partageait également, au passage. J'avais eu la chance d'avoir ma mère à la maison jusqu'à mon entrée au collège, je l'avais savourée, je voulais l'offrir à mes enfants à mon tour. Pas de crèche ou de garderie dans mon "programme", juste eux, et moi. En conséquence, mon homme et moi avons sciemment attendu de pouvoir "tenir" sur son seul salaire pour nous lancer dans l'aventure de la parentalité. Pas qu'il gagnait des mille et des cent, ne te fourvoie pas, nous avons toujours eu des revenus modestes. Non. Nous avons fait le point sur nos dépenses, compté, et réduit certains budgets (loisirs, entre autres). Avant même que nos enfants ne soient là, nous avons choisi de nous consacrer à notre petite famille. J'ai donc démissionné de mon poste en CDI peu de temps avant de tomber enceinte de mon premier bébé. Et puis il y a eu ce test de grossesse positif, et mon job de maman a commencé.


Enceinte de 5 mois, lors de ma 1ère grossesse

En guise de "période d'essai", il y a donc eu cette première grossesse, qui s'est formidablement bien passée et qui m'a plus encore confortée dans l'idée que j'étais "faite pour ça". Encore heureux, tu me diras, parce que devenir mère, c'est pas vraiment le genre de contrat de travail qu'on peut rompre si les premières semaines se passent moins bien qu'on le pensait. Monsieur Bébé est arrivé, et là, ma vie a pris un tournant, et mes journées se sont soudain transformées, remplies.

Je t'aurais bien fait le détail de ma journée-type de maman, mais vois-tu, de journée "type", il n'y en a pas. C'est chaque jour jouissif et éreintant à la fois, ça, c'est sûr. C'est aussi incroyablement aléatoire. C'est faire ce que font toutes les mamans (du moins je l'espère), mais 100% du temps.




Être maman au foyer, c'est (entre autres) être interrompue par Petit Coeur qui a décidé de téter pile poil au moment où je bois mon café, puis par Monsieur Bébé qui veut aller au petit coin au moment où je croque dans ma tartine. C'est avoir le téléphone coincé entre l'oreille et l'épaule pour réussir à joindre le (foutu) secrétariat du pédiatre, la cuiller dans l'autre main pour donner son repas au grand, le pied sur le socle du transat du petit qui chouine de sommeil - tout ça à la fois, oui, oui. Être maman au foyer, c'est coucher le grand pour la sieste alors que le petit dort depuis un quart d'heure, en espérant pouvoir se reposer 10 minutes, s'écrouler sur le canapé... pour se faire réveiller 45 secondes plus tard par Petit Coeur qui a déjà retrouvé la forme et compte bien jouer.

Être maman au foyer, oui, c'est un job à plein temps, H24, 7 jours sur 7, et sans aspirer à une promotion, à quelques jours de congé, ni même à un weekend ou à un jour férié.

Tu crois toujours qu'on se tourne les pouces à siroter une bière tranquillou devant Desperate Housewiwes pendant que Riri et Fifi jouent aux cubes sagement dans leur chambre, sans jamais renverser un paquet de spaghetti par terre ou briser l'écran de l'ordinateur à papa - ceci n'est pas une invention, c'est du vécu, et ça a bardé - ? Hé oui, oh surprise ! c'est un travail de chaque instant, qui demande de la volonté, de l'énergie, du temps, de l'endurance, et un sacré sens de l'organisation.




Bon, balancé comme ça, je reconnais que ça en dissuaderait peut-être plus d'une. Je ne veux pas dresser un tableau noir de ce rôle de maman au foyer, je tiens juste à te montrer que l'on est quand même un-peu-beaucoup loin de l'image de la paresseuse de service. La preuve ? Cette étude fichtrement sensée qu'ont menée quelques joyeux économistes : "Des chercheurs américains ont voulu savoir combien pourraient gagner les femmes au foyer si elles étaient payées. Ils se sont basés sur l’idée que les femmes au foyer exécutent près de 94 heures de travail par semaine : leur rémunération annuelle pourrait donc s’étendre à 45 600 € !" (-Source).

Est-ce à dire que je suis Caliméro et que je trouve ça "vraiment trop injuste" de ne pas avoir ce salaire impressionnant à la fin du mois ? Non. Parce que mon "salaire", c'est une flopée de récompenses bien plus précieuses qu'un bon gros chèque. Le salaire, c'est de voir grandir ses enfants, de ne rien "rater" : c'est avoir le privilège d'être là le jour de leur premier rire, de leur première dent, de leurs premiers pas, de leur première coupe de cheveux, de leur premier mot, de leur premier jour d'école. C'est avoir dix câlins par jour, entre vingt vomis et deux verres de jus de fruit renversés, certes, mais dix câlins quand même. C'est avoir le coeur qui fait de petits bonds quand bébé se réveille de sa sieste, appelle depuis son lit et lance un adorable "coucou Maman", quand on entre dans sa chambre, de sa petite voix. C'est être là le jour où il monte sur son vélo flambant neuf tout hésitant, et le voir seulement une heure plus tard bomber comme un fou en fonçant droit sur la voiture du voisin - c'est que, les freins, c'est encore un peu abstrait. C'est s'attendrir et fondre devant un petit être tout potelé qui dort paisiblement près de soi, affichant un irremplaçable sourire aux anges. C'est aussi se retrouver avec des larmes de bonheur au coin des yeux - à trois heures du matin, certes - rien qu'en prenant son bébé dans ses bras, parce que c'est un délice de sentir son petit corps se blottir contre soi, dans le secret de la nuit. C'est savourer ces instants uniques, parce qu'ils sont si éphémères et que nos enfants grandissent si vite.




De mon côté, je ne regrette certainement pas d'avoir quitté mes études et mon travail "classique" pour me consacrer à mes bambins. Parce que les années passent et que je constate chaque jour que malgré ces petits "sacrifices", rien, absolument rien au monde ne pourrait m'apporter plus de bonheur et de satisfaction quotidiennes que ce métier de maman. Peu importe mes capacités, mon Bac mention Bien et mes études "avortées" (j'ai quitté l'IUT au bout de quelques mois). Peu importe "celle que j'aurais pu devenir", je ne voulais pas être cette autre, je ne voulais pas du monde de l'entreprise, je n'ai jamais rêvé du job qui m'aurait offert le tailleur Chanel et les Louboutin. J'y serais allée à reculons, au bureau. J'ai eu la chance d'avoir la possibilité de choisir. Et j'ai fait le bon choix. Mon travail c'est d'être mère, et c'est un ravissement de tous les jours, avec des bobos, des bêtises et une certaine fatigue, c'est vrai, mais surtout, avec des rires, de la tendresse et une grosse dose d'amour.




Je ne juge en aucun cas les mamans qui auront choisi d'avoir une vie professionnelle : comme pour tout, c'est une question privée qui devrait être respectée, et ces mamans-là ont tout autant de mérite que les autres - certaines n'ayant pas eu le choix, d'ailleurs. Pourtant, sous prétexte qu'elles ne passent pas leurs journées au bureau, les mamans au foyer méritent-elles vraiment qu'on les qualifie de "pantouflardes", de "tire-au-flanc" ou d'idiotes ? Ne serait-ce pas, là encore, une réflexion empreinte de jalousie ou de condescendance ?

Personnellement, je ne demande pas qu'on me verse un salaire à 45 000€ par an.

Juste un peu de respect, s'il vous plait.


Golden Wendy




Mise à jour du 23 juillet 2015 : après avoir lu et essuyé un certain nombre de critiques dans lesquelles on me reprochait apparemment de manquer de considération envers ces mamans qui travaillent, je me permets d'ajouter que ce n'est absolument pas le cas, et qu'en l'occurence, il est inutile de chercher à lire entre les lignes, puisqu'aucun message subliminal n'était caché dans cet article. Ce n'est pas parce que je demande qu'on respecte les mamans au foyer que j'insinue que les autres sont de mauvaises mères, c'est bien loin de ce que je pense, et de la vérité. Ce post était destiné à rappeler que celles qui s'occupent de leurs bambins à plein temps sont loin d'être des fainéantes qui se tournent les pouces tandis que d'autres ont "un vrai travail". Et pour ceux qui penseraient encore que ce n'est pas un "job", je vous invite à regarder cette vidéo qui parle d'elle-même :



130 commentaires:

  1. Coucou !

    Waaah quel magnifique article !! Etre maman est assurément le plus beau métier au monde ! :)
    Il me tarde de le devenir .. :)

    Bisouuu <3

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord avec tes propos ! Les enfants grandissent tellement vite qu'il faut vraiment en profiter, oui ! Tu as bien raison d'assumer. Je trouve que ça devrait être une grande fierté de pouvoir faire comme toi, rester à la maison parce que les revenus du mari suffisent, de s'occuper de l'éducation de ses petits bouts, de les voir grandir et de ne rien louper des grands moments de leurs vies :). Les mamans dans ton cas devraient être fières ! En effet, tu mérites du respect et aucune insultes de ce genre ! En tous cas, j'aimerais beaucoup être dans ton cas, malgré les petits inconvénients ^^ ils doivent vite être oubliés avec un tas d'autres choses positives ! <3

    Tes photo sont superbes, je les ADORE !

    Bisous Mélissa <3

    RépondreSupprimer
  3. Coucou jolie Melissa,
    Comment vas-tu ? Et tes petits ? Monsieur Bébé semble avoir tellement grandi !! Et "Petit Coeur"... quel adorable surnom !
    J'adore cet article !!! Tes photos sont magnifiques et dégagent une telle douceur...
    J'ai pensé à ma maman tout en lisant tes lignes... Elle qui a cumulé sont travail de prof à plein temps tout en élevant ses trois enfants (j'ai eu l'immense chance, comme toi, de ne pas connaître la garderie). Et je crois que c'était sportif !!! Je ne sais pas comment vous faite pour tout gérer ! Peut-être êtes vous simplement portées pas l'amour de vos bambins... Quoi qu'il en soit, c'est vrai qu'il faut être vraiment tenace !
    Les gens trouveront toujours un moyen de critiquer la vie des autres sans savoir de quoi leur quotidien est fait, avant de se rendre compte de la réalité des choses. Tu fais bien de mettre les points sur les i !
    Quoi qu'il en soit, respect à toute les mamans !! :-)
    Plein de bisous à toute ta petite troupe !!
    Rose
    PS: J'espère que ce week-end parisien vous a plu. Vu d'instagram ça avait l'air super chouette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, Monsieur Bébé rentre à l'école en septembre, le temps passe vite, il a déjà 2 ans et demi ! Et on a passé un chouette weekend à Paris, oui, merci !

      Merci pour ton message Rose <3 Bisous !

      Supprimer
  4. Ton article est très beau, j'espère que plus tard tes enfants pourront le lire et voir à quel point leur maman les aiment (même si je pense qu'ils s'en doutent déjà !)
    Ma maman est aussi une mère au foyer depuis qu'elle m'a eu, je ne sais pas si elle le regrette ou non, je sais juste qu'elle aurait bien aimé retrouver du travail après mon frère mais bon.
    En tout cas tu as totalement raison, être mère au foyer c'est un travail à plein temps. Je trouve que critiquer une mère car elle préfère s'occuper de ses enfants plutôt que de travailler dans une entreprise par exemple, sachant que c'est tout aussi épuisant (voir plus), c'est franchement un manque de respect. Je déteste quand on parle sans savoir !
    Mais c'est bien que tu es fait cet article, ça peut remettre certaines idées en place chez certaines personnes ;)

    Bisous !

    RépondreSupprimer
  5. Hello Mélissa!
    Ca c est vraiment un superbe article ! Un brin petit "coup de gueule " quand même!
    Mais je l ai bien aimé tout est si bien écrit , bravo ! J espere que les gens qui te critiquaient arrêteront et comprendront grâce à cet article !
    Pleins de bisous !!! ❤

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Melissa,

    Ton talent d'écriture me plait de plus en plus. Et je te rejoins à 100%. Les mères au foyer ne sont largement pas des paresseuses, bien au contraire. Et l'étude américaine évalue la paie à 45000€ par an, ce que je trouve bien trop bas personnellement, avec tout le travail que vous amassez. Et cela se voit que que ton choix tu l'assumes et qu'il te rend heureuse.

    Personnellement, je ne pense pas qu'on est besoin d'un tailleur Chanel et de Lauboutin pour être heureuse, bien que si certaines y trouvent leur bonheur, tant mieux pour elles :)

    Les bonheurs simples de la vie, voilà ce qui est génial: une balade en forêt, ou dans les champs avec mon chien, une soirée tranquille avec mes ami(e)s,... Il faut savoir profiter de chaque instant, et savoir se faire plaisir, on a qu'une seule vie, et les autres personnes ne peuvent pas la vivre à notre place.

    Bon lundi,
    Bisous,
    Lauriane

    RépondreSupprimer
  7. J'ai aussi eu la chance d'avoir une maman au foyer, qui a attendu que je sois presque adulte pour s'épanouir professionnellement et je sais que c'est une véritable chance. Je souhaite faire la même chose pour mes enfants, au moins jusqu'a ce qu'ils aillent à l'école. Je trouve ça dingue que ce soit mal vu encore aujourd'hui, pourtant si on laissait certains critiqueurs une journée avec les enfants à devoir tout gérer je pense qu'ils se raviseraient très vite ^^. Bonne journée, bisous ;)

    RépondreSupprimer
  8. Excellent article et bravo pour ton choix !

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Mélissa,

    Ah que j'aime lire tes articles, tu es tellement douée, je ne sais pas comment tu t'y prend mais tu me transporte à chaque ligne, merci pour ce bel article, pour tant d'émotion...

    Et je suis entièrement d'accord avec toi être maman c'est du 100 % voire plus ! et j'admire ces mamans "à la maison" car quand j'ai quelques jours de congés et que j'ai la chance de passer plus de temps avec bon petit bonhomme c'est que du bonheur mais c'est vrai qu'au final je suis plus fatiguée que lorsque que je suis au boulot.

    Je suis sincèrement heureuse que tu puisses être de ces mamans à la maison, c'est une chance, tu as bien raison d'en profiter et puis peu importe ton choix à vrai dire, il y a tjrs des mauvaises langues, tant que tu es heureuse c'est ce qui compte non ?! car oui les mauvais langues sont partout "ah bon tu travailles à 100 % tu ne veux pas réduire ton temps de travail ? et ton enfant ??..." bref, un discours bien sympa quoi ! oui je travaille à 100 % et oui mon enfant passe pas mal de temps chez sa super nounou, il y a des matins c'est très dur de le réveiller et ça me brise le cœur, mais c'est un choix, c'est le mien, je trouve ça pénible de toujours se justifier pour tout ! Alors je te rejoins à 100 % dans ton billet du jour !
    Au passage tes photos sont magnifiques !!

    Bisous
    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sophie pour ton message, tu as tout compris : ce qui compte ce n'est pas d'être maman à la maison ou au travail, c'est avant tout de respecter les choix des autres !

      Supprimer
  10. Coucou Melissa ! J'aime beaucoup te lire mais la je sais pas pour une fois je ne comprend pas vraiment.
    J'ai eus une maman qui travail mais pourtant elle a assisté a tout ces moment dont tu parle. Loin de moi de dire qu'etre a la maison est etre feignante c'est un choix de vie point. Mais je sais pas cet article sent peut-être un peu trop le coup de geule pour moi.
    Je fais partis de celle qui adore te lire mais qui ne comprenne pas ta façon de vivre (la dépendance total à tin mari...) mais je ne te juge pas tu l'as choisis et si tu es bien c'est le principal. Mais je t'avoue que cet article me déçoit carrement..
    Des bisous en attendant le prochain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sarah, je viens de lire l'article de Melissa. Je ne la connaissais que de part ses videos YouTube et je découvre qu'elle a aussi un talent d'écriture !!
      J'ai ensuite lu les commentaires ( je voulais savoir ce que pensaient les gens sur le sujet!!) et j'avoue ne pas trop avoir compris le tien. En effet pourquoi selon toi Melissa serait une femme totalement dépendante de son mari ??
      Tout ce que je vois quand je regarde ses videos c'est une jeune femme épanouie, qui fait des choix et les assume pleinement, qui aime partager, qui est pleine de vie ..... Et je pourrai continuer avec une liste de compliments encore un moment!!
      Enfin du coup je ne vois pas vraiment ce qui peut laisser penser qu'elle est totalement dépendante de son mari! Je ne vois pas en quoi le schéma familial qu'ils ont choisi de suivre ( qui n'aurait jamais été critiqué il y a de ça quelques années) peut faire supposer qu'elle n'apporte pas sa contribution à leur couple, à leur famille, à leur histoire et qu'elle est juste là à dépendre de son mari! Aujourd'hui on se vante du fait que les mentalités seraient plus "évoluées", que les gens seraient plus ouverts d'esprit mais quand on voit ce genre de remarque on se pose des questions^^ Comment peut on reprocher à une femme qui a fait le choix magnifique d'être dévouée à sa famille, d'être totalement dépendante de son mari ?! ( en plus Je ne sais pas, mais si on suis cette logique, on peut dire la même chose de lui ! On peut dire qu'il est dépendant d'elle car si elle ne faisait pas ce qu'elle fait, il serait un peu embêté ! Il est normal qu'il y ait une certaine interdépendance dans un couple, sinon on ne choisirait pas de vivre à deux^^).

      Supprimer
    2. Coucou Sarah, je viens de lire l'article de Melissa. Je ne la connaissais que de part ses videos YouTube et je découvre qu'elle a aussi un talent d'écriture !!
      J'ai ensuite lu les commentaires ( je voulais savoir ce que pensaient les gens sur le sujet!!) et j'avoue ne pas trop avoir compris le tien. En effet pourquoi selon toi Melissa serait une femme totalement dépendante de son mari ??
      Tout ce que je vois quand je regarde ses videos c'est une jeune femme épanouie, qui fait des choix et les assume pleinement, qui aime partager, qui est pleine de vie ..... Et je pourrai continuer avec une liste de compliments encore un moment!!
      Enfin du coup je ne vois pas vraiment ce qui peut laisser penser qu'elle est totalement dépendante de son mari! Je ne vois pas en quoi le schéma familial qu'ils ont choisi de suivre ( qui n'aurait jamais été critiqué il y a de ça quelques années) peut faire supposer qu'elle n'apporte pas sa contribution à leur couple, à leur famille, à leur histoire et qu'elle est juste là à dépendre de son mari! Aujourd'hui on se vante du fait que les mentalités seraient plus "évoluées", que les gens seraient plus ouverts d'esprit mais quand on voit ce genre de remarque on se pose des questions^^ Comment peut on reprocher à une femme qui a fait le choix magnifique d'être dévouée à sa famille, d'être totalement dépendante de son mari ?! ( en plus Je ne sais pas, mais si on suis cette logique, on peut dire la même chose de lui ! On peut dire qu'il est dépendant d'elle car si elle ne faisait pas ce qu'elle fait, il serait un peu embêté ! Il est normal qu'il y ait une certaine interdépendance dans un couple, sinon on ne choisirait pas de vivre à deux^^).

      Supprimer
  11. Coucou Melissa,

    J'étais ravie de lire ton article parce que je me suis longtemps située "dans le camp adverse" à savoir celles qui sont très impliquées dans leur carrière à en oublier la maternité. Je ne me suis jamais imaginée mère au foyer et pour cause : j'ai perdu ma maman très jeune et je n'ai qu'un vague souvenir de cette relation privilégiée "mère-fille"... Ayant grandi dans un petit village lorrain, à l'époque il y était coutume de voir beaucoup de mères au foyer : toutes mes copines ou presque avaient ce privilège de passer du temps avec leur maman, pouvoir leur confier leurs petits tracas ou passer des moments tendres ensemble. J'ai longtemps jalousé cela, avant de me plonger dans ce qui me permettait d'oublier ma peine, mon manque : le travail. J'ai même fini par me dire que si je devenais mère, je ne saurais pas y faire alors, je me suis donné à 3000% dans ce que je maîtrisais plutôt que de me projeter dans une vie dont je ne savais rien et qui me faisait peur.

    Avant, me lever chaque matin pour partir au bureau me réjouissait et puis, au fil d'expériences malheureuses et indignes dans la plupart des entreprises que j'ai écumées, j'ai fini par me mettre à mon compte et de travailler depuis chez moi. Imagine la quantité de remarques désagréables que cela a pu engendrer (d'après les gens, je ne travaille pas bien entendu, ils m'imaginent devant ma TV à bouffer du pop-corn toute la journée).

    Etonnamment, le fait de devenir freelance et de retrouver ma liberté m'a permis d'aborder la question de la maternité plus sereinement : en étant libre de mon planning et de mes mouvements, j'espère un jour pouvoir jongler plus facilement entre travail et bébé, même si comme dans toute situation professionnelle, ça va s'avérer difficile ! Pour le moment ce n'est pas prévu, mais travailler depuis chez moi m'a permis à quelque part de mieux m'y préparer.

    Voilà mon modeste et atypique témoignage :) En tout cas, je te félicite pour ton choix courageux et digne, et puis je te souhaite beaucoup de succès avec ton blog car si tu peux en vivre tout en restant près de tes enfants, tu aurais tort de t'en priver. Peut importe la médisance des envieux !

    Bises,
    Laura

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire/tranche de vie on ne peut plus touchant... Effectivement, choisir de travailler à son compte chez soi, c'est un peu comme devenir blogueuse pro : c'est jugé et trop vite apparenté à de la fainéantise. A croire que travailler implique forcément d'aller au bureau, et à reculons...

      Supprimer
  12. Coucou!

    Super article! Et BIM dans les dents des grognasses! (nom féminin qui peut représenter les hommes aussi bien que les femmes!).
    Je ne suis juste pas d'accord pour dire que c'est un travail. Enfin, c'est juste une histoire de mot et de définition de ce mot. Pour moi mère au foyer c'est comme avoir des animaux, un cheval (oui parce que se lever à 5h du matin pour lui changer son box, le nourrir, et faire ses soins, puis rebelote le soir en plus de le faire travailler au minimum 2h, même si tu es fatiguée, même si tu as le bras cassé. C'est le faire marcher toute la nuit pour une colique,etc. On dépasse largement les 35h par semaine pour lui). Et pourtant, tu n'entendra jamais quelqu'un dire que c'est son "travail" (enfin si les palefreniers, mais tu as compris ou je voulais en venir). Pourtant, est ce qu'on est plus déméritant qu'une maman au foyer? Non!
    Si mon exemple est pas assez clair, alors je prend un autre exemple: pour moi, mère au foyer c'est être blogueuse amatrice. Il y'a des blogs très bien tenus, aussi bien que des pro mais qui n'ont pas de rémunération. Elles meritent autant que les pro mais ne le sont pas.
    Je ne sais pas si je suis claire, c'est vraiment une histoire de nuance. Cela n'enlève en rien le fait que je suis d'accord avec TOUT ce que tu dis, sauf l’appellation "travail" . Je pense que vous êtes même plus méritante que certains bureaucrates, qui sont là, au bureau devant facebook ou autre.
    Voilà, bisous à toi, et bon courage pour ta journée! =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend donc de la définition que tu attribues au travail : la tienne rejoint certainement celle de Wikipédia selon laquelle : "Au sens économique usuel, le travail est l'activité rémunérée qui permet la production de biens et services. Avec le capital, c'est un facteur de production de l'économie. Il est essentiellement fourni par des employés en échange d'un salaire." En effet, les mamans au foyer ne sont pas rémunérées.

      Je dirais juste que personnellement, je rejoins plutôt la définition de l'internaute selon laquelle le travail est une "Activité humaine organisée et utile. Ensemble de ces activités.".

      Tout est une question de salaire, on dirait ;-)

      Supprimer
  13. Sublime et plein de bon sens!
    Je suis tellement d'accord <3

    RépondreSupprimer
  14. C'est le plus beau metier du monde, tu as bien raison d'en profiter :)

    RépondreSupprimer
  15. Hello !!
    Je suis absolument d'accord avec toi le metier de maman est absolument formidable! ! Car tu as tous les jours la plus belles des récompenses, le sourire de tes enfants! !
    Les personnes qui pensent que tu es une flemmarde parle sans savoir. Je suis sur que si il prenait ta place il ne tiendrai pas 2 jours !!
    Petite question : combien mesure ton petit chou ? Parce que ma fille a sa visite des 2 mous mesurait 59 cm et j'ai l'impression quelle est grande ...

    Je t'embrasse.

    Marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu la visite des 3 mois aujourd'hui et... il a pris 6cm en 1 mois ! 0_0 Il faisait 56cm à 2 mois et là il fait 62 ^^ ta puce est grande effectivement =)

      Supprimer
  16. J'ai beaucoup aimé te lire et connaître ce métier maman d'un autre point de vue. J'ai peur moi aussi de rater tout ces premiers moments de mes enfants et espère avoir la chance de pouvoir m'arrêter de travailler au moins les deux premières années de leur vie ! Malgré tout, je souhaite recommencer à travailler puisque mon homme et moi avons la chance de pouvoir travailler ensemble d'ici quelques années. C'est un choix un peu diffèrent du tien mais très famille malgré tout. Être rempli de l'amour de ses enfants est une chance inouïe et épanouissante a mon sens !

    En espérant lire un blog sur "le blog, mon travail " :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui, je ferai cet article tôt ou tard, il faut juste que ça mûrisse tranquillement là-dedans ;-) Ton choix de travailler en famille est génial aussi ma belle !

      Supprimer
    2. La famille c'est important à mon sens, c'est eux qui te permette de te lever heureux tout les matins :)

      Supprimer
  17. Whoua !! C'est tres percutant se que tu dis !! Pour ma part j'ai toujours voulu avoir un avenir pro mais je n'ai pas pu faire d'etude donc j'etais serveuse !! Mon mari gagne tres tres bien sa vie et part a l'etranger environs 9-10mois dans l'année et quand notre fille est née par fierté j'ai voulu continuer a travailler ( midiet soir, weekéd et jour férié) et comme si ca ne sufisait pas j'ai aussi repris mes etudes a la fac de droit , j'accumulais environs 60h de boulot au resto ( ce n'est pas une blague) mon temps libre j'étudiais et o milieu il y avait mon bebe que je confiait a trois assitante mat !!!!! Bien evidemment je ne touchais que le smic et n'ayant pas le droit aux aides ( aucune) mon salaire entier payait les nounous !!! Resultat j'etais epuisé et je ne voyais ni mon mari mais encore moins mon bebe !!!!!!! Quand j'ai démissionné pour etudier tranquille et m'occuper de ma fille qui rentrais juste a l'ecole , on m'a d'abors dit que j'etait une mauvaise mere parceque je voulais travailler et ne dependre de personne ( mon travail et mon manque de diplome n'aide pas a avoir des heures relativement cool ) ensuit on m'a dit que j'etais une feineasse parceque je voulait arreter un peu et ainsi de suite ........ Finallement mon mari et moi bossions comme des fous en passant a coté de tout !!! Il y a quelques mois il a fait une embolie pulmonaire très grave , il aurais du mourir c'est un miracle qu'il soit encore en vie !!! Ma fille a ete tromatisée de le voir partir avec les pompiers , ca a ete tres dur pour elle qui venait d'avoir 3 ans ! Aujourd'hui nous voyons la vie diferement et nous avons realisé que nous avions quelque chose de bien plus precieux que notre compte en banque ou salaire : notre bebe !!!!! Maintenant je passe mes journées pres d'elle , j'ai fini mes etudes et nous preparons notre futur nouvelle vie au quebec !!!!!!!
    Je voulais partager mon histoire avec tout le monde dsl c'est un peu long meme si j'ai raccourci!!!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien ! Quelle touchante histoire ma belle ! C'est vrai que peu importe nos choix, c'est fou mais il y aura toujours quelqu'un pour venir critiquer, quelqu'un qui ne respectera pas nos décisions. Je comprends le revers de tes choix et je comprends que vous ayez choisi de changer "de vie" même si c'est pas toujours évident. Je vous souhaite plein de réussite dans ce joli projet !

      Supprimer
  18. Coucou Melissa,

    Franchement, je m'attendais à ce que tu fasses cet article tôt ou tard malheureusement pour encore te défendre de ton choix ...

    Je te l'ai déjà dis mais ça se voit quand tu en parles que maman c'était forcement ton métier de rêve, ce qui ne le voit pas son drôlement aveugle. Et encore plus ici quand tu parles de ton Petit Coeur et Monsieur bébé :)

    Est ce que tu es fainéante d'être mère au foyer ? Non absolument pas, je dirais même que c'est un choix courageux et qui demande beaucoup de sacrifices, parce que je le sais très bien vivre sur un seul salaire c'est très difficile ça demande une bonne organisation, du courage et des sacrifices.
    Ce n'est pas un boulot ? Biensur que si, tu ne comptes pas tes heures, tu as toujours quelque chose à faire, tu dois jongler avec tout, etre bonne partout bien sur que ça l'est ! ( Et pour le blog, évidement que c'est un travail passer des heures sur des articles, videos, sur la plateforme internet à résoudre des bugs et j'en passe je pense :))

    À mes yeux, je trouve que c'est un choix très honorable et qui ne doit pas être jugé et tout comme le choix des femmes qui travaillent. Personne n'a la même situation, la même histoire en plus de ça, juger une personne que l'on ne "connait" pas vraiment c'est d'autant plus ridicule, je pense que beaucoup aimerait être mère au foyer mais tout le monde ne peut pas, il faut du courage.

    En tout cas, je pense que tes deux petits bouts, on une super maman en or, courageuse et qui assume c'est choix, quoi demander de mieux ?

    Soit heureuse et ceux qui jugent on s'en fou ;)

    Plein de bisous ♡
    Barbara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que je te lis toujours avec émotion, même si je ne peux plus répondre à chaque fois, malheureusement... mais, MERCI. <3

      Supprimer
  19. Très chouette cet article, Melissa, mais je trouve ça quand même dommage que tu sois presque forcée de te justifier sur ce genre de choix. C'est dingue quand même enfin chacun fait ce qu'il veut, non ? Tu ne demandes rien à personne et personne n'a à "pâtir" de tes choix. Je ne comprends pas cette pression qu'on inflige aux femmes au foyer. Alors certes je suis de celles qui hésitent à avoir des enfants et qui veulent une carrière toujours plus poussée, et aussi de celles qui n'envisageraient pour rien au monde d'être femme au foyer, et qui trouvent peut être un peu que c'est dommage de renoncer à une carrière MAIS la chose essentielle pour moi c'est le respect et à partir du moment où c'est un choix de vie partagé avec ton mari, et que c'est un choix responsable mais qu'on vous laisse tranquille grands dieux, c'est votre choix vous étés adultes et surtout Melissa, tu n'as rien à prouver à personne ;) reste toi même et tes choix sont tes choix tant qu'ils sont assumés et surtout tant qu'ils correspondent à ce que tu veux ! Gros bisous à toi et à ta petite famille <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est malheureux en effet d'avoir à subir continuellement des remarques désobligeantes de ce type, surtout que personnellement, il ne me viendra jamais à l'idée de critiquer les personnes qui font des choix différents : ces mamans qui travaillent et jonglent entre vie pro et vie de famille sont tout aussi méritantes que les autres, il n'est question ici que de respect, au final...

      Supprimer
    2. Je suis d'accord et c'est dommage qu'on respecte pas ton choix car après tout chacun sa vision du bonheur, et ce qui devrait compter c'est l'equilibre que tu trouves avec ton mari et tes enfants... m'enfin bref je ne comprendrai jamais ces gens qui critiquent. Peut être sont ils jaloux de te voir épanouie ;)

      Supprimer
  20. Un très bel article qui remet les choses en place. Comme toi j'ai toujours voulu être maman du plus loin que je me rappel. Ma mère a également été mère au foyer jusqu’à l'entrée au collège de mon petit frère. Pour ma part à la naissance de mon 2 ème les choses ce sont imposées d'elles même , je ne voulais rien louper de mes enfants (ils ont 17 mois d'écart) et de toute façon la nounou pour les 2 petits me coûtait mon salaire. J'ai pris un congé parentale de 3 ans. 3 ans rien que pour eux, et même si financièrement cela à été compliqué je ne regrette rien. En septembre je reprend mon emploi, mes enfants seront à l'école ce qui ne les perturbera pas trop. Je travail de nuit du coups ils ne verrons pas trop la différence. Si l'on pouvais vivre sur un seul salaire on le ferrais mais cela est impossible pour nous donc je reprend mon emploi mais le sourire aux lèvres car mes 3 ans de maman au foyer ont été magnifique. Sportifs certes mais avec tellement de souvenirs, de moment magique que j'ai passé avec mes enfants.

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as fait ton maximum pour leur accorder de ton temps et c'est tout à ton honneur ma belle : ce qui compte c'est de faire les choix les mieux adaptés à nos enfants, selon notre situation et nos possibilités à chacune, bien sûr. Des bisous <3

      Supprimer
  21. Quel article!!! Je plussoie :) Pour BB2, je prends un congé parental. Je suis toujours en congé mater pour le moment mais quel boulot. Parfois je me dis que je serais moins éreintée au bureau ^^
    Pour ma grande j'ai travaillé à mi-temps pour pouvoir profiter d'elle un maximum et avec l'arrivée de la petite sœur, c'était une évidence d'être présente pour mes amours et ainsi les voir grandir et profiter d'elles à chaque instant. Pour moi ça n'a pas de prix même s'il faut mettre ma carrière entre parenthèse. Ma famille c'est l'essence même de ma vie! <3

    RépondreSupprimer
  22. Les mamans qui ne sont pas au foyer jouent aussi les doctoresse, femme de ménage, cuistot et psy, je pense. Pour autant je partage ton avis sur le vrai statut du rôle de femme au foyer. Par contre, le justifier ainsi, en disant "on est aussi psy, cuistot, etc", c'est ouvrir la porte à la critique de ton proche un peu con qui va rétorquer "ma femme bosse dehors et elle fait tout ça aussi". Je pense qu'il n'y a pas de justification à donner, c'est un choix de vie, basta.

    Quid de l'ambition ? De ceux qui disent qu'une femme au foyer n'a pas d'ambition ? Une femme au foyer n'a pas la même ambition que toi, ça veut pas dire qu'elle n'en a pas. Car vouloir que ses enfants grandissent le plus sereinement du monde, c'est une sacrée ambition... Celles qui bossent veulent ça aussi, mais toutes le matérialisent par des biais différent et il n'y en a pas un moins louable que l'autre, je crois...

    Pour ma part je vais jouer la maman au foyer pendant un an et ensuite, obligation financière, je reprendrai le taf. Mais si je peux reprendre à mi-temps, je ne me gênerais pas. Pourtant j'adore mon métier mais je sais depuis longtemps, comme toi, que je serais épanouie en femme au foyer active :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai c'était la porte ouverte à la critique et j'en ai déjà reçu plusieurs de ce type, tant pis pour moi j'ai été maladroite ^^ L'essence même de cet article, ce n'est pas de dire que telle maman fait mieux qu'une autre mais plutôt que chaque choix est respectable et que les mamans au foyer ne sont pas plus fainéasses que les autres =) Je ne doute pas une seconde que tu feras une très chouette maman en tout cas, tu sembles avoir des valeurs familiales bien ancrées et c'est, selon moi, un trésor pour nos enfants ;-)

      Supprimer
  23. Coucou !

    Encore un très bel article que voici !
    Comme l'on dit certaines précédemment, je trouves dommage que tu doives encore te justifier. Mais bon, apparemment dans notre société, s'est devenu monnaie courante maintenant.
    Je ne comprends pas pourquoi les gens se sentent obligés de critiquer tout, tout le temps.
    Un choix se dois d'être respecté, enfin s'est ma vision des choses.
    A partir du moment que s'est toi qui à fait ce choix et que tu l'assumes, je ne vois pas où est le problème. Si tu as fais ce choix-là et pas un autre, c'est bien que tu y as réfléchis un minimum avant, et que tu as pesé le pour et le contre avant de "t'engager".
    Puis, c'est ton choix quoi, ça n'engages que toi (et un peu ton entourage proche dans ce cas là aussi), donc je ne vois pas en quoi ça concerne les autres.
    C'est ta vie, tu en fais ce que tu veux !
    Les gens devraient apprendre à être plus respectueux pour certains, et se mettre à la place des autres avant de critiquer, car je suis sûre, qu'ils ne tiendrais même pas 2 minutes à ta place !
    Tant que l'on n'es pas confronter au problème, on ne peux pas se rendre compte de la difficulté de la chose.
    Bref, je vais m'arrêter là ^^

    Passe une belle journée.
    Bisous.
    Floriane :)

    RépondreSupprimer
  24. Super article, j'espère que les kromagnons vont un jour descendre le leur arbre! Je ne sais pas si tu a vu la vidéo, mais des gens ont fait un montage sur le métier de Maman! Il contact plusieurs personne pour un poste et au fur et à mesure ils disent qu'il n'y a pas de salaire et qu'il doivent travailler plus de 72h, au fur et à mesure les gens disent non, c'est impossible, mais c'est quoi ce métier, et l'homme répond, MAMAN! Et du coup à la fin il y a un ptit message pour toutes les mamans! Je trouve cette vidéo vraiment super! ^^ Bisous jolie maman!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas vue et serais très curieuse de la regarder, si tu as le lien je veux bien ! =)

      Supprimer
    2. je te laisse le lien https://www.youtube.com/watch?v=wIQIn0OP7RE

      Supprimer
    3. Je ne sais pas comment te remercier, ça m'a bouleversée - sans exagérer.

      Supprimer
    4. idem quand je l'ai vu j'ai adorée!

      Supprimer
  25. Coucou, j'ai beaucoup aimé ton article.
    Petite je voulais faire carrière (être directrive d'un orphelina...chacun son rêve, hein!). Puis ado et jeune adultes tout à changé. J'ai découvert le travail. Celui qui me passionne , mais aussi celui qui m'épuise. Et j'ai rencontré l'homme idéal. Celui qui veut une femme au foyer, plus, une femme qui s'occupe des enfants: "que tu les coiffe avant qu'ils aillent à l'école". Parce que pour lui c'est ça la femme idéale. et je suis tellement d'accord !! Enceinte et en arrêt de travail. Je profite de ses mois rien que pour moi et pour lui. Puis je reprendrais mon CDI, le temps qu'il faudra pour aider à payer le crédit et autre. Mais des que possible, je voudrais être à la maison...

    RépondreSupprimer
  26. Je rajouterai que les gens qui disent qu'être mère au foyer c'est être flemmarde... Faut mieux pas qu'ils le disent trop fort parce que toutes les assistantes maternelles risque de crier plus fort...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !! Je suis Ass mat et oui je confirme, des personnes m'ont déjà dit que c'est la bonne planque !!! Ça me fait rire, car je confirme que quand il y a 5 enfants à la maison à partir de 7h45 du mat jusqu'à à 19h, et que ma seule pause est 14h à 15h30, ou sont les 35 h.. Désolée, je ne connais pas, alors merci de nous avoir citée !!!

      Supprimer
    2. Effectivement, les assistantes maternelles, je leur tire mon chapeau !

      Supprimer
  27. Merci Melissa !

    Ayant que 19 ans et quelques mois... Choisir mon avenir me parait très difficile, me provoquant des angoisses. Car j'avais prévu de devenir sage femme mais au bout de 2 ans de première année de médecine je n'ai pas été prise par ce concours sélectif... C'est dur moralement.
    Le travail de maman au foyer je connais. J'ai eu la chance d'avoir une maman toute mon enfance, elle a quitté son job d'aide soignante et aider mon papa a la ferme pour la traite des vaches mais le reste du temps elle s'occupait de nous.

    Difficile de choisir un métier qui me plairait car ce que je veux c'est avoir des enfants, et avoir du temps à leur consacrer. Mais comme infirmière est ce que je voulais devenir en premier... Je me tourne vers ces études. Et ton billet confirme mon choix ! Merci de parler si bien de ton rôle de maman.

    Bonne journée, des bisous :)

    RépondreSupprimer
  28. Je tenais juste à dire: bien dit !!!
    Je ne compte pas être mère au foyer le jour où j'aurais un enfant, mais ayant un travail en auto entrepreneur j'aménage mon emploi du temps comme je le sens, en travaillant chez moi, je ne sais pas si ça aide, ou au contraire xD
    Mais je trouve ça beau de s'occuper de ses enfants comme tu le fais, ma maman était mère au foyer et on a eu une très belle enfance :)

    RépondreSupprimer
  29. Super ton article!! Quelle chance tu as d'avoir tes deux bouts de chou chaque jour!!

    RépondreSupprimer
  30. Wahou quel article ! Je dois te dire que du haut de mes 19 petites années de vie j'ai vraiment été touchée par cet article. Tu as choisi un des plus beau métier du monde et tu le fais avec une passion qui transparait dans chacun de tes mots. Monsieur bébé et Petit cœur on vraiment la chance d'avoir une maman comme toi. Tu m'as donné un nouvel aperçu de ce métier. Je pense que plus tard, je n'arrêterai pas de travailler quand j'aurais des enfants, car je suis étudiante infirmière et j'aime tellement ce métier que je pense que je ne pourrais pas arrêter, mais je prendrais le temps nécessaire pour mon(mes) enfants.
    Je ne poste pas souvent de commentaire mais je lis chaque article, tu as un talent fou pour l'écriture et je prends un réel plaisir à te lire.
    Prends soin de toi et de tes deux petits bout d'chou.
    Des bisous ❤
    Margaux.

    RépondreSupprimer
  31. J'ai toujours du mal avec ce type d'article, que je ne comprend pas en réalité. Quand je lis tout ça, je n'y vois pas une journée de "maman au foyer", mais de "maman" tout court. Toutes les mamans font la même chose en fin de compte (logiquement c'est le cas).
    Chaque maman devrait pouvoir choisir, et c'est là la seule chose à critiquer selon moi.
    Je ne conçois pas la vie sans un emploi, j'ai été élevée ainsi (ma mère était au foyer) : personne ne sait de quoi demain sera fait, il est important d'être un minimum autonome et indépendante, juste au cas où (maladie, accident etc)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que je m'attendais un peu à ce type de commentaire... mais le "toutes les mamans font la même chose en fin de compte (logiquement c'est le cas)." je ne le comprends pas du tout non plus ! Non, toutes les mamans ne font pas toutes la même chose, et l'essence même de cet article était justement de rappeler que maman qui travaille à l'extérieur ou maman à la maison, ça reste du boulot et que ça mérite un minimum de respect. Il s'agit de choix, de respecter les choix d'autrui, de ne pas juger hâtivement, de ne pas traîter les autres de fainéants juste parce qu'on a fait des choix différents.

      Supprimer
    2. Je comprends ce que veux dire Katy....Ton article est chouette et tu as raison maman au foyer est un métier tout court...Là ou je comprends Katy c'est quand nous travaillons (par choix ou pas d'ailleurs) et que nous sommes maman, et bien nous avons également ces super pouvoirs de doctoresse, de passer l'aspi avec tes petits dans las pattes etc...Je travaille et je fais exactement ce que tu décris après mes horaires de boulot ;-) Le point commun que nous avons doit résider dans les 94h par semaines ;-)))

      Supprimer
    3. je suis aussi d accord avec katy!! tout ce qu une maman au foyer fait 1 maman qui bosse doit aussi le faire: ménage, courses , linge et surtout s occuper des enfants!! Tu parles de jugement mais n est ce pas toi qui nous juge en sous entendant de façon bien tournée et implicite que nous en faisons moins?!!

      Supprimer
    4. Je pense mouffle1 que tu te méprends sur l'intention de Melissa avec cet article, justement elle ne juge pas du tout le choix de chacune des mères mais elle incite juste à respecter le choix des autres même s'il ne correspond pas à nos choix perso à nous. Elle dit pas que les autres en font moins, juste qu'elles font différemment et que chaque choix est juste du moment qu'il est assumé et qu'il rend heureux :)

      Supprimer
    5. Mise à jour du 23 juillet 2015 : après avoir lu et essuyé un certain nombre de critiques dans lesquelles on me reprochait apparemment de manquer de considération envers ces mamans qui travaillent, je me permets d'ajouter que ce n'est absolument pas le cas, et qu'en l'occurence, il est inutile de chercher à lire entre les lignes, puisqu'aucun message subliminal n'était caché dans cet article. Ce n'est pas parce que je demande qu'on respecte les mamans au foyer que j'insinue que les autres sont de mauvaises mères, c'est bien loin de ce que je pense, et de la vérité. Ce post était destiné à rappeler que celles qui s'occupent de leurs bambins à plein temps sont loin d'être des fainéantes qui se tournent les pouces tandis que d'autres ont "un vrai travail". Et pour ceux qui penseraient encore que ce n'est pas un "job", je vous invite à demander aux assistantes maternelles ce qu'elles en pensent... mais aussi, à regarder cette vidéo qui parle d'elle-même : https://www.youtube.com/watch?v=wIQIn0OP7RE

      Supprimer
  32. Un tout petit commentaire pour te dire que j'ai beaucoup apprécié cet article :)

    RépondreSupprimer
  33. Je ne suis pas maman ni rien, mais cette article est tellement vrai. Ma mère s'est entièrement consacrée a notre éducation mon frère et moi que je ne pourrais jamais la remercier assez d'avoir fait tout ce qu'elle a fait pour nous. On ne reconnait jamais le courage des mères au foyer, jamais je n'ai entendu la mienne se plaindre de la charge de boulot qu'elle avait même quand elle était malade elle ne se plaignait jamais et avait toujours le sourire, même dans les moments les plus difficiles de sa vie juste pour qu'on est une enfance joyeuse et épanouissante. Alors merci pour cette article je lui ai fais lire et elle m'a dit " chapeau bas a cette jeune maman d'avoir eu ce courage dans notre société actuelle, elle ne s'imagine même pas tout le bonheur qui lui reste encore a découvrir avec ses bouts de choux " en bref. Super article. Des bisous a toi et ta petite famille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lui envoie un gros bisou, à ta maman, et je la remercie pour sa remarque qui me va droit au coeur <3

      Supprimer
  34. Merci pour ça Melissa, quand je vois ma voisine qui gère 500 personnes, sa vie de "working girl" et qui gagne plutôt bien, par moment je suis jalouse, ma belle-famille qui ont tous un taf bien payer, qui ont fait de hautes études et qui se lève tôt et rentre tard, quand je dis à ma tante (même si je l'adore) que je suis fatiguée et qui me répond en souriant "fatigué de quoi", surtout si j'ai une manucure "parfaite", du coup je culpabilise à mort et me dis que j'ai pas le droit d'être sur les rotules et que d'être maman au foyer n'est pas un vrai job H24. Ton article ma fait un bien fou, malgrés que je ne regrette absolument pas mon rôle de maman et que ma place je la donnerais pour rien au monde, mais j'aimerais me sentir un peu moins "inutile" et par moment moins bête. Encore merci bizoo à toi ainsi qu'a ta famille.

    RépondreSupprimer
  35. Coucou Mélissa,

    Tout d'abord je tenais à te remercier pour tes efforts quotidiens qui animent ton blog et ta chaîne YT. Je te suis passionnément depuis quelque temps maintenant et c'est un réel plaisir de te lire ou de te voir en video.

    Je ne suis jamais intervenue et n'ai ainsi jamais commenté, souvent par manque de temps, sur ton blog mais aujourd'hui j'avais juste envie de te dire quelques mots d'encouragement : tu t'en fous. Ne te sens pas obligée de te justifier pour tes choix. Je ne sais certainement pas ce que c'est de vivre les critiques basses et méchantes que tu dois vivre au quotidien en t'exposant ainsi mais il y a une chose dont je suis sûre aujourd'hui : ce qui te rend heureuse est la seule chose qui compte. Rien d'autre. Peu importe les commentaires désobligeants quand, comme tu le dis, passer de tels bons moments te rend si heureuse. Cela va sans doute te sembler facile à dire pour quelqu'un d'extérieur à ta situation mais j'ose espérer qu'au moins j'aurai réussi à te faire sourire pendant un moment. :)

    Personnellement je suis quelqu'un de très ambitieuse qui a accumulé les diplômes universitaires jusqu'à arriver il y a 6 mois à une conclusion évidente : je suis montée haut mais je ne suis pas heureuse. Je veux être heureuse donc je change de direction professionnelle dans l'espoir de pouvoir enfin commencer une journée avec le sourire. Et peu de personnes le comprennent ("c'est du gâchis") mais je m'en fous. :) je veux juste être heureuse.

    Je te souhaite une excellente journée.


    Ophélie

    RépondreSupprimer
  36. Coucou Melissa. Je suis aussi maman de deux petits bouts de chou. 3 ans et 9 mois. Je le reconnais entièrement dans ton article car je suis aussi maman au foyer et j'ai aussi des critiques comme quoi je suis dépendante de mon mari question financière. Certes, mais au moin je ne loupe rien des premières fois de mes trésors.
    Bref, tu es quelqu'un de super et je suis tes vidéos avec plaisirs à chaque fois.
    Bisous!

    RépondreSupprimer
  37. Ca m'énerve qu'il y ait des gens qui se permettent de juger nos choix de vie ! Je suis vraiment désolée que tu aies du entendre des trucs aussi abjectes que ça, surtout de la part d'un proche ! Mais dis toi que tu peux être tellement fière de toi !! Ton job est génial, ta famille est magnifique, bref.. le plus dure est passé =) et l'avenir s'annonce rayonnant <3

    RépondreSupprimer
  38. Hello Melissa !

    Merci beaucoup pour cet article ! Je vais certainement le faire lire à ma cousine qui a elle aussi fait le choix d'être femme au foyer et a essuyé d'innombrables critiques. Je pense que cela lui fera plaisir et la changera des "Ah ben ça va, toi, tu ne t'embêtes pas, toi, à vivre aux crochets de ton mari !" et des "Donc en gros, toutes ces années de féminisme où les femmes se sont battues pour gagner leur émancipation, et toi tu restes à la maison à faire le ménage, la cuisine et t'occuper des enfants comme en 1900".

    Bisous

    Shasha

    RépondreSupprimer
  39. Coucou Melissa !!!

    Waouhh quel article !!!
    Je t'avoue que je faisais partie de ces gens qui jugeaient les mamans au foyers comme tu le décris (sans doute que je n'avais encore jamais rencontré de maman au foyer comme toi ) car toutes les mamans au foyer que je connais mettaient leurs bambins devant la télé ou leur crier dessus lorsqu'elles étaient "dérangés" par leurs bébés qui voulaient boire, manger ou même un câlin (oui oui ça existe, pour preuve que j'ai un jugement trop hâtif à ce sujet )
    Ton article me fait un bien fou de voir qu'il y a encore de bonnes personnes dans ce monde ...
    Il est également vrai que je me dis que je travaillerai tout en élevant mes enfants de peur d'être jugé comme moi je l'ai fait ( mais est-ce pour la bonne raison? )
    Je suis vraiment touchée par ton article :'-)

    A très bientôt ma jolie Melissa
    Love 😘

    RépondreSupprimer
  40. Coucou Melissa,
    Ton article est percutant et je te lève mon chapeau. Aujourd'hui notre société actuelle ne reconnait pas le travail des mères au foyer, on en parle tout simplement pas alors qu'on en connait tous une, que ce soit notre propre mère (ma mère l'a été pendant un temps et ma grand-mère l'a toujours été), un proche ou encore une connaissance. Avant c'était monnaie courante bien que ce n'était pas vraiment par choix. Aujourd'hui nous les femmes nous avons le choix de choisir ce que l'on souhaite faire. Alors je ne vois pas pourquoi on doit être systématiquement critiquée sur nos choix. Toi par exemple tu as décidé d'être mère au foyer. Ce n'est pas parce qu'à la fin du mois tu n'obtiens pas un chèque que tu n'as pas travaillé. Tu nous le dis bien, mère au foyer c'est un travail à plein temps, ce n'est pas un 35h hebdomadaire, c'est plutôt 24h/24 7j/7.

    Plus tard je ne souhaite pas être mère au foyer, je souhaite devenir prof de français (et grec ancien et latin s'ils n'ont pas été enterrés d'ici là). Petite parenthèse, souvent avec mes amis on en rit et je leurs dis que j'aurai un peu moins de cent élèves en garde pendant 18h par semaine et leurs jolis travaux à corriger chez moi. Prof et mère au foyer ce n'est pas vraiment comparable. Mais c'est mon choix, ça ne m'empêchera pas d'avoir des enfants, bien que pour le moment je ne sais pas trop, je n'y suis pas et je ne connais pas encore le papa potentiel (du moins je l'espère).

    Voilà c'est tout ce que j'avais à dire à ce sujet, ton article m'a énormément plus.

    Des bisous ❤️
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups "ton article m'a énormément plus", "plu" sans s, pas terrible pour quelqu'un qui veut devenir prof de français.

      Des bisous :)
      Marie

      Supprimer
  41. Hello jolie rouquinette! (Tu me pardonnes ce surnom si je te dit que je n'ai pas dormi de la nuit à cause d'une rage de dents? :) )

    J'ai lu ton article ce matin, et je n'ai pas voulu commenter de suite, je l'ai laissé mûrir dans ma tête et me revoilà! Tout d'abord, je dois te dire que je l'ai trouvé très bien écrit. J'ai apprécié que tu nous livres un peu plus de "Mélissa", le vrai toi. C'est cependant dommage que tu sois tout le temps forcée de te justifier, tes choix ne regardent personne !

    Je ne vais pas te mentir, ton article m'a aussi fait peur car le jour venu, je pense rester une maman au travail et je pense que ces mamans doivent fournir la même chose à leurs enfants malgré 8h d'absence dans la journée, et ce simplement parce qu'un enfant attendra ça d'elle. Forcément un bébé ne diminuera pas son niveau d'exigence par pitié pour maman qui était au travail! :/ Je ne sais pas si le jour venu, je serai capable de donner ça à mes enfants.

    Je crois que nous partions plus ou moins sur le même état d'esprit toi et moi. Nos choix ont été différents, c'est tout. Il y avait d'un côté mon coeur qui me disait que le travail n'était pas fait pour moi et que je m'épanouirai mieux à la maison en famille et mon cerveau (et l'histoire familiale) qui m'a poussé à ne pas dépendre de mon mari, en cas de coup dur. Dans tous les cas, même si nos choix sont différents, je respecte les tiens. Je crois qu'il faut une bonne dose de courage et une certaine foi dans la vie pou être capable de choisir, comme toi, la famille au détriment de la sécurité que nous offre un travail. C'est un choix tout aussi respectable qu'un autre, et j'imagine bien que tu ne dois pas t'ennuyer lors de tes journées! :)

    Bisous ma jolie et à mercredi! <3

    ps: Tu as du mettre un temps fou à écrire cet article quand je vois le temps que j'ai mis à rédiger ce commentaire. Il est difficile de parler de ce sujet sans froisser personne, sans qu'on le perçoive comme un jugement de valeur. J'espère que tu ne le percevras pas comme ça, ce serait faux!

    RépondreSupprimer
  42. Quand j'étais jeune, ma mère a également été mère au foyer et j'ai toujours été un peu "paumée" niveau études car la vision de la femme pour moi c'était être mère au foyer. Je voulais avoir 4 enfants et les éduquer, c'était le métier dans lequel je me retrouvais. J'ai fait des études car insconciemment, (c'est mon ressenti) la société veut qu'on soit des femmes actives, avec un travail rémunéré. Du coup, j'ai abandonné l'espoir d'être mère au foyer depuis le collège.

    Maintenant je suis en Bac+5 et je ne sais pas ce que je ferai exactement, mais je sais que je serai maman un jour, peut être pas au foyer mais pour moi, c'est un peu le but d'une vie. Après ça ne reste qu'un avis personnel, mais pour moi, donner la vie, c'est "vivre" en quelque sorte, plus que laisser une trace c'est "accomplir sa vie".

    Ma mère s'est arreté de travailler pour nous et avoir une mère au foyer, c'est un luxe. Quand on rentre de l'école, la maison n'est jamais vide. Et elle est là, toujours active, entre le ménage (merci à notre Golden Retriever !), le repassage, la lessive, la cuisine (d'autant plus que ma mère a horreur de ça !), elle fait beaucoup de sport... Elle ne s'arrête jamais ! Donc les gens qui te dise "les mères au foyer ne font rien", je ne les comprends pas !

    Personnellement, je serais pour la rémunération des femmes au foyer car elles font le job de nounous, femmes de ménage, cuisinières, etc. Pourquoi certaines personnes sont payées pour cela et elles non ?
    Mais ça ne reste qu'un tout petit détail.


    Etre maman, mère au foyer, c'est plus qu'un choix je pense, c'est une envie !

    Bisous

    Salomé

    RépondreSupprimer
  43. Coucou je ne reagis pas normalement mais ton article m'a tellement plus que je n'ai pas pu resité. J'ai aussi eu ma maman à la maison et c'etait un pure bonheur de rentrée de l'école et de la voir qui m'attends. Je ne suis pas encore maman mais j'espere que je pourrais offrir 1/10 du bonheur que ma maman m'a donné quand j'etais petite. Maman est un travail à plein temps, il n'y a pas de ''rupture de contract'' comme tu l'as dis. Je suis aussi impressionnée par une maman au foyer qu'une maman qui travail voir même plus.
    Félicitation pour ton article il est vraiment trés bien écrit.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  44. Coucou Melissa !
    Article intéressant (comme toujours) mais...
    Alors déjà, même si je commente depuis peu, je pense que si tu arrives à me resituer avec mes précédents commentaires, tu dois d'ores et déjà savoir que je ne suis certainement pas le genre de personne à dire que les mères au foyer sont pantouflardes. Ok certaines le sont surement, tout comme certains profs doivent être des grosses feignasses (hâte qu'on le la sorte celle-là tiens...), tout comme certains banquiers doivent être radins. Bonjour, merci les stéréotypes d'être passés, pas la peine de revenir par contre... Pourquoi les gens se sentent-ils obligés de définir toutes ces foutus cases ? Marre, marre, marre !
    Bref, dans ton article, mon paragraphe favori est l'avant-dernier. Pour moi il se suffit à lui-même, l'essentiel y est dit.
    Une partie du reste, dont l'étude américaine par exemple me laisse un peu perplexe : oui les mères au foyer bossent énormément, c'est indéniable, mais les mères qui travaillent bossent pas mal non plus. Après avoir fait leur journée de travail, elles doivent aussi faire le ménage, s'occuper des petits, faire les lessives, à manger et tout le reste. Alors ce sera peut-être pour une certaine partie de manière bien moins approfondie que les mères au foyer, mais quand même. Et dans ce cas-là, elle dit quoi l'étude américaine ? Pour moi c'est le seul reproche de cet article. Après je ne pense pas toujours de manière identique : exemple type (et là je me base en tant qu'enfant), j'ai toujours été ravie d'aller chez ma nourrice où il y avait tout plein de petits camarades avec lesquels jouer, j'en ai d'excellents souvenirs et je ne pense clairement pas que j'aurais préféré être chez moi avec ma maman toute la journée (je suis fille unique donc ça entre probablement en compte dans mon avis). Mes parents étant profs, ils bossaient 18h par semaine à l'extérieur donc le reste du temps j'étais tout de même avec eux et l'un s'occupait de moi pendant que l'autre bossait ses cours/corrigeait ses copies etc. Et au final, je pense que pour moi l'idéal serait de bosser à mi-temps, pour profiter à fond et en même temps travailler autre chose à côté - un peu comme toi finalement avec le blog, même si tu peux t'organiser de manière un peu plus malléable et en "harmonie" avec les petits en étant chez toi !
    Je sens que ça va encore être trop long tiens... Je vais donc conclure en rejoignant certaines autres personnes ici : dommage que tu doives te justifier sur tel ou tel choix de vie... Le principal c'est que tu saches ce que tu fais et pourquoi tu le fais après tout... Et là hop on sort ton t-shirt ;)
    Plein de bisous !
    Caroline

    RépondreSupprimer
  45. Je suis d'accord avec ton texte car effectivement l'image des mères en foyer est trop mauvaise. Par contre pour le calcul du salaire, je dirais qu'il en est de même pour la maman qui travaille et qui en rentrant s'occupent du linge/ ménage/ cuisine/ devoirs/ enfants etc.. qu'est ce que tu en penses? C'est un petit peu réducteur de penser que la mère qui travaille rentre de sa journée de boulot pour se vautrer dans le canap' aussi, non?

    RépondreSupprimer
  46. Coucou.
    J'ai toujours admiré les femmes au foyer. Ma cousine est d'ailleurs l'exemple typique d'une femme que l'on juge ''flemmarde'' alors qu'elle s'occupe de trois enfants et que son emploi du temps est tout aussi chargé que celui que tu décris dans ton article. Personnellement, j'ai toujours eu l'envie... de ne jamais être femme au foyer. Je trouve qu'élever ses enfants doit être formidable mais j'aurais peur d'étouffer, je rêve d'avoir un métier auquel je me rends chaque matin et rentrer le soir retrouver ma famille, mais l'avenir en a décidé autrement : les prochains mois, je vais m'occuper de bébé tandis que chéri travaille, et je dois te dire que cela m'effraie car j'ai peur de ne pas avoir cette ''fibre maternelle'' si proprement douce aux femmes au foyer. J'ai beaucoup apprécié ton article qui est, une fois de plus, très juste. Ne laisse personne te juger :-)

    RépondreSupprimer
  47. Coucou Mélissa,

    Ton article est magnifique et rempli d'amour ! Ca donnerait presque envie de devenir maman tout de suite (mais bon je vais attendre encore un peu xD) !
    Cependant, je trouve que tu parles du rôle de maman, mais pas forcément de celui de mère au foyer. Je pense que ça t'a déjà été dit plus haut mais je voulais le soulever moi aussi. Ma maman a travaillé à 4/5 quand je suis née, et elle a dû assumer les mêmes obligations de maman que toi, de "femme de ménage", mais aussi de travailleuse au bureau ! Je trouve que les mamans, qu'elles travaillent ou pas, sont des wonder woman ! En tous cas j'aime ma maman et je trouve qu'elle a accompli des choses merveilleuses par les nombreuses casquettes qu'elle a été capable de porter !
    Profites bien de ta jolie famille ♥

    Tendresse et baisers sucrés

    RépondreSupprimer
  48. Coucou Melissa! Je suis tout à fait d'accord avec ton article etant moi aussi une mère au foyer par choix. Pas dacile de se justifier ou d'être comprise dans une famille ou ma grand mere (paternelle) allait travailler même si elle avait 6 enfants à la maison! Ma mère aurait voulu s'occuper de moi et de ma soeur à plein temps mais pour mon père il en était pas question! Et ma soeur est manager d'une grande chaine de magasin donc pour eux je suis la fainèante de service!
    Je me reconnais dans chaque situation que tu as si bien su décrire et ca m'a bien fait rire d'ailleurs!
    Moi aujourd'hui je ne prête plus attention à ces commentaires si embêtant au début, ils glissent sur moi!
    Tu es vraiment une jeune femme adorable et je t'admire pour tes choix et ta determination et ton franc parler! Tu es ma bloggeuse et youtubeuse préférée gros bisous <3

    RépondreSupprimer
  49. Bonjour Mélissa,

    Très bel article...les clichés ont la vie dure malheureusement...
    Pour ma part, les remarques désobligeantes sont dans l'autre sens "Comment ça tu reprends le boulot? Ca te gène pas de laisser ton fils à une nourrice si petit?"
    Ma réponse est claire : OUI je suis maman MAIS aussi une femme..J'ai besoin de travailler pour faire vivre ma petite famille, parce que j'aime mon métier et qu'il participe à mon épanouissement"
    Alors mon compromis c'est un congés parental jusqu'à ses 6 mois et ensuite un 80%. Je m'occupe de lui à plein temps 3 jours par semaine et il passe 4 journées chez la nourrice...
    OUI je me lève très tôt le matin pour faire mon boulot de femme au foyer : vider le sèche linge, programmer une lessive, réveiller mon fils, lui donner son biberon, lu faire de gros câlins avant de partir chez sa nounou.
    OUI je me couche tard après avoir profiter de mon fils le soir et l'avoir couché parce que je lui prépare son repas du lendemain fait maison, repasse ses vêtements, passe l'aspirateur, prépare un gâteau pour ses collègues, etc
    OUI le week end je m'occupe à plein temps de mon fils et j'en profite pour faire le grand ménage, remplir le frigo, etc
    Etre maman, c'est le plus beau métier du monde qu'on soit à la maison ou au boulot... Ca demande une énergie folle mais c'est un vrai bonheur... C'est le plus beau CDI !

    RépondreSupprimer
  50. Je plussoie ! Je suis entièrement d'accord avec toi ! Bien que ne travail (mais en interim ne trouvant pas le saint graal CDI et puis pour beaucoup je suis juste difficile... On me reproche de faire passer ma famille avant tout et donc de refuser les boulots où l'on bosse le week end et tard le soir !!!)

    J'aurai adoré m'occuper de mes petits tout le temps, de ne pas avoir à les laisser chez Nounou (bon le petit dernier c'est en septembre qu'il va chez nounou) même si la Nounou que nous avons est formidable, mon plus grand me la réclame quand il reste la journée avec moi lol ! Je ne sais comment le prendre ah ah.

    Je suis à la maison depuis janvier, pour perte de sang pendants grossesse et étant donc en interim j'ai tout envoyé balader pour préserver ma grossesse (ayant fait 2 fausses couches c'était le plus important à faire). Et ce n'est pas de tout repos non mais tellement bon de partager ces moments avec le plus grand des et maintenant les deux.

    Je me reconnais totalement quand tu dis que tu mets le plus grand à la sieste, le petit dormant depuis 15 min en espérant avoir 10min pour toi et finalement il se réveille ah ah ! Une fois comme ça j'avais commencé de mettre du vernis, mon petit s'est réveillé, j'ai couru enlever mes 3 doigts vernis mdrrr

    Bonne continuation et bon courage mais c'est tellement merveilleux !

    RépondreSupprimer
  51. Coucou Mélissa,

    C'est un texte qui est très bien écrit, comme d'habitude j'ai envie de dire. On voit que le fait d'être la à chaque moment pour tes enfants te tiens vraiment à cœur et c'est beau à voir.

    Pour autant je ne partage pas du tout la même vision que toi, parce que j'ai l'impression que tu insinue que si une mère travaille elle ne peut pas voir son enfant grandir et voir toutes les étapes de sa vie.. Pour moi (après ne me taper pas les doigts c'est juste ce que je pense) une mère peut très bien combiner les deux. Ma mère à toujours travailler et ça empêche pas qu'elle à toujours été la quand j'en ai eu besoin. Et elle n'a loupé aucune étape de ma vie.. Et c'est pas parce que elle travaillait qu'elle ne faisait rien à la maison, enfin je veux dire tout le monde doit faire ses lessives et faire à manger pour ses enfants ;)

    Et puis on peu très bien être une très bonne femme au foyer et pas forcément une bonne maman, enfin pour moi ce sont deux choses différentes. De même on peut être une bonne maman et aussi quelqu'un qui travaille. Et vice versa, après il y a plein de combinaison possible ^^

    Enfin bon moi je respecte le choix de chacun même si je ne pense pas que ça serait un mode de vie qui me conviendrais, j'ai besoin du travail qui m’intéresse et qui me fasse vivre autre chose que la vie à la maison. (d'ailleurs la pendant mes vacances j'ai pris un job d'été pour ne pas rester à la maison quoi ^^)
    Après j'ai 17 ans j'ai pas vu grand chose de la vie et je vais surement évolué mais bon, pour le moment c'est ce que je pense ^^

    Je veux surtout pas que tu prenne mal ce que je dis, c'est pas le but. Et puis l'essentiel c'est que tu soit heureuse et que tout le monde le soit ! De toute manière il faut bien des mère au foyer comme des mère qui "travaille".

    Gros bisous
    Mélanie

    RépondreSupprimer
  52. Ton billet est très touchant.. Je n'ai pas d'enfants, donc je ne peux pas me reconnaître dans ce que tu dis personnellement, mais je trouve que tu as bien choisi les mots pour exprimer ton ressenti, et quelque part, tu as bien raison : c'est le plus beau des métiers que d'être maman !
    Bisous à toi et tes petits bouts

    RépondreSupprimer
  53. J'ai adoré cet article dans lequel parce qu'étant également maman au foyer, je ne n'entends pas forcément ces mots mais indirectement je les ressens par mon entourage et celui du côté du papa. Etant sans emploi depuis deux ans (pas faute d'avoir essayé), j'ai réfléchi à ce que je voulais faire de ma vie tout en étant présente pour ma fille et j'espère que ça portera ses fruits. Si ça fonctionne comme je le souhaite, je me sentirais complètement épanouie...

    RépondreSupprimer
  54. Coucou Melissa,

    Quel bel article. Je trouve qu'être maman au foyer c'est une chance. Et quelle chance ! J'aimerais tellement arreter de travailler pour élever mon futur bébé, prévu en janvier. Mais malheureusement ce n'est pas si simple ;)

    Ma maman avait également arrêter de travailler pour m'élever, suite à mes nombreuses otites, a l'âge de 5 ans :-/
    Et avait repris le travail à mes 11 ans.

    Alors vive les mamans aux foyers ! Et respect à chacune d'entre elles.

    Gros bisous

    Marie

    RépondreSupprimer
  55. C'est bizarre, je comprends ton article, ton point de vue et ton choix et pourtant, moi je ne pourrais pas car la seule qui pour moi me viens en tete, c'est que j'ai pas envie de dépendre de quelqu'un. Par fierté, parce-que c'est mon caractère et un peu par "précaution". Après, ce qui est sûre, c'est que ça reste une question de choix personnelle qui de toute manière ne regarde que toi, tout comme le fait que mon choix ne regarde que moi. Le truc, c'est que les gens imagine directe la femme au foyer qui "glande" exprès par flemme. Limite qu'on dise sa des femmes qui n'élève même pas leur enfant, je peux comprendre, mais quand c'est des femmes totalement voué à leur enfant là j'arrive pas à comprendre. Après, je ne ferai pas non plus partie des femmes qui font passer leur carrière avant leurs enfants, ça par contre c'est quelque chose que j'ai du mal à comprendre, je me demande comment c'est possible que des femmes pensent "je veux vivre ma vie et pas a travers de mes enfants et c'est ma carrière d'abord". Moi je me dis, dans ce cas, n'en fait pas ! M'enfin, tous ça est compliqué et dans cette société où tout le monde critique à tord et à travers de toute manière, vaut mieux ne pas se soucier de ce que pense les autres et de vivre sa vie comme on le souhaite en assumant les conséquences de nos choix.

    Fin voilà ! Bisous !!!

    RépondreSupprimer
  56. je découvre ton article et en m^me temps ton article.
    j'ai 54 ans, mariée et 4 enfants et je travaille à temps plein mais j'ai consacré 10 ans de ma vie à ma famille (et au bénévolat) et je ne le regrette pas du tout m^me si cela m'a obligée à choisir de mettre une croix sur une vie professionnelle gratifiante.
    j'ai eu beaucoup de mal à retrouver un travail stable à 45 ans et pas mal de renoncement mais je me réjouis d'avoir fait ce choix d'arrêter au 3ème pour profiter de chaque instant avec eux m^me si pour le moment ils ne m'en sont pas reconnaissants, je m'en fiche, je voulais élever mes enfants, qu'ils ne soient ni élevés par quelqu'un d'autre, ni par la collectivité ou la TV.
    je n'avais pas envie de regretter un jour de n'avoir pas vu mes enfants grandir, et m^me ainsi ça a passé à toute vitesse, comme tu le dis les journées sont bien remplies, imprévisibles, galère ou géniales mais précieuses!
    certes ma vie professionnelle n'est pas brillante (mais de toutes façons je ne suis pas une fille brillante) et j'ai adoré ma vie de maman à temps plein et quand je vois la vie que je mène maintenant et mes collègues et bien non je ne regrette pas.
    car comme le disent certaines quand on travaille à plein temps on fait aussi la m^me chose en rentrant ....sauf que quand on est pas là d'autres que vous sèchent les larmes, changent les couches, écoutent les babillages, sont dispo pour les petits et grands malheurs, leur font manger des repas super équilibrés mais standardisés à la cantine, et ça fait peut-être des enfants plus scolaires ... ou pas, des enfants plus autonomes ... ou pas des enfants plus faciles ou pas , je n'en sais rien...
    flemmarde ? surement pas au contraire quand j'étais maman au foyer je passais ma journée debout, maintenant je suis presque toute la journée assise à une bureau...
    et puis il y a la partie vie sociale, car les mamans qui ne travaillent pas rendent bien service pour la piscine, les sorties pas glamour, l'opéra, la sortie fin d'année est réservée aux mamans qui travaillent et qui se mobilisent un jour ou deux dans l'année, c'est normal elles "travaillent". et le bénévolat ça compte aussi pour le lien social.

    c'est vrai que j'ai repris aussi pour des raisons financières et d'autonomie, j'avais envie que mes enfants puissent faire des études supérieures et on ne sait jamais ce qui peut arriver, je suis contente d'avoir repris aussi, c'est bon pour l'équilibre du couple mais ces dix ans restent une expérience très riche
    désolée d'être aussi longue m^me après toutes ces années c'est un sujet qui me tient beaucoup à cœur.
    et si je devais changer quelque chose je m'occuperais davantage de ma famille et moins des autres, j'ai perdu beaucoup de temps et d'énergie pour un "bénéfice" très relatif.
    profites bien de tes petits!
    Marie

    RépondreSupprimer
  57. Coucou Mélissa,

    Je suis moi-même maman d'un petit garçon de 3 ans. Je travaille depuis sa naissance et je ne l'ai pas vu grandir. J'ai décidé d'arrêter de travailler à la fin du mois pour mon consacrer entièrement à lui et nous avons pour projet avec mon amoureux d'avoir un deuxième enfant. Je vais devenir à mon tour mère au foyer et m'éloigner du stress du monde du travail ( je travaille dans la restauration et je fais plus de 45h par semaine en ce moment... )
    Il me tarde vraiment de ne plus travailler et de fêter l'anniversaire de mon fils que je n'ai pas fait depuis sa naissance. Il est né le 15 août et les jours fériés n'existent pas dans la restauration... Et surtout sa 1ère rentrée des classes en septembre.

    Bisous

    RépondreSupprimer
  58. Ma belle,
    J'applaudis ce bel article remplit d'amour et de tes sentiments. Chacun fait ce qu'il veut, maman ou foyer ou non mais avec bonheur. Je suis ravie que l'article du tribunal du net que je t'avais montré serve ici, pour t'exprimer.
    Plein de bisous !

    RépondreSupprimer
  59. Comme je te comprends. Depuis la naissance de mon deuxième tout le monde n'arrête pas de me dire "Mais tu ne vas pas passé ta vie avec eux, il FAUT que tu retravailles !"
    J'ai toujours voulu me consacrer à mes enfants mais beaucoup de gens ne le comprenne pas. Alors oui il y a des moments de fatigue, des moments où je râles (c'est là qu'on en profite pour me dire "tu devrais retravailler")

    Maintenant j'ai trouvé de quoi leur répondre je leur dit simplement que" mon travail c'est de m'occuper des enfants des autres alors autant que je commence par m'occuper des miens plutôt que de les laisser pour m'occuper de ceux d'autres personnes non ? "
    Souvent la conversation s'arrête après ça !

    RépondreSupprimer
  60. Coucou Mélissa,

    Cet article est magnifique de vérité. De toute façon, il y aura toujours une personne pour critiquer les choix que l'on fait. Femme au foyer, ça fait "celle qui n'a pas fait d'étude parce qu'elle est idiote"... Vive la mentalité ! Parce que franchement, un bébé, ça prend tout ton temps et ton énergie et avec deux bébés, c'est double tarif !!! Personnellement, j'ai du mal à garder l'appart' en ordre depuis que bébé est là (et puis, je n'aime pas le ménage.... ^^' ) et j'ai toujours été admirative de celles qui choisissent de rester à la maison. Parce que moi je sais que ce n'est pas pour moi, qu'il me faut mon travail hors de la maison, que je n'ai pas fait des études pour rien, à stresser à passer un concours... Alors mon pitchou ira à la crèche et voilà ! Mais même si je veux qu'il aille à la crèche pour son développement social parce que pour moi c'est important, même si je veux retourner travailler, je sais que je vais être nostalgique de ces mois passés exclusivement avec bébé. C'est magique et je me suis totalement retrouvée quand tu décris l'émerveillement de voir son loulou dans ses bras, évoluer dans la vie, faire des progrès... C'est indescriptible et je suis heureuse de les avoir vécus, ces moments qui sont maintenant souvenir.

    Alors bravo Mélissa pour ton choix de vie, t'as bien raison d'envoyer pètre ces idiots qui ne comprennent pas VOS choix et qui se permettent de critiquer !!! Des bisous à toute la petite famille (et surtout à Loulou 2 parce que les joues de bébé c'est des joues à manger de bisous !!!)

    PS : et bon 3 mois à Petit Coeur, c'est le passage de nourrisson à bébé !!!!
    PS2 : j'espère de tout coeur qu'il fait un peu plus ses nuits, parce que depuis que le mien les fait totalement, je revis !!!! (c'est juste le kiff total, 'savent pas ce que c'est les autres de ne plus avoir les nuits hachurées)
    PS3 : est-ce que tu feras une vidéo sur l'évolution des bébés ? J'avoue que je suis vraiment intéressée par ce sujet, s'il y a de grosses différences entre tes deux loulous (car j'aimerais en avoir deux) et même si je parcours les forums et que je pose pleins de questions aux médecins/pédiatres/puériculteurs/amies mamans pour voir si mon loulou évolue bien, j'aime avoir pleins d'exemples et ce n'est en aucun cas pour dire "ah, le mien est plus précoce, le mien est plus comme ça...", je suis toujours angoissée même si tout le monde me dit que c'est un bébé en pleine forme qui est très tonique pour son âge ^^' l'angoisse de jeune maman !!!

    RépondreSupprimer
  61. C'est dommage toutes ces personnes qui jugent sans connaître, jaloux de voir les autres réussir et pas... C'est triste pour eux.
    J'aime bien ton article, c'est important d'assumer ses choix. J'espère que je pourrais offrir autant de temps et d'amour à mes enfants que toi (pas pour tout de suite!).
    Merci pour tes petits posts pleins d'amour, de petit bout de maman, de petit bout de femme... De petit bout de toi tout simplement !
    Pleins de bisous à ta petite tribu jolie Melissa ♥

    RépondreSupprimer
  62. Coucou !

    Ton article m'a mit les larmes aux yeux, car mes parents ont tous fait pour être auprès de nous 4, que ce soit ma maman ou mon papa qui se sont mit en arrêt pour nous, ma maman a reprit juste maintenant un travail a temps plein car on est deux majeurs (avec le permis), une autre de 16 ans qui va venir vivre avec moi en septembre, et le dernier de 11 ans, qui va faire sa rentrer au collège. Mon papa est devenu auto entrepreneur pour pouvoir être plus "flexible" sur les horaires. Je comprends pleinement ton choix d'être mère au foyer, j'en connais qui vivent comme ça, ou qui gardent des enfants des autres chez eux pour pouvoir avoir les leurs près d'elle, je respecte tellement les mamans, les papas dans leur devoir quotidien et leurs cheveux blancs, les cheveux arrachés à cause de ce que les enfants font.

    Bisous !

    RépondreSupprimer
  63. Très bel article, je partage ton avis, c'est un choix, si on a la chance de pouvoir choisir d'être mère au foyer si c'est notre souhait, c'est plutôt une chance, si on fait le choix de vouloir travailler, de réussir à tout faire, c'est aussi bien. Chacun fait comme il l'entend :) Tu as eu de la chance d'être épaulé par ton mari. Parfois on a pas la chance de choisir non plus. Les gens qui jugent à tout bout de champs me fatigue... Etre mère au foyer ça n'est clairement pas de tout repos !

    RépondreSupprimer
  64. Bonjour Melissa

    C'est la première fois que je commente et encore une fois, un très bel article (je ne te suis que sur tes articles et Vlog maternité et mots). En fait, du respect tu en mérites encore bien plus car avec le rythme que tu as dans tes vidéos / articles / photos etc... Un petit loup de 2 ans et un tout jeune bébé, c'est clairement impressionnant, mais quand trouves tout ce temps pour travailler. Pitié, un article sur ta méthode de travail, j'achète ! ;)
    En tout cas encore chapeau pour ta gestion !

    RépondreSupprimer
  65. Bonjour Melissa

    C'est la première fois que je commente et encore une fois, un très bel article (je ne te suis que sur tes articles et Vlog maternité et mots). En fait, du respect tu en mérites encore bien plus car avec le rythme que tu as dans tes vidéos / articles / photos etc... Un petit loup de 2 ans et un tout jeune bébé, c'est clairement impressionnant, mais quand trouves tout ce temps pour travailler. Pitié, un article sur ta méthode de travail, j'achète ! ;)
    En tout cas encore chapeau pour ta gestion !

    RépondreSupprimer
  66. Malheureusement comme tu le dis, toutes les mamans n'ont pas le choix que tu as eu : conjoint pas d'accord, besoin de deux salaires (voire le seul à elles si elles sont famille monoparentale), etc.
    Aussi je pense à ces mamans au foyer quand elles seront âgées, à la retraite : comment vont-elles survivre avec le minimum vieillesse ? Je pense que beaucoup de mamans choisissent de travailler aussi pour ça, en tout cas, certaines me l'ont dit dans mon entourage.
    Personnellement, je ne souhaite pas être maman, encore moins avec mon métier où ma patience est rudement à l'épreuve (infirmière avec des personnes âgées) où je rêve de me poser tranquille en arrivant chez moi (pas toujours le cas car le ménage et le reste ne se fait pas tout seul, quoi qu'en penserait Monsieur). J'admire mes collègues qui jonglent entre les deux...
    J'ai une copine maman de 7 enfants, c'est un vrai métier à temps plein multiplié par 4 au moins ! Et c'est clair que c'est pas une feignasse quand elle te raconte ses journées O_o

    RépondreSupprimer
  67. Bonjour Mélissa,

    J'étais très intéressée par ton article et j'ai bien pris soin de le lire. Je suis la fille d'une mère au foyer et c'est bel et bien à cause de ma mère que je pense que les mères au foyer son des paresseuses. Ma mère faisait le ménage, le repas et le jardin. Mais mon père faisait les courses, nous emmenait chez le docteur, nous conduisait à l'école et à nos activités extra scolaires.... ma mère restait a la maison et ne se génait pas pour envoyer mon père passer la tondeuse en rentrant de ses 8h d'usine sous prétexte que la tondeuse était trop lourde pour elle. Du coup j'étais curieuse et intéressée de savoir ce qu'une autre mère au foyer faisait.

    Et finalement, en lisant ton article, quelque chose me chagrine, tu te dit (justifie?): docteur, cuisinière, femme de ménage, psychiatre....
    mais a ton avis? qu'est ce que font les femmes qui travaillent?
    je travaille a temps plein (l'expérience de ma mère en tant que mère au foyer m'a dégoutée, sans compter tous les problème de surendettement que mes parents ont pu avoir), j'ai 2 enfants ( 2 et 4 ans), et crois moi, je suis aussi docteur (oui et moi aussi, je me bat avec d'un coté mes filles qui vomissent et de l'autre le secrétariat du pédiatre), cuisinière (je cuisine les repas que j'emmène chez la nounou, ma fille ne mange pas a l'école (les plats sous blister non merci), psy (bah oui, les miennes aussi se bagarrent, comme tous les enfants en fait), femme de ménage (ce n'est pas parce qu'on travaille que le ménage se fait seul.).... Et les soirs, j'emmène mes filles faire du vélo ou du roller sur la voie verte, on passe des heures a faire de la pate à modelé ensemble, le week end on va a la babygym et au babyroller (activité que je n'aurais jamais pu leur payer si je ne travaillais pas)

    Dans ton article on a vraiment l'impression que tu te sens supérieure aux autres mamans parce que tu fais tout ça. Crois moi, on le fait toutes! même les femmes qui travaillent.
    Tu as fait ton choix et crois moi, je te trouve courageuse de l'avoir choisi, d'avoir fait des concessions sur vos sorties et loisirs....
    Je comprend aussi parfaitement que tu doivent te justifier sur ce choix vu les regards extérieurs que tu peux recevoir.
    Mais crois moi, toutes les femmes sont dans ce cas là. Pas uniquement les femmes au foyer.

    Enfin, continue comme ça (ton blog, tes vidéos, ta vie....) je te lis et te regarde toujours avec plaisir!

    A bientot Mélissa

    RépondreSupprimer
  68. Coucou, loin de te juger, je t'envie beaucoup car j'aurais beaucoup aimé garder mes enfants moi-même plutôt que de donner 80% de mon salaire à qqun, de courir, de les faire sans cesse se dépêcher et du coup, être bien souvent grognon au lieu de profiter d'eux. J'ai souvent l'impression de passer à côté de tellement de choses...Mais il faut être 2 pour prendre cette décision lourdes de conséquences comme tu le dis également.
    En revanche, j'ai pris 6 mois de congé parental pour mon 1er (quel bonheur) et 6 mois également pour le 2ème... la reprise a été très difficile. Après un an à 100% j'ai posé un 80%. sans ce 80% je n'y arriverais pas...cela dit, tu vois je ne suis pas mère au foyer mais le fait de ne pas être à temps complet fait croire également à l'entourage que tu te la coules douce (tu quittes à 6h! la honte) alors que je cours sans cesse.
    Conclusion, quoi que tu fasses en temps que femme, tu n'en fais jamais assez alors tu as bien raison, ma mère était au foyer et j'en ai bien profité (jusque grande) et j'en suis reconnaissante aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  69. Salut Mélissa! Je me posais une question... Crois tu que l'on sort les mêmes réflexions aux papas au foyer? J'ai l'impression qu'encore une fois lorsque il s'agit d'un homme cela va le glorifier, les femmes quoiqu'elles fassent sont sujettes aux critiques... Un coup trop vieux jeu, un coup trop indépendantes... De toute façon nous devons faire avec , chacun vit sa vie comme il le peut et chanceux sont qui vivent comme ils l'ont choisi, le bonheur des uns fait souvent place à l'amertume des autres. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  70. Je trouve ça fou la manière dont les personnes se permettent de juger, et particulièrement en France. Je reviens de 6 mois en Finlande, et bien sûr ce n'est pas le paradis tu peux y recevoir aussi des piques, mais c'est beaucoup plus rare. Je suis devenu végétarienne en Finlande et je n'ai jamais eu de réflexions, dès que je suis rentrée ça fusait, mon père m'a sorti hier que ma grand-mère aurait une crise cardiaque si elle le savait ?!?! Et pour les mères aux foyers, j'en ai entendu aussi des vertes, ma mère l'étant. Je trouve ça aussi aberrant surtout notre époque ou justement il faut beaucoup de courage pour assumer ce choix encore une fois très mal jugé par la société, c'est en très grande majorité, par choix, vocation que les femmes le choisisse et je trouve ça très beau. Je trouve ça toujours magnifique d'avoir réussi à faire le métier que l'on souhaiter, et j'espère que se sera pareil pour moi (dans le cinéma).

    RépondreSupprimer
  71. Coucou Mélissa,

    C'est la première fois que je poste un commentaire même si j'adore tous tes articles. Tu as une écriture juste magique et c'est très agréable de te lire !! Ton article est très touchant et mérite de faire taire plusieurs personnes qui osent critiqués.

    Même si j'ai que 16 ans, je sais ce que ça fais d'être critiqué grâce à ma maman qui a préféré arrêté de travailler pour s'occuper de ma petite soeur et moi-même et je lui en remercie énormément car c'est grâce à elle que je suis celle que je suis ! Elle s'est battue pour nous, pour notre éducation, pour nos avenir qui seront, et je croise les doigts, comme on le souhaite. Après 17 ans et maintenant que ma soeur et moi sommes assez grande, ma maman a retrouvé du travail ! Quand j'aurais moi-même des enfants, je ferai au mieux pour faire comme elle.

    J'admire profondément toutes les mamans qui ont tout arrêtés pour s'occuper à fond de leurs progénitures! Pour moi, c'est une très belle preuve d'amour !

    Merci d'avoir écrit cet article merveilleux et qui j'espère fera réfléchir tout le monde. Parce qu'être maman doit être le plus beau des métiers du monde et pas le pire !

    Gros bisous à ta jolie petite famille ♥

    RépondreSupprimer
  72. J'ai eu cette chance de grandir avec ma maman à la maison. Et de ce fait, je n'ai jamais porté aucun jugement sur les mères au foyer. Je suis issue d'une famille nombreuse (on était 5 enfants à la maison) et je sais que ma maman a arrêté son job parce qu'elle était malheureuse en entreprise, mais aussi parce que c'était trop compliqué d'élever 5 enfants avec 2 parents travailleurs.

    Je n'ai jamais vu ma maman souffrir d'être mère au foyer. J'avais une maman toujours disponible pour nous, à nous conduire à gauche, à droite, nous faire de bon goûters. Une maman aux petits soins lors de nos examens, nous cajoler, nous réconforter. J'ai énormément de respect pour ma maman, la valeur de son "travail", et d'avoir pris conscience de tout ce qu'elle a toujours fait pour nous, ça m'a permis de ne plus porter aucun jugement sur celles qui ont choisis cette vie.

    Comme je te l'ai dit l'autre jour : chacun reçoit le même nombre d'heures dans sa journée : 24. Avec 7 jours de la semaine. Et chacun choisit de faire ce qu'il veut de son temps. Alors oui, certains sont obligés d'aller bosser dans une entreprise (comme c'est mon cas) pour gérer ses factures ou ses emprunts, mais c'était aussi mon choix d'acheter un appartement, une voiture, faire des travaux, etc.... Nous avons la responsabilité de nos choix ! Et de notre vie.

    Bref, très joli article et longue vie aux mamans !!

    RépondreSupprimer
  73. Bonjour Mélissa,

    N'étant pas sûre que le commentaire que j'ai laissé tout à l'heure ai été enregistré (j'étais sur mon téléphone et je crois que ça a buggé), si tu reçois un doublon n'hésite pas à supprimer l'un des deux.

    Ton article m'a beaucoup touchée, je ne comprend pas comment des gens se permettent de juger la vie de quelqu'un d'autre. Etre mère au foyer c'est du boulot, je l'ai constaté grâce à ma maman qui a eu le bonheur de pouvoir rester à la maison pour s'occuper de ma soeur et moi jusqu'à mes 15 ans, et ça elle ne l'échangerais pour rien au monde. Et j'espère que quand je pourrais financièrement et surtout après mes études, je pourrais faire ce magnifique travail.

    Bravo pour ton article, reste comme tu es, tu semble épanouie et heureuse, et je te souhaite de continuer sur cette lancée. Et tes ptits loulou sont trop mignons.

    Bonne fin de journée.

    PS : Voici la vidéo dont une des filles parlais dans les commentaires, je voulais moi aussi te la montrer donc ça tombe à pique. https://www.youtube.com/watch?v=ADqlMHbB8i0
    Et j'ai lu dans un de tes articles que tu aimais bien la fleur d'oranger, te connaissant gourmande j'ai une recette facile de gâteau à la fleur d'oranger que ma maman nous faisait tout le temps. Donc si tu la veux tu me fais signe.

    Pleins de bisous.

    RépondreSupprimer
  74. Coucou Mélissa, ton article est hyper touchant

    RépondreSupprimer
  75. Tombée enceinte par accident, j'ai pris la décision de mettre mes études entre parenthèse pour me consacrer à 200% à mon bonhomme. Alors oui les gens jugent, critiquent, stigmatisent... Mais je n'échangerai ma place pour rien au monde. Ma mère a arrêté sa carrière pour élever ses 6 enfants donc pour moi ça tombait sous le sens de faire de même.

    Superbe article Mélissa <3

    RépondreSupprimer
  76. Personnellement je respecte entièrement ce choix de vie et considère que l'on ne peut pas tous parvenir au bonheur de la même façon.
    Ceci dit, pour être tout à fait franche, je trouve que ton article et la façon dont tu l'as écrit amène plusieurs sous-entendus qui me dérangent un peu, notamment qu'une femme qui travaille ne pourra pas profiter de chaque moment avec ses enfants, n'a pas autant de ménage et autres tâches ménagères à exécuter qu'une femme au foyer etc. Une femme peut très bien prendre un congé maternité de plusieurs années pour rester avec ses enfants tant qu'ils ne vont pas à l'école, ou même ensuite travailler à temps partiel pour passer tous ces moments dont tu parles avec eux. Je ne sous-estime pas la charge de travail que tu dois certainement abattre tous les jours, d'autant que tes deux enfants sont en bas-âge. Je ne dis absolument pas que tu es fainéante ou pantouflarde, juste qu'il ne faut peut être pas exagérer en énumérant la montagne de travail que tu as à faire en "comparaison" à une femme qui travaillerait.
    En fait, ce qui me pose problème c'est que tu considères qu'en étant mère au foyer tu choisis le métier de mère... Mais toutes les mères, qu'elles aient un métier ou non, choisissent (ou pas d'ailleurs..) de se consacrer à ce "métier" de mère! Sauf que, toi, et toutes les mamans au foyer, ont plutôt choisi, selon moi, de ne pas avoir de métier. Ce que je ne juge absolument pas, puisqu'encore une fois, tout est question de choix de vie. Mais je trouverai ça plus honnête d'admettre et d'assumer que tu as choisi de ne pas travailler plutôt que tu as choisi d'être une mère.

    RépondreSupprimer
  77. Coucou Mélissa :)

    J'avais posté un commentaire le jour de la parution de l'article mais je ne le vois pas. Je voulais savoir s'il y avait eu un problème lors de la parution ou s'il avait été supprimé. S'il a été supprimé j'en suis désolée, je souhaitais savoir la raison pour éviter la reproduire et donc te faire perdre du temps à supprimer des commentaires que tu juges néfastes. :)

    Il s'agissait d'un commentaire pour poster une vidéo en anglais pour un faux entretien d'embauche pour le job de maman car ton article m'a rappelé son existence et je trouvais cela approprié.

    Je suis désolée de polluer ton article de ce commentaire plein de questions pas vraiment en rapport... Je ne voulais pas non plus t'envoyer un mail car il s'agit d'une adresse pour les contacts pros. Bref ce message n'est pas un message de haine loin de là, juste pour essayer de comprendre et ne pas reproduire les mêmes erreurs la prochaine fois :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Annabelle,

      Ecoute, je ne sais pas pourquoi ton message n'a pas été publié, il y a du y avoir un bug de ton coté parce que je n'ai pas eu à "censurer" de commentaire depuis de longues semaines ! La vidéo dont tu parles, je viens justement de l'ajouter à la fin de cet article, une autre abonnée me l'a envoyée ;-) Je n'aurais jamais supprimé un commentaire qui me dirige vers de telles découvertes ! =)

      Bref, je ne sais pas ce qui a buggué avec ton premier message mais le second est bien passé ma belle ! Bisous <3

      Supprimer
  78. Très bel article plein de vérités et tellement bien dit! Ma maman est aussi une "femme au foyer" et je suis d'accord avec toi que parfois la critique est trop facile mais ces personnes la ne sont souvent pas heureuse avec leur choix ou jalouse la vie d'autrui. En tout cas j'ai beaucoup apprécié ton article et ta sincérité et merci de le dire à voix haute. Moi je trouve que tu as fait un très beau choix et tes enfants ont beaucoup chance. Bisous

    RépondreSupprimer
  79. Mise à jour du 23 juillet 2015 : après avoir lu et essuyé un certain nombre de critiques dans lesquelles on me reprochait apparemment de manquer de considération envers ces mamans qui travaillent, je me permets d'ajouter que ce n'est absolument pas le cas, et qu'en l'occurence, il est inutile de chercher à lire entre les lignes, puisqu'aucun message subliminal n'était caché dans cet article. Ce n'est pas parce que je demande qu'on respecte les mamans au foyer que j'insinue que les autres sont de mauvaises mères, c'est bien loin de ce que je pense, et de la vérité. Ce post était destiné à rappeler que celles qui s'occupent de leurs bambins à plein temps sont loin d'être des fainéantes qui se tournent les pouces tandis que d'autres ont "un vrai travail". Et pour ceux qui penseraient encore que ce n'est pas un "job", je vous invite à demander aux assistantes maternelles ce qu'elles en pensent... mais aussi, à regarder cette vidéo qui parle d'elle-même : https://www.youtube.com/watch?v=wIQIn0OP7RE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Ayant eu un travail à l'extérieur, ayant été maman au foyer pendant 2 ans, puis ayant repris le travail à l'extérieur, et pour finir étant assistante maternelle depuis 11 ans, je suis tout de même désolée de te dire que non, être maman au foyer n'est absolument pas du tout pareil qu'être assistante maternelle.

      Quand on est maman au foyer, on s'occupe de SES enfants, la chair de sa chair. Quand on est assistante maternelle, on s'occupe des enfants des autres (et on travaille pour leurs parents en ayant des obligations contractuelles), cela fait une énorme différence. On a donc 3 ou 4 enfants à gérer, (en plus des siens), qui ne sont pas les nôtres, on a gérer les parents des enfants, la PMI, les contrats, les heures d'arrivées, les départs, etc...

      Alors non les mamans au foyer ne sont en rien des fainéantes, et loin de là, ça je te rejoins totalement. Mais tu ne peux pas comparer les assistantes maternelles et les mamans au foyer.

      Etre maman au foyer est super pour peu qu'on l'ait choisi, mais à mon sens ce n'est pas un "travail". Mais s'occuper à temps plein de ses enfants est très prenant, on est d'accord.

      Quand j'étais maman au foyer, je n'ai jamais pris ça comme un travail. J'étais maman au foyer. Je m'occupais de mes enfants. Point. Il faut apprendre à faire abstraction des critiques.

      Qu'on soit au foyer ou pas, on s'occupe toutes de nos enfants, les mamans au foyer ont juste le super avantage (ou pas si ce n'est pas voulu ou assumé!) d'avoir tous les moments avec leurs enfants pour elles.

      De toute façon si on travaille à l'extérieur, on va nous dire reste chez toi avec tes enfants, si on ne travaille pas, on va nous dire va travailler, si on travaille chez soi, on va nous dire mais c'est pas un vrai travail, si on est maman au foyer on va nous dire toutes ses choses à la fois...

      Belle journée, et félicitations pour ton blog qui est superbement écrit.

      Supprimer
  80. Coucou! Je te conseille d'aller voir ce site : http://fabuleusesaufoyer.com et leur page facebook :https://www.facebook.com/fabuleusesaufoyer?fref=ts ça rejoint exactement ce que tu dis dans ton article ;) Je suis sûre que ça pourra t'inspirer! Et d'ailleurs ils cherchent régulièrement des gens pour écrire des articles... :)
    Bien à toi!

    RépondreSupprimer
  81. Chère Melissa et chères golden beauties,
    J'ai mis plusieurs jours avant de commenter ton article parce que je voulais prendre le temps de laisser murir mon commentaire. J'ai bien compris que ton but n'était pas d'opposer les mères qui travaillent aux mères au foyer. J'espère donc que tu m'excuseras de rebondir sur le débat et pas sur le fond même de ton article, mais je le trouve intéressant. J'ai envie, pour ma part, de mettre le doigt sur le travail tel qu'il semble sacralisé de nos jours, sur le travailleur/la travailleuse. Le mot "travail" vient du latin tripalium qui était un instrument de torture pour immobiliser et "punir" les esclaves rebelles. Le travail aujourd'hui, pas dans le sens noble du terme comme tu le définis plus haut dans un de tes commentaires, a été érigé en valeur, tout comme l'argent d'ailleurs. Celui qui ne travaille pas est un raté, un paresseux, etc. C'est en tous cas l'image véhiculée dans les médias de masse. A croire que le reste ne compte plus (je parle toujours dans le cadre de la communication de masses, je ne vise personne ici). Tout le reste, que ce soit élever ses enfants à temps plein, cultiver un potager à temps plein pour nourrir sa famille en autonomie, décider de consacrer sa vie à se cultiver/étudier, et j'en passe, est vu comme un "simple loisir". Comme si se nourrir, entretenir son nid, etc. étaient devenus accessoires, voire inutiles, futiles. Je ne dis pas qu'il faut retourner au temps des cavernes, comme tout, il doit y avoir, je l'espère, un juste milieu entre la peau de bête et l'esclavagisme moderne. Je pense que le vrai débat se situe là en fait et pas au niveau des mères qui vont travailler ou pas. Dans notre contexte, choisir l'un ou l'autre est un défi de taille et la pression est énorme. N'oublions pas que notre système nous pousse à aller travailler en nous rendant dépendant d'un tas de choses, consciemment ou inconsciemment. La consommation à outrance et l'absence de revenu de base (allocation allouée à vie à toute citoyen qu'il travaille ou pas) en sont deux éléments. Je pense qu'il est important de montrer qu'une autre voie est possible, tellement important. Et donc, rien que parce que tu nous montres qu'une autre voie est possible, merci.

    RépondreSupprimer
  82. ton article ma fais versée quelque larmes gros bisous a toit et à ta petite famille !

    RépondreSupprimer
  83. J'ai trouvé cet article très attendrissant jolie Mélissa 💕 et bourré d'humour comme tu sais si bien faire ! Des mamans qui travaillent des mamans au foyer il faut de tout pour faire un monde ! Chacune vit sa vie comme elle le peut/veut et éduque ses enfants comme elle l'entend !
    J'ai eu "la chance" (même si ca a ete dur) de ne pas travailler avant l'entrée en CP de mon loulou donc j'ai pu pleinement profiter de ses plus jeunes années et la je bosse à temps partiel ce qui est parfait pour garder du temps , éviter les garderies et avoir une vie professionnelle à la fois :)
    En tout cas du moment que tes choix de vie te rendent heureuse c'est le principal
    Merci pour le travail que tu fournis sur ce blog ^^

    RépondreSupprimer
  84. Coucou Mel,
    J'ai été très touchée par ton article car je sais ce que ce travail est car ma maman a arrêté de travailler quand je suis née. Même pas un congé parental, non, elle a quitté son travail pour s'occuper de moi. Puis 3 ans après ma soeur est née et beaucoup plus tard mon frère. Nous n'avons pas été faciles a gérer tous les 3 mais elle s'en est sorti au la main parce qu'elle a su défier toutes les embuches et difficulté du "METIER".
    C'est vrai que c'est un choix de vie respectable et même le plus respectable de tout les métiers. Un métier très dur.
    La vidéo que tu as inséré, je la connaissais déjà mais elle m'a de nouveau émue comme tout.
    C'est très touchant.

    Gros Bisous ma chère Mél.

    Sophie

    RépondreSupprimer
  85. Bonjour Mélissa,

    Merci pour ce très bel article, je trouve ton choix tellement beau. Je suis maman de 3 enfants (une petite fille de 2 ans et des jumeaux de 4 mois fille et garçon) et je vais bientôt reprendre le travail (pas par choix). J'admire énormément les femmes au foyer, il faut avoir beaucoup de courage pour faire ce choix quand c'est possible.
    J'ai beaucoup aimé l'article de ce blog : http://vmleblog.canalblog.com/archives/2014/07/29/30329998.html
    Il "réconcilie" mère au foyer et mère qui travaille.

    RépondreSupprimer
  86. Mais pourquoi diable se justifier d’un choix aussi personnel ?
    Tout le monde trouvera à redire de toutes façons. Qu’on soit une maman au foyer ou une maman qui travaille, on se prend toutes un tas de réflexions idiotes.
    L’inventaire que tu listes instaure une ambiance de compétition je trouve. D’autant plus qu’il y a une bonne partie des tâches citées qui incombent à toute maman, qu’elle soit au foyer ou qu’elle travaille (passer l’aspirateur, appeler le médecin, etc.). Pour moi maman au foyer est un choix de vie. Tu choisis de consacrer plus de temps à ton rôle de maman et aux « tâches » associées. Une maman qui travaille doit les faire en plus du reste donc mathématiquement parlant elle y consacre moins de temps. C’est ni mieux ni moins bien, c’est juste 2 styles de vie différents. Et tant que ça convient à chacune, pourquoi comparer ? Assumons nos choix, avec leurs avantages et leurs inconvénients, et oublions les mauvaises langues !

    RépondreSupprimer
  87. Bonjour Mélissa,

    Même si c'est un travail éreintant tu as une chance formidable de pouvoir rester auprès de tes deux ptits mecs à les éduquer comme il te semble bon et à ta façon (enfin à ton mari et toi)
    Je reprend le travail dans deux semaines, et ça me fend le cœur de devoir quitter mon tout petit.
    Alors tu fais le plus beau métier du monde!

    RépondreSupprimer
  88. MAGNIFIQUE !

    J'ai adoré lire ton article qui m'a même chamboulé. Je n'ai que 20ans mais j'ai toujours eu l'ambition de réussir professionnellement, quitte même à ce que ça soit au détriment de la famille que je fonderai. Je pense que s'il y'a eu des mauvaises réactions, c'est peut être parce que la lecture de ton article a touché. Ca a réveillé l'instinct maternel en moi et me fais réfléchir. L'image de la femme a évolué mais on ne doit peut être pas se concentrer sur ça. Quand on y pense, c'est vrai que c'est triste de se priver de moments de vie avec ses enfants pour "une situation". Les enfants ont besoin de grandir avec leurs parents et non pas avec des inconnus de la crèche ou autres. Enfin bref, je repars la tête pleine de réflexions. Merci :)

    Des Bisous,

    https://chilloutwithrose.wordpress.com

    RépondreSupprimer
  89. Coucou ma Meli!!!
    Très bel article, et je trouve, courageux.
    Pas facile la vie de maman!💕
    Heureusement tu as un bon auxiliaire : Mr GoldenBeauty, of cours! 👍
    Biz ma chérie 💋
    Cat

    RépondreSupprimer
  90. J'aime beaucoup ton article qui retrace tout à fait la vérité même si je n'ai pas la chance d'être moi-même mère !

    RépondreSupprimer
  91. Coucou melissa!
    Je vais t'avouer que je ne viens pas souvent par ici. Je te suis surtout sur youtubes et d'autres réseaux malgré que j'aime beaucoup ta façon d'écrire, elle captive très facilement.

    Cet article m'a beaucoup touché personnellement et si tu me permets, je vais t'expliquer pourquoi:

    Cette année, j'ai fêté mes 24 ans. Je suis la cadette d'une famille recomposée de 5 enfants avec une grande différence d'âge. Ca en fait un bon petit tas ;). Nous avons vécu dans une grande villa à la campagne, avec un énorme jardin, des arbres fruitiers, de grandes chambres chacun, des jouets à profusion et j'en passe.
    Mes parents ont tout fait pour nous offrir cette belle vie en travaillant beaucoup, surtout mon père qui lui travaillait 12h par jour, 6 jours par semaine. Ma maman elle, travaillait à 70 % voir plus car elle faisait beaucoup d'heures supplémentaires.
    Je leur remercie sincèrement pour cette bonté dont ils ont su faire preuve pour nous offrir le meilleur et je les aimes énormément. En revanche, lorsque j'étais petite, je ne voyais pas cela du même oeil. J'étais très souvent seule à la maison la semaine. Lorsque je me levais pour aller à l'école, j'étais seule, mes parents et mes frères étaient déjà partis pour le travail/études. Donc, je m'habillais seule, je déjeunais seule, je préparais mon sac seule. A midi, c'était le même topos. J'étais seule dans la maison. Et le soir, il m'arrivait très souvent de devoir faire mes leçons seule, goûter seule. Et lorsque j'étais encore plus petite, je passais mon temps de nounou en nounou. Le bon côté des chose, c'est une expérience de vie qui m'a permise d'être très vite indépendante et autonome dans les actes de la vie quotidiennes.
    Lorsqu'on est enfant, je pense personnellement qu'on a besoin d'une présence d'un adulte familier qui nous aime. C'est un ressenti que j'adorais ressentir lorsque j'étais petite. La preuve, je ne lâchais pas ma maman quand elle rentrait à la maison, je la suivais partout.
    Alors pour en revenir à toi Melissa, être une maman au foyer, je pense que c'est un LUXE EXTRA. Pourquoi ? Pouvoir vivre avec un salaire à 4, pouvoir vivre chaque instant avec ses enfants, être là pour eux à chaque moment de la journée et leur offrir le meilleur... Je t'assure qu'ils seront bien heureux de cette vie et que plus d'un enfant rêverait de pouvoir voir sa maman lorsqu'il rentre de l'école. Alors quoi ? Profite !!! et laisse les bâtardes dire ce qu'elles veulent, tu vaux mieux que ça ;))

    Gros bisous à toi et bel été.

    Anaïs

    RépondreSupprimer
  92. J'aime beaucoup cet article puisque tu parles avec le coeur. Et j'imagine qu'entre tourner des vidéos et les montages qui sont de très bonnes qualités, sans compter tout le travail que demande un blog il s'agit égalément d'un travail à temps plein. Après il faut trouver le juste milieu entre la vie de femme d'épouse de mère et de bloggueuse pro. Personnellement je trouve que quand on est maman c'est top de pouvoir travailler chez soi à son rythme et selon ses envies.

    RépondreSupprimer
  93. c'est le meuilleur metier du monde et que l'on soit mere au foyer ou maman qui "travail" la vie de chacune est a respecter. ce sont des choix de vie ( ou pas d'ailleur) qu'il faut respecter et non critiquer le principal est l'amour que porte chaque parents a leurs enfants.

    RépondreSupprimer
  94. Coucou, belle article tu a su dire tous ce que j'ai sur le cœur. je suis une maman d'une belle princesse de 5 mois presque 6 et je suis heureuse et comblé par ce que je fait de mes journée. Tous les jour ma mère, ma belle mère et même mon marie me disent de trouver un travail et que je passe mes journée a rien faire pour tant ma mère n'a jamais travaillé étant maman et mon marie m'envie que je passe plus de temps que lui avec ma petite mais c'est une mentalité pourri de jugé les gent dans leur propre choix et leur vie. merci pour cette article et pour tous le blog et la chaine youtube bonne continuation

    RépondreSupprimer
  95. Je suis maman qui travaille dur dur de concilier les deux, profiter de vos enfants les maman au foyer son les plus chanceuse j'aurais souhaité etre maman a plein temps mais seul avec un enfant sa fait un trop faible revenu donc pas le choix de bosser, mais pour celle qui son a la maison vous avez tout mon respect car etres maman et le plus beau metier du monde mais aussi le plus difficile. Biz a tte les maman au foyer

    RépondreSupprimer
  96. Moi la seule chose qui me fait regretter mon travail de femme au foyer c'est qu'un ne soit pas reconnue par l'etat, pas de retraite, les enfants grandissent et partent, parfois le mari quand vous êtes vieille vous rejette,et bonjour la galère, a 60 ans on peut devenir SDF faute de revenus.réfléchissez bien à ma question.

    RépondreSupprimer
  97. Je me reconnais tellement dans ces lignes, les photos sont très jolies également ...

    RépondreSupprimer
  98. Bonjour, superbe lecture et admirattive de vos paroles. Alors moi je suis une maman qui travaille mais qui se fait aussi traitée de fainéante...et oui vous l'avez bien compris je suis instit...double peine ...pas fichue de s'occuper de ses mômes et payée pour un nombre de vacances inconsidérées.
    Et moi...ben je suis comme vous j'ai fait un choix pour avoir du temps avec mes enfants et partager du temps avec d'autres enfants...Cela a été riche pour tout le monde...Mais aujourd'hui je me dis que les mamans au foyer ont souvent créé un lien particulier avec leur petit. Et effectivement maman est un vrai métier et pour celles qui l'exercent à temps plein "chapeau" ...je mets des bémols pour certaines personnes mais c'est mon mauvais moi. Et mon papa, qui est parti cette année ne trouvait pas normal qu'il n'y ait pas un revenu reconnu pour elles...moi en plus je trouverais cela juste.

    RépondreSupprimer
  99. Je réagis un peu tard mais je réagi quand même.
    Je tire mon chapeau à toutes les mamans au foyer, je sors d'un congé parental d'un an pour mon 2 ème fils et bon Dieu que c'est difficile d'être à la maison.
    Entre le manque de considération, de relation sociales, la surveillance et vigilance constante envers les enfants, au final j'ai trouvé avoir mon de temps qu'avec un travail en extérieur !!!
    On se dévoue corps et âme à tous à la maison parce que consciemment ou pas on se dit que c'est notre job.
    Alors que depuis que je rebosse :
    J'ai des repas seule AU CALME.
    J'ai de nouveau des relations sociales.
    J'ai un salaire.
    J'ai la possibilité de dire au mari "fais à manger moi ce soir je suis rincée".

    Donc chapeau, en toute honnêteté je trouve que je suis moins fatiguée et à cran.

    RépondreSupprimer

Je lis absolument tous les commentaires, même si je ne peux pas forcément répondre à chacun d'entre eux - malheureusement. NB : il n'est désormais plus possible de commenter en "anonyme" (pour commenter, il faut juste créer un compte Google, c'est gratuit). De plus, les commentaires empreints de méchanceté gratuite / haineux / racistes - et j'en passe - ne seront pas publiés. Peace !