Onglets-menu

mercredi 24 juin 2015

Le cas de ma "Vie Parfaite"



Depuis quelques semaines déjà, un paradoxe se glisse dans les commentaires (principalement sous mes vidéos) que je peux lire ici ou ailleurs. J'ai effectivement eu droit à un peu trop de "ta vie me fait rêver" et "tu es parfaite" mais, également, à quelques "n'importe quoi, afficher un tel bonheur c'est forcément faux" qui m'ont fait hausser les sourcils d'étonnement. Je t'avouerai que la multiplication de tels commentaires (aussi bien élogieux que détracteurs) me met franchement mal à l'aise. Il était temps que je profite d'un post pour te parler un peu plus de "ma vie parfaite".

Il faudrait que je commence par t'expliquer une chose : parce que moi, personnellement, je regarde des vidéos sur YouTube principalement pour me distraire, j'ai délibérément choisi de ne filmer mes propres vidéos que les jours où je me sens de bonne humeur. Il me semblerait en effet inapproprié de filmer quoi que ce soit un jour où je suis malade comme un chien, de mauvais poil ou tout simplement quand j'ai le cafard. Quand tu me regardes en vidéo, même si j'ai un bon rhume, c'est donc une Melissa enjouée, que tu regardes. Je me suis toujours fait un devoir de transmettre des émotions positives sur ma chaîne, de laisser mon audience sur une note joyeuse - ou bien, dans certains rares cas, tels que mon vlog sur l'accouchement, avec une certaine émotion, mais ni tristesse ni protestation. J'ai toujours souhaité que ma chaîne YouTube ne soit pas un endroit où je vais jouer les Caliméro, ni où je vais vider mon sac - pour la bonne et simple raison qu'en tant que consommatrice de vidéos, je n'apprécie pas les "Mises au point" et autres "Coup de Gueule" qui reviennent pourtant régulièrement dans mon fil d'abonnements. Tous les YouTubeurs sont bien entendu libres de présenter le contenu qu'ils souhaitent, et moi, j'ai donc choisi de présenter des vidéos dans lesquelles je ne me mets pas en scène quand ça ne va pas, pour une raison ou pour une autre.

Est-ce à dire que tout va toujours bien ? Non. Je ne suis pas une extra-terrestre, j'ai une vie on ne peut plus normale, avec des hauts et des bas. Avec des coups durs, des moments d'euphorie, des journées de déprime et d'autres où je ne cesserai de sourire, et des jours où c'est un peu des deux. Mais n'étant pas une fana du vlogging ni de la télé-réalité, je me garde de tout vous montrer. Parce que si je pense que certaines émotions positives peuvent être communicatives, je suis tout aussi convaincue que transmettre son mal-être est très facile. Et j'ai toujours été de ceux qui préfèrent partager le meilleur plutôt que le pire. Je ne suis pas du tout en train de te dire que ma vie est moche, juste qu'elle n'est pas "parfaite", comme j'ai pu le lire.

Source Photo

Je ne suis qu'un gros iceberg. Tu ne vois que ce qui dépasse, la plupart du temps, ce que je choisis de laisser dépasser, disons. Mais aujourd'hui je te dévoile un peu de ce qu'il y a, là, en dessous du niveau de la mer.

Car s'il est vrai que je n'échangerai ma place pour rien au monde, il n'empêche que, comme toi, j'ai quelques balafres et un bon paquet de souvenirs douloureux. Des conflits, des déceptions, des absences - de proches, d'amour, de "je t'aime" - et puis un bon paquet de regrets et d'erreurs au compteur, aussi. Des choses dont je ne suis pas fière, des phrases que j'aurai mieux fait de ne jamais prononcer, des décisions qui n'étaient pas (du tout) les bonnes, quelques petites maladresses et de belles grosses bourdes. Parce que non, je ne suis pas parfaite, je suis, tout comme toi, un mélange de qualités mais aussi de petits et gros défauts.

Je ne pensais pas écrire ça un jour sur mon blog, mais le temps fait son travail et me donne le courage de ne plus dissimuler certaines choses. Je vais donc t'avouer que j'ai mis des années à comprendre que j'avais passé la majeure partie de mon adolescence en dépression, et que ce sont trois ou quatre -profondes- séances chez une psy qui m'ont permis de mettre des mots sur les angoisses qui ne voulaient pas me lâcher. Pas six mois de thérapie, pas six ans non plus. D'après elle, je n'avais pas besoin de grand chose si ce n'est ouvrir les yeux sur des évidences. Juste quelques heures, mais tellement instructives. Ces quelques heures-là m'ont libérée d'espérances inutiles - me permettant, enfin, de pouvoir comprendre que ce qui constitue le vrai bonheur, ce n'est pas attendre indéfiniment de recevoir ce dont on a manqué des gens qui ont refusé de nous l'offrir, mais que c'est à moi de le créer, puisque j'en ai la capacité.

Alors mon bonheur, je l'ai recherché, je l'ai dessiné, j'en ai planté les graines et je l'ai arrosé. Il a germé. Il a grandi. Aujourd'hui c'est un arbre haut et fort, et même si la pluie et les tempêtes passent et repassent régulièrement, il a beau se faire mouiller et secouer, il reste bien en place, enraciné à des émotions et des souvenirs forts et intenses, que mon mari et moi avons soigneusement gardés et chéris.

Notre mariage, le 25 Octobre 2008
Je ne comprends pas pourquoi mon bonheur, que j'ai pourtant lutté à obtenir, devrait forcément être faux. Je pense avoir versé largement assez de larmes plus jeune, pour pouvoir aujourd'hui laisser ma joie s'exprimer quand je la ressens. Je n'ai pas de honte à dire que ma vie d'aujourd'hui est telle que je l'avais rêvée : je me souviens de ce dessin que j'ai fait un jour - alors que ça n'allait pas, mais alors, pas du tout - sur lequel un couple est assis en haut d'une colline, face à un coucher de soleil, avec deux bambins et un Golden Retriever. Ce dessin, on l'avait mis dans un cadre, mon homme et moi, pour ne pas oublier ce qu'on voulait vraiment, dans notre vie : fonder une famille. C'était à la fois d'une simplicité déconcertante - quoi de plus simple qu'une petite famille et un toutou ? - et d'une complexité extrême - trouver un conjoint qui nous corresponde, c'est déjà un sacré challenge (oui parce que le Golden, on a pas mis longtemps à l'adopter, comme tu le sais déjà).

Mais voilà, j'ai eu de la chance, je suis "tombée" sur mon idéal masculin - bien que, la chance, j'y croie moyennement, pour tout te dire, mais c'est là encore une toute autre affaire. Mon mari, c'est aussi mon meilleur ami : il me connaît mieux que quiconque, il est présent, attentionné, compréhensif. C'est à la fois le bon pote pour se marrer devant un film débile, l'amant qui n'oublie pas notre anniversaire de mariage, l'épaule sur laquelle je me laisse aller aux larmes quand mes vieux démons refont surface, et puis, c'est aussi le papa dont je rêvais pour mes enfants. Et puisque j'en parle, mes enfants, ils sont arrivés après lui, et ils n'ont fait que compléter ce tableau - pourtant, même si je rêvais d'être maman depuis toujours, je n'aurais jamais imaginé que ça puisse être aussi fort, que ça puisse m'apporter autant de plaisir, de rires, de tendresse.


Alors voilà, ma petite existence, aussi insignifiante soit-elle, même si elle n'est pas parfaite (je ne suis pas à l'abri d'une tuile, d'un souci de santé, d'une angoisse vis à vis de mes gosses, ou d'un conflit familial - la preuve, c'est que c'est déjà arrivé des dizaines de fois et que certaines de ces choses-là sont désespérément redondantes). Pourtant, elle m'apporte effectivement le bonheur. Je suis une personne heureuse. Pas parfaitement heureuse, pas tous les jours heureuse, mais heureuse quand même. Et tant pis si ça ne plait pas à tout le monde. Les gens qui pensent que ma joie de vivre est factice, ce sont sans aucun doute ceux qui l'envient. A ceux-là je n'ai que quelques mots à dire : je vous plains. Ca me désole sincèrement de voir que certaines personnes sont assez aigries et en mal d'amour pour s'en prendre au bonheur des autres. Ca me désole pour eux de lire des messages dans lesquels on me demanderait presque de me montrer les jours où j'ai le moral dans les chaussettes, juste pour paraître plus "vraie". Au risque d'en faire un refrain, "Plaire à tout le monde, c'est surtout plaire à n'importe qui".

C'est vrai, mon bonheur à moi dépend de mon cocon familial. C'est vrai, je ne suis pas carriériste et je chéris le privilège que j'ai de pouvoir changer des couches plutôt que de passer une journée au bureau. Je ne risque effectivement pas de vous parler "essentiels pour être belle au bureau" ou encore "comment préparer la séparation avec bébé quand on reprend le travail". Je n'ai pas la prétention de tout savoir, ni de vous dire ce que vous avez à faire. Si ça ne vous plait pas, rien ne vous oblige à me lire ou à me regarder, après tout. C'est comme lire la préface d'un livre à la bibliothèque, ne pas apprécier, refermer le livre. L'auteur ne vous en voudra pas, vous passerez à un autre ouvrage, vous trouverez votre bonheur ailleurs, et roulez jeunesse.

Alors voilà, ma vie est telle qu'elle est, avec ses hauts et ses bas - mais avec bien plus de hauts, je ne m'en cacherai pas - je l'ai délibérément choisie, elle me convient et me comble, et pourtant elle ne correspond sans doute pas à la vision du bonheur idéal de beaucoup d'autres. Est-ce pour autant une raison de croire que je simule ou que je cherche à exposer une image fausse de moi ? Les personnes qui me lisent et me connaissent vraiment - je vous fais un petit coucou au passage, je sais que vous êtes plusieurs - savent bien quelle est la réponse à cette question.

161 commentaires:

  1. Coucou Mélissa,

    J'attendais ton fameux article d'aujourd'hui et j'ai été très touché....Je suis également maman au foyer (mes garçons ont 5 et 7 ans) et sa m'arrive d'avoir des réflexions a se sujet...mais comme tu dis on sens qu'il y a de la jalousie dans le fond alors sa me passe aussi...OUI je suis heureuse de pouvoir être présent au quotidien avec mes enfants.

    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien félicitations ma belle, tu peux être fière de toi ! Laisse les mauvaises langues de côté, va ;-)

      Supprimer
  2. Et bien moi j'aime voir des gens heureux!
    Comme tu le dis si bien, on vient ici pour se distraire, et je ne crois pas que le malheur des autres soit très distrayant (ou alors c'est vraiment triste..)
    Bravo pour ce bonheur que tu as construit de tes propres mains, et bravo d'avoir pris la décision de suivre tes envies/ton instinct malgré les diktats actuels...
    Bien sûr qu'il y a et qu'il y aura de mauvais jours... Mais en avoir conscience ne permet-il pas d'apprécier encore plus les bons moments?
    Bonne journée jolie Mélissa,
    Bises
    Mathilde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mathilde, tu as tout compris on dirait =) Des bisous !

      Supprimer
  3. Coucou Mélissa,

    Cet article est top (comme les autres mais enfin..) parce qu'il respire la sincérité.

    Personnellement je trouves ca aussi désolant que certaine personne te fasse des reflexions comme celle ci. Je penses que l'on a ni à t'envier mais on a pas non plus à dire que tu "simule" ta vie... Enfin ceux qui disent ça n'ont absolument rien compris, et tant pis pour eux. Il faut pas que tu en prenne compte c'est tout !!

    Parce que moi ça me dérangerai que tu sois obliger de changer ton mode de fonctionnement, mode d'écrire, mode de tourner tes vidéos, juste pour 2/3 commentaires qui n'en valent pas la peine ! Tu sais les critiques, tout le monde en essuie et moi la première, mais je pense qu'il faut faire le choix de les ignorer (sauf quand ça vient des personnes que tu aimes vraiment, parce que certaines critiques peuvent être constructive).

    En plus la façon dont tu parles ça me fais penser à moi. Je suis la fille qui a toujours le sourire même quand ça ne vas pas forcément, et du coup les gens ne s'imagine même pas que des fois ça va pas, que des fois j'aurais plus envie de pleurer que de leurs sourire.. Mais comme toi je suis une personne qui préfère partager sa bonne humeur plutôt que ses problèmes. Et je penses que dans ce sens tu as tout à fait raison !!

    Enfin voila, je suis super contente que tu ais publier un article de la catégorie "words" aujourd'hui, non pas que je n'aime pas tes vidéos de grossesse, mais je m'y retrouve quand même beaucoup moins que dans cet article :)

    Je te fais des gros bisous ma belle
    Mélanie <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est désolant et je ne changerai pas mes préférences pour faire plaisir aux personnes médisantes, je te rassure - plaire à tout le monde c'est plaire à n'importe qui, une fois de plus, alors je préfère ne pas plaire à tout le monde, justement ! Et je suis bien contente qu'à côté de ça, beaucoup de mes abonnées se retrouvent en moi, comme toi. Bref, merci pour ton message et ton soutien Mélanie !

      Supprimer
  4. Bonjour Mélissa, et merci beaucoup !
    Je me reconnais beaucoup dans ton post, je suis moi aussi maman de deux petits bouts qui ont 19 et 4,5 mois, entre mes grossesses j'ai repris le travail mais aujourd'hui je ne le peux plus, je souhaite vraiment être une maman à temps plein pour mes amours de bébés. Mon mari chéri est mon roc, mon ami mon tout quoi :-).
    Bref, je te trouve super !! et merci beaucoup pour ton témoignage et ta bonne humeur qui est communicative !
    Bises
    PS : ta vidéo sur ton accouchement m'a beaucoup émue car comme beaucoup je me suis reconnue un peu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Félicitations pour cette jolie famille ma belle, et bravo aussi pour ta vie de famille assumée et épanouie, je te souhaite tout le bonheur du monde !

      Supprimer
  5. Bravo pour cet article ! Je n'ai pas eu l'occasion de voir les commentaires dont tu parles mais je les trouve déplacés. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  6. En effet tes rêves sont des rêves plutôt simples, et ce sont les miens aussi... : Fonder une famille et aussi avoir un chien (mais ça c'est un plus) :)
    Depuis toute gamine je rêvais déjà d'avoir une famille, d'être maman. Et depuis qu'on s'est trouvé (il y a 4 ans et demi), mon chéri et moi, j'ai eus l'impression que ce rêve pouvait, plus facilement que je ne le croyais, devenir réalité.
    Nous n'avons toujours pas d'enfants car il faudrait pour cela qu'on soit bien insallés et qu'on ait un peu d'argent..
    Mais je t'avoue que je suis hyper impatiente que ce moment arrive ! ^^
    Je peux comprendre, comme toi, que ça ne soit pas le rêve de tout le monde. Chacun voit sa vie différemment. D'ailleurs mes parents ne comprennent pas que je veuille des enfants assez tôt. Eux à mon âge, ils étaient déjà ensemble mais préféraient faire la fête... Ils me disent souvent : Mais non Anaïs, profite de ta vie. Dès que tu as des enfants après c'est fini. Mais moi à ces moments là dans ma tête je me dis que, non, c'est le début !
    Enfin tout ça pour dire que je te comprend parfaitement.
    Moi je te suis pour ce que tu es, et aussi parce que je trouve qu'on se ressemble beaucoup :)
    Les personnes qui te disent des choses négatives sont effectivement jalouses.. et n'ont pas de vies !
    Je pourrais être jalouse de toi moi aussi puisque tu as réalisé mes rêves, mais moi, je suis super contente pour les bonnes choses qui t'arrivent et en plus de ça tu me transmets tes ondes positives :D
    C'était un joli article, parfaitement clair et bien rédigé !

    Au fait, comment allez vous les enfants et toi, mieux?

    Bise à toi et ta jolie famille ❤

    Anaïs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant de voir que vous êtes drôlement nombreuses à avoir la même vision de la vie que moi, à quelques petites choses près ! Je te souhaite vraiment de connaître la joie de fonder une famille quand tu le pourras - chaque chose en son temps bien sur, il ne sert à rien de se précipiter =) Cela dit, si c'est ce que tu veux par dessus tout, je comprends que tu veuilles "profiter" de la vie en fondant une famille tôt, plutôt que d'en "profiter" en faisant la fiesta ^^ J'étais pareil et je ne regrette pas mes choix, être une maman jeune, c'est super aussi, du moins quand on l'a souhaité ! Merci pour ta gentillesse et ton soutien Anaïs, plein de bonheur à toi <3

      Supprimer
    2. Merci beaucoup Mélissa ! Ça me touche... tu es adorable ! :) <3

      Supprimer
  7. Coucou Mélissa !

    Waouh... bravo pour ton sens de l'écriture, désolé je me répète mais à chaque fois ta plume me transporte et puis tu as tellement raison... la vie est trop courte pour se prendre autant la tête, comme toi je suis heureuse dans ma "simple vie", avec mon mari qui est mon tout, mon meilleur ami, mon amant, mon confident, mon enfant qui m'apporte tellement et qui m'a fait me découvrir, grandir, m'aimer, qui me transporte tellement, tu le comprend toi-même très bien cette émotion, cet amour pour nos enfants !
    J'aime ma vie comme elle est, malgré les petits tracas du quotidien, les angoisses, le stress, la maladie ; mais tout ça n'est finalement pas grand chose, j'ai l'essentiel et c'est ce qui compte, ma philosophie est simple mais tellement épanouissante !
    MERCI Mélissa
    Bisous et soignez-vous bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Les compliments qui touchent à mon écriture me vont droit au coeur <3 Félicitations à toi pour ta "simple vie" mais qui t'apporte tellement de joie, à ce que je lis ! Ta philosophie rejoint la mienne en bien des points apparemment, et je te souhaite qu'elle t'apporte encore beaucoup de satisfaction, Sophie ! Bisous <3

      Supprimer
  8. rien de plus à dire que magnifique et je suis tout à fait d'accord avec toi ne pas envié ou ne pas jalousé mais tenté de se créer son propre bonheur sa propre vie et pour moi etre une maman au foyer n'est absolument pas tabou car je le suis aussi certes nous n'allons pas tout les jours au bureau comme la majorité des gens mais que ça plaise ou non je le dis (ou plutôt je l'écris) c'est du boulot de gérer des enfants et une maison car oui les gens pensent peut etre que nous restons à ne rien faire et bien c'est faux et pour finir je te dirais moi je ne t'envie pas je t'admire tout simplement pour ce que tu fais voilà bonne journée Mélissa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça oui, c'est du boulot, mais c'est bien mal vu, malheureusement, comme "job" et c'est bien dommage. Merci pour ce partage Alicia ! Bisous <3

      Supprimer
  9. Coucou Mélissa,

    Je suis ravie de lire un article comme celui-ci, un article où l'on sent que tu livres un morceau de toi qui est plutôt bien ancré. Pour ma part je n'ai jamais imaginé que tu avais une vie parfaite, rêvée, pas en outre mesure en tout cas ! J'ai pensé que tu avais la chance d'avoir un mari attentif et deux petits magnifiques, mais plus qu'une chance, c'est à mes yeux une construction, comme l’illustre bien ton image de l’arbre. Autre petit point, celui qui te concerne toi plus que ta vie : dans le premier commentaire que je t'ai laissé et où je t'exposais tout le bien que je pense de toi, tu m'as répondu que tu choisissais les moments où tu étais bien, que tu avais aussi des défauts... Petite précision : j'en avais bien conscience, je trouve que certains de tes défauts se voient un peu en vidéo, tu les exposes parfois d'ailleurs : ton côté un peu têtu, ton côté maniaque et perfectionniste... Les défauts et les qualités sont relatifs de toute façon, certaines qualités poussées à l'extrême peuvent vite devenir des défauts. Tout ça pour dire que je te trouve loin d'être "inhumaine" ou je ne sais quoi. Oui, tu es souriante ; oui, tu es toujours très jolie (si si même avec des petites cernes !) ; oui, tes vidéos sont toujours très joliment faites ; mais je ne vois toujours pas en quoi ça te rend moins humaine. C'est toi, tu es comme ça, tu choisis de te montrer lorsque tu te sens bien donc ça se ressent, et tant mieux j'ai envie de dire ! Chacun ses choix, chacun son bonheur. Toi tu as choisi d'être femme au foyer, cela te correspond et c'est très bien comme ça ! Je sais pour ma part que je ne pourrais vraisemblablement pas fonctionner comme ça, je pense que j'aurais besoin d'avoir quelque chose à côté pour mieux profiter et apprécier d'autant plus des moments en famille, mais ça c'est ce qui potentiellement pourrait me correspondre et n'irait pas du tout à quelqu'un d'autre ! Puis il y a aussi les femmes qui veulent absolument se prouver qu'elles peuvent réussir une carrière ; de même pour les pères qui veulent eux aussi être au foyer. J'ai du mal à comprendre les jugements là-dessus, peu importe d'où ils viennent, on est tous différents : ce serait bien juste de le respecter. Lorsque la dernière fois je disais justement que tu n'étais pas moralisatrice c'était un peu à ce propos, tu exposes ta vision du bonheur sans affirmer que le bonheur c'est ça et rien d'autre. Enfin bref, tout ça pour dire que chacun a sa propre vision du bonheur, qu'il serait bon de le respecter et surtout que le bonheur ne tombe pas nécessairement du ciel, qu'il se construit, ce n'est pas que de la "chance", mais surtout beaucoup de patience...
    Alors maintenant tout ce que je te souhaite c'est de continuer ce joli petit bonheur, de le façonner à ta manière. Et surtout, profitons des petits bonheurs du quotidien : sourire dans la rue, partager, aimer, aider une petite mamie à porter ses courses... Je pense que tous ces petits éléments contribuent largement au bonheur de tous !

    Plein de bisous à toi et à tes saphirs et surtout repose-toi bien !

    Caroline

    PS : J'ai quasi tout le temps droit à ça quand je te laisse un commentaire : "Impossible d'accepter votre texte HTML: Doit comporter au plus 4 096 caractères." On me censuuuuuuure ! :')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Un peu têtu"... c'est peu dire ! Je suis une vraie tête de pioche, une fichue bourrique, je m'exaspère moi même parfois XD Enfin, effectivement, chacun sa vision du bonheur, et je suis contente de voir que même si tu n'as pas les mêmes rêves que les miens, tu les respectes tout de même, tout comme je respecte ces femmes pour qui avoir une carrière est important - l'essentiel c'est de s'épanouir dans ce qu'on CHOISIT ! Merci pour ton ouverture d'esprit et tes messages toujours pleins de bienveillance ma belle !

      PS : on te dit ça ?! Etonnant, je ne savais pas que le blog censurait ^^ Désolée ! Je vous pousse à écrire des tartines ! ^^

      Supprimer
  10. Ahahah j'en reviens pas que des gens aient le culot de dire que tu vis dans les années 20! Où va-t-on sérieux? Qui ne rêverait pas d'avoir la chance de pouvoir élever ses enfants de A à Z! C'est une grande chance de pouvoir le faire à l'heure actuelle donc tu serais bien bête de ne pas profiter de cette belle opportunité.

    Au passage, très bel article merveilleusement bien écrit. La métaphore avec l'arbre est juste sublime.

    Bisous, bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, si si, on me le dit, on me l'a même redit hier soir en réaction à ce post... c'est désolant mais la pure vérité, malheureusement. Merci beaucoup pour ton commentaire qui me fait très plaisir (je lis ton blog régulièrement et ça me fait toujours tout drôle de tomber sur des commentaires de blopines ici ^^). Bisous ma belle !

      Supprimer
  11. Coucou Melissa,

    C'est un très bel article ...

    Malgré tout je trouve ça affolant que tu doives te confier sur des choses très personnelles pour devoir justifier que non tu n'es pas parfaite et que non ta vie n'est pas parfaite mais tu es heureuse avec ce que tu as et que ce que tu montres n'est pas factice ( comment on peut penser ça... Enfin bref c'est une autre histoire)

    De toute façon personne n'est parfait.

    Je suis d'accord la bonne humeur se transmet à travers tes videos alors si tu le faisais malheureuse ou avec un coup de cafard je pense que ça se transmettrai aussi alors pourquoi forcer à le faire ? Et puis quand bien même les vidéos doivent rester un plaisir si tu n'as pas envie le fait pas ça sert a rien et ça se verra alors à quoi bon ?
    Tu as bien raison de faire ça ! ( Team Melissa à 100% -Signé la chef de campagne ;))

    À moi de me confier un peu, on me dise un peu la même chose que toi a moindre échelle forcement, on ne me dis pas que je suis parfaite mais que comme je suis toujours souriante alors je suis toujours heureuse, ça me fait esquisser un sourire parce que c'est faux parce que peu de personnes savent que certains soirs je me couche l'oreiller humide après avoir pleuré parce que parce que non je suis pas toujours heureuse,une énorme peur reste encrée en moi, une peur de l'abandon qui me paralyse parfois qui me fait me disputer avec certains de mes proches parce que je suis collante parfois avec eux parce que j'ai toujours cette peur au fond de moi, à cause d'un "père" qui m'a abandonnée ma maman et moi. C'est toujours difficile d'en parler, le psy pour enfant j'y suis allée aussi et peut être qu'il faudrait que j'y retourne peut être pour comme toi mettre plus de mots dessus.
    (Desolée je suis parti pour écrire comme dans mon journal intime il faut que j'arrête :) )

    Ton bonheur tu l'as construit, laisse dire aux gens ce qui veulent si ça les amuse toi tu sais qu'il n'est pas factice . Ton bonheur peut être considéré comme simple (pas pour moi en tout cas) mais tant qu'il te rend heureuse on s'en fiche, jugé ton choix de mère au foyer parce que c'est moins habituel aujourd'hui et alors ? Le plus important c'est que tu fasses ce dont tu as envie, on est dans une société qui juge beaucoup malheureusement mais beaucoup oublie qu'on a qu'une seule vie alors fait ce dont tu as envie continue à être heureuse avec ton bonheur qui n'est pas fictif et ça se voit en plus :)

    Profite d'avoir réalisé le beau dessin que tu avais fait, c'est le plus important.

    Merci du courage que dont tu as fais preuve pour te confier.

    Je t'envoie plein de bisous à toi et ta jolie famille en espérant que vous allez bientôt guérir et pouvoir profiter de l'été. ♡
    (Thor t'envoie des bisous aussi ;))

    Barbara

    PS: Desolée encore un long roman ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaaah ma chef de campagne !!! Merci pour ton adorable message (comme d'hab j'ai envie de dire) ! Je ne sais pas de quel peur ancrée tu parles mais je crois qu'un sourire, même affiché dès qu'on est en public, peut toujours cacher des blessures, - nous sommes des filles à carapace. J'espère qu'un jour tu pourras vaincre ces angoisses (les psy pour enfants, j'ai connu aussi étant gamine et ça ne m'a été d'aucun réconfort, par contre j'ai vu une vraie psychothérapeute il y a quelques années de ça, trois ou quatre fois comme je l'ai évoqué, et franchement même en si peu de temps elle a fait des miracles, j'ai eu de vraies prises de conscience qui m'ont réellement libérée et ça fait du BIEN).

      Quoi qu'il en soit ton sourie est magnifique et communicatif, ne l'efface jamais ma belle <3 Des bisous !

      PS : garde Thor encore un peu, j'ai toujours la goutte au nez, c'est pas sexy du tout XD

      Supprimer
  12. Coucou ma belle , c'est bete se que je vais dire , mais j'aurais aimer avoir une amie comme toi ! J'ai l'impression que nous avons les meme blessures et la meme maniere d'aborder la vie ! C'est un texte tres troublant parcequ'on sent beaucoup de force et en meme temps une extreme sensibilité !! Profite de ta vie dans tout ses aspects ! Et reste telle que tu est , tu a bien raison !! Bisous !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bie, tu AS une amie comme moi ! Je suis là, j'échange avec vous 3x/semaine et je ne rate aucun de vos messages, Morgane =) Des bisous ma belle et merci <3

      Supprimer
  13. Bonjour Mélissa,

    Déjà bien longtemps que je te suis... Depuis que j'étais enceinte de mon petit garçon qui a bientôt 17 mois !
    Je n'ai jamais trouvé "utile" de déposer un commentaire, non pas que j'ai trouvé tes articles "mauvais" mais simplement car je n'en ressentais pas le "besoin".

    Et puis ce matin en lisant ton article... Ton texte est tellement vrai, tellement beau et touchant, j'ai juste envie de te dire "bravo" de faire de si beau texte et de si beaux articles également.
    Tu mérites vraiment tout le succès que tu as...

    Au plaisir de te relire très bientôt, je te souhaite une belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien, merci, merci, MERCI Sarah ! Belle journée à toi aussi <3

      Supprimer
  14. Coucou Mellissa,

    Quel plaisir à lire cet article. J'ai l'impression que ces derniers temps sur YouTube, tout est bon pour critiquer. Ta vie, tes vidéos, ta façon de t'habiller, et j'en passe. A croire que certaines personnes n'ont rien à faire de plus intéressant. Que ce soit toi ou d'autres personnes que je suis, il y a cette jalousie toujours présente.

    Ta vie n'est pas parfaite, mais aucune vie n'est parfaite. Que tu nous filmes des vidéos quand tu es heureuse me semble logique, j'aurai tentance à ne pas regarder une vidéo de quelqu'un de triste, et qui me file le bourdon, j'ai plutôt envie de me changer les idées. Alors des détracteurs, tu en auras de toutes façon puisque tu es de plus en plus populaire (et ta popularité est méritée). Mais je crois quand les laissant dans leur coin, ils finiront par se lasser.

    On a la vie que l'on veut quand on la prend en main, et que ta vie te convienne en tant que maman au foyer tant mieux pour toi. C'est à toi que ça doit plaire en premier après tout :) Personellement, ce n'est pas le choix que j'ai envie de faire, mais je respecte le tien et le comprend tout à fait. Chacun a le droit de faire ce qu'il souhaite pour être heureux. On a qu'une vie, alors autant en profiter!

    Bon mercredi à toi,
    Bisous,
    Lauriane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, en ce moment, YouTube c'est un peu la porte ouverte à toutes les méchancetés... Je ne pense pas que les "Trolls" se lassent un jour de commenter et de critiquer gratuitement pour le plaisir, je crois même que ce sont des personnes qui ont typiquement tellement de vide dans leurs propres vies qu'elles usent de leur temps pour lyncher les autres, vu qu'elles n'ont rien de mieux à faire - tu penses, quand on a de vrais amis et une famille, on ne s'amuse pas à "troller" à mon humble avis... bref, ces gens là, il vaut mieux les plaindre je crois !

      Merci pour ta ton esprit ouvert et ta gentillesse en tout cas, si tout le monde pouvait faire preuve d'autant de tolérance et de respect, le web serait un peu moins moche, je crois ;-)

      Des bisous Lauriane ! <3

      Supprimer
    2. Merci à toi de nous partager tant de chose. Sandrea a bien eu raison de te pousser sur le blogosphère/YouTube.

      Supprimer
  15. C'est un très beau texte et une belle confidence que tu nous fais là. On sait tous que le bonheur se construit, se cultive et qu'aucune vie et qu'aucun être humain n'est parfait. Laisse dire les médisants et continue de planter les graines de ton bonheur.
    "N'envie à qui que ce soit le bonheur apparent dont il jouit, tu ne connais pas ses peines secrètes". Citation hindoue
    Bisous Mélissa <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais la noter, cette citation, elle est fichtrement sensée, tiens, merci Claudia !

      Supprimer
  16. Coucou Mélissa !

    Très bel article, on voit que tu es vraiment une personne sincère (peu importe ce que certain(e)s pourront penser !!)... Malheureusement, les gens ont de plus en plus la critique facile sur le net (un des nombreux avantages de l'anonymat -_- )
    Et je trouve personnellement que maman au foyer est le plus beau métier du monde =)) ça me rappelle une vidéo qui tournait beaucoup il y a quelques temps..

    Voilà voilà plein de bisouuuuus à vous tous !! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as fait rire, car on m'a aussi tout récemment accusée d'être hypocrite et de mauvaise foi (dans deux situations où j'ai surtout été éperdument naïve et maladroite ^^) ! Merci Justine !

      Supprimer
  17. Coucou Mélissa !

    C'est la première fois que je laisse un commentaire sur ton blog, bien que je te suive depuis déjà quelques temps. Moi ça me plaît que tu nous montres ton bonheur, ta joie de vivre est communicative ! Bien sûr, aucune vie n'est parfaite, tu as tes problèmes personnels, mais ce que tu as construit, tu peux en être très fière. Je suis vraiment heureuse de ton bonheur avec ta petite famille et j'espère que cela continuera encore très longtemps !
    Bisous, Enola <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Enola (quel joli prénom !) <3

      Supprimer
  18. Ma belle Melissa,

    Quel article ! Tu as raison de nous exprimer cela aujourd'hui.
    J'avoue ne pas regarder tous les commentaires postés et ne pas avoir vu de messages si affreux... Comment peut-on dire à quelqu'un qu'elle est fausse, qu'elle montre un bonheur monté de toutes pièces ?

    Au contraire, je trouve que tu es très honnête avec nous. Et nous cacher des humeurs, des moments tristes ne veut pas dire que tu es malhonnête, peut-être juste que ce n'est pas parce qu'on est vloggeuse et youtubeuse qu'on doit tout partager ?!

    Ta vie privée est à toi, tes moments et instants tristes ou joyeux doivent être partagés parce que tu le souhaites. Pour moi tu es l'une des rares youtubeuses que je trouve vraiment sincère avec nous. Tu partages quand même des moments forts de ta vie comme les naissances de tes deux amours, ton mariage... Ce n'est pas rien ! Tu n'es pas obligée de le faire et pourtant tu nous le donnes, comme si nous étions amies et qu'on partageait ce bonheur avec toi. Dans ce cas on ne peut pas t'accuser de nous mentir, de fausser les informations.

    Après pour ma part tu restes parfaite. Et je m'explique là-dessus, pas parfaite du genre sans défauts... Pas parfaite du genre poupée Barbie (à condition qu'on considère une poupée comme parfaite...). Pour moi tu es juste une femme qui est gentille, aimante et se donne à fond dans ce qu'elle entreprend. Tu essaies d'être une mère et une épouse merveilleuse. Je ne dis pas que tu y réussis ou pas, je ne suis pas dans ta maison et ne te connais pas dans la vraie vie. Mais tu as le mérite d'essayer et de créer ton bonheur comme tu le dis si bien dans l'article. Tu es rayonnante, souriante, charmante, drôle et j'en passe...

    Tu as des envies de famille et de bonheur que je partage avec toi, puisque j'ai toujours rêvé également de mon homme idéal (que j'ai trouvé) et de maternité. Ce sont des envies simples pour certaines mais qui représentent l'amour et la joie et nous conviennent parfaitement à nous. Pour ces raisons je me sens proche de toi, et je vois un idéal en toi puisque je partage certains souhaits avec toi. Après peut-être que tu as plein de défauts que je ne connais pas, comme tu ne connais pas les nôtres mais ça n'empêche pas que je te trouve parfaite comme tu es.

    Et je te dis ça sans pression ma belle. Tu es normale et parfaite à la fois. Tu as des qualités qui se perdent de nos jours, tout comme des banalités. Et je t'adore comme ça, et surement que nous sommes nombreuses puisque nous te suivons depuis un temps certain... Cela ne veut pas dire que tu n'as pas le droit de déprimer parfois avec des moelleux au chocolat, ou de pleurer dans ton lit. Tu es humaine, et une belle humaine, qui a des valeurs humaines (j'entends par là le respect, la politesse, le sourire...).

    Alors voilà, moi je t'apprécie comme ça. Et j'envoie des cure-dents à la tête de ceux qui critiquent sans arguments et pour rien... Ils ne sont que jaloux de ta réussite. Ils cherchent uniquement à ta blesser, et nous tes abonnées qui t'apprécions, nous sommes là pour te redonner le sourire par la suite !

    Gros bisous ma belle <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le disais un peu plus haut, une blogueuse que j'estime beaucoup m'a aussi tout récemment accusée d'être hypocrite et de mauvaise foi (dans deux situations où j'ai surtout été éperdument naïve et maladroite ^^) ! Ca m'a clairement affectée je ne te le cache pas, alors j'apprécie d'autant plus de lire des messages comme celui-ci où on me dit que je suis sincère, parce que je franchement, loin de moi l'idée de vous duper ou de jouer double-jeu...

      Effectivement, j'essaie de correspondre à mon idée de l'idéal féminin, mais je ne fais qu'essayer, je suis truffée de défauts, comme tout un chacun ! Je suis heureuse de voir que beaucoup d'entre vous partagez ma vision de la vie et mon attachement aux valeurs familiales, même si je ne prends pas mal du tout le fait que certaines parmi mes lectrices n'aient pas du tout les mêmes centres d'intérêt ! C'est le partage et le respect que je privilégie ici, et je suis bien contente qu'on finisse par se plaire dans cette petite bulle du web, avec nos rêves en communs mais aussi nos rêves diamétralement opposés - il faut de tout pour faire un monde ! Et oui, j'ai pleeeeein de défauts, je t'assure ^^

      Merci pour tout ton soutien ma jolie <3

      Supprimer
  19. Coucou,

    C'est une très belle façon de dire ce que tu penses.
    J'estime aussi que la joie est communicative et que chacun devrait profiter et être heureux malgré les petits malheurs que la vie peut nous apporter ;)

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour,
    Je suis ton blog depuis un moment et je commente rarement. Aujourd'hui j'ai décidé de laisser un commentaire. C'est dommage de voir que les gens n'ont pas assez de recul. En regardant tes vidéos, je sais pertinemment que tu ne montre que 10% de ta vie. Tu es toujours de bonne humeur et ça fait plaisir. Le souci c'est que maintenant Youtube = Télé Réalité donc les vidéos qui marchent sont forcément les coups de gueule, les vidéos critiques de Youtubeuse, Mises au point !!!! La liste est longue.
    Après pour la question de Mère foyer, chacun fait ce qu'il veut. Il y aura toujours des critiques. J'ai une amie qui est carriériste et une excellente mère malgré tout et pourtant on la juge ! Il y aura toujours quelqu'un pour critiquer. Je suis contente de tout ce que tu nous montre sur Youtube et sur ton blog, tu nous montres de la fraîcheur, de nous fait sourire.
    Des gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas franchement branchées Vlogs je dois dire, même si je vois bien que c'est de + en + à la mode =) Quant à nos idéaux de vie, je te rejoins : peu importe ce qu'on choisit, l'essentiel, qu'on soit maman au foyer ou qu'on travaille de façon plus "classique", c'est de se sentir bien dans ce que l'on fait, d'assumer des choix et de profiter de ce (et ceux) qu'on aime ! Merci pour ton message Olivia ! <3

      Supprimer
  21. Cc Mélissa je ne comprend pas qu on puisse s en prendre à toi t ai tellement gentille est douce
    Toi même tu sais ce qui te rend heureuse pas besoin de plaire à d autre je te fait pleins de bisous bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne cherche donc pas à comprendre, c'est le jeu, il y aura toujours de mauvaises langues et je ne suis pas la seule à y passer ! Merci pour ton message Magalie !

      Supprimer
  22. Coucou Mélissa,

    Que ton article fait du bien!! Je ne comprends pas pourquoi la société actuelle cherche constamment à mettre plus bas que terre les gens qui sont heureux, qui savent ce qu'ils veulent et qui arrivent à atteindre leurs rêves. Est ce si mal de vouloir vivre son unique vie pleinement et de façon heureuse et sereine? Heureusement que nous sommes tous différents et que nous ne voulons pas tous la même vie, sinon nous aurions du mal à nous supporter les uns les autres. Je pense que l'important c'est d'être heureux de ce qu'on a, de ce qu'on construit. Et je trouve que c'est déjà si difficile de savoir ce qui nous rend heureux alors si on réussit, pourquoi se priver?
    Bien sûr la vie est faite de déceptions, de malheurs et d'illusions, mais elle est aussi remplie de petits bonheurs, parfois même de grands bonheurs qu'il faut chérir et appréhender pour mieux en profiter.
    Je ne vois pas pourquoi il faudrait absolument être carriériste. Si on a les moyens de vivre notre vie pleinement, de prendre grand soin de nos enfants, pourquoi se rendre malade au travail? Et au contraire si notre désir est de travailler, de trouver un épanouissement dans le travail pourquoi se sentir obligé d'avoir des enfants et de s'en occuper à plein temps? Ou si encore on veut pouvoir cumuler les deux, qui nous en empêche? Bref, je pense que tu vois ce que je veux dire et je salue encore une fois ce beau texte et ta façon simple mais vraie de dire les choses.

    Je te souhaite une merveilleuse journée Mélissa.
    Bises,
    Ninon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le secret du bonheur n'est pas loin non plus du contentement, je crois, je te rejoins là dessus, Ninon ! Avoir le goût des choses simples, profiter de ce que l'on a plutôt que de courir après ce qu'on aimerait avoir... si tout le monde comprenait ça, si seulement ! La jalousie est une vraie gangraine malheureusement et c'est pas près de s'arrêter.

      Merci pour ton message ma belle, vraiment <3

      Supprimer
  23. Coucou Mélissa.

    Encore un bel article que voilà.
    Malheureusement lorsque la notoriété commence à se faire sentir, il apporte toujours son lot de jalousies.
    Alors c'est vrai, que la notoriété peux vite monter à la tête de certains ou certaines, mais il faut arrêter de croire qu'à partir du moment où une personne commence à se faire connaître, celle-ci est forcément "fausse", ou encore pas "sincères".
    De nos jours, les gens veulent toujours plus, ils veulent le beurre, et l'argent du beurre.
    A croire que leur seule activité dans la vie s'est de critiquer, comme si le fait de critiquer leur apportait un certain bonheur. Je trouves ça bien dommage de passer son temps à critiquer le bonheur des autres, plutôt que de construire le sien, mais bon, j'ose espérer pour eux, qu'un jour ils s'en rendrons compte.
    Si ce ne sont pas des critiques constructives, passe au dessus, car malheureusement, tu en auras d'autres.

    En ce qui concerne ta vie "parfaite", je suis bien consciente qu'elle ne l'es pas, chacun à ses soucis, et je comprend tout à fait que tu veuilles montrer plutôt le côté positif de ta vie, plutôt que le côté sombre. Ce qui me paraît normal d'ailleurs.
    Le bonheur est toujours plus communicatif que la tristesse.

    Contrairement à certains ou certaines, je ne te juge pas, et si tu as décidée d'être femme au foyer pour être heureuse, alors je suis heureuse pour toi !
    Après tout, c'est un métier comme les autres. Et encore, celui-ci doit être bien fatiguant, car s'est du 7j/7, et 24h/24. Combien de personnes seraient capables de tenir un tel rythme ?
    Et en plus de ça, tu arrives encore à trouver du temps pour ton blog, alors je te tires mon chapeau !
    Les gens ne se rendent pas forcément compte du temps que l'écriture d'un blog prend, tant qu'ils ne sont pas face à la réalité de la chose.

    Sur ce, je te souhaite de continué à construire on bonheur, tel que tu l'as imaginé et rêver.

    J'espère que tu vas mieux, et que tes petits loups aussi. Rétablissez-vous bien.

    Passe une bonne journée,
    Bisous.
    Floriane :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le début de ton message me fait penser à cette pauvre Beyoncé qu'on avait accusé d'avoir simulé sa grossesse ^^ Je ne suis pas fan mais j'avais été un peu choquée de cette polémique, et aujourd'hui je comprends un peu mieux puisque moi aussi on m'accuse d'être factice (pourtant je suis pas Beyoncé, il me manquerait quelques kilos et des fessiers un peu plus développés ^^ - je m'égare, haha).

      Mon rythme de vie est très soutenu, en effet avec deux petits en bas âge c'est souvent sportif, mais bon sang, c'est tellement jouissif, aussi, de s'en occuper (faut dire que ce sont des crèmes !). Je ne vais vraiment pas me plaindre, comme je le disais, je n'échangerai ma place pour rien au monde, même si je respecte tout à fait ces autres femmes qui ne supporteraient pas de rester à la maison - après tout nous sommes toutes différentes et c'est important, la diversité ! L'essentiel est de se plaire dans nos propres choix, il me semble.

      Merci pour ton message Floriane <3

      Supprimer
  24. Je disais donc (je sais plus exactement ce que je disais mais je vais essayer de retranscrire)

    J'ai pas tout tout bien lu ton article, un peu entre les lignes puisque je suis au boulot, et je lirai mieux a mon aise au calme.
    Mais dans l'idée générale, je trouve que tu ne devrais pas te justifier de tout ce bonheur. Tu as bien raison de garder cette attitude face à tes vidéos / posts. De ne pas tomber dans le coup de gueule, règlement de compte ou Calimérage. On en a déjà bien trop.

    Malheureusement comme tu dis, les gens sont parfois jaloux (bien que ça me dérange de dire ça, je ne pense pas qu'ils soient réellement jaloux, juste ils sont victimes de la mentalité de notre société). Oui ça dérange trop de bonheur, trop de réussite. Mais comme dis Gandhi : sois le changement que tu veux voir dans ce monde. Un jour, vouloir évoluer, entreprendre, avoir la gagne, finira par ne plus déranger.

    Personnellement, toi, ou d'autres "happy blogueuses" qui n'ont pas peur de parler ce qui les rends heureuse m'inspire beaucoup. Cela me donne envie de me surpasser. Et je trouve que c'est l'attitude à avoir (oui je me lance des fleurs) : le bonheur devrait nous inspirer à vouloir d'avantage dans notre vie. On devrait pouvoir se réjouir pour les autres.

    Alors même si je ne suis pas dans le délire bébé-maman-enfant (parce que ce n'est pas ma vie actuelle), je continuerai à te suivre pour la bienveillance que tu partages. Ne sois pas gênée par les commentaires bon ou mauvais, reste toi, et comme le dit Napoleon Hill : si ce que vous entreprenez n'est réprouvé ni par la loi, ni par la morale, (...) alors n'hésitez pas, et faites le !

    Vive la bouffée d'air frais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir eu le courage de reposter ton commentaire ma belle ^^ Tu as raison, ces personnes qui s'amusent à lyncher sont les plus à plaindre, dans le fond, ce sont les éternels insatisfaits... et c'est bien dommage pour eux =S

      Tes deux citations me parlent beaucoup, et je suis certaine qu'elles ont dû inspirer plus d'une personne. Effectivement, on ne partage pas "le même délire", mais qu'est-ce qui nous empêche de cohabiter dans la paix et la tolérance ? On a tous un univers qui nous est propre, l'idée serait surtout d'apprendre à ne pas juger celui du voisin en pensant qu'on a forcément l'unique et meilleure façon de vivre sa vie...

      Bref, merci pour ta bienveillance et ton respect, merci pour ta gentillesse, aussi - ça se perd, je trouve, et je suis bien chanceuse d'avoir plein de lectrices telles que toi, pour qui la méchanceté gratuite n'est pas spontanée !

      Des bisous ma belle <3

      Supprimer
  25. "et pourtant elle ne correspond sans doute pas à la vision du bonheur idéal de beaucoup d'autres." : au contraire, je pense que beaucoup de commentaires que tu peux recevoir sont dictés par la jalousie. Je suis certaine qu'il y en a plus d'une qui souhaiterait pouvoir vivre selon ses choix et non comment la société l'a décidé pour nous. Sauf que ce n'est pas facile de sortir du moule. Toi, tu as osé ; et c'est tout à ton honneur, bravo!
    Bisous, Eloo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Eloo ! Effectivement, ces commentaires rabaissants sont sans le moindre doute dictés par l'envie et la frustration, mais bon, je pense qu'il y a aussi plein d'autres lectrices ici qui respectent mes choix et continuent de me lire bien qu'elles aient d'autres centres d'intérêt et d'autres objectifs de vie que les miens (comme Odile Sacoche le disait, un peu plus haut). L'idée c'est d'assumer ses choix de vie sans les imposer aux autres... mais ce n'est pas facile pour tout le monde, visiblement.

      Supprimer
  26. Coucou Melissa,

    En finissant ton article, je t'avoue avoir la même façon de penser que toi, je pense que face aux extrêmes (les trop gentils ou trop méchants) il est toujours difficile d'agir. Tu n'as pas à justifier tes actes, tes façons de faire ou penser auprès de qui que ce soit sur internet. Je pense, hélas, que c'est une perte de temps d'essayer de faire comprendre à certaines personnes que la vie n'est parfaite pour personne ! Quoi qu'on puisse dire ou faire, il y aura toujours des personnes médisantes qui ne peuvent s'empêcher de critiquer. Je pense qu'il est évident et surtout normal, que les mauvais moments tu préfères ne pas les partager, ce n'est pas une question de vouloir renvoyer une image d'un bonheur factice.
    Je pense comme toi, que les personnes regardant les vidéos Youtube ou lisant les articles de blogs souhaitent seulement passer du bon temps et en apprendre un peu plus sur leurs Youtubeuses/blogueuses préférées.
    De mon point de vue, internet n'est pas le bon endroit pour se plaindre ou se confier dans les mauvais moments, après tout on ne connait que rarement véritablement les personnes derrières leurs écrans.
    Simplement, suis toujours tes propres choix, confie seulement ce que tu souhaites confier et essaye de passer au dessus des commentaires désagréables.
    Pour moi, c'est toujours un plaisir de lire tes articles et regarder tes vidéos, je suis toujours fidèle aux rendez-vous !

    Pleins d'énormes bisous à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une nature tellement hypersensible que "passer au dessus des commentaires désagréables" demande beaucoup de travail - et je n'ai pas encore réussi à le faire systématiquement, pourtant il va falloir que je me mette dans le crâne qu'il y a et qu'il y aura toujours des gens méchants, jaloux et qui s'ennuient tant qu'ils n'ont que ça à faire, de lyncher gratuitement les autres... Je me dis souvent que je suis un poil maso de m'être lancée sur la blogo/YT alors que je suis souvent incapable de digérer les méchancetés qu'on peut dire à mon sujet =S Mais bon, le temps passant, j'essaie d'encaisser !

      Merci pour ton message qui me fait chaud au coeur en tout cas <3

      Supprimer
  27. Coucou Mélissa, j'espère que tu vas bien. Merci pour cet article. Tu as un véritable don pour l'écriture. Tu arrive à me toucher. Ne te préoccupe pas des commentaires désobligeant. Ils ne te connaissent pas. Ne change pas. Je t'aime fort. À vendredi. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  28. Coucou Melissa!
    J'espère que toi et ta famille vous n'êtes plus malades!
    Ahhh ce commentaire de Sandrea et toi qui venez des années 20 me fait toujours autant sourire vu qu'on me dit très souvent que je suis vieux jeu. Moi je trouve ça très drôle et assez flatteur dans un sens car la vie de nos grand-parents me parait être tellement plus simple et pleine de valeurs que notre vie actuelle, je suis contente si j'arrive à véhiculer ça.
    Je suis admirative de ta vie de maman, pour moi il n'y a rien de plus important que sa famille! Si ce choix te rend heureuse je ne comprends même pas qu'on te demande de te justifier ou quoi que ça soit, mais je comprends pas non plus qu'on pense que tout ce que tu montre est factice, je vis un peu dans le monde des bisounours j'avoue.
    Tout le monde a des hauts et des bas, et j'aime ce que tu partages avec nous, ça redonne la pêche vu qu'on te voit toujours en forme!! Merci d'être comme tu es, c'est pour ça qu'on est fidèles!
    Désolée pour ce commentaire sans queue ni tête...
    Gros bisous!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si si, on est encore malade ^^ M'enfin, je m'habitue, à force XD

      Etre vieux jeu, je plussoie, en quoi c'est un mal, en fait ? Je suis d'accord avec toi, dans les années 20, les valeurs morales étaient bien plus respectables qu'aujourd'hui... j'assume ce côté "vieux-jeu", c'est moi, je suis comme ça, et même si je n'oblige personne à choisir le mariage et la vie de famille comme idéaux de vie, il n'empêche que ce sont les miens et qu'ils me rendent heureuse !

      Ici, je te rassure, on vit aussi "dans le monde des Bisounours" et franchement, on n'échangerait nos places pour rien au monde, mon homme et moi.

      Merci pour ton joli commentaire ma belle <3

      Supprimer
  29. Coucou Mélissa !!
    On te reproche ta "vie parfaite" ?? Personnellement avoir découvert ton blog et ta chaîne m'a fait un bien fou ... Voir une personne bienveillante, souriante, qui ne se plaint pas et donne de bons conseils mais que demander de plus ?? Toutes ces personnes qui critiquent ne veulent pas de détendre en lisant ton blog ou un autre , elles ont juste besoin de cracher leur mal-être sur quelqu'un qui justement est de bonne humeur !! Personne n'a de vie parfaite on traîne tous des valises plus ou moins encombrantes et sans avoir besoin d'étaler des peines sur YouTube !! Ne change rien c'est un bonheur de te lire ou de te voir quand on a le blues !! Tu m'as aidé à décompresser pendant ma grossesse qui a été très angoissante et même après tu continues !!
    Ne retiens que le meilleur , le reste n'a pas d'importance ... Gros bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui, il paraît que je suis fausse et désespérément vieux jeu ^^ Je te remercie pour ton commentaire et je suis bien contente de t'avoir aidée à décompresser quand tu étais enceinte, c'est le genre de retour qui me fait trop trop plaisir ! <3 Bisous Lory !

      Supprimer
  30. Coucou Mélissa,
    Je ne commente pas souvent tes articles (même si j'adore les lire) mais celui-là chapeau !! Il est plein de sincérité, très bien écrit c'est beau ! Moi ça me fait du bien ces ondes positives, au contraire, on est entouré de gens qui se plaignent, qui critiquent, qui pensent NEGATIF...
    C'est tjs un plaisir pour moi d'être au rdv de tes articles et vidéos.
    Je te souhaite de continuer ta route du bonheur.
    Bisous
    Adeline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semblerait en effet que le "truc à la mode" soit le lynchage ou la critique gratuite et absolument pas constructive : ce qui me désole pour les victimes mais surtout pour ceux /celles qui en sont auteurs, puisque ce sont encore les plus à plaindre - c'est désolant de constater qu'ils/elles n'ont rien de mieux à faire que "détruire" pour passer le temps...

      Des bisous Adeline ! <3

      Supprimer
  31. Coucou ma belle! Amen à tout ce que tu as écrit!! Cette mise au point est efficace, va droit au but sans pour autant être aggressive comme j'ai pu le voir sur d'autres chaînes. Je la pense exactement comme toi et tu le sais bien. Moi aussi maman au foyer dès mes 23 ans, les remarques desobligeantes des membres de la famille. Biensûr pour toi c'est à une echelle bcp plus grande vue que tu es un personnage public et donc ça devient vite ingérable!
    Je trouve que tu es quelqu'un de sincère et je n'ai jamais rien vu de factice en toi, d'ailleurs je le ressens dans chacun de tes "echanges" avec ta communauté, que ce soit un post ou une vidéo.
    Pourquoi les gens sont maso? Si qq chose ne vous plait pas ben passez votre chemin! Sans rancune. Laissez les gens tranquille!
    un gros bisou à toi Melissa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne tiens pas à être agressive ni à citer ceux/celles qui se sont permis ces commentaires déplacés, ce serait entrer dans leur jeu et leur donner trop d'importance je crois... Enfin, même si je suis "un personnage public", je peux t'assurer que ce sont toujours les remarques désobligeantes de certains membres de ma famille qui me font le plus de mal - à croire que mon bonheur ne vaut rien puisque j'ai mis un terme à mes études pour choisir une vie de famille.

      Quant aux "trolls" qui s'amusent à lyncher sur le web... effectivement ils pourraient (devraient) passer leur chemin, mais n'ont manifestement rien de mieux à faire - et ce sont eux, les plus à plaindre, ce sont eux, qui sont en mal d'amour et de bonheur, ça crève les yeux.

      Des bisous ma belle et merci pour ton soutien !

      Supprimer
  32. Coucou Mélissa,

    Je rejoins ton avis sur le fait que le blog (ou Youtube) doit être un lieu de joie et de bonne humeur, on entend assez que le monde va mal partout, de la positive attitude ne peut pas faire de mal !
    Ce n'est pas parce que l'on choisit de ne montrer que le beau, que nos vies ne sont faites que de ça, derrière nos écrans, nous sommes des femmes "normales" avec des contraintes, des tâches ménagères, un boulot (pas toujours d'accord mais élever ses enfants, c'est du boulot), etc.

    Merci pour ta sincérité
    Bizous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que j'étais une grande fan de Lorie ?! ^^ Je partage ton message à 100% en tout cas ! Bisous ma belle <3

      Supprimer
  33. Hello Melissa :)
    Encore une fois un très bel article ! je te disais la dernière fois, tu as l'air d'être une chouette personne et je réitère mon commentaire, même si tu nous montres ce que tu veux bien nous montrer (ce qui est bien normal), tu as tout de même l'air sincèrement chouette.
    Tu vois, je trouve ça super que tu aies réussi à construire la vie que tu voulais :) personnellement, je ne tiens pas au mariage, je ne suis pas sûre de vouloir des enfants et si j'en ai je supporterais pas d'être femme au foyer mais pour autant je ne critiquerai jamais ton choix de l'être car c'est ton choix et du moment qu'il te rend heureuse c'est le meilleur choix possible ;) Ne change pas et oublie les critiques, je pense juste que ce sont des gens jaloux que tu aies réussi à construire ce qui fait ton bonheur !
    gros bisous, bon courage avec les microbes <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo pour ton ouverture d'esprit et ton respect Agathe ! Tu es la preuve qu'on peut avoir une vision différente de notre propre bonheur, tout en ne critiquant pas gratuitement la conception du bonheur d'autrui ! Merci beaucoup ma belle <3

      Supprimer
  34. Au début de ton article j'ai été un peu "choquée" par les "ton bonheur est faux". Je veux dire, il y a vraiment des gens qui perdent leur temps à "rager". Si ça ne leur plait pas, ils n'ont qu'à passer à autre chose, aller voir un blog qui leur correspond plus. Je ne comprends pas ces gens là.

    Puis il faut avoir un peu de jugeotte et se dire que les blogueuses/youtubeuses ne vont pas publier des choses tristes ou autres. Je sais pas quand je regarde/lis une blogueuse/youtubeuse c'est pour me distraire, apprendre des techniques, quand je ne vais pas bien ça me change les idées ça ne m'enfonce pas dans mon malheur.

    Après, j'accepte qu'on parle de moments où on était au "plus bas" dans le sens où on a réussi, où ça peut donner envie aux gens de s'en sortir, tant que l'on est à l'aise avec le sujet et qu'on ne cherche pas à se faire passer pour le Caliméro de service. Mais pour moi, bloguer permet de partager comme tu dis des choses positives, échanger. On est pas dans une relation "je suis mieux que tout le monde, admire!", non, on est dans une relation d'égal à égal.

    Ensuite, à la lecture de ton billet je me suis reconnue dans l'adolescence avec une période sombre. J'ai eu un peu pareil que toi, ça a duré une petite année et puis j'ai rencontré mon copain actuel et tout est rentré dans l'ordre. Il y a toujours des rechutes plus ou moins importantes depuis, des fois quand ça va pas je me dis "vas-y, fais toi un jour off, mais demain, tu iras mieux" et ça passe. Puis une fois qu'on est "sorti" du côté sombre on voit qu'on a grandi "spirituellement", personnellement, j'ai senti que j'avais mûri et c'est une petite victoire.

    L'essentiel c'est d'être fière de son parcours, puis comme disais Marilyn Monroe, "c'est la société qui est moche, pas toi" (Ca change de Sarthe, mais c'est tellement vrai et le mot "moche" s'applique dans tout les sens!). Il est vrai que la société est vraiment très mal adaptée aux femmes, quand on regarde, il faut faire des études pour avoir un métier, donc tu es dans tes études jusqu'à tes 25 ans en moyenne, lors de l'entretien c'est "comptez vous avoir des enfants ?" et une fois que tu as ton travail, si tu tombes enceinte, on te mène la vie dure ( véridique, c'est arrivé à une cousine qui avait (et qui a toujours heureusement) un bon poste ). Alors si on suit la société, on ne fait pas d'enfant mais la société va pas durer longtemps. S'il n'y a plus d'enfant, il n'y aura pas de consommateurs. ( Quand mes études de sociologie rencontrent mes études de commerce !)

    Au pire, chacun fait ce qu'il veut, et personne n'a le droit de juger. Puis mère au foyer, c'est un job à temps plein, quand je regarde ma maman, je vois que c'est du boulot, et que l'Etat pourrait au moins verser un petit truc car les nounous sont payés pour la même chose ! (Mais je pars un peu loin là ^^)

    Enfin bref, tu es comme tout le monde comme toutes les blogueuses/youtubeuses sont comme tout le monde, on a une image publique mais on en reste des humains, des êtres dotés d'un cerveau, de sentiments, des besoins, des qualités et des défauts !

    Pour conclure ce roman, je dirais que perso, c'est comme ça que je t'apprécie !
    Je te fais plein de bisous !

    Salomé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends pas non plus que certains puissent avoir autant de temps à perdre, mais comme je l'ai dit plus haut, je les plains, eux, plutôt que leurs "victimes", parce que s'ils sont poussés à écrire de pareilles critiques emplies de méchanceté gratuite, c'est sans le moindre doute parce qu'ils sont désespérément seuls et en mal d'amour, à mon humble avis.

      Je te rejoins sur le fait que les périodes sombres, ça permet parfois de "mûrir" malgré nous - ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. C'est aussi ce que j'ai vécu et même si je ne voudrais revivre cette période pour rien au monde, je ne regrette pas le fait qu'elle m'ait menée à être telle que je suis aujourd'hui.

      Ton analyse de la maternité dans le monde du travail est à la fois pertinente et inquiétante en tout cas... c'est pas joli joli tout ça. Et puis c'est pas faux que c'est un job à plein temps ;-)

      Merci pour ton délicieux "roman" en tout cas, ma belle, il me fait chaud au coeur <3

      Supprimer
  35. Coucou Mélissa.
    Ca fait environ un an et demi que je lis tes articles - pas assidûment mais assez régulièrement quand même - et je dois te dire que je trouve cela triste que mine de rien tu doives faire une "mise au point" pour expliquer ta vie tout simplement. Ce n'est absolument pas toi que je critique, mais les filles (ou garçons ?) qui crachent leur venin partout où ils le peuvent car nous sommes sur Internet et c'est tellement plus simple de laisser aller sa haine quand personne ne verra notre tête.
    Je suis heureuse que tu aies réussi à construire la vie que tu voulais, même s'il te reste encore de très nombreuses années devant toi. C'est amusant car je ne te connais pas, mais ça fait du bien de voir que tu as eu ce que tu voulais, parce que tu t'en aies donné les moyens.
    Encore une fois, je ne peux m'empêcher de vous trouver sublimes, ton mari et toi, sur la photo de votre mariage. Vous êtes resplendissants, vraiment. C'est dingue de se dire que tu avais 18 ans lors de ton mariage - l'âge que j'ai actuellement - et pourtant vous faisiez tellement plus matures.
    Gros bisous à ta petite famille et à Wendy aussi. Je possède aussi un Golden, et ces boules de poils sont tellement attachantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton joli message qui me fait chaud au coeur, Léna ! =) Tu es adorable, je suis gâtée d'avoir des abonnées telles que toi <3

      Supprimer
    2. Tu mérites des abonnées telles que nous sommes ;)

      Supprimer
  36. Coucou Melissa !

    Très très très chouette cet article, j'aime beaucoup ces nouveaux billets qui voient le jour depuis ton retour sur la blogo ! C'est un plaisir de lire tes mots qui sont simples mais vrais, et qui parlent à tout le monde !

    J'aime ton blog et ta chaîne pour la bonne humeur que tu transmets, pour ton sourire communicatif, parce qu'il me semble naturel et pas surjoué, c'est agréable. Je pense qu'on suit tous plus ou moins des blogs/chaînes pour ces raisons là, on cherche à passer de chouettes moments. Tout comme, nous, en tant que "créatrices de contenu", on essaie de renvoyer une belle image, que les gens se sentent bien en nous regardant ou en nous lisant, et on essaie de transmettre notre bonheur de faire quelque chose qui nous plaît. Donc j'ai du mal à comprendre comment on peut te reprocher d'être heureuse ou de renvoyer une image trop positive de toi... '-' Moi pas comprendre.

    Enfin, je pense que tu sais qui tu es et ce que tu vaux, pourquoi tu as commencé cette aventure et ce qui te pousse à continuer alors ne prends pas en compte toute cette jalousie, ne fais pas attention à ces gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. :) ♥

    Gros bisous !
    Léa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tellement contente de voir que ma diversification "bloguesque" est au goût de mes lectrices ! Je commençais à m'ennuyer un peu sur les sentiers battus de la beauté, même si ça me plait toujours. Au moins, maintenant, je m'exprime ;-)

      Merci pour ton soutien, merci pour ta présence et pour tes messages ma belle ! <3 Des bisous !

      Supprimer
  37. Jolie Mélissa,
    Des gens pour nous critiquer où tenter de marcher sur les autres pour tenter d'avoir leur bonheur, il y en aura toujours... Par chance, d'autres, tels que toi, ont compris que la vie est faite de petits plaisirs. Ceux là sont généralement les plus heureux !
    Aristote a dit "Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au delà des imperfections". Personne n'a une vie parfaite, mais il est du ressort de chacun de tenter de s'approcher le plus près possible de ce qu'il considère comme parfait. On crée son bonheur en voyant ou créant du positif... Comme tu le fait sur ce blog, véritable bulle d'oxygène, ou, j'en suis sûre, dans ta vie d'épouse et de maman.
    Merci pour ce billet quelque peu philosophique... C'était un vrai plaisir à lire ! J'aime énormément lorsque à travers tes mots, tu nous donne un aperçu du bonheur dont tu as si longtemps rêvé et que tu es parvenue à construire !
    Plein de bisous à toi et toute ta petite troupe, et bonne lutte contre les microbes ! ;-)
    Rose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on a basculé dans la philosophie, pour le coup ! ^^ Mais ça fait du bien de se pencher sur certains sujets un peu tabous - parce que oui, le bonheur est devenu tabou apparemment : ceux qui le vivent s'en cachent pour ne pas se récolter les ardeurs de ceux qui ne l'atteignent pas...

      Merci beaucoup pour ton commentaire Rose, vraiment <3

      Supprimer
  38. Chère Melissa,

    C'est amusant, lorsque j'ai vu l'annonce de l'article sur Facebook hier soir, j'ai tout de suite vu l'image...d'un iceberg ! ^^ C'est cependant un peu énervant que tu aies à "te justifier" mais je comprends que tu aies souhaité écrire à ce sujet.

    Une fois encore, je trouve ton article extrêmement bien écrit. Tu as expliqué les choses très clairement, en ajoutant des éléments de ta vie personnelle à l'appui de ton argumentation, sans en dire trop. C'est d'ailleurs une qualité que j'ai toujours admirée chez toi et chez Sandrea. Vous savez partager vos expériences personnelles avec la retenue et la pudeur nécessaires, sans rentrer dans trop de détails. Vous êtes dans le partage d'expérience et non dans le voyeurisme, et c'est très agréable.

    Je dois avouer que j'ai été assez "choquée" lorsque j'ai vu que tu faisais face à des accusations de "bonheur trop beau pour être vrai". Je suis comme toi, je suis plutôt triste pour ces personnes dont la frustration voire la jalousie est souvent à l'origine de ces critiques. Néanmoins, je crois que ces personnes devraient avant tout reconsidérer la place que nous, les abonnés, occupons dans la vie des YouTubeurs et bloggers. Pour moi, faire de telles remarques est la preuve d'un certain égoïsme de la part de leurs auteurs.
    Je m'explique. Si les abonnés, la communauté sont très importants pour un YouTubeur/blogger (vous), ceux-ci ne devraient pas oublier que c'est vous qui décidez de ce que vous montrez et qu'en dehors de vos chaînes YouTube et de vos blogs, vous avez aussi une "vraie" vie "normale". De ce fait, te reprocher d'afficher un "bonheur trop pour être vrai" c'est aussi considérer que toute ta vie ne se résume qu'à ce que tu nous montres et qu'il n'y a rien dans ta vie en dehors de ce que tu nous montres à un instant T, en dehors de nous, de tes abonnés, comme si nous étions le centre de ton monde. Je sais que ce que je dis peux paraître tordu, mais c'est vraiment ce qui m'est venu à l'esprit lorsque j'ai eu vent de ces remarques pour le moins peu constructives.

    Autrement, j'ai beaucoup aimé ta métaphore du bonheur avec l'arbre. Je ne vais pas raconter ma vie car ce n'est pas le lieu pour le faire et ce serait beaucoup trop long, mais si j'applique la métaphore à mon cas, je suis heureuse de constater que j'ai enfin réussi à sécuriser la pousse de cet arbre après de nombreuses (et souvent violentes) décapitations, une bonne fois pour toutes je l'espère.

    Je suis ravie de voir que tu es heureuse car je suis contente de voir les personnes auxquelles je suis attachée être heureuses, mais sans idéaliser la chose et sans t'envier non plus. Après tout, tu es un être humain comme les autres, avec des jours avec, et des jours sans. Je pense qu'il faudrait que certaines personnes reprennent les choses à la base, et recommencent à voir les échanges entre YouTubeurs/Bloggers comme toi comme des échanges entre êtres humains, tout simplement - ma remarque vaut donc autant pour ceux qui critiquent que pour ceux qui mettent les YouTubeurs/Bloggers sur un piédestal et les idolâtrent (ce qui selon moi peut aussi devenir malsain...).

    Merci encore pour cet article. Je te souhaite un bon rétablissement ainsi qu'à tes amours :)

    Bisous

    Shasha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle belle analyse ! Effectivement, considérer que ce qu'on montre, c'est tout ce qu'on est, c'est réduire nos existences à très peu de choses ! Or, comme tu l'as souligné, je me sens souvent comme un gros Iceberg, je ne montre que ce que j'accepte de montrer mais c'est et ça restera toujours une infime partie de ce que je suis réellement.

      Merci pour ton commentaire on ne peut plus juste et sensé, ShaSha <3

      Supprimer
  39. Les gens devraient vraiment apprendre à se concentrer sur leurs vies au lieu des autres.. Te dire que ce bonheur peut être faux est tout bonnement ridicule! En tout cas j'ai beaucoup aimé ton article, je l'ai lu d'une traite pour tout te dire. Continue de cultiver ton bonheur avec ta petite famille, c'est tout ce qui compte ! ♥

    RépondreSupprimer
  40. Hello Melissa !
    Heureusement que tu (- et nous aussi) n'as pas une vie parfaite, on s'ennuierait vite sinon :)
    Ca fait toujours bien de le rappeller.
    J'espère qu'avec tes bouts de chou vous serez vite remis sur pied.

    Bisous
    Marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est encore malades mais on finit par s'habituer ^^ Bisous et merci Marine ! <3

      Supprimer
  41. Tu sais Melissa quand je vois tes vidéos et je te lis ce que j'aime c'est ton authenticité et ta simplicité, le bonheur est quelque chose que l'on doit construire et ne peut s'obtenir facilement cela prend toute une vie et je suis heureuse que tu sois parvenue à construire le tien et celui de ta famille. Et, je me félicite de suivre une blogueuse qui transmet de bonnes énergies tout en restant naturelle. Avant de te regarder, je pensais que j'étais fainéante car je rêvais d'une vie avec un mari et des enfants dont j'aurais la garde en permanence, je pensais que moi qui était très moderne et ayant fait des études supérieures avait un rêve très simple par rapport aux ambitions auxquels je pouvais prétendre... Ce fût un soulagement lorsqu'après avoir rencontré mon mari j'ai compris que je ne serai heureuse qu'avec ce petit rêve qui finalement n'est pas si simple ! En regardant tes vidéos j'étais heureuse de voir une femme qui assumait être belle, intelligente, amoureuse, aimante et femme au foyer sans avoir honte ! Merci grâce à toi j'ai pu assumer un rêve que je cachais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fainéante ? Si tu as des bambins, maintenant tu sais que c'est loin d'être le cas - les vraies fainéantes ne supporteront pas longtemps d'être maman au foyer, hihi ^^ Je te dis un grand BRAVO pour ton bonheur assumé à toi aussi, pas simple à obtenir, pas simple à préserver, mais d'une beauté inégalable. Bisous ma belle <3 Ne te cache plus.

      Supprimer
  42. Tellement bien écrit une fois de plus ton article ... Ton authenticité et ta pudeur me touche à chaque fois . On découvre des brides de toi de temps en temps . Tu te livres sans trop vouloir en dire et pour ma part c'est ce que j'apprécie chez toi .

    J'apprécie aussi ton côté jovial et toujours de bonnes humeurs sur tes vidéos et même si oui je me doute que ce n'est pas toujours la grande joie c'est ça que j'aime dans tes vidéos et ce que tu arrives à transmettre sur ton blog . Et comme tu le dis si bien regarder des vidéos ou lire des articles c'est pour se distraire alors c'est tellement mieux quand on n'a pas forcément le moral d'avoir une personne pétillante qui "nous parle".

    D'ailleurs chose assez drôle quand je lis tes articles sur le blog,j'ai l'impression de "t'entendre' me les lire. J'entend la même voix joviale que dès lors que je regarde une vidéos et c'est un plaisir d'entendre ta voix pleine de peps.

    Je t'embrasse
    Marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel message plein de bonnes ondes, merci Marine ! Ca me fait chaud au coeur de lire des petits mots tels que le tien =) Bisous <3

      Supprimer
  43. Bon, on a déjà eu l'occasion de parler un peu de ce sujet ensemble et tu sais ce que j'en pense :) Ton billet est très agréable à lire et je partage cet idéal de vie que certains jugent rétrograde : le bonheur via les choses les plus simples... La famille (qu'elle se compose d'un conjoint, d'enfants ou non... il y a toujours des gens dont on se sent proches comme d'une famille), les amis, dans mon cas je rajoute l'importance des racines, de ma région, et voilà !

    Mais le bonheur qu'on goûte chaque jour n'a pas à être prouvé à quiconque, ce serait le salir que tenter de le prouver. Si certains s'en réjouissent pour nous, tant mieux. Si d'autres n'y croient pas, ça les regarde et ça ne change rien pour nous... Alors pourquoi prouver ce qui ne demande qu'à être apprécié, savouré chaque jour...

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, on en a déjà vaguement parlé et pourtant il y aurait encore matière à philosopher, pas vrai ? Je vais méditer ta dernière phrase, il me manque encore beaucoup de force pour ne plus m'attarder sur les méchancetés que je peux lire, j'ai encore à travailler sur mon hypersensibilité - je me dis souvent que je suis maso et légèrement inconsciente de m'être mise à bloguer et faire des vidéos, je ne cache pas que je n'étais pas prête à encaisser certaines critiques composées uniquement de méchanceté gratuite... mais il est trop tard et je vais avoir besoin d'apprendre à ne pas trop m'attarder dessus, parce que ça ne risque pas d'aller en s'améliorant.

      Bref, merci pour ton message, te lire ici (ou ailleurs) me fait chaud au coeur.

      Des bisous <3

      Supprimer
    2. Pour ne pas s'attacher aux méchancetés qu'on lit, ma recette est très simple (et d'une efficacité féroce) : QUI est la personne qui dit ça ? Une inconnue ? Un anonyme des internets ? Quelqu'un qui parle sans me connaître ? Quelqu'un qui croit me connaître parce qu'il me suit via le blog et croit que ça suffit à me définir ? En tout cas ça n'est pas un proche, ça n'est pas quelqu'un que j'estime (c'est peut-être quelqu'un de bien, mais je ne connais pas non plus cette personne, pas plus qu'elle me connaît, donc je ne peux pas, même si je la respecte, l'estimer...), ce n'est pas quelqu'un dont les jugements me tiennent à coeur, ce n'est pas quelqu'un que j'ai spécialement envie de rendre fière, ça ne m'apporterait rien... Donc si elle ne m'aime pas, soit, mais ça ne m'attriste pas...

      Il y a beaucoup de nanas sur la blogosphère qui ont pour ambition, ça se lit entre leurs lignes ou c'est carrément écrit noir sur blanc, de vouloir plaire à tout le monde, de vouloir être aimé de tous. Et qui dévorent le corner "épanouissement personnel" de leurs librairies à la recherche de la recette. Une fois qu'on a fait le deuil de cette envie de plaire à tout le monde et d'être aimé par tout le monde, une fois qu'on a compris que même si cette utopie se réalisait, on n'en retirerait pas de chaleur supplémentaire au coeur (juste peut-être l'illusion de réconfort que la popularité peut apporter...), on a fait le gros du boulot et on peut refermer les bouquin d'épanouissement perso...

      Donc oui, il y avait encore matière à philosopher, ou en tout cas à discuter...
      Et d'ailleurs ça me donne envie de rédiger un billet sur le sujet "pourquoi je ne me formalise pas des commentaires acerbes... ou comment accepter de ne pas plaire à tout le monde" :)

      Supprimer
  44. Bonjour Mélissa,

    bel article où tu t'adresses à nous à cœur ouvert. Permets-moi s'il te plaît d'en faire de même.
    Ton article m'a interpelée. Parce que même si je te suis depuis les débuts de ta chaîne, j'avais tendance à me faire ce genre de réflexion (de manière moins radicale je pense) ces derniers temps. Je vais essayer de t'expliquer un peu mon ressenti pour que tu le comprennes différemment.
    J'apprécie énormément ce que tu donnes à voir de toi, ton entrain, ta générosité. On sent chez toi une immense sincérité qu'il me paraît bien difficile de remettre en cause. Je ne comprends pas vraiment ces réflexions sur les années 20 (est-ce du fait que tu as fait le choix d'être maman au foyer ?) mais elles ne me paraissent pas pertinente, ou bien je n'en ai pas saisi le sens.
    En revanche, plus que de la joie, tu dépeins effectivement depuis quelques temps un cadre de vie totalement idéal. Je comprends qu'on t'envie. Je suis moi-même maman d'un bébé de quelques mois, comme toi je souhaitais un accouchement sans péridurale, comme toi j'allaite. Mais lorsque je t'écoute, j'ai l'impression que rien ne se passe comme je l'aurais souhaité, et ce sentiment est renforcé par ce que tu décris de toi quand, forcément, je me compare. Pourtant, tout mon entourage me trouve formidable, pense que tout va pour le mieux, et je me dis que peut-être que, moi aussi, je renvoies cette image un peu euphorique de plénitude. Parce que oui, quand on me demande des nouvelles, ce que je dis avant tout c'est à quel point c'est merveilleux d'être maman, à quel point mon enfant, ma famille, m'apportent du bonheur. Même si ça ne va pas, même si certains jours je craque. Peut-être en est-il de même pour toi ? Je l'ignore. En tous cas, lorsque cela a tendance à faire descendre mon moral d'écouter ou de lire des expériences hyper positives alors que j'ai l'impression de ramer, je n'en veux pas à ces personnes. Je sais que le problème vient de moi, et uniquement de moi. Ces personnes font ça dans l'intention de communiquer des choses positives, rien de plus. Alors, dans le pire des cas, je me protège, je prends un peu de distance, parce que je ne suis pas suffisamment réceptive à ces bonnes choses, et je reviens plus tard. Mais si je sais tout cela, c'est aussi parce qu'un travail sur moi m'a permis de le comprendre. Et je crois que beaucoup de personnes n'ont pas accès à ce raisonnement. C'est difficile de se remettre en question. C'est plus facile de penser que c'est l'autre qui nous veut du mal, ou qui fait semblant, quand on n'arrive plus à se reconnaître chez quelqu'un qui, en apparence, paraît plus heureux que soi. Ça peut être violent.
    Bien sûr, j'aime toujours autant tes écrits, tes vidéos. Et surtout, continue à nous communiquer ta bonne humeur. Parce que oui, c'est agréable, et surtout parce que c'est ce que tu aimes faire. Il ne fait pas le moindre doute que tu es quelqu'un de très sincère, même si tu ne souhaites pas dévoiler certains points de ton histoire, ce qui est bien ton droit. Tu ne dois rien à personne.
    Je te souhaite de continuer de profiter à fond de la vie, car elle est bien trop courte, et d'être heureuse le plus souvent possible. Je te souhaite le meilleur, ainsi qu'à ta famille. Et j'espère que tu auras pris mon écrit du bon côté, comme quelque chose de constructif, pour comprendre peut-être différemment les choses, et non comme une critique, car ce n'en est absolument pas une.
    À très bientôt,

    Pops

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les réflexions sur les années 20 sont effectivement liées à mon "statut" de femme mariée jeune, ayant mis un terme à ses études pour se consacrer à sa famille.

      Je te remercie pour ta sincérité à mon tour, je comprends ce dont tu parles, mais je ne peux que te dire que tu n'as pas à te comparer, ni à moi, ni aux autres. Je sais bien que c'est plus facile à dire qu'à faire, puisque moi même je me compare (je me compare même à moi même lors de ma 1ère maternité, puisque je suis une maman différentes - ni mieux ni pire, juste différente - depuis que BB2 est arrivé.

      "tout mon entourage me trouve formidable, pense que tout va pour le mieux, et je me dis que peut-être que, moi aussi, je renvoies cette image un peu euphorique de plénitude. Parce que oui, quand on me demande des nouvelles, ce que je dis avant tout c'est à quel point c'est merveilleux d'être maman, à quel point mon enfant, ma famille, m'apportent du bonheur. Même si ça ne va pas, même si certains jours je craque. Peut-être en est-il de même pour toi ?" - Oui, bien sûr, il en est de même pour moi ! Comme je le dis dans mon article, je ne suis pas une extra-terrestre et moi aussi il m'arrive d'aller me coucher avec les larmes aux coins des yeux, parce que je suis trop fatiguée, parce que j'ai été blessée ou parce que je regrette d'avoir fait/dit ceci ou cela...

      Sache en tout cas que le partage de mes "expériences hyper positives" n'est en aucun cas là pour descendre ton moral ou celui de quelqu'un d'autre. Je suis vraiment désolée si c'est le sentiment que je t'inspire parfois...

      Bravo pour ce travail que tu as fait sur toi, c'est vrai que beaucoup de personnes n'ont pas forcément accès au "bon raisonnement" si je puis dire, je partage ton analyse...

      Merci du fond du coeur pour ce commentaire touchant et criant de vérité, franc mais pas méchant pour un sou - je ne l'ai pas mal pris du tout, sois rassurée, bien au contraire.

      Des bisous et toutes mes félicitations ma belle, pour ta petite famille, pour l'amour que tu dégages. <3

      Supprimer
    2. J'avais donc bien compris l'allusion aux années 20, ça me semble assez ridicule. Les femmes ont obtenu des droits depuis, et le propre d'un droit est qu'il n'est pas une obligation. C'est un choix de vie supplémentaire, pas une norme à laquelle on doit absolument se conformer. Pour ma part, je trouve qu'être mère au foyer est un métier à part entière, très difficile et courageux. Et très mal reconnu.

      En général je ne me compare pas (trop ?) aux autres, mais il est vrai que je pense que la plupart des gens ont tendance à le faire dans des moments où l'on se trouve dans une plus grande vulnérabilité, et forcément, quand on cherche, on trouve. Je ne suis pas surprise que tu compares tes deux maternités, je songe déjà aux importantes différences (qui ne seront probablement pas si fidèles à la réalité) que je pourrais trouver chez un deuxième bébé. Mais ne t'en fais pas, je sais bien que le but n'est pas de descendre le moral de tes lectrices, tout au contraire !

      Je te remercie sincèrement d'avoir pris le temps de répondre à mon commentaire, et de l'avoir pris tel que j'ai souhaiter le transmettre. Bisous à toi et merci pour tes jolies félicitations qui me touchent beaucoup. :)

      Pops

      Supprimer
  45. Très bel article ! Et merci de nous montrer que le bonheur n'est pas une chimère !

    RépondreSupprimer
  46. Je dis toujours qu'il ne faut jamais juger un livre par sa couverture mais il faut lire l'histoire et voila que plus je lis tes page plus j'en apprend tu une personne vraiment courageuse d'écrire sa et que tout le monde qui dit des commentaires insignifiant bais il sont simplement jaloux... Bisou xxx

    RépondreSupprimer
  47. Bébé dans les bras, c'est avec une main que je viens approuver ton message! Quel bel article (pour changer!)
    Le bonheur est subjective, il est different pour tous et nous n'avons pas tous les mêmes envies ou la même definition de "la vie idéal"
    Mais pourvu que nous soyons tous, selon nos choix, nos rêves, nos envies.,, parfaitememt heureux dans nos vies! C'est ce que je souhaite à tout le monde, le même bonheur que je vis! Que ce soit à travers sa famille, comme pour toi et moi, ou à travers sa carrière, ses études ou je ne sais quoi d'autre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooooh merci d'avoir laissé un petit mot ma belle, je sais que tes journées sont drôlement bien remplies, ça me touche d'autant plus ! On s'est bien trouvées toi et moi, pas vrai ;-) Je te rejoins en tout cas, tout le monde a le droit d'être heureux, à sa façon, dans ses choix et ses propres rêves.

      De gros bisous à toi et mini-toi <3

      Supprimer
  48. Bonjour Mélissa,

    J'avais écrit un commentaire pour ton dernier vlog grossesse mais apparemment, ça n'a pas voulu le poster... Mais ça va rejoindre ce que je disais avec ce que j'ai à dire.

    Je suis tout à fait d'accord avec toi et j'ai été choquée de certains commentaires faits à Sandréa qui font écho avec ton article. D'où les gens se permettent de critiquer avec autant de méchanceté ? Et qu'ils te répondent "je donne mon avis, j'ai le droit, on est dans un pays libre"... Sauf que c'est gratuit et mesquin, ce n'est en rien constructif... Avec un écran, c'est tellement facile de cracher sur les personnes, j'aimerai bien les voir en vrai... Et oui, je suis aussi totalement d'accord avec toi de ne montrer que le positif, on en a tellement besoin pour oublier "la crise" et la morosité ambiante dans le monde. Tu es un vrai rayon de soleil et je pense comme toi qu'il vaut mieux être positif que négatif. Comme tu le soulignes très bien, on ne te connait qu'à travers tes écrits et tes vidéos mais à part ça, on ne connait rien de toi au quotidien, rien de ton passé personnellement, nous ne sommes pas tes proches et beaucoup l'oublient.

    En tout cas, chanceuse pour ton accouchement et encore une fois, merci de montrer que tout peux bien se passer car ça rassure, pour celles qui comme moi n'ont pas eu cette chance. Mais je voulais quand même dire, et je pense ne pas être la seule à le penser, quand on a le loulou dans les bras, on oublie toutes les douleurs et les souffrances. En tout cas, je serai incapable de décrire précisément comment j'ai eu mal (70h entre la perte des eaux et la sortie de bébé, 19h de "vraies" contractions, péridurale -les filles, c'est le pied la péri !-, deux tentatives de retournement de bébé car il regardait en l'air et non le sol et n'arrivait pas à s'engager dans le bassin, et enfin césarienne). Donc surtout, ne pas angoisser, on OUBLIE TOUT !!!! ^^

    Je voulais te remercier aussi pour tous tes conseils sur la grossesse et ton partage car étant enceinte en même tant que toi et au même stade (à 15j près), ça m'a beaucoup aidé. Et pareil pour tes commentaires sur Loulou n°2, ils sont de la même semaine. Alors, moi qui croyait qu'en s'endormant entre 21h et 22h et en ce réveillant vers 4-5h, il ne faisait pas du tout ses nuits... Je vois qu'il les fait plus que le tien ^^ D'ailleurs, pas trop dur les pleurs du soir ? Personnellement, c'est la pire semaine et j'espère que ça ne va pas trop s'étirer en longueur dans le temps... Est-ce que pour ton premier ça été pareil ? Pour ton deuxième ? Est-ce que ça s'arrête, du moins ça se calme, vers les trois mois ? Parce que la journée et la nuit, c'est trop facile de le faire dormir : tototte et lapinou et c'est réglé (le même lapinou que celui de ton deuxième, il le surkiffe !) mais le soir... Il va s'endormir 10min, se réveiller en hurlant car colique, se rendormir 1h après, se re-réveiller 10 minutes plus tard et finalement pleurer parce qu'il a faim... Même la calmosine n'aide pas trop... Je vais essayer autre chose en homéopathie et une autre position de bras que le pédiatre vient de me montrer... On verra bien ! En tout cas, si un truc a marché pour toi... Je suis preneuse !!!!!

    Encore une fois, je suis de tout coeur avec toi, avec Sandréa et continuez à être vous même et au diable les détracteurs !

    Emeline

    PS : alors, ce plateau de sushi ? ^^ Est-ce que tu l'as autant apprécié que moi j'ai fondu avec ma rondelle de saucisson ? Mais maintenant... C'est privée de chocolat pour le loulou...

    RépondreSupprimer
  49. Ah oui, en effet, ton petit bout les fait, ses nuits ! Petite chanceuse ! Le mien, hier soir je l'ai couché à 22h et je me suis levée à 1h30 et 5h du matin... hum ;-) Par contre je n'ai pas "les pleurs du soir" avec BB2, tandis qu'avec le 1er c'était une autre paire de manches... =S Je ne sais pas trop quoi te répondre, ça dépend des bébés, ça dépend des mamans, parfois c'est une réaction au stress, une poussée de croissance, les gencives qui travaillent, trop de fatigue... pas simple de savoir le pourquoi du comment ! Tu as essayé de mettre le papa à contribution ? Quand les miens ont du mal à s'endormir, parfois, le papa est une solution miracle - j'ai remarqué que quand je m'énerve un peu parce que je n'arrive à rien, il sait "calmer" bébé bien mieux que moi =) Je suis persuadée que les bébés perçoivent nos "ondes" positives ou négatives et parfois les cris sont une réponse à notre propre stress.

    Enfin, ça peut être tout autre chose aussi, de plus terre à terre, et je ne suis pas puéricultrice, ni pédiatre malheureusement... n'hésite pas à passer un coup de fil à la pouponnière où tu as accouché, parfois elles nous donnent de très bons conseils aussi ! ;-)

    PS: les sushis j'en ai déjà mangé 6 fois depuis mon accouchement (8 semaines) et c'est la révélation à chaque fois, haha ^^ Bisous Emeline !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouch, dur la nuit ^^ ! Merci pour ce conseil, ça marchait bien quand le papa ne travaillait pas mais maintenant qu'il a repris le boulot, on en est au même stade tous les deux ^^' Et bien, on va prendre notre mal en patience et attendre que ça passe tout en continuant les calins, les mots doux et les bisous ! Et je suis d'accord que les bébés ressentent les ondes donc, j'essaye au plus de ne pas m'énervait et de me calmer !

      Supprimer
  50. Bonjour Mélissa,
    commentaire très minimaliste, mais cependant je voulais te souhaité encore beaucoup de bonheur et de joie avec les personnes qui t'aime et qui sont là pour toi dans les bon et les mauvais moment. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  51. Coucou Melissa,
    Ton article m'a ému... Bien sûr que personne n'est parfait et qu'aucun bonheur ne peut l'être. Mais le bonheur est subjectif. Il faut être aigri pour critiquer le bonheur des autres.
    Je me reconnais dans ton adolescence, c'est un moment de la vie tellement difficile à vivre. Alors quand je vois comment tu t'en es sortie, je me dis qu'après tout c'est possible. Je n'en dirai pas plus sur mon cas bien que je crois comprendre ce que tu as vécu...

    Bisous :)
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, tout est possible, est les situations de "crise" ne sont jamais définitives, le tout c'est de trouver un moyen de les défier et d'en venir à bout. C'est pas facile, ça fait mal, parfois, mais je suis sûre que tu y arriveras, ma belle. Je te souhaite de trouver ton bonheur, où qu'il soit, ne laisse personne t'en empêcher.

      Des bisous Marie <3

      Supprimer
  52. Coucou Mélissa,

    Quel bel article! Je l'ai trouvé très juste et très maitrisé dans le choix des mots que tu emploies. Mais surtout, je dois te dire que j'ai été très touchée par tes écrits.

    Tout d'abord, je t'avoue avoir été assez choquée par le fait que l'on te reproche une vie trop parfaite. Ce n'est pas tant que l'on dise que ta vie est parfaite qui me choque, mais le fait que cela sonne comme un défaut. Je fais parti des gens qui me réjouissent du bonheur des autres alors il est pour moi totalement incompréhensible que l'on puisse reprocher à quelqu'un d'être heureux. Tant mieux pour toi, j'en suis contente si tu as tout ce dont tu as besoin pour ton bonheur. Que tu sois heureuse ne m'enlève rien, ni à moi, ni à personne et je trouve même rassurant de penser qu'il puisse exister un vrai bonheur. Je suis assez novice sur le monde virtuel et je suis malheureusement arrivée dans un moment où les critiques se déchainent. Je dois avouer que ça m'a fait mal, mal de penser que les gens se défoulaient sur d'autres, gratuitement, sans raison et surtout sans fondements. Qui peut savoir qui tu es en dehors, personne ne peut juger ce que tu écris ou dis, simplement parce qu'on n'en sait rien. Tout est prétexte a de la méchanceté et des bassesses. C'est réellement un monde que je ne comprends pas.

    Ensuite, je voulais te dire à quel point tu as eu raison de suivre tes rêves, même si les autres ne les comprennent pas. J'ai moi aussi une vision du monde un peu rétrograde, pronant les valeurs traditionnelles. Je crois fermement qu'une famille doit se retrouver autour d'une table pour diner le soir, je crois que la famille doit passer avant tout et que personne n'est mieux placé que moi pour éduquer mes (futurs) enfants. Cela dit, j'ai dans ma famille une histoire assez lourde où mon grand-père a quitté ma grand-mère, mère au foyer, la laissant sans la moindre ressource pour éléver ses enfants. On m'a donc inculqué dès mon plus jeune âge que je devais faire des études pour avoir un bon travail et m'auto-entretenir plus tard. Je l'ai fait. Le résultat en a été que j'ai gâché 6 ans de ma vie à être malheureuse et stressée. Ca m'a littéralement détruite et je sais que je vais devoir faire un long travail sur moi pour me reconstruire. Je suis diplomée depuis 1 semaine, j'ai fini mes études et j'ai enfin l'impression de vivre. En une semaine, je me rends déjà compte à quel point cela me change la vie. Tu as fait ce choix de privilégier une vie de famille à une carrière et je voudrais te dire que tu as eu raison et surtout beaucoup de courage d'affronter les limites que nous donne la société et les remarques désagréables que l'on a surement du te faire.

    Je regrette qu'une chose, c'est de ne pas t'avoir connu en vrai. Tu es de ces personnes bienveillantes et courageuses que j'aime avoir dans ma vie.

    Merci pour ce bel article.

    Pleins de bisous! Justine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On devrait monter une team de "femmes des années 20", non ? Genre, avec les jolis maillots de bain 1 pièce et les belles robes taille haute =)

      Je suis terriblement navrée de lire quelques bribes de ton parcours, je pense tellement qu'on ne devrait jamais obliger nos enfants à faire quoi que ce soit... inculquer des valeurs, je comprends, mais dire à ces gosses qu'il faut faire de longues études pour ne jamais avoir besoin des autres... hé bien, j'avoue que ça me dépasse, je ne comprends pas ! Je ne suis pas contre les études, je ne suis pas contre les femmes qui travaillent, je ne suis pas contre les carriéristes, en revanche je ne comprends pas qu'on puisse dicter à qui que ce soit la meilleure façon de s'en sortir dans la vie. Tout ramener à l'argent, c'est désespérant et si peu humain, au final. Sans les sentiments, sans l'amour, sans la tendresse, on peut avoir Bac +10, un appart à New York et une belle grosse berline (et encore, avec pas mal de chance, en +) mais être seul(e) et malheureux. Nos vies ne proviennent pas des choses que l'on possède. Notre bonheur ne proviendra jamais de notre compte en banque.

      Félicitations pour ton diplôme, c'est et ça restera une jolie réussite, mais si maintenant tu te sens enfin libre, alors, vis, ressens, "Mange, Prie, Aime" comme dit le livre.

      Et ne regrette pas de ne pas m'avoir "connue en vrai", je ne suis pas morte, et toi tu commences tout juste à vivre, de ce que je lis... on aura bien une occasion de faire connaissance un de ces jours ;-)

      Bisous Justine ! <3

      Supprimer
    2. J'espère bien qu'on aura l'occasion de se voir! :) On ne sait jamais de quoi demain sera fait!

      Merci de m'avoir répondu, je dois t'avouer que cet article a un peu touché ma corde sensible et c'est la première fois qu'un article me touche autant. J'ai vraiment eu l'impression que tu étais mon "et si", comme une version de moi qui aurait existé si j'avais fait des choix différents! Nous sommes très différentes pourtant donc c'est une drôle de sensation! ;)

      Dans tous les cas, je suis partante pour le groupe de femmes des années 20! Moi qui déteste les tailles basses, ne porte jamais de maillots 2 pièces, tente de faire mes propres confitures et ambitionne (très sérieusement) d'apprendre à tricoter, j'aurais toute ma place! Je suis un cliché ambulant! ahahah

      Bisous ma belle, et merci pour tes mots réconfortants.

      Ps: je suis d'accord avec toi, la plus grosse bêtise que l'on peut faire en tant que parents, c'est de ne pas laisser nos enfants choisir leur propre avenir.

      Supprimer
    3. Coucou Justine et Mélissa, vos commentaires mon beaucoup touché, il est vrai que les parents on une influence importante sur leurs enfants, moi qui fait des étudiés mais qui rêve d'une vie simple, une vie de famille, si on m'oblige à choisir entre une carrière et une vie de famille, je leurs laisse volontiers ma carrière.
      Mais les choses ne sont pas simple, faire des études a été toujours important pour pas être comme mes parents, je ne penser pas à l'argent mais le fait d'avoir une parole celle qu'on donner pas à mes parents car ils sont simple employer. J'ai vu tant de maltraitance moral envers des personnes simple que j'ai voulu les défendre, avoir une voix, ne pas se faire humilié car on a pas de culture général.
      La société est de plus en plus cruel entre les personnes qui ont des métiers haut classé et les personnes simple comme nous, je trouve cela si injuste. On est tous égaux non ?
      Merci Mélissa de nous donner l'opportunité de nous exprime, de t'écris comme à une amie, tu es une personne en or, ne prends pas à coeur les mauvaises langues. On a tous notre idéal de bonheur et faut savoir le trouver, il ne sonne jamais à la porte, faut le provoqué.
      Bisous <3
      Emma
      Ps: désolé si le commentaire apparaît deux fois mais j'ai des pb pour publier sur ton blog, je sais pas pourquoi :/

      Supprimer
  53. Melissa,

    Je suis contente de voir qu'on peut encore commenter xD j'avais peur d'arriver trop tard!
    Je dois dire, tout d'abord, que j'adore cette nouvelle section "words". Tu as une manière d'écrire si "envoutante" (?) qu'on a limite pas envie d'arriver à la fin ! lol
    Par contre, je ne comprend pas pourquoi on dit que tout ce que tu nous fait voir doit être faux.... Quand on est heureux on a bien le droit de le montrer non ? tant pis si ca ne plait pas à certains, ils n'ont qu'a fermer la page, après tout tu n'obliges personne à te lire ou te voir. Après tes rêves je les comprend, les miens sont un peu pareil (tu remplaces juste le golden par un petit chat xD), un mari qui me complète et 2 beaux enfants. Le mari c'est fait ! lol (même si on est pas marié) j'ai trouvé ma petite perle rare et je ne compte pas m'en séparer même si parfois certaines choses font que c'est compliqué. Pour les enfants, on a le temps (bon j'ai que 25 ans ca va), mais j'avoue que te voir aussi rayonnante me donne encore plus envie que ca arrive =) en attendant je me "console" en étant nounou. Je garde un petit bout'chou de 2 ans absolument adorable (même si en ce moment on est en pleine période du pot ... assez déprimant pour moi en faite). On a tous des rêves parfois différents parfois non, mais on a chacun les nôtres. Pourquoi les critiquer quand ca ne nous concerne pas directement?
    Bref tout ca pour te dire de rester comme tu es, ne changes pas à cause de ce genre de personnes.
    Pleins de bisous et je ne sais plus si je l'ai fait (il me semble bien que non) mais je tenais à te dire toutes mes félicitations pour ce nouveau venu dans ta petite famille !

    Jenny

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassure toi, je suis revenue sur ma décision de fermer les commentaires quand je poste de nouveau, j'avais oublié de prendre en compte le fait que vous vous répondez souvent entre vous et je ne voulais pas vous empêcher de papoter même quand je ne suis "pas là" ;-) Tu peux donc commenter quand tu veux tant que le blog ne sature pas ^^

      "ils n'ont qu'a fermer la page, après tout tu n'obliges personne à te lire ou te voir" me dis-tu... en effet ! Il n'ont qu'à passer leur chemin, mais, étrangement, certaines personnes qui s'ennuient désespérément - plus communément appelés "Trolls" sur le web - passent le plus clair de leur temps libre à lyncher les autres pour le plaisir. Va comprendre.

      Bref, le plus important c'est que je ne lâcherai ni mes rêves, ni mon bonheur, et je te souhaite de connaître ça, si c'est ce que tu souhaites, bien entendu. De grosses bises à toi, Jenny, merci encore pour ce joli message =)

      Supprimer
  54. Coucou Mélissa,
    c'est la première fois que je te laisse un commentaire malgré que je suis tes articles depuis très longtemps maintenant. Mais je voulais te dire merci pour ta bonne humeur à chaque vidéo et tes articles qui donne le sourire. Ton article m'a vraiment touché, en plus j'avais le morale dans les chaussettes toutes la journée et tu m'as permis de me rappeler qu'il faut garder le sourire et apprécier les petits bonheur de la vie. Merci pour ca et pour ta bonne humeur.
    Bonne journée, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Anaïs, je suis sincèrement touchée de lire tous ces commentaires, je vois qu'à ma petite échelle, j'arrive à faire du bien à quelques unes d'entre vous et franchement ça me fait trop plaisir ! Bises <3

      Supprimer
  55. Tout à fait d'accord avec ce post (qui ne devrait même pas exister d'ailleurs, c'est dommage tous ces jaloux et rabats-joie...) !
    Moi j'adore te suivre que ce soit sur ton blog et sur Youtube et contrairement à certains j'adore ta joie de vivre dans tes vidéos, ça me redonne même le sourire dans les jours un peu moroses ! :-)
    En tout cas je vois la vie du bon côté désormais un peu comme toi et elle en prend un peu le même chemin (Golden Retriever : Check, mariage : Check l'année prochaine et puis les bébés suivront j'espère^^)
    Bonne continuation, j'ai hâte de découvrir tes prochaines vidéos et posts.
    Bisous Mélissa.

    Marion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est décidément plus d'une à avoir un peu les mêmes "chemins de vie" et je me sens moins seule à rechercher la famille avant tout =) merci pour ton message Marion ! <3

      Supprimer
  56. Ce texte est trés émouvant, je suis d'accord avec toi. Les gens qui pensent que la perfection est chez le voisin sont ceux qui ne savent pas apprécier ce qu'ils ont Déjà! La vie parfait n'existe pas et la definition du bonheur n'est pas universelle. Sinon j'ai adoré la métaphore de l'iceberg, et puis sourire c'est contagieux alors merci d'être de bonne humeur dans tes vidéos :)
    Moi aussi j'en ai marre des videos "coup de geule"&co.
    Bisous
    Alice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message et ton soutien, Alice !

      Supprimer
  57. J'ai trouvé ton article très touchant et, comme toujours, très bien écrit !
    J'aimerais suivre un petit le même chemin que tu as pris, à savoir me marier, avoir des enfants, et la chance de les élever à plein temps, même si je me force à faire des études. Je sais que beaucoup de personnes voient mal le fait d'être mère au foyer et pensent que toutes les femmes devraient avoir de l'ambition mais ce n'est pas mon cas, et pourtant je fais des études de droit. J'espère en tout cas qu'un jour je serais aussi heureuse que tu l'es, merci pour ta bonne humeur, bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite aussi de réaliser tes rêves et de trouver le bonheur, peu importe ce à quoi il ressemble, pour toi, ma belle <3

      Supprimer
  58. Coucou,

    Ton article m'a énormément touchée. Ayant vécu des choses difficiles aussi, je te comprend tout à fait. Tu as eu beaucoup de chance de trouver ce super psy, moi j'en ai eu 4 et j'ai fini par faire mon analyse des choses moi même. Résultat, j'ai trouvé la perle rare et fondé une belle famille avec lui. Il faut laisser parler les gens, peu importe ce qu'ils disent, l'important c'est de savoir ce que l'on vaut et d'être heureux comme ça! En tous cas j'ai trouvé tes images belles et bien choisies, et j'adhère totalement à la phrase "Plaire à tout le monde, c'est surtout plaire à n'importe qui". Ca va devenir mon nouveau dicton tiens.
    Belle continuation à toi et plein de bonheur dans ton petit cocon avec les tiens :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon dicton depuis le début de l'année et heureusement que je m'en souviens régulièrement ! Bisous ma belle <3 Plein de bonheur à toi et à ta petite famille !

      Supprimer
  59. Bonsoir Mélissa, je commente rarement sauf pour toi! Je trouve qu'il y a quelque chose dans tes articles qui donne envie de te parler (même si je ne te connais pas)!
    Tes articles sont véritable et émouvant, aujourd'hui à 18 ans je ne connais presque rien de la vie mais les gens m'envient pour mon couple (qui est une chance, sans le cacher) ou pour mon blog!
    Je pars du principe que chacun a ce qu'il mérite, merci à toi de dire la vérité :) c'est agréable à lire
    Bonne continuation

    PS: ton mari et toi êtes très beau sur la photo!

    RépondreSupprimer
  60. Et oui, encore une fois... Je te comprends à 100% et je me retrouve totalement là dedans. J'ai déjà reçu un nombre de fois presque frustrant ( de la part de proches, d'amis, de la famille ) que j'ai une vie parfaite. Pourquoi ? Parce que je suis mariée à une personne avec qui je m'éclate, qui me comprend et avec qui je partage tout ? Parce que je pars en vacances ( du moins je partais ), qu'on vivait des choses merveilleuses, des rencontres incroyables au bout du monde ? Parce que j'ai pu justement avoir ma vie en main " tôt " ( selon les autres, mariée ou même en ménage à 21 ans, ce n'est pas " normal " ). Ces notions de normalités font que pour tout le monde, avoir une vie dans laquelle on se sent bien, sans forcément se plaindre quand ça ne va pas, c'est forcément qu'on a une vie parfaite. Comme si nous vivions dans un monde rose, d'amour et d'eau fraîche. Combien de fois j'ai entendu par dessus mon épaule ou même franchement les yeux dans les yeux " tu as soit gagné au loto, soit vos parents subviennent à tout "... et ça me dégoute. Je bosse dans un magasin, j'ai 3 jobs à coté pour lesquels je me passionne et qui me permettent des extras en plus. Je n'ai rien qui n'est jamais tombé du ciel, tout ce qui est arrivé est parce que nous avons bougé nos fesses pour l'avoir... Et je trouve ça frustrant, à l'usure, d'entendre qu'au final on vit comme des rois juste parce qu'on a de la chance. J'ai une chance inouïe et je m'en rends compte, je suis bien dans ma vie et dans mon mariage mais pas par magie, parce que j'ai décidé d'y croire, que je me donne les chances d'y arriver et que je prends les risques de peut-être me planter. Et le cas de " c'est tellement parfait que ça en est faux " est probablement la phrase qui m'écoeure le plus dans ton texte, tant je l'ai déjà entendue aussi. Comment ne peut-on pas comprendre qui on ne garde que le positif ( ou du moins qu'on ne partage que ça sur les réseaux sociaux ) ça ne veut pas dire qu'il y a des coups durs auxquels il faut faire face. Tout le monde a des soucis, gros ou petits, j'ai traversé comme toi et comme tous les autres des moments durs, et pourtant je suis toujours là, souriante, bienvaillante. Le retour que j'en ai eu pendant des années de certains amis très proches m'a fait prendre conscience que j'avais autre chose à faire que de continuer à me justifier... Je suis heureuse pour le bonheur de ceux que j'aime, je ne conçois pas qu'on ne puisse pas l'être aussi pour moi sans critiquer et juger... Tu mets l'explication par rapport à des commentaires que tu as lu, mais je suis sure quand dans ta vie tu as aussi croisé des gens qui malheureusement prenait ta joie de vivre et ton bien-être quotidien pour de la comédie, juste par jalousie au final... Bref, je m'étale mais comme ça j'ai vidé mon sac aussi. Tu n'en seras peut-être que la seule lectrice mais ça m'a fait du bien, hihi ! Bisous bisous Mel <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'ai lue aussi jolie Lou et j'espère que ça t'a soulagé de vider ton sac ! Tu as bien raison de ne vivre que pour toi on devrait tous faire de même ! J'étais en ménage avec mon amoureux des mes 18 ans alors j'ai eu droit au même genre de commentaire "tu gâches ta jeunesse" etc etc je m'en fichais il n y a pas d'âge pour rencontrer lamour le vrai ! Et ma jeunesse rien ne m'empêche d'en profiter en couple lol ! Bisous et à bientôt sur ton blog à toi ^^

      Supprimer
    2. Ah, la "normalité" ! Je ne comprendrai jamais pourquoi il faut forcément entrer dans le moule pour ne pas sembler "Has Been", "Bizarre" ou "Vieux Jeu" ! Ce qui devrait compter, pour nous comme pour les autres, c'est le bonheur, peu importe quelle forme il prend - ça varie pour chacun, non ?

      On est un certain nombre ici - du moins vu tous ces commentaires ! - à avoir choisi "la positive attitude" (attention, grand moment littéraire ^^), mais bon sang, c'est si simple et pourtant si efficace, de voir le verre à moitié plein ! C'est un état d'esprit, pas de la comédie, mais ça, les gens aigris ou trop malheureux pour se réjouir pour les autres, n'ont même plus la capacité de le comprendre...

      Quant à se mettre en ménage et avoir des enfants "jeune", ma foi, ce n'est une fois de plus pas l'idéal de tout le monde, mais c'est notre droit, si c'est ce qu'on veut et que ça nous rend heureuses, non ? Être une jeune maman, c'est génial, et je me dis que je pourrais profiter de moments privilégiés avec mes gosses en ayant la pêche propre à ma jeunesse !

      Des bisous les filles <3

      Supprimer
  61. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  62. Coucou Mélissa,

    Tes mots, si justes, m'ont beaucoup touchés. Je suis célibataire, j'ai 10 ans de plus que toi, sans enfant et je ne me verrais pas te dire que ce bonheur que tu as construit est faux ! J'aspire juste à connaitre la même chose dans les mois ou années à venir.
    Les gens sont méchants, aigris et égoïstes à l'heure actuelle, malheureusement et j'ai du mal à trouver ma place dans cette société où l'apparence et le compte en banque comptent plus que tes valeurs et qualités humaines.
    Les gens sont adeptes du voyeurisme et comme beaucoup de youtubeuses s'inspirent de la télé-réalité (que je ne regarde pas, cela n'a rien d'enrichissant, on est d'accord ;-)) ils aimeraient te voir malheureuse et sujette a des angoisses. Honte à eux !
    Reste comme tu es, c'est toujours un plaisir de te lire et de te regarder et de voir ta joie de vivre, car comme tu le dis si bien ,on regarde des vidéos pour se distraire et oublier nos soucis.

    Gros bisous belle Mélissa, prends soin de toi et de ta petite famille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton message me fait très chaud au coeur, Elora ! Je te souhaite sincèrement de connaître bientôt ce bonheur toi aussi, ma belle <3

      Supprimer
  63. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  64. Il y aura toujours des personnes aigries comme ça malheureusement! Surtout sur la toile, c'est tellement plus facile d'être méchant derrière un écran! Mais ce qui est bien c'est d'être conscient de ce qu'on est et de ce qu'on a, le bonheur et autre! Merci pour ce billet, qui j'espère portera un peu ses fruits et calmera quelques peu ces ondes négatives du moment!
    Bisous ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que les écrans donnent des ailes à certain(e)s ! J'ai lu des choses que peu de personnes seraient capables de me sortir en vrai !

      Supprimer
  65. Coucou Mélissa, je suis très touchée par ton article et en même temps perplexe de voir que des gens préférerait te voire sous tes mauvais jours o_O ??? Personnellement et comme tu le dis si bien voir des personnes avec la joie de vivre nous rend heureuses à notre tour. Tu ne devrais même pas te justifier car ses personnes la se nourrissent du malheur d’autrui.... Sachant que leurs vies ne sont guère mieux voir même pire... Vive la jalousie... En tout cas moi j'adore tes articles et tes vidéos car justement tu es toujours pleine de vie et joyeuse, c'est tellement agréable de voire sourire une personne quand tant d'autres font la tronche des le matin =) continue je t'adore, gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Floriane, c'est vraiment un régal de lire des commentaires tels que celui-ci, j'ai une chance folle d'avoir des abonnées si bienveillantes <3

      Supprimer
    2. De rien c'est tout à fait normal ... Je ne laisse pas beaucoup de commentaire mais là il fallait que je dise ce que je pensais .... J'espère que toi et ta petite famille se porte bien avec cette chaleur. Gros bisous <3

      Supprimer
  66. Coucou Mélissa !
    Joli article, sincère, tout en simplicité.
    Personnellement je n'ai jamais trouvé ta vie "parfaite" parce que je me doutais que tu filmes quand tu as le temps/la tête des bons jours (parce que les nuits avec mini-toi n°2 ça doit pas toujours être faciles...). C'est normal, c'est ce que je ferai à ta place ;-)
    Pour ton choix d'être maman au foyer, les gens ont toujours à redire de nos choix, en particulier pour nous les femmes.
    Je suis le cas totalement inverse, car à bientôt 31 ans, avec un travail stage et un compagnon depuis 7 ans, je ne souhaite pas d'enfants (et lui aussi). Car cela deviendrait l'enfer pour m'organiser, parce que je suis migraineuse, que je suis infirmière et qu'après ma journée avec des patients âgés très demandeurs j'ai envie d'être tranquille chez moi, parce que je n'aime pas les enfants en bas âge (oui j'assume, je passe pour un monstre), etc.
    Et moi, on m'emmerde pour ça, je passe pour une anormale, limite sans coeur. Preuve qu'on ne peut être tranquille ni dans un sens ni dans l'autre !
    Alors continue à vivre comme tu es heureuse, sans écouter ceux qui te jugent, car au fond ce n'est pas avec eux que tu vis ;-)
    Bises la belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, même si BB2 est super cool, je me lève encore 2x / nuit en moyenne, et avec le grand à gérer la journée, je suis parfois sur les rotules - mais malgré ça ne n'échangerai ma place pour rien au monde, c'est quand même du bonheur d'être maman, pour ma part en tout cas.

      Cela dit, ton commentaire m'a fait rire - jaune. C'est incroyable de voir que peu importe ce que l'on choisit, la façon dont on souhaite mener sa vie, il y a toujours des gens pour avoir à y redire quelque chose. Tu fondes une famille jeune = tu gâches ta jeunesse. Tu choisis de ne pas avoir d'enfant à 30 ans = tu es sans coeur. Mais qui sont ils, ces gens, ces mauvaises langues, pour faire de telles généralités ?! Pourquoi chercher sans arrêt à broyer le bonheur des autres, simplement parce qu'il ne correspond pas à sa propre vision du bonheur ? Le respect, la tolérance et l'ouverture d'esprit ne font malheureusement plus beaucoup partie de cette société, et c'est encore pire quand ça vient des personnes qui nous sont proches, nos amis, nos familles...

      Le plus dur reste d'ignorer ça et de faire son bonhomme de chemin en écoutant son coeur et pas les remontrances injustifiées des personnes aigries.

      Supprimer
  67. Coucou ma belle Mélissa , bravo pour cet article encore une fois magnifiquement écrit !
    Tu as totalement raison de ne pas te préoccuper des mauvaises langues et de vivre ta vie comme tu le souhaites ! Je trouve ridicule d'envier ton bonheur ou de penser que tu le simules ce bonheur ! Mais bon si ce n'est pas sur ça les mauvais trouveront toujours autre chose pour te critiquer tu as bien raison de passer au dessus !
    Je me suis reconnue dans une de tes lignes ! Moi aussi mon bonheur dépend de mon cocon familial , jai un bon travail mais je ne serai pas aussi épanouie si je navais pas mon amoureux et mon fils ❤
    Et je ne suis pas fan de vlogs du tout alors ça ne me derange pas de ne pas en trouver sur ta chaîne ! D'ailleurs je file voir ta vidéo des favoris !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, plus le temps passe plus je me fais à l'idée que peu importe ce que je fais, pourquoi je le fais et la façon dont je le fais, il y aura toujours des personnes méchantes qui se permettront de juger ça de leur oeil aigri. Le tout c'est de réussir à passer au dessus - et c'est pas facile, même quand on est dans son bon droit !

      Je te souhaite plein de bonheur en tout cas, profite de ton cocon ma belle, rien ne compte plus que ça <3

      Supprimer
  68. superbe article melissa, j'ai été comme toi 2 ans à la maison pour garder mon fils et les 6 autres de mon ex-mari aujourd'hui..moi, je devais bouger et voir des gens..j'étais souvent seule avec mon fils, les enfants 1 semaine sur 2 et pas de voiture durant + de 7 mois.je devenais dingue et cela m'a valut de perdre du poids. si je n'avais eu que mon fils et un deuxieme après et pas les 6 de la relation précedente, j'aurais aimer être mère au foyer mais bon, parfois on ne choisit pas ..gros bisous ma belle et hête de voir tes tops et flop produits bébé et enfants..;o)

    RépondreSupprimer
  69. Ma jolie Mélissa,

    J'aime de plus en plus la tournure que prend ton blog : des sujets plus variés, et plus d'espace pour exprimer tes capacités d'écriture. Etre à Pondichéry, dans un autre univers, avec un accès à internet diminué en quantité, m'a forcée à choisir ce que je regarde sur Youtube. Et moi qui ne regardait que de la beauté pure, j'ai spontanément limité cette consommation. Je regarde des filles plus âgées, plus matures, plus ouvertes, plus comme toi. Des filles qui se livrent assez sans tomber dans le voyeurisme.

    Tes vidéos et ton blog transpirent la joie de vivre, l'équilibre et le bonheur. C'est incroyable. ça peut donner l'impression d'idéal. Cela peut faire des jaloux. Cela dit, une part conséquente de l'audience des blogueuses/youtubeuses beauté est constituée d'ados. Et qui dit ados dit zéro recul, zéro flexibilité. Comme nous au même âge en somme. De la viennent les commentaires désobligeants.

    Quant aux années 20, je crois que nous avons tous nos aspirations dans la vie. Et chacun de nous a une part de chance et de pression sociale dans sa vie. J'ai trois ans de moins que toi, j'ai rencontré mon amoureux le jour de mes 17 ans, j'ai passé un Bac L. Nos vie auraient pu s'inscrire dans le même sens... Mais j'avais un contexte familial dans lequel je me sentais à l'aise, une obligation plus ou moins sous-jacente de devoir commencer des études, quelques rêves de belle carrière, un amoureux de mon âge... Je n'aurai jamais songé au mariage ! Cinq ans plus tard, des études qui se terminent, des séparations géographiques douloureuses, quelques crises et pourtant nous sommes toujours là. Et on se fiance lorsque je rentre. Je ne ferai pas de grande carrière, ça ne m'intéresse pas. Mais je veux plus que tout autre une famille. Et ça, la société ne comprend pas.

    Continue tes jolis articles, tes vidéos bisounours, c'est un réel plaisir de te retrouver 3X par semaine !

    RépondreSupprimer
  70. Mille mercis Mélissa pour cet article qui m'a beaucoup émue, je me reconnais beaucoup dans ce que tu as ecris. Pour faire court, j'ai rencontré mon mari a 18 ans, on s'est installé ensemble 21 ans, par la force des choses (conflits familiaux) et je remercierai jamais assez mon mari de m'avoir kidnappée !! Lol depuis on a bien grandi 36 ans, maries, 2 beaux enfants. Et je remercie chaque jour pour m'avoir donné cette vie, ma vie que j'ai rêvé et durement mérité. Alors, MERCI Mélissa je te rassure, ta vie sera belle car c'est celle que tu as construite et voulu, je commente jamais, mais là je me devais de le faire ! Longue vie a toi et ta famille PEACE AND LOVE

    RépondreSupprimer
  71. Coucou Melissa,

    Je viens enfin de lire ton billet et que dire ... Je ne commente que très rarement tes articles - bien que je sois toujours au rendez-vous !- J'aime ta façon d’écrire, cette plume si jolie qui me verse toujours une larme ou deux dans ce genre d'article ! Tu as tellement raison. Et je ne l'ai découvert qu'il y a peu de temps aussi. J'ai 25 ans, je ne suis pas maman, mais je vis enfin ma vie comme je l'ai toujours rêver. J'ai un homme que j'aime et qui est toujours là pour moi comme je le suis pour lui, chose qui me paraissait impossible il y a quelques années. J'ai fait le tri de mes « ami(e)s » qui soi-disant me voulaient du bien, mais ne faisaient que m’entrainer dans des histoires sans queues ni tête et me compliquer la vie pour rien. Je n'ai pas vu de psy, mais de par mon métier j'ai pu rencontre une personne formidable qui m'a permis, à moi aussi d'enfin pouvoir mettre des mots sur le mal qui se cacher au fond de moi et que je n'arrivais pas à comprendre ! Aujourd'hui, je ne peux pas dire que j'en suis débarrassé, mais j'ai les épaules déjà plus légères vis-à-vis de mes démons du passé. Je manque pourtant encore cruellement de confiance en moi et je ne suis pas totalement a l'aise avec mon corps et moi-même, mais je sais, non je sens, que ma vie va tout de même bien mieux ! Il ne me manque plus grand-chose, pas pour avoir un bonheur « parfait », mais pour être heureuse comme je l'ai toujours rêvé. Comme toi finalement, non pas avec l'idéal des autres, mais notre propre idéal ! J'aime tellement cette citation que tu as adopté cette année : « Plaire à tout le monde, c'est surtout plaire à n'importe qui. » Tout ce blabla simplement pour te dire merci, merci de ne pas entrer dans cette roue infernale du « je suis parfaite et sans défaut », là ou beaucoup de gens en oublis que les youtubeurs, les acteurs et les chanteurs sont simplement des êtres humains, eux aussi ! Que nous sommes tous pareils lorsque nous avons envie d'aller aux toilettes, quand on s’endort devant la TV le soir, car la journée à était longue ou encore quand un coup dur nous tombe dessus un jour. Pour tout ça et bien plus encore, merci, merci de nous laisser nous sentir réel, comme tout le monde et surtout humain !

    Sophie

    RépondreSupprimer
  72. Coucou Mélissa =)
    C'est bel et bien parce que tu es pleinement humaine, avec ses hauts et ses bas, que je t'admire <3
    Contrairement à beaucoup de monde, j'admire la simplicité... je trouve qu'il est beaucoup plus facile de se laisser guider par la société et de devenir un gentil petit robot rempli d'orgueil, éternellement insatisfait qui ne pense s'enrichir.. que d'arriver à s'affirmer et à s'épanouir dans l'humilité <3

    RépondreSupprimer
  73. Très beau post! Ce que c'est fatiguant de devoir se justifier! Ces personnes pensent que sous prétexte que tu partages un peu de ta vie avec eux via le net c'est toute ta vie en entier que tu dois leur donner!!!!! Tu as bien raison d'affirmer tes choix de vie et de les assumer sans penser aux autres, qu'est ce qu'on s'en fou!

    Pleins de bisous!!

    Tiff
    www.mabulledepensees.com

    RépondreSupprimer
  74. très jolie article Mélissa, tu peux être fière de ton parcours ^^ Chacun vit sa vie du mieux possible! Je t'avoue que j'ai été maman au foyer pendant quelque temps et j'aurai bien aimé le rester beaucoup plus longtemps mais des fois le cours de la vie ne se passe pas forcément comme on le souhaite!
    En tout cas, profites bien de tes loulous car moi je ferai pareil! bizoux cindy

    RépondreSupprimer
  75. Hello !

    Oui, tu es au final comme tout le monde, j'aime bien le fait que tu n'es pas la grosse tête à te croire au dessus des gens car tu as un blog ! Au final, les gens qui disent que tu es fausse ont juste une vie de m*erde (je n'ai pas trouvé un mot plus adéquat) ils sont là à rager en voyant une personne qui est heureuse, c'est des no life. En tout cas je te souhaite de continuer à vivre ta vie sans te soucier du regard des autres, c'est ta vie et tu en fais ce que tu souhaite.

    Bisous

    RépondreSupprimer
  76. Bonsoir Mélissa,

    Tout simplement "Ouaaaa" ! C'est bel et bien la première fois que je lis un article aussi vrai, sincère, entier et simple à la fois ! Justement parce que tu réunies toutes ces qualités ! A 24 ans, tu n'imagines même pas l'élan d'espoir que tu as su me transmettre car les valeurs que tu nous partages, je les conçois pleinement. Enfin une personne qui pense comme moi ^^ Dans cette situation, tu as tout compris : profiter de chaque instant pleinement et de l'apprécier à sa juste valeur. Malheureusement, bercées par une société de plus en plus individualiste et consommatrice, ces valeurs ont été remplacées par la critique, la jalousie, le dénigrement, le pessimisme, l'intolérance et j'en passe... Pourtant, je ne te connais pas mais tu as su m'atteindre profondément. Je t'ai connue grâce à "Sandrea26France" (Humainement, une personne formidable ! Et c'est la première youtubeuse beauté que je suis) puis juste avant de lire ton article, j'ai regardé ton vlog "Mon (joli) accouchement" que j'ai trouvé carrément superbe et les larmes me sont montées ! Dingue ! Comme si je l'avais vécu avec toi ! En tout cas, je te remercie pour tous les moments que tu nous partages. On le sent indéniablement que ta chaîne a pour but de nous transmettre du bonheur, des sourires, de la joie et je peux te l'assurer, ton objectif est atteint !
    Je suis désolée, en lisant mon commentaire, tu n'auras pas la chance de prendre autant de plaisir que moi j'ai eu à te lire. Je n'ai pas la chance d'avoir ton talent en écriture =$ Ce n'est pas grave si tu n'as pas le temps de me répondre, je comprendrai car ta petite famille a besoin de toi =) mais je ne pouvais pas fermer cette page sans t'écrire tant tu m'as touchée.
    Je ne te souhaite que le meilleur.

    Charline

    RépondreSupprimer
  77. Tu as une si jolie vie et je ne comprends pas ces gens qui t'en veulent pour ça : être heureux, n'est-ce pas le but le plus important dans la vie ? Au contraire, je te trouve tellement vraie dans ta joie, dans tout ce que tu partages et dans lequel tu t'épanouies (ça se voit tellement que tu aimes tout ce que tu partages)

    Ta vie est une belle histoire, et comme dans chaque histoire, il y a eu des moments houleux ! Pour ma part, je lis tes articles et ils me font sourire, ils me donnent de l'espoir. J'espère avoir un jour autant de chance que toi même si mes peurs adolescentes me font croire que je n'aurais pas cette chance, même si elles me font penser que je resterai toujours seule. J'espère vraiment avoir autant de chance que toi, m'épanouir, trouver la personne qui m'aimera et créer une vie avec elle.

    Profite de ton si beau bonheur et n'écoute pas les autres : les gens sont tristes et jaloux de ce qu'ils ne possèdent pas. Bien souvent ils courent après des choses inutiles et perdent leur temps à croire que c'est ça, le bonheur, que ces choses (le pouvoir, l'argent, la popularité, ...) sont les maîtres mots du bine être. Mais ils se trompent et c'est triste pour eux.

    Tu as une belle vie, mais une vie comme tout le monde j'en suis sûre ! Ton article m'a vraiment touchée et je pense que tu ne dois pas te justifier : être heureuse et le montrer, c'est ce que j'aime chez toi ! Ton sourire, ton enthousiasme. Ne le change pas :) Tu mets de la lumière dans des journées sombres et des espoirs là où il n'y en a plus ♥

    RépondreSupprimer
  78. Tu as une très belle vie, mais elle est comme dans les livres : il y a des moments à vide, des moments houleux. Les plus belles histoires ne sont pas les histoires parfaites mais celles où les personnages arrivent à se relever et à trouver leur bonheur.

    A mes yeux, tu n'as pas besoin de te justifier : tu as le droit d'être une femme heureuse, le droit d'être une maman au foyer. Véhiculer ton bonheur, partager tout ce qui te rend heureuse et t'épanouie, c'est ce que j'aime chez toi. Tu me donnes le sourire, tu éclaires ma journée. Et tu me donnes de l'espoir. L'espoir que peut-être un jour j'ai cette chance que tu as eue. J'ai ces peurs adolescentes qui me font croire que je finirais seule, celle qui me font penser que je ne réaliserai pas mes rêves mais toi, tu me donnes l'espoir et l'envie d'y croire. J'aime tes textes qui me touchent et franchement, ne change pas.

    Ces gens qui te critiquent ou pensent que tout est parfait sont des envieux, des gens qui ne comprennent pas. Sans doute passent-ils leur vie à courir après ces choses qu'ils pensent être les maîtres mots du bonheur : argent, pouvoir, popularité, ...Mais ils se trompent, le bonheur réside dans le fait de s'épanouir, de faire ce que l'on aime, d'être près de ceux que l'on aime. Alors continue à partager ce bonheur qui donne le sourire, qui donne l'espoir et qui éclaire sur son passage. Ecouter des vidéos malheureuses ne font que déprimer alors qu'ici, tu nous fais respirer. C'est tellement mieux. Merci pour tout. Pour le partager de tes expériences, pour tes sourires et ta bonne humeur. Et surtout, pour ton authenticité : ils disent que ça fait faux mais je trouve qu'au contraire, tu sembles si vraie quand tu parles de tout ce que tu aimes avec passion et amour ! Merci de me donner de l'espoir ♥

    PS : Je sais que je ne m'exprime pas souvent sous tes statuts, pour ne pas dire jamais, mais ici, ton article m'a donné envie de prendre la parole (ou du moins, les touches ^^)
    PPS : j'avais essayé d'envoyer un message, il n'est peut-être pas parti, mais si jamais, désolée du doublon

    RépondreSupprimer
  79. Whoua ! aller ça c'est fait ... ;)

    RépondreSupprimer
  80. Mélissa.

    Je ne sais pas vraiment par où commencer tellement j'aimerai dire des choses.
    Lors de ton article "devenir rousse pour devenir soi même", je t'avais parlé d'un passage à vide dans ma vie, dans un autre article celui consacré à Sandrea je crois, je t'avais dis que j'avais une amie qui à l'époque je considerai comme étant ma meilleure amie, et qui est a décider de ne plus faire partie de ma vie sans aucune explication.
    Elle c'est mon vieux démon qui revient souvent, dans mes souvenirs et dans mes rêves la nuit.
    J'ai cru que je n'arriverai jamais à être heureuse, que le bonheur était fait pour les autres, pas pour moi, puisque depuis mon adolescence toute relation partait en fumée, et qu'aucun homme ne savait être avec autre que me prendre pour un objet, ce qui me détruisait petit à petit.

    Mais ça c'était avant.

    Mon vieux démon est tjs là, mon passé d'humiliation au collège et lycée aussi.
    Mais aujourd'hui je suis heureuse. Et ça, ça n'a aucun prix, et je n'ai aucun scrupule à le montrer au monde entier, parce que j'ai voulu en arriver là.
    J'ai 25 ans, j'ai pas la vie rêvée, j'ai un métier avec bcp de contraintes, et qui demande des sacrifices (je travaille dans la restauration).
    Mais j'ai su devenir propriétaire de mon appartement, j'ai su il y'a 3 mois embrassé un homme sans avoir peur. Et aujourd'hui je suis avec lui amoureuse et heureuse, et peut m'importe ce qu'on en pense.
    Pour moi le bonheur c'est de savoir qu'on est passé par des moments sombres et qu'on les a vaincu même s'ils sont là qql part parfois.
    J'ai aussi fais des erreurs, j'ai aussi pris de mauvaises décisions, j'ai des regret aussi, mais sans tout ça, est ce qu'on ne saurait pas savourer ce bonheur aussi intensément, aussi pleinement? Sans tout ça nous saurions pas ceux qu'on est aujourd'hui.

    A tout ceux qui critiquent, c'est que leur vie ne doit pas être bien intéressante pour juger celles des autres, qu'ils devraient se regarder etsce juger avant de parler, et que le bonheur des autres entrainent la jalousie des autres sans avoir comment, et que ça, ça existe depuis toujours, malheureusement.

    Sur ce ma chère Mélissa, continue à tourner tes vidéos lorsque tu es heureuse, parce que c'est pour ça que tu en es arrivé là, avec cette communauté qui s'agrandit jour après jour.
    <3

    RépondreSupprimer
  81. " D'après elle, je n'avais pas besoin de grand chose si ce n'est ouvrir les yeux sur des évidences. Juste quelques heures, mais tellement instructives. Ces quelques heures-là m'ont libérée d'espérances inutiles - me permettant, enfin, de pouvoir comprendre que ce qui constitue le vrai bonheur, ce n'est pas attendre indéfiniment de recevoir ce dont on a manqué des gens qui ont refusé de nous l'offrir, mais que c'est à moi de le créer, puisque j'en ai la capacité.

    Alors mon bonheur, je l'ai recherché, je l'ai dessiné, j'en ai planté les graines et je l'ai arrosé. Il a germé. Il a grandi. Aujourd'hui c'est un arbre haut et fort, et même si la pluie et les tempêtes passent et repassent régulièrement, il a beau se faire mouiller et secouer, il reste bien en place, enraciné à des émotions et des souvenirs forts et intenses, que mon mari et moi avons soigneusement gardés et chéris."

    Ce passage m'a profondément émue, je m'y retrouve... Sois heureuse, et tu sais internet recense un bon nombre de personnes détestables et instables.

    désolée si je publie 2 fois ce commentaire, je ne sais pas si le premier est parti

    RépondreSupprimer
  82. Trsè très joli texte dis donc!!!! j'aime beaucoup...je pense que j'ai de quoi faire à éplucher tes archives toi !!!!

    RépondreSupprimer
  83. Bonjour Mélissa !
    Je suis le genre de personne qui te suit depuis longtemps , mais qui ne commente jamais !
    La façon dont tu écris m'émeut beaucoup . Je trouve qu tu es une personne rayonnante , qui transmet toujours sa bonne humeur et qui reste simple malgré tout !
    Ne change surtout pas !
    Bisous :)

    RépondreSupprimer
  84. Coucou !

    Je t'ai découverte sur YouTube et depuis quelques temps je me suis mise à lire ton jolie blog. Je viens de finir la lecture de cette article et mon côté bisounours refait surface. Dès le début de ton post, j'ai été déconcertée d'apprendre que certaines personnes mettaient ton bonheur en cause. Premièrement, qui a le droit de juger les rêves, la vie et le bonheur des autres ? c'est personnel le bonheur. Si tu te sens heureuse, c'est ce qui compte pour toi, ces personnes n'ont pas de droit de regard sur ça, justement s'ils veulent émettre une opinion à ce propos, ils devraient plutôt se réjouir de voir quelqu'un bien dans sa vie. J'avoue, je partage tes rêves, j'ai 18 ans et j'ai aussi envie de fonder une famille et d'avoir mon chien avec un homme qui sera comme ton mari : aimant et comme un meilleur ami ! C'est peut-être un idéal simple, mais ça me convient et c'est comme ceci que j'ai envie de me construire et d'avancer. J'étale ma vie et mes envies dans ce commentaire mais j'avais envie de partager avec toi tout ça.

    Gros bisous à toi et ta petite famille, sans oublier Wendy !

    RépondreSupprimer

Je lis absolument tous les commentaires, même si je ne peux pas forcément répondre à chacun d'entre eux - malheureusement. NB : il n'est désormais plus possible de commenter en "anonyme" (pour commenter, il faut juste créer un compte Google, c'est gratuit). De plus, les commentaires empreints de méchanceté gratuite / haineux / racistes - et j'en passe - ne seront pas publiés. Peace !